Colleen MILLER (1932- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8845

Colleen MILLER (1932- )

Messagepar DEMERVAL » 21 nov. 2013 22:15

Colleen Miller, superbe star de tant de navets d’Universal-International des années 1950, est née le 10 novembre 1932 à Yakima, Washington. “C’était comme une réserve indienne, bien que je n’étais pas une indienne. J’étais du mauvais côté des pistes. Je me rappelle avoir vu, petite fille, les tipis indiens, les trottoirs en bois, cette sorte de chose. Mais en CM1, ma famille déménagea à Portland, Orégon, où j’ai grandi. J’ai pris beaucoup de cours de danse. En fait, j’ai quitté Portland pour rejoindre une compagnie de ballet. Après trois saisons dans la troupe, quelqu’un m’a vu danser et j’ai signé un contrat avec Howard Hughes, alors à la RKO-Radio Studios, studio pour lequel j’ai tourné ‘Scandale à Las Vegas’ avec Victor Mature et Jane Russell. Je suis restée à la RKO pendant 3 ans et 9 mois, puis je suis partie pour Universal.”
Le premier western de Colleen Miller fut “Quatre Tueurs et une Fille”, réalisé par l’acteur Richard Carlson. “C’était un bon réalisateur. Il aimait le métier ; il aimait jouer et les acteurs et était un réalisateur qui sentait bien les choses .”
De même au sujet de Rory Calhoun, “Rory était réellement très bon. Je connaissais Lita Calhoun, son épouse (alias Isabelita alias Lita Baron), avant que nous ne fassions le film, parce que Lita et moi prirent des cours de danse ensemble. Je voyais Lita trois à quatre fois par semaine, chaque semaine.” “Quatre Tueurs et une Fille” fut en partie tourné en extérieur “à Apple Valley. Ce fut super, d’aller là bas — le bus nous y amena. C’était poussiéreux, mais plaisant et excitant. Je pensais qu’on se croyait vraiment dans une réserve indienne, avec les montagnes en arrière-plan. Je regardais Nina Foch. Elle était bonne. Je l’admirais en fait. Nina est une actrice confirmée.”
Afin de participer aux répétitions, “Je ne suis jamais allée en classe chez Universal. Chez RKO j’avais un coach, Florence Enright. Elle enseignait aux classes 24 heures sur 24, mais seulement pour quelques personnes choisies. Faith Domergue apprit aussi beaucoup d’elle. Quand j’ai tourné ‘Fille de Plaisir’ pour Universal, ils me dirent que je n’avais plus besoin d’aller en classe. Ils pensaient que je savais ce que je devais faire! Mais à la RKO, j’avais un chauffeur et il m’emmenait voir toutes les pièces ; ils vous éduquaient.”
“Les Années Sauvages” fut le western suivant de Colleen. “Rudolph Maté était le réalisateur. Il était le plus délicieux des hommes. Juste un plaisir. Je vis Tony Curtis vraiment souvent, et Tony dit de Rudolph qu’il était un de ses réalisateurs favoris. Tony adora le film et faire des westerns. Ce fut des années de joie.” Comme autre membre de la distribution : “Arthur Kennedy était un bon acteur. Il était intéressant à observer et puis ensuite super de jouer la scène avec lui. Le tournage du film ne prit que trois semaines et tout fut fait sur le dos d’Universal!” Le producteur de “Les Années Sauvages » était Stanley Rubin. “Il m’enseigna les échecs! Il venait souvent sur le plateau, aussi je le connus avant qu’il ne se marie avec Kathleen Hughes, qui était sous contrat avec Universal en même temps que moi.”
L’année suivante, il y eut “Le Salaire du Diable,” un western au goût du jour avec Orson Welles et Jeff Chandler. “On tourna le plus souvent à 1 heure du matin! Bizarre! Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait beaucoup de scènes vespérales dans le film. Orson devait aimer travailler la nuit.” Au sujet de Jeff Chandler, “J’ai vraiment eu l’impression qu’il était en dehors du sujet — il ne prenait pas de plaisir. Il avait, cependant, une belle prestance ; et semblait immense. Grand et beau. Je me rappelle particulièrement de John Larch, qui incarnait le méchant — et un très bon acteur. Le réalisateur, Jack Arnold, je le connaissais en dehors des plateaux car j’ étais amie avec sa femme, Donna Holloway. Il fit du mieux qu’il put avec ce film, mais le script était si mauvais, si altéré. Orson dit qu’il pouvait revoir le script mais il n’y avait pas assez de temps et il s’en foutait. Durant le tournage, je jouais au gin rummy avec Orson et j’aimais ça!”
Son dernier western fut “Duel au Colorado” avec Audie Murphy. “Je devais faire un bout d’essai pour avoir ce rôle, mais avant d’y aller, mon agent voulait voir un extrait de moi-même et Tony Curtis dans ‘Le Cavalier au Masque.’ N’est-ce pas étrange? ‘Le Cavalier au Masque’ est un film historique, pas un western. Frank McDonald, le réalisateur, regarda l’extrait et dit ‘ C’est ce à quoi je veux que tu ressembles.’ On tourna le film très vite — en quelques jours!” (Bizarrement, le scénario de “Duel au Colorado” fut utilisé originellement sous le titre de “Wanted Dead or Alive” avec Whip Wilson et fut réutilisé dans “Star of Texas” et “Last of the Badmen” en plus de “Duel au Colorado”.) “Audie jouait de la guitare. Je n’ai jamais eu de problèmes avec lui — ou quelqu’un d’autre d’ailleurs. Audie semblait cependant toujours réservé. Un jour, j’ai quand même vu Audie donner un coup de pied de colère dans une boîte en fer. Je n’ai jamais fréquenté un acteur de manière proche, aussi je ne l’ai pas bien connu.” Jan Merlin était le méchant dans “Duel au Colorado” “Quel bon acteur; un parfait méchant avec un visage d’enfant et un magnifique air moqueur!”
Colleen Miller révéla qu’elle ne fumait pas et ne buvait pas, “Mais je peins! J’ai deux enfants et 7 petits-enfants — 5 de mon fils et deux de ma fille. Je suis mariée à Walter Ralph (de Ralph Markets), et nous avons un ranch au nord de la Californie, à quelques miles de la frontière avec l’Oregon. Nous avons des chevaux, des cerfs, du bétail et une réserve animalière. Nous avons un régisseur qui nous rend compte jour après jour des activités. Parce qu’il n’y a plus de lignes aériennes commerciales, nous devons prendre l’avion jusqu’à Sacramento puis par la route. C'est un long voyage, aussi nous n’y allons pas aussi souvent que nous le souhaiterions.”

Sa contribution au western fut la suivante :

Quatre Tueurs et une Fille de Richard Carlson (1954), Lolly Bhumer
Les Années Sauvages de Rudolph Maté (1955), Zoe Fontaine
Le Salaire du Diable de Jack Arnold (1957), Skippy Renchler
Duel au Colorado de Frank McDonald (1963), Abbie Stevens

Voici la biographie de Colleen Miller, sous la forme d'une interview, car je n'ai pas beaucoup de matière pour faire une bio autrement!!!!
ImageImage
ImageImage
ImageImage
Modifié en dernier par DEMERVAL le 12 juil. 2020 10:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7412

Re: Colleen Miller (1932- )

Messagepar chip » 22 nov. 2013 8:46

Un de mes fantasmes...

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7978
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Colleen Miller (1932- )

Messagepar Sitting Bull » 08 févr. 2017 17:46

ImageImageImage
(Tournage de "Four guns to the border")

Image
(Même film avec J.Silverheels, J.McIntire, W.Brenan)
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
LordDécadent
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1615
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Colleen MILLER (1932- )

Messagepar LordDécadent » 18 août 2020 16:27

Image
"Four Guns to the Border/Quatre Tueurs et une Fille" en 1954.

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8112
Localisation : oregon

Re: Colleen MILLER (1932- )

Messagepar lasso » 20 août 2020 9:47

image metek


Image Le Salaire du Diable


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité