Ralph Bellamy (1904–1991)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6741

Ralph Bellamy (1904–1991)

Messagepar DEMERVAL » 26 déc. 2012 18:01

Ralph Rexford Bellamy est né le 17 juin 1904 à Chicago, Illinois, le fils de Lilla Louise (née Smith), d’origine canadienne et Charles Rexford Bellamy. Il s’enfuit des chez lui à lâge de 15 ans et réussit à intégrer une troupe itinérante. Il continua ce genre de vie avant de s’installer finalement à New York. Io y commença à se produire sur les planches et en 1927 il possédait déjà sa propre compagnie théâtrale. En 1931, il fit ses grands débuts au cinéma et il travailla constamment durant toute la décennie que ce soit en vedette ou en second rôle. Ralph Bellamy fut au générique en ant que vedette dans Straight from the Shoulder (1936) et aussi dans It Can't Last Forever (1937) avec Edward J. Pawley. Il fut nominee pour l’Oscar du meilleur second rôle pour Cette Sacrée Verité (1937) avec Irene Dunne and Cary Grant, et joua un rôle similaire, celui d’un petit ami naïf rivalisant avec le sophistiqué personnage interprété par Cary Grant, dans La Dame du Vendredi (1940). Il incarna le détective Ellery Queen dans quelques films durant les années 1940, mais sa carrière cinematographique n’évoluant pas, il retourna sur les planches, où il continua à se produire avec succès jusque dans les années 1950. Très bien considéré par l’industrie du film, il fut le fondateur de la Screen Actors Guild et fut le président de l’ Actors' Equity de 1952 à 1964. Durant toutes les années 1940 et 1950, Ralph Bellamy fut régulièrement vu évoluant socialement avec un cercle sélectionné d’amis, appelé affectivement la mafia irlandaise. Ce groupe était constitué d’acteur de série A d’Hollywood qui étaient principalement d’ascendance irlandaise (bien que Ralph Bellamy n’avait lui-même aucune ascendance irlandaise ). Parmi les autres membres cette mafia irlandaise on retrouvait James Cagney, Pat O'Brien, Spencer Tracy, Lynne Overman, Frank Morgan et Frank McHugh. Il fit d’autres films Durant cette période, dont Dance, Girl, Dance et le classique du film d’ horreur Le Loup-Garou. En 1949, Ralph Bellamy fut la vedette de Man Against Crime sur la DuMont Television Network; le programme dura jusqu’en 1956, date à laquelle le premier rôle fut repris par Frank Lovejoy, qui par la suite devait briller dans la série policière de la NBC, Meet McGraw. Ralph Bellamy fut aussi la vedette de la série policière télévisée, Follow That Man (aka "Man Against Crime"). Ralph Bellamy incarna Willard Mitchell, aux côtés de Patricia Breslin et de Paul Fix, dans l’épisode "The Haven" diffusé en 1961 de la série anthologique de la CBS ; The DuPont Show with June Allyson. A peu près à la même époque, il apparut aussi dans la série anthologique de la NBC, The Barbara Stanwyck Show. Durant la saison télévisée 1963-1964, Ralph Bellamy fut la co-star avec Jack Ging du drame médical diffusé sur NBC, The Eleventh Hour, dans le rôle d’un psychiatre. Wendell Corey était apparu dans la première saison de la série. A Broadway, Ralph Bellamy se produisit dans un de ses roles les plus célébres, celui de Franklin Delano Roosevelt dans Sunrise at Campobello. Il reprit ce rôle plus tard pour le cinéma en 1960. A l’été 1961, Ralph Bellamy fut l’invité de 9 épisodes originaux de la série western de la CBS, Frontier Justice. Au cinéma, il fut l’une des vedettes du western, Les Professionnels (1966) dans le rôle d’un vieux magnat du pétrole et dans Rosemary's Baby de Roman Polanski(1968) dans le rôle d’un physicien démoniaque, avant de se tourner vers la télévision dans les années 1970. Une nomination pour les Emmy Award pour la minis-série, The Winds of War (1983) – dans laquelle Ralph Bellamy reprenait son role de Franklin Roosevelt – le ramenait devant les lumières des projecteurs. Cette prestation fut rapidement suivie par l’incarnation de Randolph Duke, dans Trading Places (1983), aux côtés de Don Ameche. Dans le film d’Eddie Murphy (1988), Coming to America, Ralph Bellamy et Don Ameche reprenaient un court morceau d’une des scènes des Duke brothers. En 1987 il reçut un oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Parmi ses derniers rôles il faut retenir sa mémorable apparition en avocat autrefois brillant mais oubliant une partie de ses plaidoiries dans un épisode of L.A. Law. Il continua de travailler régulièrement et fit une dernière apparition dans Pretty Woman (1990). Ralph Bellamy a été marié 4 fois, la première à Alice Delbridge (1927–1930), puis Catherine Willard (1931–1945). Il fut marié à l’organiste Ethel Smith (1945–1947), et, finalement à Alice Murphy (1949–1991). Ralph Bellamy décéda le 29 novembre 1991, à l’hôpital Saint-John de Santa Monica, California, d’une maladie pulmonaire. Il avait 87 ans. Ralph Bellamy est enterré au Forest Lawn - Hollywood Hills Cemetery de Los Angeles.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23115
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Ralph Bellamy

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 25 janv. 2013 17:43

Image
Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14947
Localisation : Canada
Contact :

Re: Ralph Bellamy

Messagepar metek » 04 mars 2016 1:23

Ralph Bellamy

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23115
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Ralph Bellamy (1904–1991)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 04 mars 2016 13:44

superbe photo en TB :D
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité