Gertrude Astor (1887-1977)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9657

Gertrude Astor (1887-1977)

Messagepar DEMERVAL » 12 mars 2013 17:24

une star du muet reconvertie en second rôle féminin du western : Gertrude Astor était une actrice de cinéma américaine, qui commença sa carrière comme joueuse de trombone sur un bâteau à aube.
Née le 9 novembre 1887 à Lakewood, Ohio, elle rejoignit un band féminin et fit des tournées dans tous les Etats-Unis. A New York elle quitta le band pour essayer d’obtenir un rôle au cinéma et en trouva un comme figurante avant que sa carrière ne démarra. Gertrude Astor fut une actrice prolifique. Entre 1915 et 1962 elle apparut dans plus de 250 films. Son premier film crédité fut un court métrage de la Biograph en 1915. Elle fut alors prise sous contrat par Universal. Grande, anguleuse et belle femme, Gertrude Astor dominait fréquemment de sa classe les vedettes masculines de l’époque; ainsi, elle était la plupart du temps utilisée dans des comédies pour des rôles d’aristocrates, de chercheuses d’or et de « meilleure amie du héros ».
Ses meilleures prestations dans des films muets furent celle de la jeune ingénue dans Stage Struck (1925) avec Gloria Swanson, de la vamp qui cache de l’argent volé sur Harry Langdon dans The Strong Man (1926), et de la marrante compagne de voyage de Laura LaPlante dans The Cat and the Canary (1927).
Gertrude Astor travailla beaucoup pour les studios d’Hal Roach aux côtés des plus grandes stars du studio tels, Laurel et Hardy, Our Gang, et spécialement Charley Chase. Elle fut aussi beaucoup employée par la Columbia Pictures'.
Elle continua à jouer de petits rôles dans les années 1940, 1950 et 1960. Elle peut être furtivement aperçue dans une des aventures de Sherlock Holmes, The Scarlet Claw et était parmi les figurantes du Tour du Monde en 80 jours (1956). Elle fit sa dernière apparition dans un film de John Ford, L’homme qui tua Liberty Valance.
A la fin de sa vie, Gertrude Astor fut plusieurs fois invité dans les réunions des Sons of the Desert, et devint un membre des Way Out West (deux associations qui célébrent la mémoire de Laurel et Hardy).
A un moment de sa carrière, Gertrude Astor et Lilyan Tashman, étaient considérées comme les actrices les plus élégantes et les mieux habillées d’Hollywood
Elle décéda à Woodland Hills, Californie, le 9 novembre 1977, d’une crise cardiaque. Elle est enterrée à l’Abbaye de Psalms dans le Hollywood Forever Cemetery à Hollywood, CA.
Ses westerns :
The Ridin’ Kid from Powder River de Edward Sedgwick (1924), “Kansas” Lou
Northern Frontier de Sam Newfield (1935), Mae
Border Brigands de Nick Grinde (1935), Big Six, une fille du saloon
The Mysterious Avenger de David Selman (1936), une villageoise (non crédité)
Empty Saddles de Lesley Selander (1936), Eloise Hayes
Une nation en marche de Frank Lloyd (1937), une pionnière (non crédité)
The Llano Kid de Edward D. Venturini (1939), une fille du saloon (non crédité)
Red River Robin Hood de Lesley Selander (1942), la femme de Paul (non crédité)
Le canyon perdu de Lesley Selander (1942), Mme Anson (non crédité)
Idaho de Joseph Kane (1943), une invitée de la fête (non crédité)
Le cavalier du Kansas de George Archainbaud (1943), une villageoise blonde (non crédité)
Caravane d’amour de Frank Ryan (1944), une villageoise (non crédité)
Le fils du désert de John Ford (1948), une villageoise (non crédité)
Montana de Ray Enright (1950), une femme (non crédité)
Tête d’or et tête de bois de Leslie Fenton (1951), Goldie (non crédité)
Quand les tambours s’arrêteront de Hugo Fregonese (1951), une villageoise (non crédité)
Un jeu risqué de Jacques Tourneur (1955), une villageoise (non crédité)
Le doigt sur la gâchette de Alfred L. Werker (1955), une villageoise (non crédité)
Sur la piste de l’Oregon de William Beaudine (1956), une femme du convoi (non crédité)
Fureur sur l’Oklahoma de Francis D. Lyon (1957), une villageoise (non crédité)
L’homme qui tua Libery Valance de John Ford (1962), rôle non crédité

Avatar du membre
Sitting Bull
Rancher
Rancher
Messages : 8120
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Gertrude Astor (1887-1977)

Messagepar Sitting Bull » 13 mars 2013 23:54

Quelques photos.

Image Image

Image Image
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6916
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Gertrude Astor (1887-1977)

Messagepar lafayette » 14 mars 2013 0:38

Bio intéressante d'une fan de Laurel et Hardy!
Seule la dernière photo à droite avec la coiffure gonflée me dit quelque chose, j'ai dû la voir ainsi dans un film. C'est là où elle est mieux d'ailleurs!
Je crois avoir vu le film avec Harry Langdon, la TV ne repasse plus souvent du muet de nos jours! Dommage!
Je vais revoir Le fils du désert et Liberty V.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités