Eli Wallach (1915-2014)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Ronald
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1389

Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar Ronald » 08 mars 2010 17:33

Image

Eli Wallach est un acteur américain né le 7 décembre 1915 à Brooklyn dans la ville de New York aux États-Unis.
Fils de Bertha (née Schorr) et Abraham Wallach, il a grandi dans la seule famille juive vivant dans un quartier essentiellement américano-italien. Il fut diplômé de l'Université du Texas à Austin et a reçu un « Masters of Arts » du Collège de la ville de New York. Wallach a servi en tant que sergent-chef à Hawaï dans un hôpital militaire dans l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il obtenu aussi le grade de sous-lieutenant.
Il a deux sœurs et un frère. Il est marié à l'actrice Anne Jackson depuis le 5 mars 1948, et ils ont eu trois enfants : Peter, Katherine et Roberta. En 2005, Wallach a publié son autobiographie : The Good, Bad and Me (Le Bon, la Brute et moi) : ouvrage dans lequel il explique que ce fut pour lui un honneur de travailler avec Clint Eastwood, mais dans lequel il reprocha à Sergio Leone sa négligence notoire à assurer la sécurité de ses acteurs pendant les scènes dangereuses.
Eli Wallach débute sa carrière d'acteur au théâtre. Il fait partie d'une troupe d'étudiants avec laquelle il joue notamment Liliom et interprète quelques petits rôles dans des pièces comme Alice au pays des merveilles ou Henry VII à Broadway, dès l'après-guerre.
En 1948, il rentre dans la prestigieuse Actors Studio et travaille avec Elia Kazan sous la direction duquel il débute sur le grand écran dans La Poupée de chair, démarant sa carrière cinématographique à quarante ans passés.
Son jeu, qui mêle sensualité et bouffonnerie, est alors immédiatement remarqué par la critique. Acteur de composition, il donne la réplique à Marilyn Monroe aux côtés de Montgomery Clift et Clark Gable dans Les Désaxés de John Huston, avant de changer totalement de registre sous la direction de John Sturges pour Les Sept mercenaires.
Promu général dans le Lord Jim de Richard Brooks, le comédien trouve la consécration l'année suivante en campant Tuco, le complice hirsute, éructant et tonitruant de Clint Eastwood dans Le Bon, la brute et le truand.

Ses westerns:

1960 : Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) de John Sturges : Calvera
1962 : La Conquête de l'Ouest (How the West Was Won) de Henry Hathaway John Ford, Henry Hathaway et George Sidney : Charlie Gant
1966 : Le Bon, la Brute et le Truand (Il Buono, il brutto, il cattivo) de Sergio Leone : Tuco
1968 : Les Quatre de l'Ave Maria (I Quattro dell'Ave Maria) de Giuseppe Colizzi : Cacopoulos
1969 : L'Or de MacKenna (Mackenna's Gold) de J. Lee Thompson : Ben Baker
1971 : Pour quelques pépites de plus (¡Viva la muerte... tua!) de Duccio Tessari : Max Lozoya
1975 : Le Blanc, le Jaune et le Noir (Il Bianco, il giallo, il nero) de Sergio Corbucci : Sheriff Edward Gideon, Black Jack

Image Image

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10369
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Eli Wallach

Messagepar Personne » 08 mars 2010 17:48

Hors Western, je l'adore dans le Cerveau! Le coup du pull-over qui se détricote, les fauteuils gonflable de piscine... :mrgreen: Il surjoue, c'est clair, mais j'aime ça. cool
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23105
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Eli Wallach

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 08 mars 2010 17:57

:applaudis_6:
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Ronald
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1389

Re: Eli Wallach

Messagepar Ronald » 08 mars 2010 19:06

Image
Image Image
Image
ImageImage

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8116
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Eli Wallach

Messagepar lerebelle » 09 mars 2010 5:44

Tres belle bio Ronald, du doyen d age des géants du westerns.René

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23105
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Eli Wallach

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 20 juil. 2010 22:13

dans les 7 M
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6734

Re: Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar DEMERVAL » 25 juin 2014 22:44

Eli Herschel Wallach est né le 7 décembre 1915 à Red Hook, Brooklyn au 166 Union Street. Il était le fils d’immigrants polonais juifs, à savoir Bertha Schorr et Abraham Wallach. Ils furent la seule famille juive influente dans l’univers prédominant du cinéma italo-américain. Ses parents possédaient un commerce de vente de bonbons. Eli Wallach sortit en 1936, diplômé de l’Université du Texas, sise à Austin, avec une licence d’histoire et en 1938 reçut un doctorat en éducation de l’Université de New York. Il fit ses premières armes au théâtre à la Neighborhood Playhouse School of Theatre de New York City. Alors qu’il suivait les cours de l’Université du Texas, Eli Wallach se produisit dans une pièce de théâtre avec ses camarades de classe Ann Sheridan et Walter Cronkite.
Durant la seconde guerre mondiale, Eli Wallach servit en tant que sergent dans l’armée US dans un hôpital militaire à Hawaii. Il fut rapidement envoyé dans une école d’officier à Abilene, Texas, pour devenir un officier du corps administratif de la fonction hospitalière. Il décrocha le grade de second lieutenant et fut envoyé à la caserne Madison au fin fond de l’état de New York. Il fit promptement la traversée vers Casablanca et, plus tard dans le conflit mondial, en France. C’est là qu’un de ses supérieurs découvrit son passé théâtral et lui demanda de monter un spectacle pour les patients hospitalisés. Lui et d’autres membres de son unité écrivirent une pièce intitulée, Is This the Army?, inspirée de This is the Army d’Irving Berlin. Dans cette comédie, Eli Wallach et les autres acteurs parodiaient divers dictateurs, Eli Wallach incarnant Adolf Hitler, le leader du parti nazi allemand.
Eli Wallach suivit les cours de la Dramatic Workshop of the New School à New York sous l’égide de l’influent réalisateur allemand Erwin Piscator. Plus tard, il suivit les cours de l’Actors Studio à sa création ; là, il fit ses études avec Robert Lewis, le fondateur de l’institut, aux côtés de Marlon Brando, Montgomery Clift, Herbert Berghof et Sidney Lumet, et sa future épouse, Anne Jackson. Eli Wallach fit ses débuts à Broadway en 1945 et remporta un Tony Award en 1951 pour sa performance dans la pièce de Tennessee Williams, The Rose Tattoo. Parmi ses autres apparitions au théâtre figurèrent Mister Roberts, The Teahouse of the August Moon, Camino Real, Major Barbara, Luv et Staircase, avec Milo O'Shea, pièce qui traitait de la description d’un couple vieillissant d’homosexuels. Il eut aussi un rôle dans la pièce qui fut l’objet d’une tournée, Antony and Cleopatra, produite par l’actrice Katharine Cornell en 1946. Il termina sa carrière théâtrale dans le rôle titre de la pièce Visiting Mr. Green.
Eli Wallach fit ses débuts sur le grand écran dans le film controversé d’Elia Kazan de 1956 Baby Doll et devait devenir un prolifique acteur de cinéma, bien que rarement casté dans des rôles de vedette. Parmi ses premiers films, retenons The Lineup, Les Desaxés, Les Sept Mercenaires, Lord Jim, un rôle comique dans How to Steal a Million, et peut-être son rôle le plus célèbre, Tuco (le 'Truand') dans le western de Sergio Leone, Le Bon, la Brute et le Truand. Après ce succès, il devait apparaître dans plusieurs autres westerns spaghetti, tel que Ace High.
Eli Wallach fut au centre d’une des histoires les plus infames du show business. En 1953 il fut casté dans le rôle d’Angelo Maggio dans le film, Tant qu’il y aura des hommes, mais fut abruptement remplacé par Frank Sinatra avant que le tournage ne commence. Frank Sinatra remporta un oscar pour sa performance, ce qui relança sa carrière. Frank Sinatra fit prétendûment pression grâce à ses connexions maffieuses pour obtenir le rôle, un incident qui inspira le personnage de Johnny Fontane dans le classique de 1972, Le Parrain. Pour épargner l’embarras de Frank Sinatra, Eli Wallach dit qu’il avait refusé le rôle pour apparaître dans une pièce de Tennessee Williams, affirmant: "...qu’à chaque occasion où Sinatra le rencontrait, il disait, 'Hello, espèce de fou d’acteur!'"
En 2006, Eli Wallach fit une apparition en guest star dans le show de la NBC, Studio 60 on the Sunset Strip, y interprétant un ex écrivain qui fut placé sur la liste noire dans les années 1950. Son personnage était un auteur du Philco Comedy Hour, uné émission diffusée sur la chaîne NBS. C’était une référence au Philco Television Playhouse, série dans laquelle Eli Wallach apparut dans plusieurs épisodes en 1955. Eli Wallach fut nominé en 2007 pour un Emmy Award pour sa performance dans ladite série.
Avant d’accepter son rôle de méchant dans le film de Sergio Leone, Il était une fois dans l’ouest, Henry Fonda appela Eli Wallach et lui demanda "Mais qu’est ce qu’il (Sergio Leone) connait donc de l’ouest?" Eli Wallach rassura Henry Fonda en lui affirmant qu’il serait plaisamment surpris s’il acceptait le rôle. Après le succès du film, Henry Fonda rappella Eli Wallach pour le remercier.
Eli Wallach et Sergio Leone construisirent une relation empreinte d’amitié réciproque durant le tournage du Bon, la Brute et le Truand, mais se brouillèrent après. Sergio Leone avait demandé à Eli Wallach de jouer dans son film suivant, Il était une fois la révolution, mais l’acteur expliqua qu’il avait un emploi du temps incompatible. Après de nombreux palabres, Eli Wallach plia finalement et refusa les autres offres en attendant que Sergio Leone ait réuni suffisamment de fonds hollywoodiens pour tourner son film. Cependant, le studio Leone choisit finalement l’acteur Rod Steiger, qui avait encore un film à tourner dans le cadre de son contrat et Hollywood lui imposa le choix de Steiger s’il désirait avoir un quelconque financement. Sergio Leone appela par la suite Eli Wallach pour s’excuser mais ce dernier resta interdit à l’autre bout de la ligne. Après avoir refusé de dédommager l’acteur pour les deux rôles qu’il avait perdu, l’acteur dit, "Je vais vous poursuivre en justice"—ce à quoi Sergio Leone rétorqua, "Faites la queue", et raccrocha violemment le téléphone. Dans son autobiographie, Eli Wallach relata l’incident comme ayant été malheureusement la dernière fois où les deux protagonistes s’adressèrent la parole.
Eli Wallach interpréta Mr. Freeze dans la série télévisée des années 1960, Batman. Il écrivit dans son autobiographie qu’il reçut plus de courrier de ses admirateurs pour ce rôle de Mr. Freeze que pour l’ensemble de ses autres rôles.
Le 13 novembre 2010, à 94 ans, Eli Wallach reçut un oscar d’honneur pour sa contribution à l’industrie du film.
Eli Wallach fut marié à l’actrice de théâtre Anne Jackson (née en 1926) depuis le 5 mars 1948. Ils eurent trois enfants : Peter (né en 1951), Roberta (né en 1955,) Katherine (née en 1958). Roberta eut une expérience cinématographique dans le rôle d’une adolescente mentalement perturbée dans le film de Paul Zindel, The Effect of Gamma Rays on Man-in-the-Moon Marigolds.
En 2005, Eli Wallach publia son autobiographie, The Good, the Bad and Me: In My Anecdotage. Dans celle-ci, Eli Wallach fit référence à son personnage de Tuco dans Le bon, la brute et le truand, commentant qu’il ne pensait pas ête béni avec son rôle du “truand” jusqu’au moment où il vit le film. Il remarqua que ce fut un honneur de travailler avec Clint Eastwood, qu’il encensa pour son professionnalisme. Eli Wallach mentionna aussi que le réalisateur Sergio Leone était notoirement négligent au sujet de la sécurité de ses acteurs durant les scènes dangereuses. C’est durant ce tournage qu’Eli Wallach but accidentellement au goulot d’une bouteille d’acide placée par inadvertance à côté d’une bouteille de soda. Il cracha immédiatement le liquide mais fut furieux car cela aurait pu gravement endommager ses cordes vocales. Sergio Leone lui donna du lait pour laver sa bouche et s’excusa de l’incident, mais affirma aussi que les accidents pouvaient arriver.
Eli Wallach perdit l’usage de son oeil gauche suite à un accident cardiaque. Selon son autobiographie, cet accident était intervenu il y a quelques années.
Eli Wallach est décédé le 24 juin 2014 à 98 ans.
Modifié en dernier par DEMERVAL le 26 juin 2014 22:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4893
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar Yosemite » 25 juin 2014 23:05

Sympa Demerval cette biographie, riche comme toutes, et ma foi, c'est une bonne idée de la publier ce jour ! :sm43:
Yo.

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8116
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar lerebelle » 26 juin 2014 7:12

Tout a fait d 'accord avec toi Yo , notre maitre Demerval a sorti comme d 'habitude sa plus belle plume, nous l 'en remercions. R :wink:

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6734

Re: Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar DEMERVAL » 26 juin 2014 21:58

Notre cher Tuco méritait bien cet hommage et je suis heureux que cela vous ait plu!!! De plus, j'adorais cet acteur.

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1178

Re: Eli Wallach (1915-2014)

Messagepar Fabbordelais » 06 juil. 2014 17:59

Pour moi, un acteur exceptionnel. Que ce soit dans les westerns de Sergio Leone, Baby Doll ou Le Cerveau, son jeu d'acteur m'a toujours offert de trés bons moments de cinéma.



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité