Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1975 - Stuart Millar

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
james
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3503

Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1975 - Stuart Millar

Messagepar james » 01 sept. 2004 17:56

Western qui est la suite des aventures du sheriff rooster cogburn" dont le premier volet 100 dollar pour un sheriff fut une totale reussite.Cette suite ne fait pas l'unanimiteé et a vraie dire sans trop d'eclat aussi mais reste un divertissement plus qu'honorable,duke wayne toujours fidèle a sa reputation,a notez aussi la bonne prestation de l'acteur anthony zerbe l'une des gueules casseé d'hollywood.Ma note pour ce western 7/10 :D .

Image
Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Stumpy
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 527
Contact :

Messagepar Stumpy » 01 sept. 2004 18:37

je me mélange un peu avec les titres originaux, c'est bien UNE BIBLE ET UN FUSIL ?

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6853
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 01 sept. 2004 18:53

Stumpy a écrit :je me mélange un peu avec les titres originaux, c'est bien UNE BIBLE ET UN FUSIL ?


OUI.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
james
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3503

Messagepar james » 01 sept. 2004 20:32

Stumpy a écrit :je me mélange un peu avec les titres originaux, c'est bien UNE BIBLE ET UN FUSIL ?
C'est en effet une bible et un fusil :wink:
Image
Image
Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
nathan
Séminole
Séminole
Messages : 1305

Messagepar nathan » 03 sept. 2004 11:08

Sympathique western, le couple Wayne/Hepburn fonctionne à merveille , pas mal d'action et d'humour , une mise ne scène nerveuse.

note 7/10

julien léonard
Marshall
Marshall
Messages : 264

Messagepar julien léonard » 11 sept. 2004 9:15

Pour moi, "True Grit" ("Cent dollars pour un shérif") est de loin le meilleur : un chef-d'oeuvre du western avec un John Wayne toujours et invariablement génial de présence et d'illumination !

Mais j'avoue que "Rooster Cogburn" est une très sympathique suite à ne pas négliger : j'aime bien ce film. :D

julien léonard
Marshall
Marshall
Messages : 264

Rooster Cogburn

Messagepar julien léonard » 04 oct. 2004 21:19

Voilà « Une bible et un fusil » (de son titre original « Rooster Cogburn »), suite directe de « Cent dollars pour un shérif », l’histoire d’un vieux shérif borgne. Mais 5 ans après, en 1974, ce n’est plus Henry Hathaway qui dirige, c’est Stuart Miller. La différence de talent se fait parfois douloureusement sentir, la suite ne valant pas l’original, mais le spectacle est présent. « Cent dollars pour un shérif », c’était une superbe traque aux allures de ballade, lente, matinée d’humour et d’émotion et réservant quelques belles scènes d’action, dont une magnifique scène d’anthologie à cheval, le tout tourné en 1.78. Ici, on reprend à peu près les même ingrédients : une traque tranquille ressemblant fort à une ballade également, beaucoup d’humour, moins d’émotion (mais tout aussi forte), et plus d’action, le tout cette fois tourné en 2.35, un bon vieux cinémascope. Si le premier film était un film touchant dans lequel un vieil ours de shérif acceptait d’aider une jeune fille à venger ses parents, le deuxième prend la voix de l’autodérision. L’humour n’était pas absent du premier (souvenez-vous par exemple de Wayne cherchant des soi-disant « traces » après être tombé de cheval, saoul comme pas deux), mais ici c’est une autre paire de manches. L’apparition d’un autre monstre sacré du cinéma va tout chambouler : Katharine Hepburn. Connue pour avoir remporté quatre Oscars dans sa carrière et défendu à pleines dents l’image de la femme dans quasiment tous ses films (nombreux sont ses chef-d’œuvres de la comédie et du drame), la belle a tout de même vieilli (il est loin le temps où, dans sa trentaine, elle faisait tourner en bourrique Cary Grant dans « L’impossible monsieur bébé » ou « Sylvia Scarlett »…). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vieilli comme le Duke : elle râle encore plus, elle semble aussi indestructible (malgré sa frêle apparence) et tient tête à Wayne. Leurs deux rôles donnent lieu à une sorte de choc des titans. L’un aime boire, vivre, dégainer et tirer, bien manger, dormir où il veut… L’autre est bonne sœur, très à cheval sur les convenances, aimant la nourriture saine et l’eau, opposée à la violence… Et quand ces deux là se retrouvent obligés de faire équipe pour rattraper des voleurs de nitroglycérine qui ont tué le révérend, alors là le mélange est explosif de toutes parts. Ce film fait beaucoup penser à « African Queen » avec la même Katharine Hepburn en 1951 (23 ans plus tôt), qui mettait Humphrey Bogart dans une position similaire à celle de Wayne. Même si le film de Miller ne vaut absolument pas le chef-d’œuvre de John Huston, force est de reconnaître que l’évidence est là (témoin par exemple de la scène ou Hepburn, bonne sœur dans les deux films, jette le whisky du héros par dessus bord pour éviter qu’il ne boive, présente dans les deux films). Mais si Hepburn et Bogart terminaient ensemble, il n’en sera pas de même avec le Duke, même si son hésitation est bien palpable à la fin du film. Wayne est un vieux shérif qui doit rester seul… Durant cette aventure, les deux vont apprendre à se connaître, s’apprécier et se soutenir. En fait, l’intérêt principal du film réside là-dedans : la rencontre au sommet de deux géants du cinéma, qui sont de plus nés la même année, en 1907. A part cela, que faut-il préciser ? Les paysages sont magnifiques, la musique est belle (sans valoir la partition de Elmer Bernstein pour l’original), les scènes d’action sont originales et rythmées (on en a pour son argent), la mise en scène est honorable… Bref, tout concorde à faire un bon produit, moins long que l’original (environ une bonne quinzaine de minutes en moins), mais très agréable. « Une bible et un fusil » est une bonne suite (faisant légèrement référence à l’original), un très bon Western en tout cas, mais qui pâtit de l’inévitable comparaison avec son modèle de 1969, ce dernier l’écrasant sous bien des aspects. Sans cela, on tient ici un bon film bien rôdé, un Western dans la tradition, pas révolutionnaire, mais efficace. Très bien. :D

Avatar du membre
james
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3503

Re: Rooster Cogburn

Messagepar james » 04 oct. 2004 21:25

un Western dans la tradition, pas révolutionnaire, mais efficace. Très bien. :D
C'est exactement le resumé qu'il convient :wink:

Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

julien léonard
Marshall
Marshall
Messages : 264

Messagepar julien léonard » 04 oct. 2004 21:39

J'aurai bien rajouté "Rooster Cogburn" = show du troisième âge... mais j'aime trop John Wayne et le western pour dire ça... oups, c'est fait... :oops: :wink:

wyatt
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 165

Messagepar wyatt » 12 oct. 2004 13:00

Que dire de plus effectivement, si ce n'est que pour moi John Wayne est inégalable et c'est peut-être dans ces westerns les moins merveilleux qu'on s'en rend justement compte..................
Quand la légende est plus belle que la réalité, on imprime la légende.

dan duryea
Comanche
Comanche
Messages : 712
Localisation : lyon

"Une bible et un fusil"

Messagepar dan duryea » 12 oct. 2004 17:06

C'est un western que tu as réellement bien analysé Julien, sans oublier le rajout "show troisième âge" qui pour moi résume finallement davantage l'appréciation que j'ai ce de film :j'ai donc eu du mal avec celui-ci; John Wayne aurait dû je crois s'arrêter avant (même si le film reste honorable); c'est comme Gabin, Bourvil, Fernandel,etc. (je ne sais pas pourquoi je les cite en particulier) qui, arrivés à un certain âge ne sont plus tellement appétissants...

julien léonard
Marshall
Marshall
Messages : 264

Messagepar julien léonard » 13 oct. 2004 21:33

Le seul truc que je reprocherai vraiment à ce film : le réalisateur a complètement laché ses acteurs, sans les diriger on dirait... ce qui manque de tenue... comme John Wayne en gros patachon, alors qu'il était bien meilleur dans "True Grit"... :wink:

Avatar du membre
John Mallory
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 490
Localisation : Lausanne (CH)

Messagepar John Mallory » 29 juin 2006 13:39

Après avoir reçu l'oscar pour son rôle de Rooster Cogburn dans 100 $ pour un shérif, John Wayne interpréte à nouveau ce rôle de ce bonvieux bougon porté sur la bouteille, pour de nouvelles aventures. On reprend le même modèle que le film précédent, à savoir un petit trio assez hétéroclite qui se lance à la poursuite d'un groupe de vilains bandits qui, cette fois, ont dérobé de la nitroglycérine. John Wayne en fait des tonnes, mais je le trouve toujours aussi magistral, même lorsqu'il grogne et vocifère tel un ours mal léché ou lorsqu'il est sous l'emprise du whisky et qu'il se met à dérailler gentillement. Cette fois-ci, il ne se retrouve plus opposée à la jeune Kim Darby et son caractère bien trempé, mais à "l'expérimentée" Katharine Hepburn dans le rôle d'une fille de pasteur qui a tôt fait d'agacer le vieux Rooster à travers ses sermons amicaux.
Impossible de ne pas penser à African Queen en voyant ce film. Hepburn y interpréte exactement le même rôle (en plus agées) que face à Humphrey Bogart (qui jouait un aventurier un peu rustre et porté sur la bouteille. Autant dire que la Katharine n'a pas eut de problèmes à mater le Duke :lol: ). La manière dont les deux personnages se rencontrent, leur relations au cours du film et la descente du fleuve en radeau (avec les inévitables rapides) sont absolument identiques entre les deux films.
Finalement, j'ai totalement adhéré à ce film, riche en aventures et se déroulant dans des décors sompteux, avec en prime un John Wayne qui pète le feu (malgré son âge avancé et sa maladie. Il s'agit de l'un de ses derniers rôles) et qui délaisse même un instant sa winchester pour affronter les méchants à l'aide d'une gatling. cool
Peut-être pas l'un des meilleurs films du Duke et un petit cran au-dessous de True Grit, mais des films comme ça j'en redemande.

Avatar du membre
fa
Marshall
Marshall
Messages : 222
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 29 juin 2006 23:01

Je l'ai vu il y a longtemps, et je garde un très bon souvenir du cabotinage des acteurs.

cogburn
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 106

Messagepar cogburn » 06 juil. 2006 17:07

bien que je sois moins amateurs des derniers films du duke (bien que fan a jamais)a part quelques un comme the shootist entre autre je le trouve remarquable dans tout les rôles qu'il a pu tenir avec toujours autant de talent, le duo qu'il forme avec katharine hepburn et tout simplement magnifique on sent que le contact passe bien peut être un peu "show 3eme age" certe mais deux légendes du cinéma qui se donne la réplique un vrai régal



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités