The Lane Sisters

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8177

The Lane Sisters

Messagepar DEMERVAL » 27 sept. 2013 22:03

voici 4 biographies pour le prix d'une : Les soeurs Lane.
Les Lane Sisters fait référence à un groupe de soeurs dont trois d’entre-elles firent une carrière couronnée de succès durant les années 1920 et 1930. Se produisant pour un tour de chant, tout d’abord sur les planches, elle firent la transition vers le cinéma avec bonheur. Une quatrième soeur n’eut pas de succès et quitta le milieu et une cinquième évita la carrière artistique. Priscilla Lane eut la carrière cinématographique la plus remplie.
Les quatres sœurs étaient d’un fratrie de cinq. Leotabel (Leota) (25 octobre 1903 – 25 juillet 1963), Dorothy (Lola) (21 mai 1906 – 22 juin 1981), Rosemary (4 avril 1913 – 25 novembre 1974) et Priscilla (12 juin 1915 – 4 avril 1995) étaient nées du Dr. Lorenzo A. Mullican et de son épouse, Cora Bell Hicks. Leur soeur, Martha (1905-19??) ne fit pas de carrière dans le divertissement. Les trois premières sœurs naquirent à Macy, Indiana mais la famille déménagea en 1907 à Indianola, Iowa, une petite ville du sud de Des Moines. Là le Dr. Mullican avait un cabinet de dentiste. Les Mullicans possédaient une grande maison de 22 pièces, dont quelques-unes étaient louées comme chambres d’étudiant fréquentant le Simpson College.
Avant de se marier, Cora Mullican avait été reporter pour un journal local à Macy, et elle avait initialement manifesté l’ambition de devenir actrice. Malheureusement, elle fut frustrée par les croyances religieuses de ses parents méthodistes qui rejetaient toutes formes de divertissements publics.
Cora encouragea ses filles à chanter et à jouer des instruments de musique. Toutes les filles étaient friantes de musique et, à un moment ou à un autre, étudièrent la musique en cours du soir au Simpson College à Indianola. Dorothy jouait déjà du piano à 12 ans en accompagnement de films muets dans un cinéma.
Leota fut la première à quitter la maison pour voler de ses propres ailes pour une carrière musicale à New York au milieu des années 1920. En 1928 Dorothy rejoignit Leota à New York. Les filles partagèrent un appartement et firent le tour des théâtres. Elles obtinrent finalement du boulot dans le show de Gus Edwards, Greenwich Village Follies. C’est Gus Edwards qui changea leur nom en Lane et de ce fait, Dorothy devint Lola Lane. Martha, entre-temps, s’enfuit avec un professeur du lycée et déménagea à Des Moines. Elle ne s’intéressa pas au show business. Elle eut un enfant, divorça et devint secrétaire médicale.
Leota et Lola firent toutes deux leurs débuts à Broadway à la fin des années 1920, Lola en 1928, dans le rôle de Sally Moss dans The War Song, dont la première eut lieu à Broadway le 24 août 1928, au Nederlander Theatre (alors connu comme le National Theatre) et Leota en 1929 dans le rôle de Contrary Mary dans Babes in Toyland dont la première eut lieu le 23 décembre 1929 au Jolson's 59th Street Theatre. La dernière représentation de The War Song eut lieu 4 mois plus tard et elle se rendit alors à Hollywood où elle fit ses débuts dans le rôle d’Alice Woods aux côtés de Paul Page dans le film noir, Speakeasy (1929). Elle fut rapidement de nouveau associée avec Paul Page dans le film The Girl from Havana (1929) dans le rôle de Joan Anders. Pendant ce temps, Babes in Toyland mit la clé sous la porte après seulement 32 performances. Leota suivit sa soeur à Hollywood où elle fit sa seule apparition dans un film muet dans un court métrage réalisé par Roscoe Fatty Arbuckle, Three Hollywood Girls (1931). Elle retourna rapidement à New York. Le Dr. Mullican objecta énergiquement au fait que ses plus jeunes filles puissent suivre des carrières théâtrales, mais Cora resta déterminée.
Rosemary et Priscilla faisaient chaque week-end le voyage à Des Moines pour étudier la danse avec Rose Lorenz. Les filles firent leurs débuts professionnels le 30 septembre 1930 au Paramount Theater de Des Moines. Rosemary, alors âgée de 17 ans, et Priscilla, 15ans, se produisirent sur les planches comme membres du spectacle de divertissement qui accompagnait la sortie du film de Lola, Good News. Rosemary, membre de la National Honor Society, décrocha son diplôme de la Indianola High en 1931 et fréquenta alors le Simpson College pendant un moment, participant à l’équipe de basket de l’école.
Après être sortie diplômée du lycée, Priscilla eut l’autorisation de se rendre à New York pour voir Leota qui était alors à l’affiche d’une revue musicale à Manhattan. Priscilla décida de s’enrôler à la Fagen School of Dramatics et Leota paya les frais de scolarité. A ce moment, l’agent d’acteur Al Altman remarqua Priscilla qui se produisait dans une pièce montée par l’école de Fagen et l’invita à faire un bout d’essai pour la MGM. Elle avait 16 ans. Priscilla écrivit à un des ses amis à Indianola, "Leota m’a accompagné dans une sorte de théâtre se trouvant dans un gratte-ciel de New York. Des autres personnes étaient là en train de se maquiller. Une d’entre elles était une fille étrange avec des cheveux tirés en arrière en une sorte de chignon. Son nom était Catherine [sic] Hepburn. Pas très jolie, je pense, mais Mr. Altman dit qu’elle a quelque chose. Margaret Sullavan, l’actrice de Broadway, était là aussi!" Une lettre de rappel dit que le test n’avait pas été concluant. Ni Hepburn, ni Sullavan ne furent acceptées et aucune des deux ne reçut alors de contrat de la MGM.
Pendant le même moment, Cora avait quitté son mari et en 1932 et accompagnée par Rosemary, arriva à New York. Cora se mit immédiatement au travail, tout incitant, d’ailleurs sans succès, ses deux plus jeunes filles à passer des auditions pour diverses productions de Broadway. Ce fut alors qu’un jour où les filles s’entraînaient pour un numéro musical que Fred Waring, un band leader, les entendit harmoniser. Il les trouva très attractives et individuellement talentueuses. Début 1933, avec l’accord de Cora, elles signèrent un contrat avec Fred Waring. Cora chaperonna Rosemary et Priscilla qui à cette époque avaient déjà pris le nom de scène de Lane.
Fred Waring ne se produisait pas uniquement en tournées avec son orchestre, appelé "The Pennsylvanians", mais il avait aussi une émission hebdomadaire à la radio. Priscilla devint rapidement connue comme la comédienne du groupe. Rosemary chantait les ballades pendant que Priscilla produisait les numéros de swing tout en sortant des vannes avec Fred Waring et autres divers invités. Le Dr. Mullican entreprit une procédure de divorce d’avec son épouse, arguant de l’abandon de famille et le divorce lui fut accordé en 1933.
Rosemary et Priscilla restèrent avec Fred Waring pendant presque cinq ans. En 1937, Fred Waring fut engagé par Warner Bros. à Hollywood pour apparaître avec son orchestre entier dans Varsity Show, une comédie musicale avec Dick Powell. Rosemary et Priscilla furent testées et obtinrent des rôles dans le film. Rosemary partagea les scènes romantiques avec Dick Powell, pendant que Priscilla était une fougueuse lycéenne.
Bien que Lola était à Hollywood depuis 1929, elle s’était deux fois retirée des écrans pour mariage. Maintenant elle avait fait son retour. Elle décrocha le deuxième rôle féminin aux côtés de Bette Davis dans le mélodrame Marked Woman, et recueillit de bonnes critiques. Warners la récompensa avec la signature en 1937 d’un contrat et son visage anguleux correspondit aux rôles qu’elle décrocha pour Warners Bros.
Warner Bros racheta les contrats que Priscilla et Rosemary avaient signé avec Fred Waring et les embaûcha pour un contrat de 7 ans. Le premier film de Priscilla après Varsity Show fut Men are Such Fools, dans lequel elle était opposée à Wayne Morris. Ce film fut suivi par Love Honor and Behave, une autre comédie romantique légère avec Wayne et Cowboy From Brooklyn de nouveau avec Dick Powell. Le département publicitaire des studios suggéra que Priscilla et Wayne Morris soient aperçus ensemble en ville; ils s’appréciaient beaucoup et avaient eu une aventure ensemble pendant un moment ; cependant, Priscilla dit plus tard qu’il n’y avait jamais rien eu de sérieux entre eux. Le premier film de Rosemary après Varsity Show fut la comédie musicale Hollywood Hotel, dans laquelle elle était en vedette avec sa soeur Lola et son ex-co-star Dick Powell, avant d’être la vedette de Gold Diggers in Paris face à Rudy Vallee.
Priscilla fut ensuite la vedette féminine de Brother Rat, qui avait reçu un franc succès sur Broadway. De nouveau, elle était face à Wayne Morris, et parmi la distribution se trouvaient des nouveaux venus comme Ronald Reagan, Jane Wyman, Jane Bryan et Eddie Albert. Le film, quand il sortit en octobre 1938, reçut un accueil chaleureux. A ce point de leurs carrières fructueuses, les soeurs furent informées du décès du Dr. Mullican qui était décédé en Iowa.
Warner Bros. avait acheté les droits d’une histoire écrite par Fannie Hurst, intitulée Sister Act et avait dans l’idée d’embaucher Errol Flynn pour le tournage du film, aux côtés de 4 actrices. Errol Flynn, cependant, fut retiré du projet pour jouer dans Les Aventures de Robin des Bois. Le script de Sister Act fut remodelé pour recentrer l’intrigue sur les 4 filles. Bette Davis devait en être la star, mais elle refusa le rôle. Lola, toujours entreprenante, approcha Jack Warner en lui suggérant qu’elle et ses filles pourraient jouer dans le film. Warner accepta et Leota eut la mission de se tester pour le rôle d’Emma, mais on la trouva inappropriée. Le studio lui substitua Gale Page, une jeune apprentie, pour le rôle de la quatrième sœur. L’actrice devait rester cataloguée pour le reste de sa carrière comme la quatrième Lane. Quand le film, maintenant intitulé Four Daughters, sortit le 24 septembre 1938, il obtint un franc succès et fut nominé pour 4 oscars, dont celui du meilleur film. Ce film fut prolongé par deux suites, Four Wives en 1939 et Four Mothers en 1941, de nouveau avec les Lanes et Gale Page. Leota incarna Emma dans la version radiophonique sur la Lux Radio Theater le soir du 18 décembre 1939.
Le rôle suivant de Priscilla fut Yes, My Darling Daughter, adapté d’une pièce à succès. L’histoire concernait une femme, la fille d’une féministe autrefois suffragette, qui décide de passer un weekend seule avec son fiancé, interprété par Jeffrey Lynn. Les prémisses du film dans lequel un couple non marié passait un weekend ensemble en toute liberté furent largement critiqués et le film fut même interdit dans quelques parties des Etats-Unis. La publicité, cependant, piqua la curiosité du public et le film fut un succès au box office. Priscilla reçut des louanges pour sa performance pleine de vivacité ainsi que le fit Jeffrey Lynn qui jouait son petit ami. Au générique on trouvait également Roland Young, Fay Bainter, May Robson, Genevieve Tobin et Ian Hunter.
Après le tournage de ce film, Warners envoya Priscilla, Rosemary, Errol Flynn et Ann Sheridan entre autres, pour une campagne publicitaire coïncidant avec la sortie du western, Les Conquérants. Priscilla apprécia l’expérience et la chance qu’elle avait de pouvoir faire une tournée à travers le pays. De retour à Hollywood, une nouvelle histoire était prête pour faire figurer les 4 soeurs, Daughters Courageous, dont la vedette serait John Garfield qui avait aussi été la co-star de Four Daughters et Four Wives. Bien que l’histoire était différente, elle concernait néanmoins la vie et les amours des 4 soeurs et ce fut un nouveau succès public au box office.
Priscilla fut de nouveau associée avec John Garfield dans Dust Be My Destiny, un mélodrame se passant en univers carcéral. Elle y incarnait la sympathique belle-soeur d’un brutal gardien de prison, interprété par Stanley Ridges, qui tombait amoureuse du détenu John Garfield. La fin originale du film voyait les deux amants mourir après une évasion, en tentant d’échapper à la justice. La réaction de l’auditoire lors de l’avant-première fut si négative que le studio retira le film des écrans pour tourner une nouvelle fin, cette fois-ci heureuse. Rosemary Lane fut aussi associée avec John Garfield dans Blackwell's Island (1939), mais ce ne fut pas un succès.
Priscilla atteignit le statut de star à part entière dans son film suivant, The Roaring Twenties et apparut sur l’affiche au-dessus du titre à côté de James Cagney. Dans ce succès majeur du box office, Priscilla était montrée à son avantage dans le rôle d’une chanteuse de boîtes de nuit, qui épousait un avocat, Jeffrey Lynn mais était convoitée par le gangster James Cagney. Dans ce film, elle chantait "It Had to Be You", "Melancholy Baby", et "I’m Just Wild About Harry".
A ce moment, Priscilla gagnait $750 par semaine, un salaire considérable durant la grande dépression, mais dérisoire par rapport à d’autres stars du studio. Elle revendiqua une augmentation. Elle ressentit que l’intrigue de son prochain film, Money and the Woman était sordide et elle refusa de se présenter pour le tournage. Son agent expliqua, "Le rôle n’est pas du genre qu’on pouvait lui demander." Elle fut remplacée par Brenda Marshall.
Priscilla décrocha ensuite le premier rôle féminin dans My Love Came Back, une histoire romantique impliquant une femme violoniste. De nouveau, Priscilla refusa le rôle, aussi Jack Warner, furieux, la suspendit. Olivia de Havilland, bien qu’également réticente pour faire ce film, accepta finalement le rôle.
Lola continua sa carrière durant les années 1940 avec sa personnalité de femme coriace dans des dramatiques telles : Convicted Woman (1940), Gangs Of Chicago (1940), Mystery Ship (1941), Miss V From Moscow (1942) et Le Canyon Perdu (1942), bien qu’elle désirait fortement s’éloigner du stéréotype dans lequel elle était enfermée. Elle prit sa retraite à 40 ans en 1946. Dans ses trois derniers films — Why Girls Leave Home (1945) dans le rôle d’Irene Mitchell, Deadline at Dawn (1946) dans le rôle d’ Edna Bartelli et They Made Me A Killer (1946) en tant que Betty Ford — elle n’eut que des seconds rôles.
Rosemary recueillit des bonnes critiques pour son film de 1940, The Boys from Syracuse, basé sur la pièce à succès de Rodgers and Hart (1938). L’année suivante elle fit une transition assez rarissime à cette époque en devenant une star de la comédie musicale sur Broadway avec Best Foot Forward, dans le rôle de Gale Joy, dont la première eut lieu à l’ Ethel Barrymore Theatre le 1er octobre 1941. Les représentations prirent fin après la 326ème , le 4 juillet 1942. Par contre, elle perdit le rôle pour la version cinématographique face à Lucille Ball. Les bons rôles se firent rares et Rosemary mit fin à sa carrière en 1945 avec Sing Me a Song of Texas, dans le rôle de la chanteuse de boîtes de nuit, Laurie Lang, la nièce d’un riche rancher texan. Elle commença une carrière d’agent immobilier à Pacific Palisades.
Priscilla Lane, la plus jeune des soeurs Lane, était dans la bande-annonce de Cowboy from Brooklyn (1938). Après avoir gagné son augmentation, Priscilla retourna au turbin, mais les films qu’on lui assignait n’étaient pas meilleurs que ceux qu’elle avait refusé. Brother Rat and a Baby était une pauvre suite et Three Cheers For the Irish ne fut qu’un succédané.
Le magazine britannique Picturegoer, qui avait toujours été un supporter des Lane Sisters, affirma que tout n’était pas correct avec Priscilla Lane. Dans son édition du 15 juin 1940, ils se demandaient pourquoi "Priscilla frappait toujours à la porte de la célébrité". Ils pensaient que Warner Bros. ne la considérait que comme le faire-valoir d’autre stars telles : John Garfield et James Cagney. Ils continuèrent en affirmant que Priscilla avait beaucoup de charme et bien qu’elle n’était pas vraiment une actrice dramatique, méritait des rôles plus étoffés et plus importants que ceux qu’elle avait. Le même magazine, deux ans plus tard, le 22 août 1942, se reféra à son article de 1940 et une nouvelle fois exprima sa désapprobation de la manière dont Warners traitait Priscilla. Ils ne savaient pas qu’elle avait déjà quitté le studio.
Le 28 avril 1941, on put l’entendre au Lux Radio Theater avec George Brent et Gail Patrick dans Wife, Husband and Friend. A la Warner Bros. elle apparut face à Ronald Reagan dans une comédie légére, Million Dollar Baby et dans le rôle d’une chanteuse de boîte de nuit dans Blues in the Night.
Frank Capra la réclama pour être le pendant féminin de Cary Grant dans Arsenic et Vieilles Dentelles. Cette comédie à succès fut terminée au début 1942, mais elle n’apparut pas sur les écrans avant 1944, à cause d’une clause qui obligeait d’attendre la fin des représentations théâtrales avant la diffusion du film. Ce fut la dernière apparition de Priscilla pour Warner Bros. Son contrat prit fin par consentement mutual après cinq ans de collaboration.
Elle resta un moment indépendante, signant un contrat avec Universal Studios pour la confection d’un film dans lequel elle fut associée avec Robert Cummings, film réalisé par Alfred Hitchcock, Cinquième Colonne (1942). Le réalisateur ne voulait ni de Cummings ni de Priscilla pour ce film. Dans le cas de Priscilla, Alfred Hitchcock sentit qu’elle était la fille d’à côté. Universal insista pour que les deux stars fassent le film et quand celui-ci sortit, l’interprétation de Priscilla fut louée alors que quelques critiques s’élevèrent contre Alfred Hitchcock pour avoir trop renoué avec sa manière de tourner d’avant guerre.
Priscilla fut engagée pour deux films de plus. Le premier fut La Reine de l’Argent pour le producteur Harry Sherman, film dans lequel elle était associée à George Brent. Elle y incarnait la propriétaire d’une maison de jeux de San Francisco en 1870. L’autre film était une comédie avec Jack Benny, The Meanest Man in the World, sorti sur les écrans en janvier 1943. Priscilla se retira alors des écrans. Durant la guerre, elle suivit son mari à travers les Etats-Unis comme il bougeait d’une base militaire à une autre.
Alors qu’elle vivait à Van Nuys, Priscilla se vit offrir le rôle principal dans Fun on a Weekend par le producteur–réalisateur Andrew Stone, aux côtés d’Eddie Bracken. Quand le film sortit sur les écrans en 1947, le magazine Variety avisa, "Miss Lane, qui a été absente des écrans depuis quelque temps, donne une assez bonne prestation qui devrait lui assurer du travail dans quelques films supplémentaires." Cependant Priscilla retourna à la vie domestique. Une nouvelle fois, elle et son mari, déménagèrent, cette fois à Studio City.
En 1948 Priscilla accepta le rôle principal, à savoir celui de Doris Brewster, dans le film noir Bodyguard, face à Lawrence Tierney. Durant une interview avec un correspondant d’Hollywood, elle affirma, "Je n’avais pas réalisé combien tourner me manquait jusqu’au moment où je suis revenu devant les caméras, et j’espère encore faire beaucoup, beaucoup, beaucoup de films supplémentaires." Bodyguard devait être son dernier film. Un contrat espéré avec RKO Studios ne fut jamais signé.
En janvier 1951, Cora Mullican décéda en son domicile de San Fernando Valley que ses filles lui avaient acheté quelques années auparavant. Priscilla retourna brièvement au show business en 1958 avec un seul show sur une chaîne locale de Boston. Intitulée, The Priscilla Lane Show, elle discutait et interviewait des célébrités qui visitaient son espace. Elle adora cette expérience à la télévision, mais les charges familiales étaient trop exigeantes et elle abandonna son émission l’année suivante.
Leota se maria une fois, à Jerome Day. Le couple n’eut pas d’enfants.
Lola fut mariée à cinq reprises mais n’éléva pas d’enfants. Elle épousa d’abord l’acteur Lew Ayres en septembre 1931. Ils divorcèrent par la suite en janvier 1933. Elle épousa alors le réalisateur Alexander Hall en 1934. Ils divorcèrent en décembre 1936. Son mariage suivant fut avec Henry Clay Dunham en janvier 1941. Ils divorcèrent en octobre 1945.
Puis elle se maria avec Roland West en 1946. Il était un producteur, réalisateur et scénariste, mais fut surtout connu pour avoir été un suspect lors du meurtre de sa petite amie actrice, Thelma Todd en 1935. Des voisins les entendirent se quereller la nuit avant qu’elle soit découverte dans son garage, terrassée par une intoxication à l’oxyde de carbone. Bien que suspect, il ne fut jamais arrêté. Roland West et Lola restèrent mariés jusqu’à sa mort le 31 mars 1931 d’une crise cardiaque. Sur son lit de mort, il aurait confessé à son meilleur ami, l’acteur Chester Morris, qu’il avait assassiné Thelma Todd.. Lola épousa Robert Hanlon trois ans plus tard en 1955; ils restèrent unis jusqu’à la mort de Lola, 26 ans plus tard. Robert Hanlon décéda en 1988.
Rosemary se maria deux fois. Le 28 décembre 1941, elle épousa George H. "Bud" Westmore, assistant maquilleur d’Hollywood qui avait auparavant été marié pendant trois mois avec l’actrice comique, Martha Raye, lors d’un mariage tumultueux. L’union Lane-Westmore dura 13 ans et ils eurent une fille, Bridget. Mais Rosemary Lane poursuivit Westmore pour abandon de famille en novembre 1952, affirmant qu’il l’avait quittée 4 mois plus tôt, le 11 juillet. Frank Westmore, dans son livre, The Westmores of Hollywood (1976), affirme que Rosemary Lane et George H. Westmore "avaient été très heureux, ou du moins c’est ce que tout le monde pensait, comme Rosemary". Le couple affronta un sale divorce en 1954.
Priscilla eut une liaison avec l’assistant réalisateur et scénariste Oren Haglund. Impulsivement elle s’enfuit avec Oren Haglund à Yuma, Arizona le 14 janvier 1939, mais elle le quitta le jour suivant. Le mariage fut vite annulé. En novembre 1941, Priscilla se fiança à l’éditeur John Barry, qu’elle avait rencontré pour la première fois en 1939. Elle expliqua dans l’édition de novembre de Photoplay combien elle se sentait prête pour le mariage. Elle affirma aussi qu’elle désirait poursuivre sa carrière.
Début 1942, sa relation avec John Barry prit fin, une fois qu’elle eût rencontré Joseph Howard, un jeune lieutenant de l’US Air Force, dans un centre équestre dans le Mojave Desert. Natif de Lawrence, Massachusetts, il s’était engagé dans l’Army Air Corps directement après l’université en 1939. Il inspectait les environs pour y implanter des bases aériennes et avait pris une courte permission. Le couple se maria le 22 mai 1942, à Las Vegas au domicile d’un officier supérieur de l’école de l’armée de l’air.
A la fin de la guerre en 1945, Priscilla et Joseph Howard vivaient au Nouveau Mexique et elle était enceinte de leur premier enfant. Leur fils, Joseph Lawrence, naquit le 31 décembre 1945. En 1946 après la libération de Joseph, le couple revint en Californie, où ils résidèrent à Victorville. Joseph Howard, qui était ingénieur, devint entrepreneur en bâtiments. La famille déménagea à Van Nuys en décembre 1945 avant de partir pour Studio City. Priscilla fut de nouveau enceinte en 1949. Le 17 avril 1950, elle donna naissance à sa fille, Hannah. En juin 1951 le boom de l’industrie de la construction en Nouvelle Angleterre força Priscilla et sa famille à revenir dans la Massachussetts natal de Joseph Howard. Joseph Howard laissa Priscilla décider seule de son avenir dans l’industrie du film, et elle ne regretta pas son choix de la quitter. Elle tomba amoureuse de la Nouvelle Angleterre et le couple s’établit avec ses enfants à Andover, Massachusetts. Priscilla fut occupée avec sa famille. Elle donna naissance à une deuxième fille, Judith, le 22 août 1953. Le quatrième enfant de la famille, James, naquit le 4 décembre 1955.
En dehors de sa famille, Priscilla fut une femme occupée. Elle était dévotement religieuse, s’étant convertie au catholicisme comme sa plus vieille soeur Lola. La famille fréquentait l’église régulièrement et elle s’impliqua dans des oeuvres de charité. Elle adorait jardiner, cultivant les fleurs et les légumes. Elle dirigeait une compagnie de scouts féminins et était volontaire pour les hôpitaux locaux. Elle était par contre beaucoup moins mondaine dès que sa vie privée était en jeu. Elle refusa des offres de travail, la plupart des demandes d’interviews et ne répondait pas aux mails des admirateurs.
En juillet 1972, Joseph Howard prit sa retraite et lui et Priscilla déménagèrent dans leur résidence d’été au 7 Howards Grove à Derry, New Hampshire. Joseph Howard décéda soudainement le 18 mai 1976, à 60 ans. Il était encore dans la réserve de l’US Air Force, qu’il avait rejointe après son temps d’active en 1946. Le cœur brisé, Priscilla resta à Derry. Elle dit, plus d’un an plus tard en 1977, "J’essaye toujours de reprendre mes esprits après la mort de Joseph." Elle s’occupa avec ses tâches de volontaire et son jardin.
Leota décéda des suites d’une opération à coeur ouvert le 25 juillet 1963 à Glendale, Californie, à 59 ans.
Lola décéda de maladie des artères le 22 juin 1981 à Santa Barbara, Californie, à 75 ans.
Rosemary avait juste 61 ans et vivait tranquillement dans sa retraite de Pacific Palisades quand elle décéda le 25 novembre 1974, au Motion Picture Country Hospital de Woodland Hills, Californie. La cause était un caillot de sang au cerveau, provenant du diabète et d’une obstruction chronique des poumons. Un service funèbre eut lieu à Santa Monica, et pour des raisons inconnues, Rosemary fut enterrée dans une tombe sans épitaphe au Forest Lawn Cemetery de Glendale.
Priscilla se vit diagnostiquer un cancer des poumons en 1994. Elle déménagea dans une maison de soins à Andover, près de son fils Joe et de sa famille. Elle y décéda à 7h30 le 4 avril 1995 à 79 ans. Une messe fut célébrée à l’église St. Matthieu de Windham, New Hampshire et elle fut ensuite enterrée au cimetière national d’Arlington. Son mari avait servi son pays pendant presque 40 ans et il y fut enterré avec les honneurs militaire. Priscilla repose à ses côtés.
Leurs contributions respectives au western :
Lola Lane
Le Canyon Perdu de Lesley Selander (1942), Laura Clark
La Vallée Infernale de Lesley Selander (1943), Rita Molyneaux
Rosemary Lane
Terreur à l’Ouest de Lloyd Bacon (1939), Jane Hardwyck
Sing Me A Song From Texas de Vernon Keays (1945), Laurie Lang
Priscilla Lane
La Reine de l’Argent de Lloyd Bacon (1942), Coralie Adams
Image Leota Lane
Image Lola Lane
Image Rosemary Lane
Image Priscilla Lane

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8177

Re: The Lane Sisters

Messagepar DEMERVAL » 28 sept. 2013 8:48

Priscilla LANE

Image
Image
Image
Image
Image
Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité