Nick Adams (1931-1968)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
tashunko
Cavalier solitaire
Messages : 146
Localisation : Gard

Nick Adams (1931-1968)

Messagepar tashunko » 13 nov. 2010 8:44

Né Nicholas Aloysius Adamshock d'un père mineur d'origine ukrainienne, Adams rencontre lors d'une audition à New York Jack Palance, lui aussi fils de mineur. Palance lui met le pied à l'étrier dans une troupe de comédiens.
En juin 1954, alors marin sur un bateau ancré à Long Beach il passe une audition auprès de John Ford et fait forte impression sur James Cagney et est embauché pour le film Permission jusqu'à l'aube.
Ami de James Dean avec lequel il joue dans la fureur de vivre et ami d'Elvis avec lequel il fait de la moto, il fait partie de cette jeune génération d'acteurs qui monte.
Côté western, il joue dans une étrangère dans la ville, la dernière caravane, fury at showdown, des rôles sans gros relief basés sur son allure juvénile.
Puis vient la série the rebel créée par son ami Andrew Fenady. Dans une période où les héros de série sont stéréotypés, plutôt costauds physiquement (Arness, Walker) ou avec des gueules (Russell), la série offre une vision plus réaliste de l'ouest et aborde le thème de la reconstruction après la guerre civile. La tenue d'Adams et son arme, voisine de celle de McQueen dans au nom de la loi, le rendent très populaire. L'interprétation, tout en nuance, laisse également transparaître des moments de violence pure comme dans au nom de la loi mais jusqu'alors rarement vu dans les autres séries western.
Il tourne dans plusieurs séries western comme guest (au nom de la loi, trackdown, Hondo, Cimarron city, Yancey Derringer, Tales of the Wells Fargo, rawhide, Zane Grey theater...). Côté cinéma, sa carrière n'a pas l'envol prévue. Il s'oriente vers des films de science-fiction et tourne au Japon.
Marié à l'actrice Carol Nugent, il a 2 enfants Allyson Lee Adams (1960) and Jeb Stuart Adams (1961), ce dernier jouant un rôle récurrent dans les têtes brûlées.
En 1965, Nick Adams sur un plateau télé sa séparation d'avec Carol Nugent. Ils se réconcilient début 66 puis se re-séparent à nouveau en fin d'année.
La nuit du 7 février 1968, un ami le trouve mort appuyé contre un mur. Sous traitement médical à cette époque, l'autopsie fait apparaître des traces de plusieurs types de médicaments. Suicide ? Accident ? Le débat n'a jamais été tranché.

Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6992

Re: nick adams 1931-1968

Messagepar chip » 13 nov. 2010 8:52

A la suite de la bio de Victor Jory, j'avais annoncé les prochaines: NICK ADAMS et Martha Hyer, merci de m'avoir devancé.....

U.S. Marshal Cahill a écrit :
chip a écrit :A la suite de la bio de Victor Jory, j'avais annoncé les prochaines: NICK ADAMS et Martha Hyer, merci de m'avoir devancé.....


que cela ne t'empêche surtout pas de faire ta bio de ta propre composition Chip (ce ne sera pas la seule bio en plusieurs "exemplaires")
d'autant plus qu'il n'y a pas de photos sur celle présentée par tashunko :wink:

SUITE : je vois que cela est fait (au moment même de mon présent message) :D :applaudis_6:

Avatar du membre
chip
Sorcier
Sorcier
Messages : 6992

Re: nick adams 1931-1968

Messagepar chip » 13 nov. 2010 9:55

Après de petits rôles dans de " grands" films (la fureur de vivre, la dernière caravane, picnic), Adams avait connu la célébrité en personnifiant Johnny Yuma, vétéran sudiste parcourant l'ouest en quête de paix intérieure, héros d'une des meilleures séries télé du genre : The rebel.
Nick Adams est né Nicholas Aloysius Adamschock à Nanticoke (Pennsylvanie) le 10 juillet 1931. Son père Peter Adamschock était de charbon, son frère Andrew deviendra médecin, Nick fera lui, des études plus brèves. Quand il a 3 ans, ses parents déménagent à Jersey city, où ils deviennent concierges d'un groupe d'immeubles. C'est en lisant dans un magazine, l'histoire d'un inconnu devenu star à Hollywood, qu'il décide d'étudier l'art dramatique. Fréquentant les librairies New-Yorkaises , il y rencontre un acteur qui pour gagner sa vie est vendeur. Le jeune homme lui raconte qu'une compagnie auditionne au Carnegie hall, Adams s'y rend et rencontre là un aspirant comédien nommé Jack Palance, d'origine ukrainienne commme lui et avec le même background. Tous les deux seront retenus pour la pièce : "the silver tassie".
Quand Palance est en 1950 engagé pour unfilm, Nick gagne en stop la Californie. Il trouve un agent et pour vivre, fait divers jobs : pompiste, chauffeur de poids lourds, laveur de vaisselle dans des restaurants,etc... En 1954, il lit dans un journal que John Ford cherche de jeunes acteurs pour son film "Mister Roberts" . Nick prend un bus et arrive aux studios de la Warner, Ford apprécie le jeune audacieux et Nick se retrouve bientôt avec l'équipe du film dans un avion en partance pour Hawaii où doit se dérouler le tournage.
Adams est ensuite engagé pour " rebel without a cause" (la fureur de vivre), et se liera d'amitié avec James Dean et Natalie Wood; En 1959 il épouse Carol Nugent, le couple aura deux enfants, une fille née en 1960 et un garçon né en 1962.
Sa rencontre avec l'écrivain et producteur Andrew J. Fenady va donner naissance à une des plus renommées séries télé de l'époque :" the rebel ". Au départ l'histoire de cet ex-officier confédéré traumatisé par la défaite du sud, devait être un épisode de "Dick Powell's Zane Grey theater ". La chanson générique interprétée par Johnny Cash sera un hit et Adams en profitera pour graver un 45 T comprenant 2 chansons : " Tired and lonely rebel "et " it could have been different ". Pour d'obscures raisons et malgré un beau succès critique, la série s'arrête après 2 saisons.
Nick Adams donnera à ses enfants des noms sudistes Allyson Lee (pour Robert Lee) et Jeb Stuart (pour le célèbre général confédéré). Marqué par son personnage Adams dira en parlant du sud : En ce qui me concerne, ils auraient dû gagner la guerre des états. Je suis un rebelle d'adoption. Andrew J. Fenady ne tarira pas d'éloges sur son acteur : c'était le plus chic gars qui puisse exister. Il était très heureux d'être acteur. Nous nous entendions très très bien, mieux que des frères. Il n'y avait pas d' animosité entre nous, jamais d'amertume. Il aimait ce que j'écrivais pour lui et j'aimais écrire pour lui. C'était un vrai pro..
Avec les années 60 , la qualité de ses films est en nette régression, films B en tous genres: polars, science-fiction, horreur. Son divorce en 1966, fit l'objet d'une âpre lutte pour la garde des enfants...A son retour d' Italie où il s'était rendu le temps d'un film, Adams contacte son avocat et homme d'affaires Erwin Roeder pour un rendez-vous le 7 février 1968. N'ayant plus de ses nouvelles, ce dernier lui téléphone, pas de réponse, Roeder se rend alors au domicile de son client, la maison est dans la pénombre, il casse une fenêtre, entre et trouve Nick Adams dans sa chambre, assis parterre, adossé à un mur, les yeux grand ouvert, mort.
On parla de suicide, voire d'assassinat par overdose de drogue, Roeder était lié à la mafia. En juin 1981, Roeder et sa femme l'actrice Jenny Maxwell (blue Hawaii avec Presley) seront abattus devant leur résidence de Beverly hills, le jour précédent Jenny Maxwell avait déclaré vouloir faire des révélations aux autorités ,concernant la mort d' Adams.
Fervent catholique Nick Adams est enterré au S.S. Cyril and methodius cemetery de Berwick (Pennsylvanie), non loin de son lieu de naissance.

SES WESTERNS:

-strange lady in town (une étrangère dans la ville)(1955) Mervyn Le Roy
- the last wagon (la dernière caravane) (1956) Delmer Daves
- fury at Showdown (1957) Gerd Oswald

SES WESTERNS à la TV:

-the rebel (1959-1961) 76 épisodes de 30 mn en N et B

Zane Grey's theater
épisodes:
-sudown at Bitter creek (1958)
-a thread of respect (1959)
Wagon train (la grande caravane):
épisodes :
- the Marie Dupree story (1958)
- the traitor (1961) Dick Moder
trackdown
épisodes:
-the Winter boys (1958)
- the gang (1959)
- the trick (1959)
wanted: dead or alive (au nom de la loi)
épisode:
- the Martin poster ( les 2 sinon rien) (1958) Thomas Carr
Cimarron city
épisode:
- twelve guns (1958)
Yancy Derringer
épisode:
- the night the russians landed(1959)
tales of Wells Fargo
épisode:
-the tired gun (1959)
rawhide (rawhide)
épisode:
- corporal Dasovik (1964) Bernard Kowalski
wild,wild west (les mystères de l'ouest)
épisodes:
-the night of the two-legged buffalo (1966) Edward Dein
-the night of the vipers (la nuits des vipères)(1968) Marvin Chomsky
the Monroes (les Monroe)
épisode:
-gun bound (1967) Willian Wiard
Hondo (Hondo)
épisodes:
- Hondo and the apache kid (1967) William Witney
- Hondo and the apache trail (1967) Michael Caffey

Image

Image
Avec John Derek dans "Fury at Showdown"

Image
avec Carolyn Craig dans " Fury at Showdown"

Image

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23044
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Nick Adams - 1931/1968

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 13 nov. 2010 10:04

d'autres photos et vidéos du "Rebel" ici => viewtopic.php?f=17&t=11276#p121048
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23044
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Nick Adams - 1931/1968

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 10 janv. 2019 18:27

metek a écrit :Nick Adams - The Rebel (1959) - Metek09-Artwork-Production (2019)

Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité