Roy BARCROFT (1902-1969)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
DEMERVAL
Major
Messages : 13501
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Roy BARCROFT (1902-1969)

Message par DEMERVAL »

Pierce Lyden affirma que Roy BARCROFT tourna ses rôles “sous le surnom envié de Roi des Mauvais Garçons.”
Terry Frost l’appelait “l’une des plus charmantes personnes qu’il ait rencontrée dans le business.”
Monte Hale écrivit que Roy “était le plus charmant, gentil et pondéré des gentlemen jamais rencontrés sur les pistes de l’ouest. Mais dès que les caméras se mettaient à tourner, il devenait le plus méchant, le plus vil pistolero sur la surface de la terre. Il permettait toujours ainsi au héros d’apparaître encore plus bon, quel que soit l’acteur avec qui il jouait. Il pouvait toujours assumer son rôle avec les meilleurs des acteurs.”
Rex Allen sourit, “Quand je pense à Barcroft, je le vois arrivant au boulot en moto, pétaradant en passant la grille principale. En dehors de l’écran, il était le plus gentil des grands samaritains avec lequel vous aimiez vous trouver. J’avais un énorme respect pour ses capacités d’acteur et sa mémoire visuelle. Il était un vrai professionnel.”
Sunset Carson se rappelle, “Un des plus grands que j’ai jamais rencontré. Il adorait rire et était toujours en train de raconteur des histoires drôles et de faire des blagues à tout le monde. Il aimait les soirées entre amis et les virées en moto.”
Eddie Dean se remémore, “C’était aussi un musicien. Il aimait les jam-sessions et jouait de la clarinette et du saxophone à perfection.”
Tris Coffin dit, “Il était un des acteurs les plus appréciés du business.”
Peggy Stewart se rappelle de lui comme “d’un gars merveilleux.”
“Vous n’auriez jamais pu rencontrer un gars plus gentil que Roy Barcroft,” commenta Harry Lauter. “Et c’était un excellent acteur. Je suis sûr qu’il aurait pu avoir une autre carrière s’il n’avait été stéréotypé dans le western.”
Un de ses partenaires dans des rôles de méchants, I. Stanford Jolley sourit, “Merveilleux Roy Barcroft. On était les rois des méchants dans ‘Desperadoes of the West’. On rendait la vie difficile à la star Tom Keene, qui, on n’a jamais su pourquoi, utilisa le nom de scène de Richard Powers dans le film. Roy et moi étions amis en dehors des studios comme sur les plateaux de tournage. Avec nos épouses, nous nous rendions souvent à Las Vegas. Roy aimait jouer à la roulette. Il avait une martingale et pouvait s’asseoir à une table pendant des heures. Il aimait souvent parler d’un livre qu’il devait écrire sur le sujet mais le fit jamais. Il voulait l’intituler, ‘Les 1001 manières de perdre au jeu’.
Roy Rogers se référait à Roy comme “Presque quelqu’un de sa famille. C’était un grand acteur. Dans sa vie personnelle, il était tout simplement le contraire des méchants qu’il incarnait à l’écran. Il était charmant, gentil et souvent spirituel. Il semblait méchant mais ne l’était pas. Roy fut une des plus charmantes personnes que j’ai jamais rencontrée.”
Howard Harold Ravenscroft naquit le 7 septembre 1902, le plus jeune des 7 enfants de William Ravenscroft et Lillian Williams, tous deux de l’Illinois. Selon sa carte de sécurité sociale de 1937, il serait né à Omaha, Nebraska. Cependant, des amis proches affirmèrent qu’il était né près de Crab Orchard, Nebraska et qu’il avait donné Omaha comme lieu de naissance car c’était une ville de plus grande renommée. D’autres sources affirment également que Weeping Water, Nebraska, serait aussi son lieu de naissance. Les deux petites villes sont situées l’une près de l’autre, aussi il serait plutôt né entre ses villes dans la ferme familiale.
Quand son père décéda alors que Roy n’avait que 13 ans, ce dernier mentit sur son âge et dès 15 ans, réussit à s’engager dans l’armée à Lincoln, Nebraska. Il fut alors envoyé avec la force expéditionnaire américaine en France pour y participer à la 1ère guerre mondiale où il fut blessé en service et rapatrié chez lui, à 16 ans. Il passa alors quatre ans dans l’errance, faisant des petits boulots—commis de restaurant, plongeur, salarié du pétrole, danseur mondain (manoeuvre pour les chemins de fer ), chauffeur routier et pompier sur un cargo à Constantinople. Durant cette période, alors qu’il travaillait dans un ranch en Oregon, il rencontra sa première épouse avec qui il eut deux enfants, une fille et un fils. Ils divorcèrent en 1931.
Plus tôt, en 1923 il s’était réengagé dans l’armée, y servant jusqu’en 1926 à Hawaii et à Fort Lewis, Washington. Durant cette période, il apprit à jouer de la clarinette et du saxophone, en faisant pour un temps son métier après avoir quitté les Iles en 1926. Il joua avec divers bands autour de Chicago jusqu’au Krach boursier de 1929, date à laquelle il quitta les Model A Roadster et avec son épouse et un de ses enfants, se rendit en Californie pour s’établir à Culver City, près de plusieurs studios de cinéma. Il y eut un appel d’offres pour des ex-soldats bien entraînés et, par curiosité, il obtint un rôle de figurant dans un film de Greta Garbo, à savoir “Mata Hari” (1931).
Pendant les 6 années suivantes, durant la Grande Dépression, Roy travailla pendant deux ans dans un tunnel pour la Metropolitan Water District devant apporter de l’eau à Los Angeles et passa le reste de son temps à vendre des radios et des automobiles. Afin d’améliorer le volume de ses ventes, il prit des cours de prise de parole en public et suivit les conseils d’un ami en étudiant l’art dramatique. Il apparut dès lors dans diverses productions théâtrales où, un jour, un agent proposa de le représenter.
Le premier vrai rôle de Roy Barcroft survint pour le studio Republic en juillet 1937 dans le serial “S.O.S. Coastguard”. Il fut rémunéré 66 dollars la semaine.
Dans l’intervalle, en 1932, Roy s’était remarié à Vera Thompson. Ils eurent un fils, Michael.
La voix profonde de Roy, son regard sévère et sa démarche naturelle furent parfaits pour interpréter les rôles de méchants dans les westerns de série B et Roy Barcroft devait passer les 33 années suivantes dans l’industrie du film.
Au sujet de son pseudonyme, Roy Barcroft expliqua une fois, “Mon vrai nom était Ravenscroft, mais c’était trop long et trop difficile à prononcer où à se remémorer. Aussi j’ai songé à le raccourcir en n’en conservant qu’une partie. Tout cela me fit réfléchir. J’ai pensé, ‘Bien, voyons maintenant…je pourrais garder Croft et être situé tout en haut de la liste des acteurs par ordre alphabétique.’ Ainsi au lieu de regarder tout en bas de la liste au niveau des R, si quelqu’un recherche un acteur, il lira la liste et s’arrêtera sur un nom avant d’être arrivé en bas de la liste. Aussi j’ai pensé que quitte à avoir un nom commençant par un C, il valait mieux être encore plus haut et avoir un pseudo débutant par un B, un pseudo qui, de plus, n’existait pas dans le business, une sorte de nom proche de quelqu’un d’établi dans la profession, comme… George Bancroft. Alors, avec des amis, on s’est dit ‘Regardons si l’on peut trouver un nom similaire à Bancroft.’ Ensuite j’ai pensé, ‘Quoi de mieux qu’un mot de trois lettres comme prénom; faisons court et finalement’ Je me suis fixé sur Roy Barcroft; cela sonnait bien pour un méchant.”
Son premier western (un rôle de méchant) fut un des serials de Johnny Mack Brown pour Universal, “Flaming Frontiers” (1938). Roy Barcroft travailla régulièrement pour Paramount, RKO, Monogram, Universal et Republic durant les années qui suivirent.
Lors d'une interview avec Ken Jones pour Western Film Collector en 1973, Roy Barcroft dit, “Je n’oublierai jamais ma première ‘poursuite’. Je pensais que je savais monter à cheval. Dans cette scène, il y avait 15 chevaux d’impliquer, montés par quelques-uns des meilleurs cavaliers du western comme Charlie King, Karl Hackett, Ethan Laidlaw, Kenne Duncan et Yakima Canutt. On commença en haut de la colline. Le coup de feu fut tiré ce qui était le signal pour les chevaux de galoper… et ils le firent! J’étais au milieu du paquet et nous descendîmes la pente raide, à travers une prairie à l’herbe grasse, avec quelques cactus, des fossés, des trous de terriers de chiens de prairie, au-dessus des rochers et dans la rivière. Je ne vais pas essayer de dire ce qui me passa à l’esprit mais une chose est certaine; si j’avais l’intention de rester dans l’industrie du western et en entier, j’allais devoir réellement apprendre à monter à cheval. Je me suis éclipsé et apprit à monter à cheval, à tomber du cheval, remettant le couvert le nombre de fois qu’il fallut. Je fus enfin accepté par les autres. Je peux me remémorer certains jours misérables quand il faisait froid, venteux et poussiéreux et où nous montions à cheval toute la journée en harassant 3 voire 4 chevaux. Ces soirs là on utilisait les sels de bains Epsom et les liniments. Je pense que, par-dessus tout, je préférais les rôles les plus méchants, les plus ignobles possibles comme dans le film, ‘Night Train to Memphis’ avec Roy Acuff en 1946. J’aimais aussi les films où les costumes étaient élaborés comme ‘The Purple Monster Strikes’ et mon film préféré, ‘Manhunt of Mystery Island,’ tous deux des serials.”
S’étant bien comporté et ayant développé un personnage, Roy Barcroft signa un contrat à long terme avec Republic, le 7 juillet 1943. Sur les 10 ans qui suivirent son salaire passa de 125 dollars à 300 dollars la semaine. Son contrat prit fin le 11 juillet 1953.
Avant de rejoindre exclusivement Republic, Roy Barcroft avait déjà travaillé dans 17 serials pour Universal, Columbia et Republic. Dés 1943 il devint le méchant de Republic le plus proéminent, apparaissant dans 19 serials jusqu’en 1954. Son rôle préféré fut celui du Capitaine Mephisto dans “Manhunt of Mystery Island”.
Quand son contrat avec Republic prit fin en1953, Roy, continuant à incarner les méchants, fit facilement la transition vers la télévision dans notamment “Annie Oakley”, “Cowboy G-Men”, “Kit Carson”, “Fury” et “Lone Ranger”.
Vers la fin de sa vie, le cascadeur Whitey Hughes se rappella comment Roy Barcroft “bâtit de ses propres mains sa maison dans la vallée de San Fernando Valley et combien il dût travailler dur pour payer ses impôts.”
Ayant une petite promotion, Roy Barcroft commença à incarner les shérifs, les hommes de loi dans des séries western comme “Have Gun Will Travel”, “Trackdown”, “26 Men”, “Tales of Wells Fargo”, “Maverick”, “Laredo”, “Gunsmoke”, “Johnny Ringo”, “L’homme à la carabine”, “Shotgun Slade”, “Rawhide”, “Bonanza” et autres séries. Pour Walt Disney, à la fin des années 1950, Roy travailla régulièrement dans “Spin and Marty”, “Elfego Baca” et “Texas John Slaughter”. Au cinéma, il interpréta des second rôles dans plus de 40 westerns majeurs des années 1950 et 1960—“Oklahoma” (1955), “L’homme qui n’a pas d’étoile” (1955), “Domino Kid” (1957), “Escorte pour l’Oregon” (1958), “Six chevaux dans la plaine” (1962), “La route de l’ouest” (1967), “Les Reivers” (1969) et son dernier film, “Monte Walsh” (1970), sorti après sa mort le 28 novembre 1969, au Motion Picture Hospital de Woodland Hills, Californie, des suites d’un cancer des reins. Son corps fut donné à la recherche médicale à l’Université de Los Angeles.
L’extraordinairement prolifique (310 films et plus de 110 séries télévisées) et talentueux acteur de d’1m87 et 90 kilos, Roy Barcroft réussissait toujours à apporter un plus à ses personnages de méchants, les mettant en valeur alors même que le script ne le faisait pas. Ses bagarres à l’écran avec Allan “Rocky” Lane dans 38 des 51 films de l’acteur restent des moments légendaires. Sans aucun doute, Roy Barcroft est le numéro 1 des Méchants de Westerns.

Sa contribution au western est la suivante :

Flaming Frontiers d’Alan James (1938), Ben Hollister
Heroes of the Hills de George Sherman (1938), Robert Beaton
The Stranger from Arizona d’Elmer Clifton (1938), Thane
The Frontiersmen de Lesley Selander (1938), Sutton
Mexicali Rose de George Sherman (1939), Mac McElroy
Silver on the Sage de Lesley Selander (1939), Ewing
The Man from Texas d’Albert Herman (1939), Drifter
The Oregon Trail de Ford Beebe (1939), Colonel Custer
Renegade Trail de Lesley Selander (1939), Bailey
Riders of the Frontier de Spencer Gordon Bennett (1939), Ed Carter
West of Carson City de Ray Taylor (1940), Bill Tompkins
The Showdown d’Howard Bretherton (1940), Bowman
Rancho Grande de Frank McDonald (1940), Madden
Bad Man from Red Butte de Ray Taylor (1940), Hank
Hidden Gold de Lesley Selander (1940), Hendricks
Winners of the West de Ford Beebe (1940), Logan
Deadwood Dick de James W. Horne (1940), marshall Jim Bridges
Stage to Chino d’Edward Killy (1940), Dude Elliott
Ragtime Cowboy Joe de Ray Taylor (1940), Putt
Rapt à l’ouest de S. Roy Luby (1940), Jim Moreland
La piste de Santa Fé de Michael Curtiz (1940), un ingénieur
White Eagle de James W. Horne (1941), Poker Pendleton
Pals of the Pecos de Lester Orlebeck (1941), Keno
Sheriff of Tombstone de Joseph Kane (1941), le patron du saloon
Les justiciers du desert de Ford Beebe (1941), Dirk
Terreur sur la ville de Lesley Selander (1941), Red
Outlaws of Cherokee Trail de Lester Orlebeck (1941), Val Lamar
King of the Texas Rangers de John English (1941), Ross
The Bandit Trail d’Edward killy (1941), Joe Nesbitt
Jesse James at Bay de Joseph Kane (1941), Vern Stone
The Masked Rider de Ford Beebe (1941), Luke
La charge fantastique de Raoul Walsh (1941), un officier
West of Cimarron de Lester Orlebeck (1941), la capitaine Hawks
Riders of the Badlands d’Howard Bretherton (1941), le capitaine Rogers
Below the Border d’Howard Bretherton (1942), Ed Scully
The Lone Rider in Cheyenne de Sam Newfield (1942), Mort Saunders
Sunset on the Desert de Joseph Kane (1942), le shérif adjoint Nelson
Land of the Open Range d’Edward Killy (1942), Gil Carse
Cactus Capers de Charles E. Roberts (1942), Hank Watson
Romance of the Range de Joseph Kane (1942), Pete
Stardust on the Sage de William Morgan (1942), Murphy
Tombstone : the Town Too Tough to Die de William C. McGann (1942), un joueur de billard
Sunset Serenade de Joseph Kane (1942), Bart Reynolds
West of the Law d’Howard Bretherton (1942), Ludlow
La reine de l’argent de Lloyd Bacon (1942), Dan Carson
Pirates of the Prairie d’Howard Bretherton (1942), Lew Harmon
The Old Chisholm Trail d’Elmer Clifton (1942), Ed Phillips
La vallée des hommes perdus de Spencer Gordon Bennett (1942), shérif adjoint Jed Lucas
Dawn on the Great Divide d’Howard Bretherton (1942), Chuck Loder
Ridin’ Down the Canyon de Joseph Kane (1942), un homme de main
Carson City Cyclone d’Howard Bretherton (1943), Joe Newman
Idaho de Joseph Kane (1943), Slugging Bud
Hoppy Serves a Writ de George Archainbaud (1943), Tod Colby
Sagebrush Law de Sam Nelson (1943), Mark Carter
Cheyenne Roundup de Ray Taylor (1943), Slim Layton
Calling Wild Bill Elliott de Spencer Gordon Bennett (1943), capitaine Carson
Riders of the Rio Grande d’Howard Bretherton (1943), Sarsaparilla
Bordertown Gun Fighters d’Howard Bretherton (1943), Jack Gatling
The Stranger from Pecos de Lambert Hillyer (1943), Le shérif Ben
Six Gun Gospel de Lambert Hillyer (1943), Durkin
Wagon Tracks West d’Howard Bretherton (1943), Laird
The Man from the Rio Grande d’Howard Bretherton (1943), Ace Holden
Man from Music Mountain de Joseph Kane (1943), un homme de main
False Colors de George Archainbaud (1943), le shérif Clem Martin
Overland Mail Robbery de John English (1943), David Patterson
Canyon City de Spencer Gordon Bennet (1943), Jeff Parker
La ruée sanglante d’Albert S. Rogell (1943), l’ouvrier dans le train
Raiders of Sunset Pass de John English (1943), Lefty Lewis
Hands across the Border de Joseph Kane (1944), le shérif adjoint Walters
Hidden Valley Outlaws d’Howard Bretherton (1944), Gilbert J. Leland
The Laramie Trail de John English (1944), Dick Rapidan
Stagecoach to Monterey de Lesley Selander (1944), J. Rodney Stevens
Cheyenne Wildcat de Lesley Selander (1944), Dandy Joe Meeker
Code of the Prairie de Spencer Gordon Bennet (1944), le professeur Graham
Lights of Old Santa Fé de Frank McDonald (1944), Ken Ferguson
Sheriff of Sundown de Lesley Selander (1944), Jack Hatfield
Firebrands of Arizona de Lesley Selander (1944), le shérif-adjoint Ike
The Big Bonanza de George Archainbaud (1944), le shérif Dan Pendleton
The Topeka Terror d’Howard Bretherton (1945), Ben Jode
Corpus Christi Bandits de Wallace Grissell (1945), Wade Larkin
Lone Texas Ranger de Spencer Gordon Bennet (1945), Hands Weber
Santa Fé Saddlemates de Thomas Carr (1945), John Gant
Bells of Rosarita de Frank McDonald (1945), Maxwell
Trail of Kit Carson de Lesley Selander (1945), Doc Ryan
Along the Navajo Trail de Frank McDonald (1945), Rusty Channing
Sunset in El Dorado de Frank McDonald (1945), Buster Welch
Marshal of Laredo de R.G. Springsteen (1945), Denver Jack
Colorado Pioneers de R.G. Springsteen (1945), Bull Reagan
Dakota de Joseph Kane (1945), le chauffeur de Poli
The Cherokee Flash de Thomas Carr (1945), Jeff Carson
Wagon Wheels Westward de R.G. Springsteen (1945), Dave McKean
The Phantom Rider de Spencer Gordon Bennet (1946), le marshal
Alias Billy The Kid de Thomas Carr (1946), Matt Conroy
Home on the Range de R.G. Springsteen (1946), un homme de main
Sun Valley Cyclone de R.G. Springsteen (1946), Blackie Blake
My Pal Trigger de Frank McDonald (1946), Hunter
Plainsman and the Lady de Joseph Kane (1946), un cowboy
Stagecoach to Denver de R.G. Springsteen (1946), Big Bill Lambert
Le fils de Zorro de Spencer Gordon Bennet (1947), Boyd
Last Frontier Uprising de Lesley Selander (1947), Boyd Blackwell
Vigilantes of Boomtown de R.G. Springsteen (1947), McKean
Oregon Trail Scouts de R.G. Springsteen (1947), Bill Hunter
Rustlers of Devil’s Canyon de R.G. Springsteen (1947), Clark
Springtime in the Sierras de William Witney (1947), Matt Wilkes
Wyoming de Joseph Kane (1947), le shérif Niles
Jesse James Rides Again de Fred C. Brannon (1947), Frank Lawton
Marshal of Cripple Creek de R.G. Springsteen (1947), Sweeney
Along the Oregon Trail de R.G. Springsteen (1947), Jake Stoner
The Wild Frontier de Philip Ford (1947), un homme de main de Barton
The Fabulous Texan d’Edward Ludwig (1947), Standifer
Bandits of Dark Canyon de Philip Ford (1947), Jeff Conley
Oklahoma Badlands de Yakima Canutt (1948), Sanders
Madonna of the Desert de George Blair (1948), Buck Keaton
The Bold Frontiersman de Philip Ford (1948), Smiling Jim
Old Los Angeles de Joseph Kane (1948), Clyborne
The Timber Trail de Philip Ford (1948), Big Bart
Marshal of Amarillo de Philip Ford (1948), Ben Dolan
Eyes of Texas de William Witney (1948), Vic Rabin
Sons of Adventure de Yakima Canutt (1948), Leslie Bennett
Angel in exile d’Allan Dwan (1948), scènes supprimées
Desperadoes of Dodge City de Philip Ford (1948), un colon
Sundown in Santa Fé de R.G. Springsteen (1948), Tracy Gillette
Grand Canyon Trail de William Witney (1948), Dave Williams
Renegades of Sonora de R.G. Springsteen (1948), George Keeler
The Far Frontier de William Witney (1948), Bart Carroll
Sheriff of Wichita de R.G. Springsteen (1949), Sam Stark
Le fantôme de Zorro de Fred C. Brannon (1949), Hank Kilgore
Prince of the Plains de Philip Ford (1949), Regan
Frontier Investigator de Fred C. Brannon (1949), Flint Fleming
Law of the Golden West de Philip Ford (1949), Clete Larrabee
Outcasts of the Trail de Philip Ford (1949), Jim Judd
South of Rio de Philip Ford (1949), Lon Bryson
The James Brothers of Missouri de Fred C. Brannon (1949), Ace Marlin
Down Dakota Way de William Witney (1949), H.T. “Mack” Mackenzie
San Antone Ambush de Philip Ford (1949), Roberts
Rangers of Cherokee Strip de Philip Ford (1949), Mark Sanders
Pioneer Marshal de Philip Ford (1949), Clip Pearson
Powder River Rustlers de Philip Ford (1949), Bull Macons
Gunmen of Abilene de Fred C. Brannon (1950), Brink Fallon
Singing Guns de R.G. Springsteen (1950),
Code of the Silver Sage de Fred C. Brannon (1950), Hulon Campion
The Vanishing Westerner de Philip Ford (1950), Sand Sanderson
The Arizona Cowboy de R.G. Springsteen (1950), Mike Slade
Mississipi-Express de Joseph Kane (1950), Barnes
Salt Lake Raiders de Fred C. Brannon (1950), Brit Condor
The Savage Horde de Joseph Kane (1950), Fergus
Desperadoes of the West de Fred C. Brannon (1950), Hacker
Vigilante Hideout de Fred C. Brannon (1950), Muley Price
Surrender d’Allan Dwan (1950), le shérif adjoint Gerard
Rustlers on Horseback de Fred C. Brannon (1950), Leo Sraykin
North of the Great Divide de William Witney (1950), Banning
Under Mexicali Stars de George Blair (1950), Hays Lawson
The Missourians de George Blair (1950), Nick Kovacs
Night Riders of Montana de Fred C. Brannon (1951), Brink
Don Daredevil Rides Again de Fred C. Brannon (1951), Douglas Stratton
Wells Fargo Gunmaster de Philip Ford (1951), Brick Mason
In Old Amarillo de William Witney (1951), Clint Burnside
The Dakota Kid de Philip Ford (1951), Turk Smith
Rodeo King and the Senorita de Philip Ford (1951), Steve Lacey
Fort Dodge Stampede de Harry Keller (1951), Pike Hardin
Arizona Manhunt de Fred C. Brannon (1951), Pete Willard
Utah Wagon Train de Philip Ford (1951), Hank Driscoll
Pals of the Golden West de William Witney (1951), Ward Sloan
Desert of Lost Men de Harry Keller (1951), Link
Captive of Billy the Kid de Fred C. Brannon (1951), Piute
Leadville Gunslinger de Harry Keller (1952), Chet Yonker
Oklahoma Annie de R.G. Springsteen (1952), Curt Walker
Wild Horse Ambush de Fred C. brannon (1952), Harkins
Border Saddlemates de William Witney (1952), Steve Baxter
Black Hills Ambush de Harry Keller (1952), Bart
Thundering Caravans de Harry Keller (1952), Ed Brill
Old Oklahoma Plains de William Witney (1952), Arthur Jensen
Desperadoes’s Outpost de Philip Ford (1952), Jim Boylan
South Pacific Trail de William Witney (1952), Link Felton
Montana Belle d’Allan Dwan (1952), Jim Clark
Capturez cet homme de Joseph Kane (1952), Russ Schultz
Marshal of Cedar Rock de Harry Keller (1953), Henry Mason
Old Overland Trail de William Witney (1953), John Anchor
Cowboy G-Men, deux episodes :
- Pete Culp dans “Ghost Town Mystery” (1953)
- Sidewinder dans “Sidewinder” (1953)
Iron Mountain Trail de William Witney (1953), Mate Orrin
Savage Frontier de Harry Keller (1953), William Oakes
Down Laredo Way de William Witney (1953), Cooper
Bandits of the West de Harry Keller (1953), Galloway
El Paso Stampede de Harry Keller (1953), Floyd Garrett
Shadows of Tombstone de William Witney (1953), Mike
The Adventures of Kit Carson, Jud Hadley dans trois épisodes :
- Law of Boot Hill (1953)
- Lost Treasure of the Panamints (1953)
- Gunsmoke Justice (1953)
Hopalong Cassidy, un épisode, Tom Gorham dans “Masquerade for Matilda” (1954)
The Desperado de Thomas Carr (1954), Martin Novack
Man with the Steel Whip de Franklin Adreon (1954), le shérif
Two Guns and a Badge de Lewis D. Collins (1954), Bill Sterling
L’homme qui n’a pas d’étoile de King Vidor (1955), le shérif Olson
Oklahoma! de Fred Zinnemann (1955), le marshal
The Adventures of Spin and Marty, le colonel Logan dans six épisodes :
- An Introduction (1955)
- The Triple R (1955)
- The Misfit (1955)
- The White Stallion (1955)
- A Froggy Day (1955)
- The Battle (1955)
Les forbans de Jesse Hibbs (1955), le marshal
Le doigt sur la gâchette d’Alfred L. Werker (1955), un villageois dans le saloon
Spin and Marty: the Movie de ???? (1955), le colonel Logan
Fury, un épisode, “Stolen Fury” (1956)
The Adventures of Champion, deux épisodes :
- Matthew McNab dans “Rails West” (1956)
- Emmett Kane dans “The Die-Hards” (1956)
Mon amie Flicka, un épisode, Jud Hoskins dans “Lock, Stock and Barrel” (1956)
La dernière chasse de Richard Brooks (1956), le major Smith
Gun Brothers de Sidney Salkow (1956), le shérif Jorgen
Annie Oakley, huit épisodes :
- Le chef de bande dans “Annie and the Brass Collar” (1954)
- Clint Hackett dans “The Cinder Trail” (1954)
- Pat Donnelly dans “The Robin Hood Kid” (1956)
- Carter Holmes dans “Renegade’s Return” (1956)
- Stark dans “Sugarfoot Sue” (1956)
- Jess Craddock dans “Dilemma at Diablo” (1956)
- Deacon McCanles dans “The Waco Kid” (1956)
- Steve Stryker dans “Annie Rings the Bell” (1956)
Further Adventures of Spin and Marty, un épisode, Jim Logan (1957)
Circus Boy, un épisode, Matt Flint dans “Corky’s Big Parade” (1957)
State Trooper, un épisode, Chief Barron dans “The Silver Duke” (1957)
The Lone Ranger, trois épisodes :
- Le shérif Maxwell dans “One Nation, Indivisible” (1955)
- Baxter Crowe dans “Avenger” (1957)
- La marshal Roy Dillon dans “Canuck” (1957)
Gun Duel in Durango de Sidney Salkow (1957), Mr. Blaisdell
The Last Stagecoach West de Joseph Kane (1957), Park Ketchum
L’esclave libre de Raoul Walsh (1957), Gillespie
Domino Kid de Ray Nazarro (1957), Ed Sandlin
Sheriff of Cochise, deux épisodes :
- Doc Shuman dans “The Promise” (1957)
- Le juge Vincent dans “Federal Witness” (1957)
Colt 45, un épisode, un consommateur dans “Young Gun” (1957)
Casey Jones, un épisode, le shérif Ray Barton dans “Layover at Jamestown” (1957)
The New Adventures of Spin and Marty, un épisode, Logan (1957)
Cheyenne, un épisode, le shérif Clem Willoughby dans “Renegades” (1958)
The Life and Legend of Wyatt Earp, deux épisodes :
- Big Tim Callahan dans “Rich Man’s Son” (1955)
- Mitch Moyer dans “The Bounty Killer” (1958)
U.S. Marshal, un épisode, Doc Shuman dans “The Promise” (1958)
Escorte pour l’Oregon de Francis D. Lyon (1958), le sergent Doyle
Maverick, deux épisodes :
- Un vacher dans “The Jeweled Gun” (1957)
- Le marshal dans “The Thirty-Ninth Star” (1958)
The Rough Riders, un épisode, John Ames dans “Strand of Wire” (1958)
Trackdown, deux épisodes :
- Le shérif Kent dans “The Town” (1957)
- Le shérif Gaines dans “The Unwanted” (1958)
26 Men, six épisodes :
- Le marshal Bill Stevens dans “Legacy of Death” (1958)
- Luke Baxter dans “The Bells of St. Thomas” (1958)
- “The Last Rebellion” (1958)
- “The Has-Been” (1959)
- Tow-Ton dans “Live and Let Die” (1959)
- “Tumbleweed Ranger” (1959)
Man Without a Gun, deux épisodes :
- Amos Crail dans “Witness to Terror” (1959)
- Drew dans “Daughter of the Dragon” (1959)
Johnny Ringo, un épisode, Pat Merlin dans “The Arrival” (1959)
The Deputy, un épisode, Cowper dans “Proof of Guilt” (1959)
The Texan, Bishop dans deux épisodes :
- Stampede (1959)
- Showdown at Abilene (1959)
Tombstone Territory, un épisode, Flint Anson dans “Self-Defense” (1959)
Hotel de Paree, un épisode, Beartracks Conlon dans “Sundance and the Greenhorn Trader” (1960)
Riverboat, un épisode, Carley dans “The Wichita Arrows” (1960)
Overland Trail, un épisode, le marshal de Carson City dans “All the O’Mara’s Horses” (1960)
Bronco, un épisode, Martin dans “Tangled Trail” (1960)
Ten Who Dared de William Beaudine (1960), Jim Baker
Freckles d’Andrew V. McLagen (1960), John McLean
Zane Grey Theater, quatre épisodes :
- Le marshal Carl Neuman dans “The Necessary Breed” (1957)
- “Man Alone” (1959)
- Rady Smith dans “Never Too Late” (1960)
- Mike dans “So Young the Savage Land” (1960)
Shotgun Slade, deux épisodes :
- Tom preston dans “Barbed Wire Keep Out” (1959)
- “A Gun and a Prayer” (1961)
Gunslinger, un épisode, Taggert dans “The Buried People” (1961)
Au nom de la loi, deux épisodes :
- George Belden dans “The Legend” (1959)
- Frank Hagen dans “The Voice of Silence” (1961)
Frontier Circus, deux épisodes :
- Pete Andrews dans “The Smallest Target” (1961)
- Gore dans “Winter Quarters” (1961)
Lawman, trois épisodes :
- Feeney dans “Riding Shotgun” (1959)
- La conducteur de diligence dans “Girl from Grantsville” (1960)
- Luke Tennant dans “Change of Venue” (1962)
Tales of Wells Fargo, quatre épisodes :
- Le shérif dans “Deadwood” (1958)
- Le shérif Turner dans “The Rawhide Kid” (1959)
- Olseen dans “Forty-Four Forty” (1960)
- Sam Rogers dans “Hometown Doctor” (1962)
Six chevaux dans la plaine de Harry Keller (1962), Mustanger
L’homme à la carabine, un épisode :
- Stevens dans “Outlaw’s Shoes” (1962)
Laramie, huit épisodes :
- Le shérif de Platte County dans “The Legend of Lily” (1960)
- Bill Littlefield dans “Death Wind” (1960)
- Le marshal dans “Midnight Rebellion” (1960)
- Le shérif dans “License to Kill” (1960)
- Cotter dans “The Debt” (1961)
- Doc Longley dans “Badge of the Outsider” (1961)
- Le shérif Douglas dans “The Betrayers” (1963)
- Frazer dans “The Renegade Brand” (1963)
Have Gun-Will Travel, onze épisodes :
- Le shérif Swink dans “A Matter of Ethics” (1957)
- John Griffin dans “Killer’s Widow” (1958)
- Sergent Barsky dans “Comanche” (1959)
- Flannigan dans “The Haunted Trees” (1959)
- Le juge Carter dans “The Legacy” (1960)
- Lewt Cutter dans “The Tax Gatherer” (1961)
- Shep Montrose dans “Long Weekend” (1961)
- Le marshal dans “The Hanging of Aaron Gibbs” (1961)
- Jake Trueblood dans “The Mark of Cain” (1962)
- Simon dans “Be Not Forgetful of Strangers “ (1962)
- Jim Sherwood dans “Face of a Shadow” (1963)
La valse des colts de R.G. Springsteen (1964), le forgeron
Rawhide, cinq épisodes :
- Casey dans “Judgment at Hondo Seco” (1961)
- Sanders dans “Incident of the Mountain Man” (1963)
- Cliff Stanton dans “Incident at Alkali Sink” (1963)
- Le shérif dans “Incident at Confidence Creek” (1963)
- Adams dans “Walk into Terror” (1965)
Laredo, deux épisodes :
- Le shérif adjoint dans “The Golden Trail” (1965)
- Le marshal Ezzard Speaks dans “Jinx” (1965)
A Man Called Shenandoah, un épisode, Drew Narramore dans “Run, Killer, Run” (1966)
Bonanza, quatre épisodes :
- Le shérif dans “The Crucible” (1962)
- Dave Wilkins dans “The Cheating Game” (1964)
- Frank dans “The Lonely Runner” (1965)
- Le shérif adjoint Tom Hacker dans “Peace Officer” (1966)
La parole est au colt d’Earl Bellamy (1966), Dr Beardsley
Texas, nous voilà de Michael Gordon (1966), Morton
Daniel Boone, un épisode, Higgens dans “the Enchanted Gun” (1966)
Le Virginien, deux épisodes :
- Bill Goforth dans “The Small Parade” (1963)
- Mr Tait dans “Sue Ann” (1967)
The Road West, un épisode, George Reap dans “Charade of Justice” (1967)
La route de l’ouest d’Andrew V. McLagen (1967), Mr. Masters
Cimarron, deux épisodes :
- Un vendeur dans “Journey to a Hanging” (1967)
- Un avocet dans “the Legend of Jud Starr (1967)
Le cheval de fer, un épisode, Dan Barrington dans “Leopards Try, But Leopards Can’t” (1967)
Three Guns for Texas d’Earl Bellamy (1968), le marshal Ezzard Speaks
Bandolero! d’Andrew V. McLagen (1968), le barman
Les aventuriers du Far West, cinq épisodes :
- Jim Butler dans “Birth of a Boom” (1958)
- La capitaine Shaw dans “Head of the House” (1958)
- Le shérif Jackson dans “The Wild West’s Biggest Train Holdup” (1965)
- Le maire dans “Halo for a Badman” (1967)
- Doc Willis dans “Ton of Tin” (1968)
Les mystères de l’ouest, deux épisodes :
- Sikes dans “The Night of the Howling Light” (1965)
- Le shérif dans “The Night of Miguelito’s Revenge” (1968)
Gunsmoke, Roy, le gérant de l’épicerie dans 19 épisodes de la série de 1959 à 1969
Monte Walsh de William A. Fraker (1970), le propriétaire

ImageImageImageImageImage
Modifié en dernier par DEMERVAL le 16 oct. 2020 14:15, modifié 1 fois.
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15386
Enregistré le : 17 août 2005 22:50
Localisation : Canada
Contact :

Re: Roy Barcroft (1902-1969)

Message par metek »

L a 2 eme photo (charge le revolver) c'est Glenn Strange! :roll:
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15386
Enregistré le : 17 août 2005 22:50
Localisation : Canada
Contact :

Re: Roy Barcroft (1902-1969)

Message par metek »

Roy Barcroft

Image
Glenn Strange - Across the Plains (1939)

Image
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6576
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Roy BARCROFT (1902-1969)

Message par LordDécadent »

Image
"Man Without a Star/L'Homme Qui n'a Pas d'Etoile" en 1954.

Image
"Maverick:The Thirty-Ninth Star" en 1958.

Image
"Laramie:The Debt" en 1961.

Image
"Rawhide:Incident at Confidence Creek" en 1963.

Image
"The Wild Wild West:The Night of Miguelito's Revenge" en 1968.
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6576
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Roy BARCROFT (1902-1969)

Message par LordDécadent »

Image
"Maverick: The Jeweled Gun" en 1957.

Image
"Wanted Dead or Alive: The Legend" en 1959.

Image
"Lawman: Riding Shotgun" en 1959.

Image
"Have Gun - Will Travel: Comanche" en 1959.

Image
"The Virginian: The Small Parade" en 1962.

Image
"Gunsmoke: Cotter's Girl" en 1962.

Image
"Death Valley Days: The Wild West's Biggest Train Holdup" en 1965.

Image
"The Reivers" en 1968.
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6576
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Roy BARCROFT (1902-1969)

Message par LordDécadent »

Image
Dernier rôle dans "Monte Walsh" en 1969.
Avatar du membre
JoDel
Marshall
Marshall
Messages : 2589
Enregistré le : 04 sept. 2021 13:33

Re: Roy BARCROFT (1902-1969)

Message par JoDel »

Image
"The spoilers/Les Forbans" en 1955
Avec Barbara Britton
C est comme ce gars que j ai connu à El Paso, un jour il s'est jeté dans les cactus après s'être mis tout nu, je lui ai demandé moi aussi pourquoi... Il m'a dit qu'à ce moment là, l'idée l avait tenté

S. McQueen, Les Sept Mercenaires
Répondre

Retourner vers « Biographies »