Anna Q. Nilsson (1888-1974)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9386

Anna Q. Nilsson (1888-1974)

Messagepar DEMERVAL » 30 déc. 2013 9:30

Anna Quirentia Nilsson était une actrice américano-suédoise qui rencontra le succès à l’époque du cinéma muet.
Anna Q. Nilsson naquit à Ystad, comté de Skåne, Suède, le 30 mars 1888. Son deuxième prénom, "Quirentia " est dérivé de son jour de naissance, à savoir le 30 mars, jour de la saint Quirinius. A 8 ans, son père décrocha un boulot à la sucrerie voisine de Hasslarp, un petit bourg près d’Helsingborg en Suède où elle fit la majorité de sa scolarité. Elle eut de très bons résultats scolaires, réussissant ses divers examens avec brio. Grâce à ses diplômes, elle fut employée comme assistante de ventes à Halmstad sur la côte ouest de la Suède, ce qui inhabituel à l’époque pour une fille d’ouvrier. Mais son but était de rejoindre l’Amérique.
En 1905, elle émigra aux Etats-Unis à destination d Ellis Island. Dans ce nouveau pays, la jeune suédoise commença à travailler comme nounou et apprit rapidement l’anglais. Bientôt elle travailla comme modèle. Déjà en 1907, elle était surnommée "la plus belle femme d’Amérique". Penrhyn Stanlaws (1877–1957), une des artistes les plus célèbres et des plus recherchées pour faire les couvertures de magazine, choisit Anna Q. Nilsson comme une de ses modèles.
Les photos d’Anna Q. Nilsson lui permirent de décrocher un petit rôle en 1911 dans un film de la Kalem, Molly Pitcher. Une autre beauté qui commençait à apparaître à cette époque dans des films de la Kalem, était Alice Joyce. Les films les plus importants d’Anna furent Regeneration (1915), Seven Keys to Baldpate (1917), Soldiers of Fortune (1919), The Toll Gate et The Luck of the Irish (tous deux de 1920) et The Lotus Eater (1921).
Elle demeura aux studios Kalem pendant plusieurs années, étant classée juste derrière leur grande star Alice Joyce. Dans les années 1920, elle joua en indépendante pour la Paramount, la First National et nombre d’autres studios et atteignit un pic de popularité juste avant l’avénement du parlant, malgré un sévère accident de cheval qui l’obligea à rester écartée des studios pendant presque deux ans. En 1923, elle incarna "Cherry Malotte" dans le deuxième film basé sur le roman de Rex Beach, Les Ecumeurs, un rôle qui sera repris dans des versions ultérieures par Betty Compson (1930), Marlene Dietrich (1942) et Anne Baxter (1955).
En 1921 elle retourna en Suède pour tourner Värmlänningarna, son seul film suédois. En 1926 elle fut nommée la femme la plus populaire d’Hollywood. Elle accueillit la royauté quand le prince Gustaf Adolf, héritier du trône de Suède (futur roi Gustaf VI Adolf) et son épouse, Louise Mountbatten lui rendirent visite à Hollywood. En 1928, elle établit un record de correspondance, 30 000 lettres reçues en un mois et cette année-là, Joseph P. Kennedy la débaûcha pour qu’elle fasse partie de son pool d’actrice pour le studio qu’il venait de créer, la RKO Radio Pictures. L’année suivante, alors qu’elle montait un cheval, elle fit une chute, fut projetée contre une pierre et se brisa une hanche. Après une dure année de convalescence, elle fut de nouveau sur ses pieds.
En 1928, Anna Q. Nilsson fit son dernier film muet, Blockade. Avec l’avénement du son, la carrière d’Anna Q. Nilsson déclina lentement, bien qu’elle continua à travailler pour des petits rôles, souvent non crédités, jusque dans les années 1950. Entre 1930 et 1950, elle participa à 39 films parlants. Elle fut la grand-mère suédoise de Loretta Young dans The Farmer's Daughter (1947). Sa performance la plus connue dans un film parlant est incontestablement le rôle qu’elle interpréta dans Boulevard du Crépuscule, à savoir celui de son propre personnage, qui n’avait qu’une seule ligne de texte à prononcer.
Anna fut mariée à l’acteur Guy Coombs (en 1916) et au vendeur de chaussures américano-norvégien, John Marshall Gunnerson (1923 à 1925). Anna Q. Nilsson a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6150 Hollywood Boulevard pour sa contribution à l’industrie du film. Elle fut la première actrice d’origine suédoise à recevoir un tel honneur. Elle décéda à Sun City, Californie, le 11 février 1974 d’une crise cardiaque.

Sa contribution au western :
The Drummer Girl of Vicksburg de Kenean Buel (1912)
The Confederate Ironclad de Kenean Buel (1912), Elinor
The Fraud at the Hope Mine de ????? (1912), Merry
Battle in the Virginia Hills de Kenean Buel (1912), rôle indéterminé
The Grim Toll of War de George Melford (1913), Virginia Ellis
Prisoners of War de George Melford (1913), Mme Edwin Worth
The Battle of Bloody Ford de Kenean Buel (1913), Agatha Elton
A Mississipi Tragedy de ????? (1913), Martha Calhoun
John Burns of Gettysburg de Kenean Buel (1913), Bess Burns
Shenandoah de Kenean Buel (1913), Gertrude Illingham
The Counterfeiter’s Conféderate de ?????? (1913), Marion Purdy
The Trail to Yesterday de Edwin Carewe (1918), Sheila Langford
The Toll Gate de Lambert Hillyer (1920), Mary Brown
The Spoilers de Lambert Hillyer (1923), Cherry Malotte
Wanderer of the Wasteland d’Otho Lovering (1935), Mme Virey
Riders of the Timberline de Lesley Selander (1941), Donna Ryan
La Charge Fantastique de Raoul Walsh (1941), Mme Taipe

ImageImage
ImageImageImageImage

Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités