Janis Paige (1922- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10056

Janis Paige (1922- )

Messagepar DEMERVAL » 09 janv. 2014 18:02

Née Donna Mae Tjaden, le 16 septembre 1922 à Tacoma, Washington, Janis Paige commença à chanter en public à 5 ans dans un spectacle amateur local. Elle déménagea à Los Angeles après avoir bouclé brillamment ses études secondaires et l’Hollywood Canteen loua ses services de chanteuse durant la seconde guerre mondiale.
La Hollywood Canteen était un atelier parrainé pour les militaires. Un agent de la Warner Bros. vit son potentiel et lui fit signer un contrat. Elle commença à apparaître dans des comédies musicales à petits budgets, étant souvent couplée avec Dennis Morgan ou Jack Carson. Elle fut ensuite la costar de films d’aventures et dramatiques, dans lesquels elle ne trouva pas sa place. Suite au tournage de Two Gals and a Guy (1951), elle décida de quitter Hollywood.
Janis Paige apparut alors sur Broadway et y rencontra un vif succès en 1951 avec la pièce tragico comique, Remains to Be Seen, avec Jackie Cooper. Elle fit aussi des tournées fructueuses comme chanteuse de cabaret.
La popularité survint en 1954 avec son rôle de "Babe" dans la comédie musicale, The Pajama Game. (Doris Day reprit le rôle au cinéma.) Après 6 ans passés hors des plateaux de tournage, Janis Paige retourna à Hollywood pour La Belle de Moscou (1957), aux côtés de Fred Astaire et Cyd Charisse, pour la comédie de Doris Day, Ne Mangez pas les Marguerites (1960) et pour L’Américaine et l’Amour (1961) dans lequel elle interprétait une voisine mariée accro à l’amour, aux côtés de Bob Hope.
Elle interpréta un de ses seuls rôles dramatiques, celui de "Marion," une prostituée dans The Caretakers (1963).
Janis revint à Broadway en 1963 pour une pièce qui fut éphémère, Here's Love et pour le rôle-titre de la comédie musicale, Mame. Elle fit aussi partie des tournées des comédies musicales comme Annie Get Your Gun, Applause, Ballroom, Gypsy: A Musical Fable et Guys and Dolls.
Durant la saison 1955-1956 à la télévision, Janis Paige fut la vedette de sa propre sitcom sur la CBS, It's Always Jan, avec Merry Anders. Le programme précéda pendant 26 semaines, le samedi soir, la diffusion de la première saison de Gunsmoke. L’intrigue, située à New York City, tournait autour du personnage incarné par Janis Paige, à savoir Jan Stewart, une veuve, et ses deux co-locataires interprétées par Merry Anders et Patricia Bright.
Elle apparut dans le rôle du troubadour Hallie Martin dans l’épisode de 1964 du Fugitif intitulé "Ballad For a Ghost". Miss Paige eut le rôle récurrent d’"Auntie V", la soeur de Tom Bradford dans Huit, Ca Suffit.
Elle apparut aussi dans Le Pat Boone Chevy Showroom, Trapper John, M.D., All in the Family, Columbo et Caroline in the City. Durant les années 1980 et 1990, on put la voir dans des soap opera tels que General Hospital (dans le rôle de la tante de Katharine Delafield, la tapageuse tante Iona, une faussaire; Capitol (dans le rôle de la première épouse de Sam Clegg, Laureen) et Santa Barbara (remplaçant Dame Judith Anderson dans le rôle de la matriarche Minx Lockridge). En 1982 elle apparut dans St. Elsewhere dans le rôle d’une exhibitionniste qui déambulait dans les couloirs de l’hôpital pour éveiller l’ardeur des mâles; bien que son personnage disait qu’il fêtait son 50ème anniversaire, Miss Paige avait alors 60 ans.
En 1986, elle n’apparut que dans Super Password avec Richard Kline et Bert Convy. Janis Paige, qui n’eut jamais d’enfants, a été mariée à :
• Frank Louis Martinelli Jr, un restaurateur, de 1947 au divorce en 1950
• Arthur Stander, scénariste de télévision, créateur de It's Always Jan, de 1956 au divorce en 1957
• Ray Gilbert, un compositeur et éditeur de musique, de1962 à sa mort en 1976. C’est lui qui composa la chanson "Zip-a-Dee-Doo-Dah"

Sa contribution au western :

Cheyenne de Raoul Walsh (1947), Emily Carson
The Younger Brothers d’Edwin L. Marin (1949), Kate Sheperd
La grande caravane, un épisode, Nellie Jefferson dans “The Nellie Jefferson Story” (1961)
Welcome to Hard Times de Burt Kennedy (1967), Adah
Bret Maverick, un épisode en deux parties, Mandy Packer dans “The Lazy Ace” (1981)

ImageImageImageImageImageImageImageImage

Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : enos et 3 invités