Barton MacLane (1902–1969)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7090

Barton MacLane (1902–1969)

Messagepar chip » 16 août 2011 15:12

Il a joué les forbans dans une centaine de films depuis ses débuts dans " the quaterback " en 1926, films noirs et westerns pour la plupart, à l'ombre de stars comme Paul Muni, Humphrey Bogart, Jimmy Cagney, Errol Flynn, Richard Widmark, son physique massif et ses yeux plissés menaçants ne passaient pas inaperçus.
Mac Lane est né en Caroline du sud, à Columbia, le jour de Noël de l'année 1902, son père est directeur du Columbia mental hospital. La famille déménage pour s'installer à Cromwell (Connecticut ). Pendant ses années de scolarité, Barton développe un goût certain pour le sport, basketball et football dont il devient vite la star de l'équipe. L'acteur Richard Dix qui prépare un nouveau film " the quaterback ", lit un article élogieux sur les exploits sportifs de Mac Lane, il le convoque et lui offre une participation dans le film, ce qui va orienter différemment l' avenir du jeune homme.
Ses diplômes en poche, il étudie pendant un an à l'american academy of dramatic arts et commence à jouer dans une troupe amateur à Brooklyn. Il débute à Broadway à la fin des années 20 avec "the trial of Mary Dugan ", suivent " steel ", " the tree ", "subway express ", " yellow Jack ", et " hangman's whip ". Dans cette dernière pièce, il est remarqué par un talent scout de la Paramount, qui lui fait signer un contrat, il participe à des films comme " the cocoanuts "(1929) avec les frères Marx, " his woman " avec Gary Cooper, "Tillie and Gus "(1933) avec W.C.Fields.
En 1932, Barton Mac Lane écrit une pièce " rendez-vous ", la vend au producteur Arthur Hopkins et obtient l'assurance d'avoir le premier rôle, la pièce est bien reçue par la critique. Quand son contrat expire, il signe avec Warner bros., c'est avec ce studio qu'il va gagner une réputation, en jouant les gangsters et autres desperados, rarement il aura à jouer un " gentil ".
Au début des années 30, Barton épouse une non professionnelle, Martha Stewart, le couple aura deux enfants, William et Marlane, cette dernière fera en 1953 la une des journaux en révélant avoir travaillé pour le F.B.I. comme agent secret au sein du parti communiste. Vers la fin de la décennie, Mac Lane et sa femme se séparent, et il épouse en 1939 l'actrice Charlotte Wynters, que l'on a pû voir dans "the women" (1939), " the great lie " (1941), " now voyager "(1942), le couple restera uni jusqu'à la mort de l'acteur en 1969.
Si la liste de ses films noirs est longue, celle de ses westerns l'est tout autant. Il fut Jack Slade pour Fritz Lang ( les pionniers de la western union), rôle que reprit Mark Stevens douze ans plus tard dans une version névrotique co-réalisée et non signée par Stevens, Mac Lane y jouait Jules Reni, une brute alcoolique que Slade finissait par abattre, certainement son personnage le plus vil dans le genre. Méprisable, il le sera souvent, avec de temps en temps une exception, comme le sergent Lake de " Coup de fouet en retour". En 1961, il déclarait à "TV guide " avoir détesté jouer les "heavies ", contrairement à Dan Duryea qui adorait jouer ce type d'individus si éloignés de sa personnalité. La télévision offrira à Mac Lane, le temps des 50 épisodes de la série " the outlaws ", le plaisir de jouer un personnage positif, celui du marshal Frank Caine, en charge de faire respecter la loi et l'ordre dans l' Oklahoma des années 1890.
Vers le milieu des années 60, toujours pour la TV, on le retrouve dans le rôle récurrent du général Martin Peterson dans le sitcom "I dream of Jeannie ", puis comme d'autres il ira grossir les génériques des westerns à vétérans produit par A.C.Lyles.
Barton Mac Lane meurt victime d'une pneumonie à Santa Monica (CA ) le 1 janvier 1969.

SES WESTERNS :

- man of the forest (1933) Henry Hathaway
- to the last man (1933) H. Hathaway
- the thundering herd (1933) H. Hathaway
- the last round-up (1934) Henry Hathaway
- the lone cowboy (1934) Paul Sloane
- god's country and the woman (1937) William Keighley
- gold is where you find it (la bataille de l'or) (1938) Michael Curtiz
- stand up and fight (trafic d'hommes )(1939) W.S.Van Dyke II
- melody ranch (1940) Joseph Santley
- Western Union ( les pionniers de la Western- union) (1940) Fritz Lang
- song of Texas (1943) Joseph Kane
- gentle Annie (1944) Andrew Martin
- Santa fe uprising (1946) R.G.Springsteen
- Cheyenne (Cheyenne) (1947) Raoul Walsh
- the dude goes west (le bougeois téméraire )(1948) Kurt Neumann
- relentless ( du sang dans la sierra) (1948) George Sherman
- Silver river (la rivière d'argent) (1948) Raoul Walsh
- bandit queen (1950) William Berke
- best of the badmen (plus que la loi) (1951) William D.Russell
- drums in the deep south (1951) William Cameron Menzies
- bugles in the afternoon (les clairons sonnent la charge) (1952) Roy Rowland
- the halfbreed (la peur du scalp) (1952) Stuart Gilmore
- Kansas Pacific (1953) Ray Nazarro
- cow country (1953) Lesley Selander
- Jack Slade (Jack Slade, le damné ) (1953) Harold Schuster
-Jubilee trail (la grande caravane) (1954) Joseph Kane
- rails into Laramie (seul contre tous) Jesse Hibbs
- last of the desperadoes (1955) Sam Newfield
- the silver star (1955) Richard Bartlett
- treasure of ruby hills (1955) Frank Mc Donald
- the naked gun (1956) Edward Dew
- backlash ( coup de fouet en retour) (1956) John Sturges
- three violent people (terre sans pardon )(1957) Rudolph Maté
- hell's croassroads (carrefour de la vengeance) (1957) Franklin Adreon
- naked in the sun (1957) R.John Hugh
- sierra stranger (1957) Lee Sholem
- frontier gun (1958) Paul Landres
- gunfighters of Abilene (1960) Edward L. Cahn
- noose for a gunman (1960) Edward L. Cahn
- law of the lawless (condamné à être pendu ) (1964) William F. Claxton
- town tamer (quand parle la poudre) (1965) Lesley Selander
- Arizona bushwackers (les rebelles de l' Arizona) (1967) Lesley Selander
- Buckskin (1968) Michael Moore

SES WESTERNS à la TV :
- the outlaws (1960-1962) série de 50 épisodes de 60 mn en N et B

Circus boy (circus boy )
épisode:
- the tumbling clown (1957)
Cheyenne
épisode:
- the storm riders (1956)
black saddle
épisode:
- client: Braun (1959)
Desilu playhouse
épisode:
- border justice (1959)
Texas John Slaughter (Texas John Slaughter)
épisode:
-the robber stallion (1959) Harry Keller
Laramie (Laramie )
épisodes :
-street of hate (1960)
-the high country (1962) Joe Kane
-the wedding party (1963) Jesse Hibbs
- trapped (1963) Joe Kane
Elfego Baca
épisode:
-friendly enemies at law (1960)
Overland trail
épisode:
- lawyer in petticoats (1960)
gunsmoke (police des plaines)
épisodes :
-honor before justice (1966) Harry Harris
- noose of gold (1967) Irving Moore
Hondo (Hondo)
épisode:
- Hondo and the gladiators (1967) Eddie Saeta


Image
Barton Mac Lane

Image
avec Mark Stevens

Image

Image

avec Mark Stevens et Dorothy Malone : "Jack Slade "

Image
Barton Mac Lane , George Brent dans " La bataille de l'or "

Image
Barton Mac Lane, Charlton Heston dans " Terre sans pardon"

Image
Jim Davis, Barton Mac Lane, Leo Gordon dans " Noose for a gunman "

Image
Barton Mac Lane, Mark Stevens dans "Jack Slade, le damné "

Image avec

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14947
Localisation : Canada
Contact :

Re: Barton MacLane

Messagepar metek » 19 mai 2013 0:14


Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14947
Localisation : Canada
Contact :

Re: Barton MacLane

Messagepar metek » 04 mars 2016 0:51

Barton MacLane - - Gunfighters of Abilene (1960)

Image

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14947
Localisation : Canada
Contact :

Re: Barton MacLane

Messagepar metek » 04 mars 2016 0:53

Barton MacLane - Noose for a Gunman (1960)

Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités