Evelyn ANKERS (1918-1985)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8010

Evelyn ANKERS (1918-1985)

Messagepar DEMERVAL » 03 mars 2014 18:06

Evelyn Ankers était une actrice britannique, née à Valparaiso au Chili, le 17 août 1918. Ses parents rapatrièrent la famille en Angleterre durant les années 1920, et ce fut à Old Blighty qu’Evelyn Ankers développa son désir de devenir actrice.
Elle commença à apparaître dans des films anglais au milieu des années 1930 alors qu’elle était encore scolarisée. Elle était notamment aux génériques de Fire Over England (1937) avec Laurence Olivier et Vivien Leigh et de Bells of St. Mary's (1937). Beauté talentueuse, elle décrocha rapidement des rôles importants dans le film à petit budget, The Villiers Diamond (1938) et dans The Claydon Treasure Mystery (1938).
Avec les nuages de guerre qui noircissaient le ciel de l’Europe, Evelyn Ankers émigra aux Etats-Unis et signa un contrat avec Universal en 1940. Elle fit ses débuts pour ledit studio dans une parodie de film d’horreur du duo Abbott et Costello, Fantômes en vadrouille (1941) avant d’apparaître dans le classique film d’horreur, Le loup-garou (1941) face à Lon Chaney Jr.. Par la suite, Evelyn Ankers se retrouva malheureusement enfermée dans le ghetto des films d’horreur, apparaissant à trois reprises supplémentaires avec Lon Chaney Jr., dans Le spectre de Frankenstein (1942), Son of Dracula (1943) et The Frozen Ghost (1945) et avec Jon Hall dans The Invisible Man's Revenge (1944). Elle apparut aussi en soutien de Basil Rathbone, alias Sherlock Holmes à l’écran, dans Sherlock Holmes et la voix de la terreur (1942) et La perle des Borgia (1944).
Evelyn Ankers fit plus de 50 films entre 1936 et 1950, puis se retira des écrans à 32 ans pour être une mère de famille. Elle joua occasionnellement pour la télévision et revint à l’écran dix ans plus tard pour faire un dernier film, No Greater Love (1960), avec son mari Richard Denning.
Evelyn Ankers épousa le beau mec des films de série B, à savoir Richard Denning en 1942 et eut à faire face à l’angoisse d’être à la maison quand son mari est sur le front, en train de se battre. Les films d’horreur furent très populaires durant la seconde guerre mondiale mais après la fin des hostilités, ils se démodèrent. Dès lors, la carrière d’Evelyn Ankers, associée au genre à Universal, s’en ressentit.
Elle quitta Universal en 1945 et devint une actrice indépendante pour la Columbia, la Producers Releasing Corporation (PRC) et Republic Pictures, y apparaissant dans des drames et des thrillers. Evelyn fut la costar, avec son mari revenu de la guerre, dans le film à succès, Black Beauty (1946) pour la 20th Century Fox. Pour PRC, elle fut la vedette féminine dans Queen of Burlesque (1946) et plus tard avec Lex Barker dans Tarzan et la fontaine magique (1949).
Avec la fin des années 1950, une décennie mettant en conformité les valeurs familiales commença et Evelyn Ankers quitta le cinéma pour la vie maritale et la maternité après avoir fait The Texan Meets Calamity Jane (1950), dans lequel elle avait le tout premier rôle. Elle avait alors 32 ans. Une décennie plus tard, elle sortit de sa retraite pour faire une dernière apparition à l’écran dans un film avec son mari, No Greater Love (1960).
Elle décéda d’un cancer des ovaires, le 29 août 1985 à Maui, Hawaii, douze jours après son 67ème anniversaire.

Sa contribution au western se décompose comme suit :

La fièvre de l’or d’Erle C. Kenton (1942), Mary Sloan
Le dernier des Peaux-Rouges de George Sherman (1947), Alice Munro
The Texan meets Calamity Jane d’Ande Lamb (1950), Calamity Jane
Cheyenne, un épisode, Robbie James dans « The Gamble » (1958)

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : CHKO02 et 2 invités