Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
Avatar du membre
harry
Caporal
Messages : 877
Localisation : San Francisco

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar harry » 29 avr. 2021 21:39

Le film" les copains "ne me dit rien, mais vu la distribution ça doit être pas mal , et " Des gens sans importance " , alors là je connais et j'adore , ça me donne l'idée de les acheter en blu-ray en voyant les jaquettes !

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5031
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 30 avr. 2021 19:42

Image

Un long film qui modélise les films catastrophes des années 70...

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8491
Localisation : oregon

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lasso » 01 mai 2021 9:48

hier-soir : Hitchcock 1951


Image

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5031
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 01 mai 2021 17:57

Image

Ca film, très rare, sort enfin en DVD/BR, chez Artus, début mai.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2655
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 01 mai 2021 19:06

Découverte du soir en Zone 1 US :
Boxcar Bertha (1972) , road-movie dramatique de Martin Scorsese, produit par Roger Corman, avec Barbara Hershey, David Carradine, Barry Prismus et Bernie Casey.

En Arkansas, durant la Grande Dépression, l'odyssée criminelle d'une marginale dessalée, qui pille les trains en compagnie d'une bande de syndicalistes révoltés poursuivie par les forces de l'ordre...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
harry
Caporal
Messages : 877
Localisation : San Francisco

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar harry » 01 mai 2021 19:46

Image
En deuxième film ce soir , belle histoire d'amour entre Breezy et William Holden , l'écart d'age est grand , mais la vie est courte, et chaque moment de bonheur est bon à prendre ! , le metteur en scène ? Eastwood bien sûr :!:
PS : film diffusé sur les chaînes orange actuellement .

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2655
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 02 mai 2021 12:25

Séance LD dominicale :
Après avoir redécouvert la série animée manga de 1989 qui marqua mon enfance, je revois la version Disney du Livre de la Jungle (1967) , vingt-quatrième long-métrage d'animation des Studios de Mickey.

Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
jeune papoose
Guerrier indien
Messages : 428

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar jeune papoose » 02 mai 2021 19:56

Ce soir dans la dernière séance un double programme :D

Science Fiction / Double Feature / Picture Show

Quand le dernier arbre aura été abattu,
la dernière rivière empoisonnée
et le dernier poisson péché,
alors l’ homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas :sm80:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2655
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 05 mai 2021 16:12

Je viens de découvrir sur Arte un film magnifique et bouleversant :
Brève rencontre (1945) , drame britannique de David Lean, adapté de la pièce Still Life du dramaturge Noël Coward.

Lors d'une sortie dans une petite ville de la banlieue anglaise, Laura Jesson (Célia Johnson) , mère au foyer et épouse aimante parmi tant d'autres, sympathise sur un quai de gare avec le Dr. Alec Harvey (Trevor Howard).
À leur surprise mutuelle, une idylle impossible ne tarde pas à se nouer entre eux, bien qu'ils soient mariés chacun de leur côté...

Bien avant les grandes épopées cinématographiques qui devaient faire sa gloire, David Lean signait assurément, avec ce drame romantique subtil et délicat, l'un des plus beaux joyaux de sa filmographie.
En évitant judicieusement toute glamourisation artificielle, le cinéaste nous invite à partager ces quelques heures volées au temps, aux côtés de deux personnages de la vie de tous les jours, cet homme et cette femme du quotidien, que l'on pourrait rencontrer n'importe où.

Campés par des comédiens volontairement éloignés des canons de beauté des jeunes premiers habituels, les amants contrariés de Lean -tous deux issus de la classe moyenne, ni beaux ni laids- ressemblent en vérité à celui ou celle que chacun de nous pourrait être un jour, au hasard des surprises de la vie.
Comme le souvenir fané d'un baiser au goût de larmes, de ceux qui reviennent parfois hanter les rêves, Brève rencontre vous rappelle qu'un petit rien, un sourire échangé entre deux banalités, peut subitement ébranler tous vos acquis et toutes vos certitudes ; une de ces petites bulles d'éternité qui ne pétillent qu'à l'abri du jardin secret que nous cultivons tous au fond de nos âmes.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1523

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Fabbordelais » 05 mai 2021 16:31

lasso a écrit :hier-soir : Hitchcock 1951


Image

Farley Granger me rappelle toujours Senso de Luchino Visconti (1954).

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5031
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 06 mai 2021 10:18

Image
Satire sociale et réflexion sur l'euthanasie.


Image
Comédie amusante qui se déroule principalement dans un asile d'aliénés, le cirque n'intervenant qu'en fin de film.



Image
Un polar noir à la française...

Avatar du membre
jeune papoose
Guerrier indien
Messages : 428

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar jeune papoose » 06 mai 2021 10:46

un de mes films cultes du danois Nicolas Winding Refn avec Ryan Gosling et une BO à tomber :P enjoy !



Quand le dernier arbre aura été abattu,
la dernière rivière empoisonnée
et le dernier poisson péché,
alors l’ homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas :sm80:

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5031
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 06 mai 2021 17:21

Image

Un classique avec de belles trouvailles visuelles.

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1523

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Fabbordelais » 07 mai 2021 17:07

Arizona Kid a écrit :Je viens de découvrir sur Arte un film magnifique et bouleversant :
Brève rencontre (1945) , drame britannique de David Lean, adapté de la pièce Still Life du dramaturge Noël Coward.

Lors d'une sortie dans une petite ville de la banlieue anglaise, Laura Jesson (Célia Johnson) , mère au foyer et épouse aimante parmi tant d'autres, sympathise sur un quai de gare avec le Dr. Alec Harvey (Trevor Howard).
À leur surprise mutuelle, une idylle impossible ne tarde pas à se nouer entre eux, bien qu'ils soient mariés chacun de leur côté...

Bien avant les grandes épopées cinématographiques qui devaient faire sa gloire, David Lean signait assurément, avec ce drame romantique subtil et délicat, l'un des plus beaux joyaux de sa filmographie.
En évitant judicieusement toute glamourisation artificielle, le cinéaste nous invite à partager ces quelques heures volées au temps, aux côtés de deux personnages de la vie de tous les jours, cet homme et cette femme du quotidien, que l'on pourrait rencontrer n'importe où.

Campés par des comédiens volontairement éloignés des canons de beauté des jeunes premiers habituels, les amants contrariés de Lean -tous deux issus de la classe moyenne, ni beaux ni laids- ressemblent en vérité à celui ou celle que chacun de nous pourrait être un jour, au hasard des surprises de la vie.
Comme le souvenir fané d'un baiser au goût de larmes, de ceux qui reviennent parfois hanter les rêves, Brève rencontre vous rappelle qu'un petit rien, un sourire échangé entre deux banalités, peut subitement ébranler tous vos acquis et toutes vos certitudes ; une de ces petites bulles d'éternité qui ne pétillent qu'à l'abri du jardin secret que nous cultivons tous au fond de nos âmes.

Image

Selon moi, un chef d'oeuvre, il me semble que c'était un an avant que David Lean ne réalise son adaptations du roman de Charles Dickens Les Grandes Esperances.

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5031
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 08 mai 2021 10:01

Image

Un beau film de et sur le cinéma.


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité