John Dierkes (1905–1975)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3360

John Dierkes (1905–1975)

Messagepar james » 29 nov. 2004 15:23

Il etait jocko robertson dans le film du duke alamo celui dont l'epouse voulait voire defendre la cause texane,mais john dierkes fut du haut de ses 2 m un acteur de composition merveulleux et homme distingué.

Durant la seconde guerre mondiale il vas servir dans la red cross et sera remarqué et oui par un certain john huston qui verras en ce gabarit phénoménale un futur grand acteur.Après la guerre huston vas l'introduire dans le milieu du cinéma mais comme technicien d'abord sur un film de orson welles to the ends of the earth 1948 mais cela ne convainc pas notre acteur qui part travaillé au secretariat d'etat jusqu'au jour ou huston l'engage directement dans la charge victorieuse 1951.

La carrière de john dierkes debute donc et ont vas le retrouvez dans bon nombres de films et surtout tous genre mélangé(western,polar,guerre,aventure)les anneés 50 seront très prolifique pour lui puiqu'il tournera dans beaucoup de films et pas mal de western dont certain merite un interet quelqu'onque:la ville d'argent,ville sous le joug,le raid,l'homme des valleé perdue,bataille sans merci.....mais ce sera avec duke wayne qui vas atteindre la notorieté dans alamo.

John dierkes tournera beaucoup sous la direction de joseph kane et notememt dans un ecxellent western de gerd oswald:valerie.

Son dernier film film sera un semi-western l'or noir de l'oklahoma 1972,john dierkes décédera en 1975 laissant une vision d'un acteur sympathiques et reconnaissant,voici sa filmographie western:


:arrow: oklahoma crude(l'or noir de l'oklahoma)1973
:arrow: Comancheros..1961
:arrow: One-Eyed Jack(la vengeance aux deux visages)1961
:arrow: Alamo...1960
:arrow: Slowest Gun in the West.. 1960 pour la TV
:arrow: Oregon Trail(les comanches passent a l'attaque)1959
:arrow: Hanging Tree(la colline des potences)1959
:arrow: Left Handed Gun(le gaucher)1958
:arrow: Blood Arrow..1958
:arrow: Rawhide Trail..1958
:arrow: Valerie..1957
:arrow: Buckskin Lady..1957
:arrow: Halliday Brand..1957
:arrow: Guns of Fort Petticoat(le fort de la dernière chance)1957
:arrow: Duel at Apache Wells...1957
:arrow: Fastest Gun Alive(la premiere balle tue)1956
:arrow: Jubal (l'homme de nule part)1956
:arrow: Vanishing American..1955
:arrow: Road to Denver(colorado saloon)1955
:arrow: Timberjack (la loi du plus fort)1955
:arrow: Silver Lode (4 etrange cavaliers)1954
:arrow: raid(par le feu et par l'épée)1954
:arrow: Desperado..1954
:arrow: Gun Fury (bataille sans merci)1953
:arrow: Moonlighter..1953
:arrow: Vanquished(la ville sous le joug)1953
:arrow: Shane (l'homme des valleé perdue)1953
:arrow: Perilous Journey..1953
:arrow: Silver City (la ville d'argent)1951

vala,james :wink:

Image

Image

Image

Image

Image[/b]
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
nathan
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1296

Messagepar nathan » 01 déc. 2004 17:46

Figure familière du cinoche américain, il méritait largement un hommage . cool

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2818
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: John Dierkes

Messagepar LordDécadent » 12 avr. 2020 15:32

Image

"The Adventures of Rin Tin Tin:The Guilty One" en 1955.

Image

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2818
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: John Dierkes

Messagepar LordDécadent » 04 mai 2020 16:40

Image
"Shane/L'Homme des Vallées Perdues" en 1951.

DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10201

John DIERKES (1905–1975)

Messagepar DEMERVAL » 07 févr. 2021 11:54

John DIERKES naquit le 10 février 1905 à Cincinnati, Ohio. Il fit ses études supérieures à l’Université Brown puis trouva du travail comme économiste pour le Département d’Etat des Etats-Unis. En 1941 il rejoignit la Croix Rouge et servit en Grande-Bretagne durant la Seconde Guerre Mondiale. Là il rencontra le réalisateur John Huston qui lui recommanda de tenter sa chance à Hollywood après la guerre. A la place, John Dierkes travailla pour le Département Américain du Trésor qui, par hazard, l’envoya à Hollywood pour servir de conseiller technique pour le film Les confins du monde (1948) et Orson Welles lui confia, la même année, le rôle de Ross dans sa version de Macbeth. Orson Welles eut de nouveau recours à John Dierkes pour La soif du mal (1958).
A cause de son apparence efflanquée (1m98), John Dierkes connut une longue carrière d’acteur de caractère, interprétant souvent des méchants ou des soldats. Une de ses performances notables fut celle de l’attentionné et compatissant docteur Chapman en 1951 dans le film La chose d’un autre monde qui demeure un classique de la science fiction des années 1950. Sa performance amenait une touche de calme et de bon sens à la tension et aux frissons ambiants de ce thriller. Bien qu’utilisé à contre courant, sa diction lente et monotone était un bon contrepoids au dialogue rapide et chaotique du film, créant ainsi de brèves pauses entre les lignes de chaque acteur alors que la tension de chaque scène grandissait. En 1951 il incarna un soldat auprès d’Audie Murphy dans le classique, La charge victorieuse. Dans le film de 1953, L’homme des vallées perdues, John Dierkes endossa avec brio le rôle de l’insensible Morgan Ryker, le réalisateur George Stevens utilisant du meilleur escient les traits anguleux de John Dierkes. Aux côtés de son 'frère' Rufus (Emile Meyer) et de Jack Wilson (Jack Palance), il constitua un trio de méchants qui étaient anéantis par Shane, lors de la fusillade finale dans le bar. Une de ses scènes les plus mémorables figure en 1960 dans le film, The Alamo. John Dierkes y incarnait un gars du Tennessee appelé Jocko, qui se trouvait déchiré entre le désir de quitter le fort avant le début de l’attaque pour s’occuper de son épouse aveugle, ou l’envie de rester pour soutenir la cause des Texans. Comprenant que si Jocko restait pour combattre, elle se retrouverait veuve, l’épouse de Jocko lui ordonnait de rester pour défendre le fort et ce malgré son handicap.
Parmi ses autres crédits sur le grand écran figurent Quand la marabunta gronde (1954), Le Raid (1954), L’homme de nulle part (1956), The Daughter of Dr. Jekyll (1957), Blood Arrow (1958), La gaucher (1958), Les boucaniers (1958), La colline des potences (1959), Lec Comanches passent à l’attaque (1959), Vengeance aux deux visages (1961), L’enterré vivant (1962), L’horrible cas du docteur X (1963), La malédiction d’Arkham (1963), Le survivant (1971) et Rage (1972).
John Dierkes décéda le 8 janvier 1975 des suites d’emphysème à Los Angeles, Californie. Il avait quatre enfants issus de son union avec une certaine Cynthia.

Sa contribution au western fut la suivante :

La charge victorieuse de John Houston (1951), Jim Conklin
La ville d’argent de Byron Haskin (1951), Arnie
L’homme des vallées perdues de George Stevens (1953), Morgan Ryker
Les aventuriers du Far West, un épisode, Erastus dans « Sego Lilies » (1953)
Le voleur de minuit de Roy Rowland (1953), le shérif Daws
Bataille sans merci de Raoul Walsh (1953), un berger
The Desperado de Thomas Carr (1954), le sergent de police
Quatre étranges cavaliers d’Allan Dwan (1954), le forgeron
Le raid d’Hugo Fregonese (1954), le caporal Fred Deane
Tornade d’Allan Dwan (1954), Escobar
La loi du plus fort de Joseph Kane (1955), le shérif
Rintintin, un épisode, Russ Bradley dans « The Guilty One » (1955)
Colorado Saloon de Joseph Kane (1955), le shérif Dedrick
Luke and the Tenderfoot, un épisode, rôle indéterminé dans « The John Wesley Hardin Story » (1955)
Courage Indien de Joseph Kane (1955), Freil
L’homme de nulle part de Delmer Daves (1956), Carson
La première balle tue de Russell Rouse (1956), Walter Hutchins
La loi du seigneur de William Wyler (1956), un fermier
Bagarre à Apache Wells de Joseph Kane (1957), Bill Sowers
The Halliday Brand de Joseph H. Lewis (1957), le révérend
Le fort de la dernière chance de George Marshall (1957), le commerçant Texan
The Buckskin Lady de Carl K. Hittleman (1957), Swanson
Valerie de Gerd Oswald (1957), le tenancier de bar
Casey Jones, un épisode, Grimes dans « Layover at Jamestown » (1957)
The Rawhide Trail de Robert Gordon (1958), le pendu
Blood Arrow de Charles Marquis Warren (1958), Ez
Le gaucher d’Arthur Penn (1958), McSween
The Restless Gun, deux épisodes :
- Le shérif John Dratton dans « The Suffragette » (1958)
- Le shérif dans « Mercyday » (1958)
Au nom de la loi, un épisode, Charlie dans « Miracle at Pot Hole » (1958)
L’homme à la carabine, deux épisodes :
- Nils Swenson dans « Duel of Honor » (1958)
- Nils Swenson dans « The Sister » (1958)
Tales of Wells Fargo, un épisode, Scanlon dans « Luke Frazer » (1959)
La grande caravane, deux épisodes :
- Tom Olsen dans « The Les Rand Story » (1957)
- Jack Montgomery dans « The Hunter Malloy Story » (1959)
State Trooper, un épisode, Obadiah Smith dans « Lonely Valley » (1959)
La colline des potences de Delmer Daves (1959), Society Red
Frontier Doctor, un épisode, rôle indéterminé dans « Strange Cargo » (1959)
Les Comanches passent à l’attaque de Gene Fowler Jr (1959), Gabe Hastings
Bonanza, un épisode, Pat McLaughlin (1959), Mr. Henry Comstock
The Slowest Gun in the West, téléfilm d’Herschel Daugherty (1960), ‘Wild Bill’ Monks
Alamo de John Wayne (1960), Jocko Robertson
Vengeance aux deux visages de Marlon Brando (1961), Chet
Les comancheros de Michael Curtiz (1961), Ranger Bill Larsen
Rawhide, deux épisodes :
- Un soldat dans « Incident at Quivira » (1962)
- Martinson dans « Corporal Dasovik » (1964)
Buck et son complice de Sidney Poitier (1972), un villageois
L’or noir de l’Oklahoma de Stanley Kramer (1973), un fermier
Gunsmoke, quatre épisodes :
- Rydell dans « The Round Up » (1956)
- Ace dans « Gone Straight » (1957)
- Un Indien dans « My Brother’s Keeper » (1971)
- Dahoma dans « The Child Between » (1973)


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité