George Brent (1899-1979)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14983
Localisation : Canada
Contact :

George Brent (1899-1979)

Messagepar metek » 22 sept. 2013 23:39

George Brent:

George Brent, de son vrai nom George Brendan Nolan, est un acteur américain né à Shannonbridge dans le comté d'Offaly en Irlande, le 15 mars 1899 et décédé le 26 mai 1979 à Solana Beach en Californie aux États-Unis.

Image

Fils d’un officier britannique, il se retrouve orphelin à l'âge de onze ans. George Brent est alors accueilli par un des membres de sa famille aux États-Unis, pays dans lequel il sera élevé. Rapidement pourtant, il rentre dans son pays natal.
Ses premiers pas en tant qu'acteur se feront sur les planches, au sein de la troupe de l'Abbey Theater. Il sera de nombreuses fois figurant dans les spectacles que donne la compagnie.

Dès son plus jeune âge, George Brent est un homme engagé. Il lutte ardemment pour l'indépendance de son pays, intégrant les rangs de l'IRA. Mais ses convictions l'empêchent de travailler librement. Il doit à nouveau quitter l'Irlande. Il choisit cette fois-ci de partir pour le Canada.
Dans un premier temps, il survit en trouvant çà et là différents emplois précaires. Puis, il est engagé dans une troupe avec laquelle il sillonne le pays pendant deux ans.
Il s'installe finalement à New York à la fin des années 1920. Là-bas, il retrouve le théâtre et se produit à Broadway.

Image

Fort de ses différentes expériences, George Brent se lance à la conquête d'Hollywood. Il commence par de petits rôles, notamment dans Charlie Chan Carries On en 1931 et Miss Pinkerton, avec Joan Blondell,en 1932. Peu à peu, il se fait une place dans le monde du cinéma et on lui propose des contrats plus intéressants.
Malgré son physique et son élégance naturelle, on lui offre essentiellement d'interpréter des personnages d'amoureux malheureux ou des maris victimes d'adultères.

Malheureusement pour lui, on ne lui confie pas encore de rôle principal. Certes, il apparaît aux côtés des plus grandes actrices féminines de l'époque, à l’image de Greta Garbo, Barbara Stanwick, Myrna Loy ou Bette Davis, mais il n’est jamais à l'écran l'homme qui fait naître la passion dans leurs cœurs. Il incarne le plus souvent l'ami fidèle et compréhensif.
Dans ses films, l'acteur va de désamour en désamour : dans Le Voile des Illusions, Greta Garbo choisit d'offrir son amour à son mariHerbert Marshall plutôt qu'à lui, dans Female et Lilly Turner, Ruth Chatterton en fait sa victime, alors que dans L'Espionne Fraulein Doktor, il est trompé par Myrna Loy.
Malgré tout, ces vedettes lui restent fidèles dans leur vie professionnelle. En effet, George Brent se retrouve face à Bette Davis pas moins d'une dizaine de fois, notamment dans Mon Grand en 1932, dans L'Insoumise en 1938 ou dans La Vieille Filleen 1939.
Quant à Barbara Stanwick, il joue à ses côtés dans cinq films. Dans plusieurs d’entre eux, comme The Purchase Priceen 1932 ou Les Folles Héritières en 1942, il réussit même à la persuader qu'il mérite son amour.
À la fin des années quarante, l'acteur tourne moins pour le cinéma. Même si on le voit dans Angoisse, Deux Mains, la Nuit et Demain viendra toujours, il travaille plus fréquemment pour des films de série B.

Til We Meet Again 1940
Image

En 1953, il quitte le grand écran et se tourne vers la télévision. Il est choisi pour jouer dans la série Wire Service en 1956. Il se fait plus rare sur les plateaux, préférant se consacrer à l'élevage des chevaux.
Sa dernière apparition est dans le téléfilm Born Again en 1978.
À Hollywood, George Brent a une réputation de séducteur. On lui prête, entre autres, une liaison avec sa partenaire Bette Davis. Il a également eu quatre épouses : il se marie tout d'abord avec les trois actrices Ruth Chatterton, Constance Worth et Ann Sheridan, mariages qui ne durent que très peu. En revanche, son union avec Janet Michaels, une ancienne top model avec laquelle il aura deux enfants, tiendra vingt-sept ans, soit jusqu'à la fin de sa vie.
Longtemps cantonné à des seconds rôles, l'acteur d'origine irlandaise possède néanmoins deux étoiles à son nom sur le Hollywood Walk of Fame, l'une pour son travail au cinéma et l'autre pour sa contribution à la télévision. George Brent décède le 26 mai 1979 à Solana Beach, en Californie, suite à un emphysème pulmonaire.

Image

The Old Maid 1939
Image

The Great Lie1941
Image

Front Page Woman 1935
Image
Le voile des illusions (1934) - "The Painted Veil"
Image

Filmographie:
1931 : Charlie Chan Carries On, de Hamilton MacFadden : capitaine Ronald Keane
1932 : Mon grand (So Big!) de William A. Wellman : Roelf Pool
1932 : The Purchase Price de William A. Wellman : Jim Gilson
1933 : Liliane (Baby Face) d'Alfred E. Green : Courtland Trenholm
1933 : 42e Rue (42nd Street) de Lloyd Bacon : Pat Denning
1933 : Female de Michael Curtiz : Jim Thorne
1934 : L'Espionne Fräulein Doktor (Stamboul Quest) de Sam Wood : Douglas Beall
1934 : Femme d'intérieur (Housewife) d'Alfred E. Green : William Reynolds
1934 : Le Voile des illusions (The Painted Veil) de Richard Boleslawski : Jack Townsend
1935 : Sixième édition (Front page woman) de Michael Curtiz : Curt Devlin
1935 : Agent spécial (Spécial agent) de William Keighley : Bill Bradford
1936 : La Flèche d'or (The Golden arrow) d' Alfred E. Green : Johnny Jones
1938 : La Bataille de l'or (Gold Is Where You Find It) de Michael Curtiz : Jared Whitney
1938 : Menaces sur la ville (Racket Busters) de Lloyd Bacon : Denny Jordan
1938 : L'Insoumise (Jezebel) de William Wyler : Buck Cantrell
1939 : Victoire sur la nuit (Dark Victory) d' Edmund Goulding : Dr Frederick Steele
1939 : La Vieille Fille (The Old maid) d'Edmund Goulding : Clem Spender
1939 : La Mousson (The Rains Came) de Clarence Brown : Thomas Ransome
1940 : Voyage sans retour (Til we meet again) d'Edmund Goulding : Dan Hardesty
1941 : Le Grand Mensonge (The Great lie) d'Edmund Goulding : Peter « Pete » Van Allen
1942 : Les Folles Héritières (The Gay Sisters) d' Irving Rapper : Charles Barclay
1942 : L'amour n'est pas en jeu (In this our life) de John Huston : Craig Fleming
1942 : La Reine de l'argent (Silver Queen) de Lloyd Bacon : James Kincaid
1944 : Angoisse (Experiment Perilous) de Jacques Tourneur : Huntington Bailey
1945 : Les Caprices de Suzanne (The Affairs of Susan), de William A. Seiter : Roger Berton
1946 : Le Droit d'aimer (My Reputation) de Curtis Bernhardt : major Scott Landis
1946 : Deux mains, la nuit (The Spiral Staircase) de Robert Siodmak : professeur Warren
1946 : Demain viendra toujours (Tomorrow Is Forever) d' Irving Pichel : Lawrence Hamilton
1947 : L'assassin ne pardonne pas (The Corpse Came C.O.D.) de Henry Levin : Joe Medford
1949 : Le Mustang noir (Red Canyon) de George Sherman : Matthew Bostel
1952 : La Femme aux revolvers (Montana Belle) d'Allan Dwan : Tom Bradfield (film tourné en 1948)




Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14983
Localisation : Canada
Contact :

Re: George Brent

Messagepar metek » 03 oct. 2013 1:04

The Old Maid 1939

Image

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6951
Localisation : Landais expatrié 91

Re: George Brent

Messagepar lafayette » 03 oct. 2013 1:59

Bette Davis attache du prix à Brent! :num1
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14983
Localisation : Canada
Contact :

Re: George Brent

Messagepar metek » 17 oct. 2013 20:47

Image

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8008

George BRENT (1899-1979)

Messagepar DEMERVAL » 17 mars 2017 14:16

George Brent naquit George Brendan Nolan, le 15 mars 1899 à Raharabeg, Comté de Roscommon sur la rive opposée de la Rivière Shannon, face à Shannonbridge, Comté d’Offaly, Irlande. Il était le fils d’un officier de l’armée britannique. Durant la guerre d’Indépendance Irlandaise (1919–1922), Brent fit, dès 1920, partie du service actif de l’IRA, acheminant ses directives. Il s’enfuit avec un avis de recherche sur sa tête émis par les autorités britanniques, bien qu’il affirma n’avoir été qu’un messager pour le leader et tacticien Michael Collins.
Brent arriva aux Etats-Unis en 1925, et y fit une tournée avec la pièce Abie's Irish Rose. Durant les cinq années qui suivirent, il apparut dans divers compagnies au Colorado, au Rhode Island, en Floride et au Massachusetts. En 1927, il apparut à Broadway dans Love, Honor, and Betray, au côté de Clark Gable.
Il déménagea finalement à Hollywood et fit son premier film, Under Suspicion, en 1930. Durant les deux années qui suivirent, il apparut dans un certain nombre de films mineurs produits par Universal Studios et Fox, avant de signer un contrat avec Warner Brothers en 1932. Il devait rester chez Warner Brothers pendant les 20 années suivantes, se construisant une carrière fructueuse d’acteur principal de haut vol de la fin des années 1930 aux années 1940.
Considéré en haute estime par Bette Davis, il devint son partenaire masculin préféré, apparaissant avec elle à treize reprises, dont Sixième édition (1935), Agent Spécial (1935), La flèche d’or (1936), L’insoumise (1938), La vieille fille (1939), Victoire sur la nuit (1939) et Le grand mensonge (1941). Brent joua aussi face à Ruby Keeler dans 42ème rue (1933), Greta Garbo dans Le voile des illusions (1934), Ginger Rogers dans Je te dresserai (1935), Madeleine Carroll dans The Case Against Mrs. Ames (1936), Jean Arthur dans L’école des secrétaires (1936), Myrna Loy dans L’espionne Fraülein Doktor (1934) et La mousson (1939), Merle Oberon dans Voyage sans retour (1940), Ann Sheridan dans Honeymoon for Three (1941), Joan Fontaine dans Les caprices de Suzanne (1945), Barbara Stanwyck dans Mon grand (1932), The Purchase Price (1932), Liliane (1933), Les folles héritières (1942) et Le droit d’aimer (1946), Claudette Colbert dans Demain viendra toujours (1946), Dorothy McGuire dans Deux mains, la nuit (1946), Lucille Ball dans Lover Come Back (1946) et Yvonne De Carlo dans La belle esclave (1947).
Brent versa dans les films de série "B" à la fin des années 1940et se retira du grand écran en 1953. Il continua à apparaître à la télévision jusque 1960 et notamment dans la série religieuse anthologique, Crossroads. En 1956, il endossa le rôle principal de la série, Wire Service. En 1978, il fit un dernier film, L’affaire Colson.
George Brent eut deux stars sur le Hollywood Walk of Fame, la première, au 1709 Vine St., pour sa contribution à l’industrie du film, la seconde, au 1614 Vine St., pour son travail télévisuel.
George Brent, connu à Hollywood, pour être un coureur de jupons, entretint une longue relation romantique avec sa fréquente partenaire, Bette Davis. Il fut marié à cinq reprises: Helen Louise Campbell (1925–1927), Ruth Chatterton (1932–1934), Constance Worth (1937) et Ann Sheridan (1942–1943), les trois dernières étant des actrices. Chatterton et Sheridan étaient toutes deux des partenaires de Warner Brothers. Il épousa en dernières noces Janet Michaels, un ex modèle et dessinatrice de modes, pour un mariage qui dura 27 ans à savoir jusqu’à sa mort. Ils eurent deux enfants, un fils et une fille.
Durant ses dernières années et après avoir été séparés pendant de longues années, Bette Davis raconta sa dernière rencontre avec George Brent. Ce dernier souffrait d’un emphysème qui lui sera fatal et Bette Davis exprima plus tard ses regrets de voir comment un état de santé défaillant et la tristesse avait si dramatiquement détérioré un homme qui avait été si viril et attirant. Brent décéda peu de temps après, le 26 mai 1979, à Solana Beach dans le comté de San Diego, Californie. Il avait 80 ans.
Sa contribution au western fut la suivante :
Le cheval de fer de John Ford (1924), figurant
Fair Warning de Alfred L. Werker (1931), Les Haines
The Lightning Warrior de Benjamin H. Kline (1931), Alan Scott
La bataille de l’or de Michael Curtiz (1938), Jared Whitney
L’insoumise de William Wyler (1938), Buck Cantrell
La reine de l’argent de Lloyd Bacon (1942), James Kincaid
Le mustang noir de George Sherman (1949), Matthew Bostel
Montana Belle de Allan Dwan (1952), Tom Bradfield
El Coyote, téléfilm de Ken Murray (1957), le colonel Bart Edwards
Rawhide, un épisode, Jefferson Devereaux dans “Incident of the Chubasco” (1959)

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7836
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: George BRENT (1899-1979)

Messagepar Sitting Bull » 17 mars 2017 16:23

Image

Image
"Lightning warrior" avec Rin Tin Tin

Image

Image
"Montana Belle" avec Jane Russell

Image
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24099
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: George Brent

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 17 mars 2017 18:24

fusion
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
LordDécadent
Caporal
Messages : 801
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: George Brent (1899-1979)

Messagepar LordDécadent » 05 juil. 2020 14:53

Image
"Red Canyon/Le Mustang Noir" en 1948.

Image
http://www.carnet-nnoir-des-acteurs.com/1979



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité