Jay Silverheels

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6379

Jay Silverheels

Messagepar chip » 22 févr. 2005 15:13

Né Harold J.Smith le 26 mai 1918 dans la réserve indienne des 6 nations (Ontario) (Canada).
Décédé le 5 mars 1980 à Woodlands hills (californie)
mini biographie :
Indien mohawk, son pseudo : Silverheels lui fut donné par un ancien de sa tribu. Sa famille émigre à Buffalo dans l'état de New-York, il devient boxeur professionnel, puis victime d'une blessure à l'oeil, abandonne le ring.
L'acteur Iron Eyes Cody le présente à Tyrone Power et Errol Flynn. Sous différents noms, il jouera de minuscules rôles dans quelques films de ces deux super stars.
Il incarna trois fois Geronimo respectivement dans "La flèche brisée", " Au mépris des lois", "L'homme de San Carlos".
Jay Silverheels est surtout connu pour le personnage de Tonto, partenaire du lone ranger interprété par Clayton Moore pour le petit écran puis en 1956 et 1958 pour le grand.
En 1979, il sera le premier acteur d'origine amérindienne à avoir son étoile sur Hollywood Boulevard. Il meurt en 1980, des suites d'une pneumonie, ses cendres seront dispersées sur son lieu de naissance.
CHIP

Filmographie (ses westerns)

Valley of the sun (1942) (la vallée du soleil) George Marshall
Daredevils of the west (1943) -serial - John English
The last round - up (1947) John English
Northwest outpost (1947) (poste avancé) Allan Dwan
The prairie (1947) (Les pionniers de la Louisiane) Frank Wisbar
Unconquered (1948) (Les conquérants d'un nouveau monde) Cecil B.de Mille
Indian agent (1948) Lesley Selander
Fury at Furnace Creek (1948) (Massacre à Furnace Creek ) Bruce Humberstone
Singing spurs (1948) Ray Nazarro
Yellow sky (1948) (La ville abandonnée/ nevada) William A.Wellman
trail of the Yukon (1948) William X.Crowley
Laramie (1949) Ray Nazarro
Lust for gold (1949) (Le démon de l'or) S.Sylvan Simon
The Cowboy and the indians (1949) John English
Broken arrow (1950) (La flèche brisée) Delmer Daves
Red mountain (1951) (montagne rouge) William Dieterle
Brave warrior (1952) Spencer G.Bennet
Battle at apache pass (1952) (Au mépris des lois) george Sherman
The pathfinder (1953) Sidney Salkow
Last of the comanches (1953) (Le sabre et la flèche) Andre de Toth
War arrow (1953) (A l'assaut de fort Clark) George Sherman
Jack Mc Call, desperado (1953) Sidney Salkow
The nebraskan (1953) Fred F.Sears
The black Dakotas (1954) Ray Nazarro
Saskatchewan (1954) (La brigade héroïque) Raoul Walsh
Drums across the river (1954) (La rivière sanglante) Nathan Juran
4 guns to the border (1954) (4 tueurs et une fille) Richard Carlson
The vanishing american (1955) (Courage indien) Joe Kane
Masterson of Kansas (1955) William Castle
Walk the proud land (1956) (L'homme de San Carlos) Jesse Hibbs
The lone ranger (1956) (Le justivier solitaire) Stuart Heisler
The lone ranger and the lost city of gold (1958) (Le justicier masqué) Lesley Selander
Return to Warbow (1958) Ray Nazarro
Alias Jesse James (1959) (Ne tirez sur le bandit)Norman Z.Mc Leod
Indian paint (1965) Norman Foster
Santee (1973) Gary Nelson
One little indian (1973) (Un petit indien) Bernard Mc Eveety
The man who loved Cat Dancing (1973) (Le fantôme de Cat Dancing) Richard C. Sarafian

PS :Certaines filmographies créditent J. Silverheels des titres suivants :

1940 - Geronimo (Geronimo le peau rouge) Paul H. Sloane
1941 - Western Union (Les pionniers de la Western Union) Fritz Lang
1946 - Canyon passage ( Le passage du canyon ) Jacques Tourneur.

CHIP

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6379

Re: JAY SILVERHEELS

Messagepar chip » 29 nov. 2010 17:41

Image
Jay Silverheels et Clayton Moore dans " le justicier solitaire" (1956) de Stuart Heisler
Joli film, très bien filmé par le réalisateur de " Collines brûlantes". Un remake est parait-il en préparation, si cela pouvait amener une sortie dvd ( en France) du film de Heisler, ce serait déjà ça.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7709
Localisation : nord-est

Re: JAY SILVERHEELS

Messagepar Jicarilla » 29 nov. 2010 18:30

:beer1: J'ai jamais mis les pieds sur ce topic tu viens de bien faire CHIP :applaudis_6: de le rouvrir.

Image

Comme toi j'espère une sortie aussi du DVD pourquoi pas. :horse:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21579
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Jay Silverheels

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 nov. 2010 21:42

ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4742
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jay Silverheels

Messagepar yves 120 » 30 nov. 2010 0:05

Image
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4742
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jay Silverheels

Messagepar yves 120 » 30 nov. 2010 0:21

ImageImage
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE


DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4569

Jay Silverheels (1912-1980)

Messagepar DEMERVAL » 29 juil. 2015 14:19

Jay Silverheels naquit Harold J. Smith le 26 mai 1912, dans la Six Nations of the Grand River First Nation, près de Brantford, Ontario, Canada, le fils d’A.G.E. Smith, un chef Mohawk et officier de l’armée canadienne. Enfant, Jay Silverheels excella en athlétisme et en crosse avant de quitter sa famille pour voyager en Amérique du Nord, pour y pratiquer des combats de boxe et des tournois de lutte. Dans les années 1930, il joua de la crosse en indoor sous le nom d’Harry Smith avec le Rochester, NY "Iroquois" of the North American Amateur Lacrosse Association. Il vécut pendant un moment à Buffalo, New York. En 1938, il se classa second de la section des poids moyens au tournoi des Golden Gloves.
En 1937, Jay Silverheels commença à travailler pour le grand écran en faisant de la figuration et des cascades. Durant les premières années de sa carrière cinématographique, il fut crédité sous les pseudos d’ Harold Smith ou Harry Smith et apparut dans des longs métrages à petits budgets, des westerns et des serials. Il adopta son nom de scène en référence au surnom qu’il avait reçu en tant que joueur de crosse véloce. A partir de la fin des années 1940, il apparut dans des productions plus prestigieuses comme he Capitaine de Castille avec Tyrone Power, Key Largo avec Humphrey Bogart, (1948), Le démon de l’or avec Glenn Ford (1949), La flèche brisée (1950) avec James Stewart, A l’assaut du Fort Clark (1953) avec Maureen O'Hara, Jeff Chandler et Noah Beery, Jr., La rivière sanglante (1954), L’homme de San Carlos (1956) avec Audie Murphy et Anne Bancroft, Ne tirez pas sur le bandit (1959) avec Bob Hope et Indian Paint (1964) avec Johnny Crawford. Il fit une brève apparition dans Cent dollars pour un shérif (1969) en criminel condamné à mort. Il eut un rpole substantiel en John Crow dans Santee (1973), avec Glenn Ford. L’un de ses derniers rôles fut celui d’un sage chef indien aux cheveux blancs dans Le fantôme de Cat Dancing (1973).
Jay Silverheels eut surtout son heure de gloire en incarnant Tonto, l’ami du Lone Ranger. Devenu irremplaçable en tant que le meilleur ami du Lone Ranger, il apparut donc dans Le justicier solitaire (1956) et Le justicier masqué (1958).
Suite à la fin de la série télévisée, Lone Ranger, Jay Silverheels se retrouva profondément stéréotypé en héros américain indien. Mais afin d’arrondir ses fins de mois, Jay Silverheels dut travailler comme marin. Simultanément, il commença à publier de la poésie inspirée de sa jeunesse dans la réserve des Six Nations et apparut à la télévision récitant ses oeuvres. En 1966, il fut John Tallgrass dans l’éphémère série western parodique The Rounders, avec Ron Hayes, Patrick Wayne et Chill Wills.
Malgré les stéréotypes, Jay Silverheels introduisit souvent des notes humoristiques dans ses personnages des dernières années. En 1969, il apparut en Tonto dans un sketch comique dans The Tonight Show Starring Johnny Carson, faisant mine de rechercher d’autres emplois en dehors du Lone Ranger. Le sketch figura en 1973 dans l’album Here's Johnny: Magic Moments From The Tonight Show. "Mon nom est Tonto. Je suis originaire de Toronto et je parle l’Esperanto." En 1970 il apparut dans un spot publicitaire pour Chevrolet en chef indien qui secourait deux chasseurs perdus dans sa Chevy Blazer avec en fond musical l’ouverture de Guillaume Tell.
Jay Silverheels moqua aussi son personnage de Tonto dans un célèbre spot publicitaire de Stan Freberg pour les Pizza Rolls de Jeno, face à Clayton Moore, ainsi que dans The Phynx, face à John Hart, les deux acteurs ayant joué dans la série télévisée originale de The Lone Ranger.
Il apparut dans trois épisodes de Daniel Boone avec Fess Parker dans le rôle de l’historique trappeur.
Parmi ses dernières apparitions figuraient un épisode de The Brady Bunch, en chef indien qui devenait ami avec les Bradys dans le Grand Canyon et un épisode de l’éphémère série Dusty's Trail avec Bob Denver, célèbre pour Gilligan's Island.
Au début des années 1960, Jay Silverheels apporta son soutien à l’Indian Actors Workshop, une institution, située à Echo Park, Californie, où les acteurs américains d’origine indienne pouvaient affiner leurs habilités. Aujourd’hui la boutique atelier est fermement établie.
A ses moments perdus, Jay Silverheels éleva et fit courir des chevaux Standardbre. Un jour, alors qu’on lui demandait s’il n’avait pas envie de courir en course avec Paint horse Scout, le célèbre cheval de Tonto, Jay rit à l’idée: "Heck, je peux dépasser Scout!"
Marié en 1946 avec Mary Diroma, Jay Silverheels était le père de trois filles et un garçon. Il avait aussi une enfant d’un premier mariage.
Jay Silverheels décéda des complications d’une attaque cardiaque le 5 mars 1980 à Calabasas, Californie. Il avait 67 ans. Il fut incinéré au crématoire de Chapel of the Pines. Ses cendres retournèrent chez lui, dans la réserve indienne des Six Nations. Il fit sa dernière grande apparition quand il fut récompensé par une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1651

Re: Jay Silverheels

Messagepar limpyChris » 31 août 2015 21:03

Chip avait écrit :
PS :Certaines filmographies créditent J. Silverheels des titres suivants :

1940 - Geronimo (Geronimo le peau rouge) Paul H. Sloane
1941 - Western Union (Les pionniers de la Western Union) Fritz Lang
1946 - Canyon passage ( Le passage du canyon ) Jacques Tourneur.


C'était effectivement sur l'IMDB ... Dans le dernier, crédité comme l'Indien qui (revenait sur ses pas et) arrachait la corde de la guitare (ou autre instrument à cordes, je ne sais plus exactement), puis ce 'crédit' fut retiré. L'acteur qui arrache la corde est en fait John War Eagle. Il faudra que je me repasse "Canyon Passage" pour voir si je reconnais J.S. sur un autre rôle d'Indien. Mais il est, en tout cas, dans "NWMP / Les Tuniques Écarlates de C.B. De Mille.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Little One
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 176
Localisation : Washington State
Contact :

Re: Jay Silverheels

Messagepar Little One » 12 juil. 2016 18:10

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

(Ebay Images)
"He is no fool who gives what he cannot keep to gain what he cannot lose." (Jim Elliot)



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité