William Talman (1915–1968)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6991

William Talman (1915–1968)

Messagepar chip » 01 janv. 2011 13:42

Pour les américains, il est avant tout Hamilton Burger, le district attorney de " Perry Mason ". Ce comédien de talent, à la filmographie, hélas trop courte, s'est fait un nom auprès des cinéphiles, pour ses prestations, toujours remarquables dans plusieurs chefs-d'oeuvre du film noir.
William Whitney Talman, jr. a vu le jour le 4 février 1915 ( ou 1917?) avec, comme il est coutume de dire, une cuillère en argent dans la bouche. Son père était un ingénieur électricien, négociant de pièces détachées pour voitures, à Detroit . Il se souviendra, avoir été tous les jours à l'école en limousine, ce qui signifiait dira-t-il, qu'il devait se battre à l'entrée et la sortie des cours.
Son intérêt pour la comédie date de l'époque où il étudiait à la Cranbrook school de Bloomfield hills (Michigan), il y fut co-fondateur du club d'art dramatique de l'école, il poursuivra ces activités au collège Dartmouth. Plus tard, il voyage beaucoup avec un mouvement évangélique : Canada, Angleterre, donne des cours de tennis au Belvedere club de Charlevoix (Michigan) , travaille dans le bureau du procureur du comté de Wayne et dans différents night clubs. Durant ces années, il fait ses débuts professionnels d'acteur dans " the ghost of Yankee Doodle " pour le festival dramatique de l'université du Michigan.
A New York, il est engagé dans de petites compagnies de théâtre pour la saison d'été, et part en tournée avec " Of mice and men" (des souris et des hommes).Talman aborde Broadway avec "Berverly hills", le show est un bide. Il reçoit le premier rôle d'une pièce intitulée "Spring again" en 1941, il ne l'a jouera qu'une fois, pour cause de conscription, le rôle échoue à un jeune acteur appelé à un grand avenir, Kirk Douglas. Durant ses quatre ans de vie militaire, Talman dirigera pas moins de cent spectacles, le temps d'une permission , il épouse l'actrice Lynne Carter, en septembre 1942. Le couple aura une fille, Lynda en 1948.
Démobilisé en 1946,, Talman retourne à New york pour jouer avec sa femme " Dear Ruth ", une production qui perdurera quarante semaines, toujours avec Lynne, il joue "Young man's fancy " et démontre son talent pour le chant dans un musical "Yokel boy ",il mettra aussi en scène plusieurs pièces.
Changement de direction en 1949, à Hollywood, un talent scout de la RKO le repère et l' invite à passer un test, un contrat est signé. La RKO aux mains de l'excentrique Howard Hughes, attendra treize mois pour utiliser sa recrue, puis il est prêté à Paramount pour " Red, hot and blue "(1949) un musical dont Betty Hutton est la vedette, l'année qui suit Hughes le distribue dans " the woman on pier 13 ", le film perd de l'argent et Talman est de nouveau prêté à Universal, cette fois , pour "the kid from Texas"(1950), après un bref retour sur les planches où il produit et dirige " Honest John " au théâtre Las Palmas de Los Angeles, William Talman regagne son studio pour " Armored car robbery ", son personnage d'impitoyable gangster , lui vaudra les louanges de la critique.
Jugé plus que convaincant, dans ce genre d'emploi, il va en faire sa spécialité, au détriment du western qu'il n'abordera que trop rarement. En regard de "Smoke signal " et " Two gun lady", on peut le regretter. Un scandale auquel il se trouve mêlé, va considérablement freiner sa carrière. En mars 1960, la police des moeurs fait irruption dans un appartement de Hollywood où se déroule une "party", Talman est arrêté ainsi que sept autres personnes, la police trouve de la marijuana dans toutes les pièces, l'acteur dira s'être arrêté pour boire un verre en ami et niera avoir eu connaissance de la présence de drogue. L'adjoint du procureur dira par la suite " comment une personne peut-elle posséder de la drogue, si elle n'a aucun vêtement sur elle ". Seul le délit d'obcénité sera retenu contre lui et les sept autres .
Quatre jours après l'incident, Talman est viré de la série (Perry Mason), il restera neuf mois sans travail. Grâce aux lettres des fans, à la productrice et à Raymond Burr , William Talman est finalement réintégré dans le casting. Pendant sa période de chomage forcé, il écrit sous un faux nom pour différents shows, notamment "Have gun will travel ", précédemment, il avait co-signé les scenarii de deux films pour son ami Richard Bartlett: "I 've lived before " et "Joe Dakota ".
En 1961, il épouse en troisième noce Peggy Flanigan, elle était avec lui lors de son arrestation le 3 mars 1960, le couple aura deux enfants, Timothy né en 1963 et Susan Marie en 1965. Après l'arrêt de "Perry Mason " Talman participe à quelques séries en vogue "wil wild west ","the invaders ". En 1967, il tourne son seul film en dix ans,ce sera aussi le dernier " the ballad of Josie" western-comédie avec Doris Day en féministe dans un far-west au tournant du siècle. Peu de temps après ce film, il apprend lors d'une consultation médicale qu'il est atteint d'un cancer à la gorge, vraisemblablement dû aux trois de cigarettes qu'il fumait quotidiennement depuis de longues années, un an plus tard on lui trouve une tumeur inopérable au cerveau. Se sachant condamné, il part avec femme et enfants pour un tour de l ' Europe prévu pour deux mois, mais arrivé à Londres, il se sent mal et doit regagner les Etats- Unis. Une semaine après son retour, il meurt le 30 août 1968 au West valley community hospital à Encino (CA).

SES WESTERNS :

- the kid from Texas (le kid du Texas) (1950) Kurt Neumann
- smoke signal (le fleuve de la dernière chance) (1955) Jerry Hopper
- Two gun lady (1956) Richard Bartlett
- the persuader (1957) Dick Ross
- Joe Dakota (Joe Dakota)(1957) Richard Bartlett
co-scénariste uniquement
- the ballad of Josie (le ranch de l 'injustice) (1968) Andrew V. Mc Laglen

SES WESTERNS à la TV :

cavalcade theater
épisode:
-the Texas rangers (1955)
Tombstone territory
épisode:
-the return of the outlaw (1958)
wagon train (la grande caravane)
épisode:
- the Sarah Drummond story (1958) Richard Bartlett
Cimarron city
épisode:
- to become a man (1958)
have gun will travel
épisodes :
-the shooting of Jesse May (1960) Richard Boone
cet épisode est parfois titré :the killing of Jesse May
- long way home (1961) Andrew V. Mc Laglen
gunsmoke (police des plaines)
épisode:
legends don't sleep (1963) Harry Harris
wild wild west (les mystères de l' ouest)
épisode:
- night of the man- eating house (la nuit de la maison hantée) (1966) Alan Crosland,jr.
trackdown
épisode:
-like father (1957)

Image
robert lowery, peggie castle, william talman

Image
william talman, ian mac donald

Image

Image

Image

Image
Image

Image

Image
rex reason, dana andrews, william talman : " smoke signal "

Image
douglas spencer, pat hogan, peter coe, william talman

Image
dana andrews, william talman

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23050
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: WILLIAM TALMAN

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 janv. 2011 14:31

je ne le connaissais pas...
Image
Richard Boone et William Talman le sheriff dans "The Long Way Home" de la série 'Have Gun, Will Travel', Septembre 1960:
(Photo by CBS Photo Archive/Getty Images)
Image

et dans The Shooting of Jessie May de la même série
Image
Image

Armored Car Robbery (1950):
Image

Le Voyage De La Peur
Image

Perry Mason
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6920
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: William Talman

Messagepar Cole Armin » 01 janv. 2011 15:26

Bel hommage à cet acteur qu'il est difficile de manquer à l'écran dans les nombreux films noirs qu'il a tourné notamment. Sa participation au western est certes plus modeste, mais je retiendrais son excellent travail sur le scénario de Joe Dakota.

Une célèbre publicité (pionnière à l'époque) anti-tabac :
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6991

Re: William Talman

Messagepar chip » 22 mai 2011 12:33

Image
William Talman dans " Cet homme est armé " (the man is armed ) (1956) de Franklin Adreon

Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6991

Re: William Talman

Messagepar chip » 27 août 2012 13:11

Image
Kristine Miller et William Talman dans " the persuader "

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23050
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: William Talman

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 25 juin 2017 21:47

William Talman - Smoke Signal (1955)

Image(photo de Metek)
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14902
Localisation : Canada
Contact :

Re: William Talman (1915–1968)

Messagepar metek » 27 juin 2017 20:01

William Tallman - Armored Car Robbery (1950)

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
metek
Major
Messages : 14902
Localisation : Canada
Contact :

Re: William Talman (1915–1968)

Messagepar metek » 27 juin 2017 20:04

William Talman, Margaret Sheridan - One Minute to Zero (1952)


Image

Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6991

Re: William Talman (1915–1968)

Messagepar chip » 28 juin 2017 8:04

TWO GUN LADY (1956) rempli de détails "curieux" comme dirait P.B. , moins abouti que "Joe Dakota" et "the silver star", ce western de Richard H. Bartlett mériterait cependant un DVD, Talman en marshal est comme toujours remarquable et l'on peut déplorer sa faible participation au genre, Peggie Castle convaincante en reine de la gâchette qui cherche à venger la mort de ses parents, sans oublier la troublante Marie Windsor en "garce", comme souvent...
Encore un titre qui ne déparerait pas la collection " western de légende" de Sidonis Calysta.



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité