Carroll BAKER (1931- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11676

Carroll BAKER (1931- )

Messagepar DEMERVAL » 15 avr. 2013 14:37

Carroll Baker est une actrice américaine qui a profité d’une double popularité, celle d’une actrice dramatique de haut niveau et particulièrement durant les années 1960, celle d’un sex-symbole. Malgré le fait d’avoir été castée dans une grande diversité de rôles durant sa période de gloire, ses traits charmants, sa chevelure blonde et sa voix traînante très distincte, en firent une actrice particulièrement mémorable dans des rôles de femmes effrontées et flamboyantes.
Carroll Baker est née Karolina Piekarski le 28 mai 1931 à Johnstown, Pennsylvanie, la fille de Virginia (née Duffy) et de William Watson Baker, qui était un vendeur itinérant. Ses parents divorcèrent quand elle eut 8 ans et elle déménagea avec sa mère et sa plus jeune sœur à Turtle Creek. Elle fit ses études au collège de Greensburg, puis déménagea avec sa famille à St-Petersburg, Floride où elle passa un an à l’université de la commune, en travaillant occasionnellement comme assistante d’un magicien.
Carroll Baker commença sa carrière cinématographique en 1953, avec un tout petit rôle dans Désir d’Amour. Après être apparue dans quelques spots publicitaires pour la télévision et avoir suivi des cours d’art dramatique au New York's Actors Studio, elle décrocha un rôle dans All Summer Long, une pièce montée à Broadway.
Cette apparition attira l’attention d’Elia Kazan, qui l’embaucha pour tenir le rôle principal du controversé Baby Doll en 1956. Ce rôle écrit par Tennessee Williams lui amena instantanément la gloire. Baby Doll restera le film pour lequel elle sera la plus reconnue; pour ce rôle, elle fut nominée pour l’Oscar de la meilleure actrice.
Deux mois avant que le film ne sortit en salles, elle était apparue dans le rôle de Luz Benedict II dans Géant, face à Elizabeth Taylor, Rock Hudson et James Dean.
Elle commençait une carrière qui allait être dense tout au long des années 50 et 60, apparaissant dans un grand nombre de genres différents : des romances, dans par exemple The Miracle aux côtés du alors jeune Roger Moore et La Vie à Belles Dents (tous deux datés de 1959); des westerns, dont Les Grands Espaces (1958) et La Conquête de l’Ouest (1962); et des mélodrames érotiques comme Au Bout de la Nuit (1961), dirigé par son mari d’alors Jack Garfein et La Blonde de la Station 6 (1962).
Alors que Carroll Baker tournait en Afrique le film Mister Moses (1965), une histoire apocryphe fut véhiculée, assurant qu’un chef MassaÏ aurait offert 150 vaches, 200 chèvres et moutons et $750 en demande de mariage. Elle apparut ultérieurement en compagnie de guerriers Massaï en couverture du magazine Life en 1964. Alors qu’elle tournait Mister Moses, une rumeur fit état d’une relation amoureuse avec Robert Mitchum, ce qu’elle démentit formellement en affirmant que Robert Mitchum recevait régulièrement la visite de Shirley McLaine.
En complément de son activité cinématographique, elle trouva aussi le temps d’apparaître au théâtre à Broadway, notamment en vedette dans Come on Strong, produit par Garson Karnin en 1962. L’interprétation d’une star de cinéma à la Jean Harlow dans le film de 1964, The Carpetbaggers lui amena un regain de notoriété. Le film fut le plus gros succès financier de l’année, atteignant un montant de recettes de $13,000,000 et ce film marqua le début de sa relation tumultueuse avec le producteur du film, Joseph E. Levine. En se basant sur sa performance dans Carpetbaggers, Jo Levine commença à lui développer une image de sexe symbole, l’embauchant pour deux rôles-titres dans des films alimentaires, Sylvia et Harlow (1965). Malgré une grosse pré-campagne publicitaire, le dernier film fut un échec, et les relations entre Carroll Baker et Joseph Levine se détériorèrent.
A l’issue d’un procès visant à dénoncer son contrat avec Paramount Pictures et après son divorce d’avec son second mari, Jack Garfein, Carroll Baker se rendit en Europe. S’établissant pour un temps en Italie, elle devait passer les quelques années suivantes, à apparaître dans des films difficilement qualifiables, dont Le Harem (1967), L’Adorable Corps de Deborah (1968), Une Folle Envie d’Aimer (1969), et Baba Yaga (1973). Durant ces années, ses contrats l’emmenèrent dans le monde entier, dont l’Espagne, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Mexique.
Un premier rôle dans Bad (1977) d'Andy Warhol la ramena sur le marché américain. Les années 70 virent aussi son retour sur les planches, dans notamment, Lucy Crown et Motive, bien qu’elle passa la majeure partie de la décennie à tourner dans des films italiens. En 1978, alors qu’elle effectuait une tournée en Angleterre, elle y rencontra son troisième mari, l’acteur Donald Burton.
Au détour des années 80, Carroll Baker migra vers les seconds rôles, jouant la mère de Dorothy Stratten dans Star 80 (1983) et la femme de Jack Nicholson dans Ironweed (1987), aux côtés de Meryl Streep.
En 1990, elle joua la méchante aux côtés d’Arnold Schwarzenegger dans Un Flic à la Maternelle, film qu’elle tourna en Oregon, puis apparut avec Michael Douglas pour un petit rôle dans le film de David Fincher, The Game (1997).
Elle continua de travailler sporadiquement à la télévision et au cinéma durant les années 90, apparaissant notamment dans des téléfilms tels que le thriller : Judgment Day : The John List Story (1993) et Dalva (1996) avec Farah Fawcett.
Carroll Baker a aussi été mise en scène dans des documentaires afférents à plusieurs de ses costars, dont : Clark Gable, Roger Moore, Sal Mineo et James Dean, en plus de celui de 1975 James Dean: The First American Teenager, et d’un hommage sur la BBC Radio 2 en 1985, pour le trentième anniversaire de la mort de l’acteur. Carroll Baker a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 1725 Vine Street. En 2001, une Golden Palm Star lui fut dédiée sur le Walk of Stars de Palm Springs, Californie. Elle a écrit trois livres : Baby Doll, An Autobiography, publié en 1983, en plus des romans, A Roman Tale et To Africa, With Love, tous deux publiés en 1985.
Carroll Baker a été mariée trois fois. Son premier mariage au fourreur Louie Ritter, se termina avant qu’elle ne suive les cours de l’Actors Studio en 1954. Son second mariage avec le réalisateur Jack Garfein, un survivant de l’Holocauste qu’elle avait rencontré dans les studios et pour qui elle s’était convertie au Judaisme (après avoir été élevée dans le catholicisme). Ils eurent une fille, Blanche Baker, née en 1956, et un fils, Herschel Garfein, né en 1958. Jack Garfein et Carroll Baker divorcèrent en 1969. Carroll se maria avec son troisième mari, l’acteur de théâtre britannique, Donald Burton, le 10 mars 1978. Le couple resta uni jusqu’à la mort de Donald Burton d’emphysème le 8 décembre 2007.

Sa contribution au western fut la suivante :

Les Grands Espaces de William Wyler (1958), Patricia Terrill
La Conquête de l’Ouest de John Ford, Henry Hathaway et George Marshall (1962), Eve Prescott
Les Cheyennes de John Ford (1964), Deborah Wright
Captain Apache de Alexander Singer (1971), Maude
Modifié en dernier par DEMERVAL le 13 juil. 2020 11:18, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sitting Bull
Rancher
Rancher
Messages : 8685
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Carroll Baker (1931- )

Messagepar Sitting Bull » 15 avr. 2013 14:59

Là, il y a pléthore !!! :D

Image

Image

Image

Image

Image
Image


« Écrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme. »
(Lucie Delarue-Mardrus) Image

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3503
Localisation : OK Corral

Re: Carroll Baker (1931- )

Messagepar Winchester73 » 15 avr. 2013 19:18

Image
Modifié en dernier par Winchester73 le 19 juin 2021 13:01, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15185
Localisation : Canada
Contact :

Re: Carroll Baker (1931- )

Messagepar metek » 02 nov. 2013 17:47

Image

Image

Avatar du membre
Moi ? Personne...
Hors-la-loi
Messages : 668
Localisation : Sad Hill,mais pas enterré !

Re: Carroll BAKER (1931- )

Messagepar Moi ? Personne... » 19 juin 2021 9:06

Dans Captain Apache (1971) :
Image
Image
Image
Si tu n'as pas une sale affaire à te mettre sous la dent tu t'en inventes une et après l'avoir liquidée, tu en abandonnes le mérite à un autre comme ça tu peux continuer à être toi-même. C'est à dire Personne
:bullet1:


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : DEMERVAL et 0 invité