Patricia Owens (1925-2000)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8010

Patricia Owens (1925-2000)

Messagepar DEMERVAL » 06 janv. 2014 19:17

Patricia Molly Owens était une actrice américaine d’origine canadienne qui travailla à Hollywood.
Patricia Owens naquit le 17 janvier 1925 à Golden, Colombie Britannique et quand elle eut 8 ans, en 1933, se rendit en Angleterre avec ses parents (notamment son père, Arthur Owens qui devait plus tard devenir un agent double du MI5). Dix ans plus tard, à 18 ans, elle fit ses débuts sur le grand écran dans la comédie musicale de Val Guest, Miss London Ltd. L’année suivante, elle décrocha un petit rôle dans un film d’Harold French, la satire sociale English Without Tears. Sa carrière continua sur le même chemin pendant quelques années, Patricia Owens décrochant même des rôles plus étoffés dans de meilleurs films (bien que ce fut pas une généralité—la même année durant laquelle elle tourna dans une production de Launder-Gilliat, Cette Sacrée Jeunesse (1950), un des films les plus comiques jamais tourné en Angleterre, elle apparut aussi dans l’abyssal Old Mother Riley, Headmistress).
Sa carrière fit un grand bond en avant quand elle fut remarquée par un agent de recrutement de la 20th Century Fox alors qu’elle se produisait dans la version théâtrale de Sabrina Fair et il lui offrit la possibilité de passer un bout d’essai. Le résultat fut la signature d’un contrat avec ledit studio et son déménagement à Hollywood. Son premier film américain fut Une ïle au Soleil (1957) qui fut suivi du film de série B, Les Sensuels, tous les deux pour la Fox et Patricia Owens fut ensuite prêtée à Warner Bros. pour jouer face à Marlon Brando dans le drame, Sayonara (1957), un des films les plus encensés par les critiques cette année-là. Patricia Owens passa le reste de l’année 1957, le plus souvent travaillant en prêt, mais ce fut une production de la Fox qui lui assura sa place dans l’histoire du cinéma—en tant qu’Helene Delambre, l’épouse du scientifique Andre Delambre dans La Mouche Noire (1958), avec David Hedison et Vincent Price. Patricia Owens assura la grosse partie de l’aspect narratif du film, qui était largement prononcé par son personnage dans le cadre de flashbacks.
Malheureusement pour Patricia Owens, elle n’eut plus jamais un film du calibre de La Mouche Noire, de la part de la Fox ou d’aucun autre studio et en 1961 en fut réduite à jouer l’innommable Seven Women from Hell. Patricia Owens fit occasionnellement de la télévision, dans des séries comme Perry Mason et L’Homme à la Rolls, mais ses apparitions furent relativement espacées. Patricia Owens fut aussi la vedette d’un des 17 épisodes de la série Alfred Hitchcock Presents réalisé en personne par Hitchcock lui-même, "The Crystal Trench" (1959). En 1965, elle travailla dans Les Eperons Noirs, un des westerns de série B d’A.C. Lyles', renommé pour faire travailler des stars sur le retour et Patricia Owens se retira des écrans après avoir interprété la petite amie de Richard Egan dans le film d’espionnage à petit budget, The Destructors (1968). Sa dernière apparition sur le petit écran fut un épisode de Lassie (1968).
Elle fut la troisième épouse du producteur et scénariste Sy Bartlett qu’elle épousa en 1956 pour en divorcer en 1958. En juillet 1960 elle convola en secondes noces avec le richissime promoteur immobilier Jerome Nathanson. Il a 49 ans, elle en a 30. Dés le mois suivant elle demanda le divorce qu’elle obtint en 1958, tout en ayant eu le temps de mettre au monde un fils, Adam. Elle se maria une troisième fois avec John Austin de 1969 à 1975 et vécut ensuite retirée dans le High Desert, au Nord d’Hollywood.
Le 31 août 2000 elle décéda à Lancaster, Californie, de causes inconnues. Elle avait 75 ans.
Sa contribution au western :
Le Trésor du Pendu de John Sturges (1958), Peggy
Duel dans la Boue de Richard Fleischer (1959), Joyce
Tales of Wells Fargo, un épisode, Katherine Anne Murdock dans “Assignment in Gloribee” (1962)
Gunsmoke, un épisode, Nora dans “Scot Free” (1964)
Les Eperons Noirs de R.G. Springsteen (1965)


ImageImageImage
ImageImage
ImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités