Rhea Mitchell (1890-1957)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6318

Rhea Mitchell (1890-1957)

Messagepar DEMERVAL » 26 nov. 2013 14:53

Rhea Mitchell était une actrice américaine dont la carrière débuta à l’ére du cinéma muet. Elle gagna le surnom de "la petite cascadeuse" à cause de sa propension à tenter des scènes dangereuses. Elle fut, à n’en pas douter, l’une des premières grandes stars féminines du western.
Rhea Mitchell naquit le 10 décembre 1890 à Portland, Oregon. Elle commença sa carrière d’actrice sur les planches en 1909, jouant dans la Baker Theater Stock Company près de sa ville natale. Elle continua par une saison dans l’Orpheum Circuit et une apparition à l’Alcazar Theater de San Francisco. Rhea Mitchell fit ses débuts sur le grand écran en 1912 avec la New York Motion Picture Corporation et devait par la suite apparaître dans plus de 100 films au cours d’une carrière qui s’étendit sur 40 ans. Elle apparut en premier rôle féminin dans un certain nombre de westerns aux côtés de William S. Hart. En 1916 elle joua dans The Brink avec Forrest Winant et Arthur Maude.
Après 1917, ses rôles devinrent moins importants et elle apparut alors dans une palanquée de films à partir du milieu des années 1930, ne trouvant plus que des rôles figuratifs dans les années 1950, qui, bien souvent, ne furent pas crédités.
Après qu’elle eut pris sa retraite de l’industrie du film, Rhea Mitchell dirigea un vaste complexe immobilier à Los Angeles. Alors qu’elle manageait un deuxième complexe immobilier en 1957, le La Brea District Apartments, un domestique mécontent appelé Sonnie Hartford, Jr., l’étrangla avec la ceinture de sa robe de chambre en soie bleue.
Un article du Press-Telegram relatait l’affaire, "La police est toujours à la recherche d’un homme d’âge moyen et chauve qui, semblerait-il, tenait depuis peu compagnie à la jamais-mariée Miss Mitchell. La police de Seattle a questionné la seule parente de Rhea Mitchell, à savoir sa tante Mrs. John Benson. La police dit qu’il n’y a aucune trace de bagarre ou d’agression sexuelle. Son corps a été découvert par son domestique. L’actrice, connue de ses amis sous le petit nom de Ginger, avait joué face à de grandes stars du muet comme William S. Hart, Tom Mix, King Baggot et Bert Lytell... Elle était encore apparue dans un rôle figuratif en 1951."
Rhea Mitchell fut donc assassinée le 16 septembre 1957 et elle est enterrée au Hollywood Forever Cemetery de Los Angeles.
Sa contribution au western :
The Hidden Trail de Francis Ford (1912)
The Colonel’s Ward de Thomas H. Ince (1912)
His Squaw de Charles Giblyn (1912)
A Frontier Wife de Francis Ford (1913)
An Indian’s Gratitude de Frank Montgomery (1913), Martha
An Indian’s Honor de Jack Conway (1913)
Shorty Escapes Marriage de Richard Stanton (1914), Nell Holden
The Feud at Beaver Creek de George Osborne (1914)
In The Sage Brush Country de William S. Hart (1914), Edith Wilding
The Scourge of the Desert de William S. Hart (1915), Ellen Holt
Mr. “Silent” Haskins de William S. Hart (1915), Priscilla Miller
On the Night Stage de Reginald Barker (1915), Belle Shields
Tools of Providence de William S. Hart (1915), Daisy Austin
The Blindness de Carl M. Leviness (1916), Anna
The Money Corral de William S. Hart (1919), Janet Collins
The Sleeping Lion de Rupert Julian (1919), Kate Billings
A Ridin’ Romeo de George Marshall (1921), Mabel Brentwood
The Home Trail de William Wyler (1927)
La légion des damnés de King Vidor (1936), une passagère de la diligence
Stars in My Crown de Jacques Tourneur (1950), Mme Backett


Image Image


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités