Hank Worden (1901-1992)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3502

Hank Worden (1901-1992)

Messagepar james » 31 oct. 2004 11:55

Appartenant à la famille du clan Ford ce formidable acteur (de second rôle) est souvent (et injustement) oublié...

pour vous quels sont les 5 meilleurs westerns où cet acteur y est présent ?

pour moi :

:arrow: la prisonnière du désert.
:arrow: la poursuite fantastique.
:arrow: le convoi des braves.
:arrow: Alamo.
:arrow: Apache war smoke.


Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6643

Re: Top hank worden.

Messagepar DEMERVAL » 02 janv. 2013 15:43

source wiki
Hank Worden naquit Norton Earl Worden le 23 juillet 1901. Il était originellement un cow-boy américain mais il devint un grand acteur de second plan, surtout présent dans les westerns dont The Lone Ranger.
Il fut élevé dans un ranch près de Glendive, Montana. Il fit des études d’ingénieur à l’université de Stanford et à l’université du Nevada. Il s’enrôla dans l’armée américaine, espérant y devenir un pilote de chasse, mais fut renvoyé de l’école. Cavalier émérite, il parcourut le pays avec des spectacles de rodéo, spécialisé dans le bronco. Lors d’un show, son cheval retomba sur lui et lui cassa le cou, mais en dehors de la douleur engendrée, Hank Worden ne se rendit pas compte de sa fracture avant qu’il ne passât une radio 20 ans plus tard. Alors qu’il participait à un rodéo au Madison Square Garden de New York, lui et son ami cow-boy, Tex Ritter furent choisis pour apparaître sur les planches à Broadway dans la pièce, Green Grow the Lilacs, la pièce dont la comédie musicale Oklahoma! fut plus tard tirée. Après en avoir fini avec la pièce, il conduisit un cab à New York, puis travailla dans des ranches utilisés comme sites de vacances comme bagarreur et comme guide de la Bright Angel trail du Grand Canyon.
Il eut la chance de rencontrer dans ce ranch aménagé pour les vacanciers, l’actrice Billie Burke qui le recommanda pour plusieurs films en préparation. Hank Worden fit ses débuts au cinéma dans un tout petit rôle dans le film de Cecil B. De Mille, Une Aventure de Buffalo Bill, (bien que d’autre rôles tournés ultérieurement sortirent avant celui-ci). A cette époque, Tex Ritter était déjà devenu une star, et Hank Worden joua les sous-fifres à ses côtés dans un certain nombre de westerns. Une petite apparition dans le film d’Howard Hawks, Le Vandale, lui permit de faire ultérieurement d’autres apparitions dans les films dudit réalisateur qui le recommanda à John Ford.
Hank Worden devint un membre de la John Ford Stock Company, et fut 12 fois dirigé par le réalisateur au cinéma et à la télévision. Sa relation avec Ford le conduisit à une association avec John Wayne, et Hank Worden apparut dans 17 des films de Wayne. Parmi ses collaborations avec Wayne and Ford figurent La Prisonnière du Désert,le classique de 1956 dans lequel Hank Worden interpréte son rôle le plus marquant, celui de "Mose Harper," le fou qui désire simplement avoir un toit au-dessus de la tête et se balancer dans un rocking-chair devant un feu.
Les meilleures performances d’Hank Worden furent délivrées pour des réalisateurs proches. Il avait une apparence frappante : grand, élancé, chauve avec une voix et des mimiques inoubliables pour ceux qui le rencontraient. Il travailla de manière régulière à la télévision et pour le grand écran, survécut longuement à Hawks, Ford et Wayne, et oeuvra encore très vieux dans le rôle du garçon d’étage dans la série TV, Twin Peaks de David Lynch.
En 1992, Hank Worden fut la guest star et co-produisit avec le réalisateur Clyde Lucas un show indépendant programmé sur Nostalgia Channel intitulé Thank Ya, Thank Ya Kindly. L’émission spéciale revint sur la carrière d’Hank Worden avec comme intervenants Clint Eastwood, Paul Hogan, Harry Carey Jr., Ben Johnson, Frankie Avalon, Burt Kennedy et le cascadeur Dean Smith.
Veuf, après 37 ans de vie commune, d’Emma Louise Caton en 1977, il partagea plus tard sa maison avec l’acteur Jim Beaver. En bonne santé jusqu’à 91 ans, il mourut paisiblement durant une sieste à son domicile de Los Angeles le 6 décembre 1992.
Parmi sa nombreuse filmographie westernienne on compte :
Alamo (1960) de John Wayne, rôle de Parson
L’Ange et le Mauvais Garçon (1947) de James Edward Grant, rôle d’un citadin
Le Bagarreur du Kentucky (1949) de George Waggner, Abner Todd
Big Jake (1971) de George Sherman, Hank
La Captive aux Yeux Clairs (1952) de Howard Hawks, Poordevil
Les Cavaliers (1959) de John Ford, Deacon Clump
Cent Dollars pour un Shérif (1969) de Henry Hathaway, R. Ryan le croquemort
La Chevauchée Fantastique (1939) de John Ford, un cavalier
Chisum (1970) d’Andrew V. McLagen, chef de gare Elwood
Le Convoi des Braves (1950) de John Ford, Luke Clegg
Les Cordes de la Potence (1973) d’Andrew V. McLagen, Albert, le chef de gare
Davy Crockett et les Pirates de la Rivière (1956) de Norman Foster, Fiddler
Duel au Soleil (1946) de King Vidor, un danseur
La Femme au Fouet (1958) d’Harmon Jones, Tex
Le Fils du Désert (1948) de John Ford, Le député Curly
Le Grand McLintock (1963) de Andrew V. McLagen, Curly Fletcher
Le Grand Passage (1940) de King Vidor, Tying Oars
Le Maître de la Prairie (1947) de Elia Kazan, Bill
Le Massacre de Fort Apache (1948) de John Ford, une recrue sudiste
L’Odyssée des Mormons (1940) de Henry Hathaway, Cheering Porter
La Prisonnière du Désert (1956) de John Ford, Mose Harper
Quarante Tueurs (1957) de Samuel Fuller, Marshall John Chisum
Rio Lobo (1970) de Howard Hawks, Hank
La Rivière de nos Amours (1955) de André de Toth, Crazy Bear
La Rivière Rouge (1948) de Howard Hawks, Simms Reeves
Le Sang de la Terre (1948) de George Marshall, Cropper
Le Sergent Noir (1960) de John Ford, Laredo
Smith le Taciturne (1948) de Leslie Fenton, un rancher
Une Aventure de Buffalo Bill (1936) de Cecil B. de Mille, un habitant de Deadwood
La Vengeance eux deux Visages (1961) de Marlon Brando, Doc
La Ville Abandonnée (1948) de William A. Wellman, un rancher
Ville sans Loi (1935) de Howard Hawks, Barfly

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23044
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Hank Worden (1901-1992)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 02 janv. 2013 18:24

Image
Image
Image
Image
ImageImage
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité