Cecil B. DeMille (1881-1959)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 04 avr. 2012 6:52

Sa naissance et ses début sur le plancher:

né à Ashfield dans le Massachusetts en 1881 ,le petit cecil est le fils d'un père acteur de théâtre,enseignant à la Columbia University et pasteur dans une Eglise Episcopale,il avait un frère William son ainé et une jeune soeur Agnes qui mourut lorsqu'elle était enfant.Sa mère était Juive convertie au christianisme,elle était aussi comédienne que son maris,suite à la mort de ce dernier en 1893,elle décidera de faire de sa maison familiale une école de jeune fille ,laquelle plus tard,sa mère créera une entreprise "The DeMille Play(Jouer DeMille) où le petit Cecil intéressait par le théâtre vouera sa passion pour l'écriture et la mise en scène. Comme un commun en accord avec sa mère il décidera de partir dans une école militaire pour apprendre la discipline avant de partir à l'Université pour étudier à L' Académie d'Arts Dramatique(Academy Of Dramatic Arts) où ,il obtiendra son diplôme.C'est en 1902 à l'âge de 21 ans qui décidera de rentrer comme acteur dans son université ,ensuite dans des studios indépendants,il rencontrera son épouse Constance Adams et ils auront une fille unique Cecilia DeMille et adopteront trois enfants une fille Katherine DeMille( future épouse de l'acteur Anthony Quinn,mariage désapprouvé par les parents adoptives), et deux garçons Richard et John.

Le réalisateur/producteur:

À son retour dans la maison familial avec son épouse où celui gérera la petite compagnie théâtrale de sa mère,il va faire une rencontre déterminante qui se transformera par une longue amitié durable, Jesse Lasky L, avec qui ils formeront un Studio théâtral filmé sur le septième Art avec deux nouveaux producteurs Samuel Goldfish le futur créateur avec Meyer et Thalberg de la MGM(Metro Goldwin Meyer) sous le pseudo de Goldwin et Adolph zukor en 1913. Les quatre hommes fonderont le premier Studio Major The Famous Player Lasky où Cecil Blount DeMille deviendra superviseur et directeur général du Studio qui par la suite sera baptisé Paramount Pictures. Son premier film pour la firme est un western de 1913 The Squaw Man(Le mari de l'indienne), il le tournera uniquement dans de faux décors à Hollywood dans une grange qui deviendra par la suite la Mecque du Cinéma,il réalisera deux remakes de son premier western(1918,1931 pour le parlant)qui deviendra un jolie succès,mais c'est en 1914 qui réalisera son western le plus audacieux,The Virginian(Le virginien,ce film est la première version,le remake sera réalisé par Victor Fleming avec Gary Cooper qui deviendra par la suite l'acteur favoris de DeMille,après celui ci il y aura un autre remake et une séries dans les années 60). En 1923 DeMille na pas peur de rien il décide contre toute attente de réalisé un peplume biblique sur Moise , sa première version des Dix Commandements malgré la réussite au Box Office les producteurs ce tournèrent contre lui ,car le film leur à couté plus cher que prévu. Ce dernier claqua la porte de la Famous Player Lasky(Paramount Pictures),il reviendra quelques années plus tard mais cette fois ci comme producteur avec son ami acteur et producteur comme lui,Henry Wilkenson en 1931.

Le commercial voyageur:

En 1925 il va créé son propre studio avec ses économies le The Company Cecil B DeMille Inc ,mais cela ne suffira pas ,il aura besoin d'être d'aidé par une grande Major,c'est la MGM qui financera ses films parmi eux sortiront des perles du muet comme les premières versions Le batelier de la Volga et Le Roi des rois premier péplum Biblique sur Jésus Christ. En 1929 suite au crack boursier,le cinéma perd des valeurs et les actionnaires comme DeMille sont presque au chômage,il décidera de partir avec son épouse de Hollywood pour faire un long voyage en Europe avec sa propre compagnie aérienne dont il en était le patron pour les touristes.En plus de cela il était actionnaires dans une banque qu'il créa devenu la banque italienne qui deviendra par la suite la plus grande banque américaine(Bank Of America) qui financera les projets des réalisateurs. En Europe il distribua ses films ,puis reviendra à Hollywood retrouver la Paramount et son ami Lasky qu'il lui donnera une chance inouï de tourner un autre péplum Le signe de la croix première version de Quo Vadis avec une actrice française naturalisée américaine ,Claudette Colbert. Le film deviendra un gros succès,le cinéaste deviendra le réalisateur attitré de la Paramount jusqu'à sa mort en 1959.

Les années Marcatisme et sa mort:

Dans les années 40 il fut l'un des artisans du Technicolor avec son premier western Les Tunique écarlates ,mais l'avenir pour lui sera plus sombre. Dans les années 50,il sera choisi pour témoigné contre des réalisateurs,acteurs et scénaristes communistes que Joseph McCarthy avait désigné pour être le bourreau,celui n'acceptera pas de s'appliquer à cette tache de la Liste Noire,beaucoup d' informations fausses qui ont circuler pendant des années sur son compte n'ont jamais prouvé que le cinéaste était cruel,DeMille na jamais témoigné contre ceux qui était communiste dans sa profession,le cinéaste épuisé par tout ses effort mourut d 'une crise cardiaque le 21 Janvier 1959 à l'age de 77 ans,il laissera pour prouvé sa loyauté envers son pays et les communistes dont certains réalisateurs l'ont accusé de fasciste son dernier film les Dix Commandement(1956) où celui ci mentionnera dans la bouche de Charlton Heston,autre acteur favoris du grand talentueux cinéaste:"Allez dire à tout les hommes que la liberté leur appartient" cette citation prouve bien que DeMille n'était pas un bourreau du Marcatisme

L'après DeMille :

Il existe aux États Unies un prix Cécil B DeMille pour les réalisateurs en hommage à ce grand cinéaste quelques 'un comme Clint Eastwood l'ont reçu.

Sa filmographie :

l'époque du muet:

The squaw man(Le mari de l'indienne),1913,Western
The virginian(Le virginien)1914,western
L'appel du nord,1914,western
La fille dorée de l'ouest,1915 ,western
Dédale de Virginie,1915,western
The Squaw Man ,1918 deuxième version,western

l'époque du parlant: noir et blanc

The Squaw Man,1931, Western
Une aventure de Buffalo bill(The Plainsman),1937 ,western
Union Pacific,1939 ,deuxième western primé au Festival de Cannes à titre posthume.

Technicolor:
Les Tunique écarlates,1940,western.

La filmographie de Cecil B DeMille est tellement riche que j'ai mentionné que les westerns qu'il a réalisé.

Les premières photos ci dessous contiennent sa mère,son père ,son frère William et sa jeune sœur Agnès décédée prématurément et une photo avec les deux frères ensemble quand ils étaient enfants.
Modifié en dernier par jamesbond le 09 avr. 2012 14:38, modifié 2 fois.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23768
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Cecil B DeMille,le réalisateur commercial(1881-1959)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 06 avr. 2012 10:20

doublon supprimé

ImageImage
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B DeMille,le réalisateur commercial(1881-1959)

Messagepar jamesbond » 06 avr. 2012 10:29

Merci Marshal pour l'ajout des photos et merci également d'avoir supprimé le doublon ! :applaudis_6:
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8112
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Cecil B DeMille,le réalisateur commercial(1881-1959)

Messagepar lerebelle » 06 avr. 2012 15:09

Je réecrit, tres belle bio. R :wink:

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 12:03

voici le reste des photos de Cecil B.DeMille ,Sa maison à Hollywood

Image

Sa fille adoptive,Katherine DeMille future épouse d'Anthony Quinn
Image
Image

Le deux filles de DeMille cecilia sa légitime et sa fille adoptive Katherine
Image
Toute la famille DeMille,Constance Adam son épouse,Cecilia sa fille légitime,et ses deux enfants adoptif,John et Katherine.
Image
Les enfants de DeMille un peu plus grands(John,Cecilia et Katherine autour de la table du patriarche)
Image

Katherine DeMille,future épouse d'Anthony Quinn et son père adoptif Cecil B. DeMille dans son film Madame Satan
Image

Le couple DeMille avec leur fille et leur gendre,la star hollywoodienne légendaire Anthony Quinn

Image

Le couple DeMille avec leur fille ainée Cecilia et son mari

Image

Cecil et son frère ainé William DeMille

Image

DeMille sur son Yacht The Seaword

Image

Cecil et son épouse Constance en 1934


Image

Cecil et sa nièce la grande chorégraphe Agnes la fille de William





Image

Cecil,sa fille adoptive Katherine et son ami l'acteur producteur Henry Wilcoxon.


Image

Cecil et son épouse,Constance avec le grand patron et fondateur de la MGM(Metro Goldwin Meyer), Samuel Goldwin pendant un diner.


Image

Le couple DeMille et leur petite fille Cecilia qui est aujourd'hui l'une des personnalité les plus imposante à Hollywood,elle est la propriétaire des droits DeMille :




Image

Le couple DeMille dans le bureau du studio du cinéaste


Image

Cecil à l'interieur de son yacht The Seaword


Image

À l'age de 76 ans Cecil B. DeMille quitte la Paramount Picture accompagné de sa fille ainée et de sa petite fille,les deux Cecilia.


Image

Le couple DeMille entourés de tous leur petits enfants,1952


Image

DeMille,sa fille Cecilia et son gendre rendit visite avec le pape Pie XII,1957


Image

DeMille un lecteur fervent des Saintes Ecritures.


Image
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 12:44

Voici quelques autres albums sur le cinéaste Cecil b.DeMille: Sous le plus grand Chapiteau du Monde film qu'il tourna en 1952 en Floride.

DeMille préparant la maquette du film.


Image

Cecil mettant les figurants en place




Image

Cecil avec sa petite fille Cecillia et deux bébés un enfant et un tigron.


Image

DeMille et la jolie Gloria Graham.



Image

DeMille et Betty Hutton s'entrainant à faire du trapèze.


Image

Le cinéaste avec Charlton Heston soulèvent Betty Hutton



Image

La caricature du concept de James Stewart pour le film.


Image

la caricature du concept de Cornell Wilde pour le film.





Image

La caricature du concept des clowns d'un extrait Sous le plus grand Chapiteau.



Image
Modifié en dernier par jamesbond le 10 avr. 2012 4:51, modifié 1 fois.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 13:17

Voici le deuxième album du cinéaste Cecil B. DeMille: Les Dix Commandements,1956

DeMille travaillant sur le modèle réduit du film


Image

La star Yul Brynner un fan de la photo prise par Cecil B DeMille.

Le plan de travail de DeMille sur le film avec diagramme sur l'exode.


Image

Plan finis du film.




Image

Premier plan de The Ten Commandments avec les barbus John Caradine(Aaron) et Charlton Heston(Moïse),debout au dessus de Charlton Heston,John Dereck(Josué) et au bout de table,Nina Foch(Bithia,la mère adoptive de Moîse)
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 13:46

3 éme album de Cecil B DeMille:The Squaw Man(Le mari de l'indienne)

Plateau ou DeMille travaille sur son western de 1913

Image

Le producteur /scènariste et patron et fondateur avec lui de la Paramount Pictures Jesse Lasky L,Sr son grand ami.


Image

Tout le casting technique et acteurs du Mari de l'indienne.


Image

Des figurants amérindiens pour son western.


Image

Le grand patron de la Paramount Pictures Jesse Lasky L,Sr(assis) et Cecil B.DeMille à gauche et ainsi des techniciens


Image

Premiers story board de DeMille ,The Squaw Man,1914


Image

Image

Dustin Farnum en chapeau melon était le premier acteur favoris de Cecil B.DeMille,le dernier étant Charlton Heston.


Image
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 14:03

Quatrième album de CEcil B,Demille:Le Roi des rois,1927

Scène de la Résurrection.


Image

DeMille préparant son film




Image

le grand acteur du muet Joseph Schildkraut(Judas) et le cinéaste Cecil B.DeMille.


Image

L'actrice du muet jacqueline Logan(Marie Madeleine

Image
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 14:26

Cinquième album;Les westerns et les films d'aventures

Cecil B.DeMille sur le plateau avec son modèle Du Pacifique Express.

Image

Sur le plateau des naufrageurs du sud,en haut John Wayne et Paulette Godard,sur l'échelle Cecil B DeMille




Image

Cecil B;DeMille en casque colonial dirigeant Gary Cooper dans Une aventure de Buffalo Bill


Image

Gary Cooper et Madeline Caroll dans les Tunique écarlates


Image


Image

Les figurants sur le plateau des Tunique écarlates


Image

Story board du Pacifique Express.




Image
Modifié en dernier par jamesbond le 09 avr. 2012 14:40, modifié 1 fois.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
jamesbond
Squaw
Messages : 386
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar jamesbond » 09 avr. 2012 14:36

6 éme album:Boulvard du crepuscule,DeMille dans son propre rôle

Cecil B .DeMille et une des ses actrices favorites,Gloria Swanson dans le thriller de Billy Wilder


Image

Cecil B . DeMille,Gloria Swanson dirigés par le cinéaste Billy Wilder(un trio de légende)


Image
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
EthanEdwards
Chasseur de primes
Messages : 747
Localisation : Saint Nazaire

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar EthanEdwards » 11 avr. 2012 16:20

Excellente bio, voici quelques extraits du dossier de presse français de son film "L'empreinte du passé" sortie en France vers 1926.

Image

Image

Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23768
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 04 mai 2013 13:11

Cecil B. DeMille , Le gladiateur de Dieu

Jean-Loup Bourget (Auteur) - Biographie (broché)
Date de parution 15/05/2013
Editeur Puf
Nombre de pages : 216

"La carrière et l’œuvre de DeMille (70 films) sont traitées ici de façon sélective et non chronologique. Il évoque d’abord les péplums bibliques, les plus connus (Les Dix Commandements, Samson et Dalila), et montre l’importance du personnage de Moïse. Il passe ensuite aux autres films à thème religieux, mettant l’accent sur le « christianisme musclé » et fortement sexualisé du cinéaste, ainsi que sur sa croyance à la réincarnation. Il souligne enfin l’importance de la forme, le goût de l’antithèse et des psychomachies, le lyrisme des prologues-paysages, qui rapprochent DeMille d’Eisenstein hier et de Terrence Malick aujourd’hui. Un long chapitre, s’attachant tant à la tentative de « putsch » sur la Guilde des réalisateurs qu’à l’image de l’Indien dans les nombreux westerns de DeMille, analyse l’idéologie du cinéaste et de son œuvre, qui ne réduit pas à l’anticommunisme militant de la guerre froide. Un dernier chapitre retrace les rapports de DeMille avec le président Roosevelt à propos de L’Odyssée du Dr. Wassell et, à partir du film de montage méconnu Land of Liberty (1939), esquisse une comparaison inattendue entre DeMille et l’artiste d’avant-garde contemporain Christian Marclay (The Clock). Jean-Loup Bourget est professeur d’études cinématographiques à l’École normale supérieure (Ulm) et critique à la revue Positif. Américaniste, spécialiste du cinéma hollywoodien, il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, dont un essai sur Fritz Lang (Fritz Lang, Ladykiller) paru aux Puf en 2009 dans la collection « Perspectives critiques ».
(sources Fnac)

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15485
Localisation : Canada
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar metek » 04 mai 2013 22:23

Tres grand producteur, mais il manque Samson et Dalila 1949 qui pour moi est son meilleur film ! :beer1:
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15485
Localisation : Canada
Contact :

Re: Cecil B. DeMille (1881-1959)

Messagepar metek » 04 mai 2013 22:30

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités