Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1783
Localisation : Marseille, France

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar Arizona Kid » 09 mai 2019 14:45

Je n'ai pas revu le film depuis un bail; ce sera l'occasion de comparer avec le Blu-ray Studio Canal, notamment la fin chez le barbier: révolver ou doigt dans le cul, deux plans différents selon les montages à ce que je crois savoir.
Par contre, la photo d'Henry Fonda au verso de la pochette du LD est affreuse: le pauvre est tout étiré, on dirait qu'il sort de l'essoreuse :mrgreen:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 09 mai 2019 15:04

Le DVD StudioCanal montre une version finale, en Bonus, présente aussi dans le DVD japonais Macaroni Western Bible de 2002, qui reprend le plan où Fonda met son revolver dans les fesses du barbier. Ce n'est en rien, comme l'ont soutenu certains très mauvais commentateurs professionnels (je ne cite pas les noms pour ne pas polémiquer) une version "alternative". La seule fin jamais montrée est celle plus triviale , rabelaisienne, où Terence Hill remplace le revolver par le doigt.

Le Bonus, non sourcé chez Macaroni Western Bible doit provenir d'une édition vidéo (format ramené 1.85) censurée. J'ai eu beau chercher dans plusieurs éditions Beta et VHS anglo-saxonnes très anciennes (1980) , c'est toujours la fin originale qui est montrée. En France, c'est toujours cette version qui a été vue, en salles, télé, vidéo etc... (En fait, je pense que StudioCanal a repiqué tout simplement le master de cette fin censurée sur le DVD japonais, sans indiquer la source. ) Il n'y a aucun montage alternatif à ce film, le seul des productions Leone qui soit encore vu comme en salles.

C'est, avec une erreur sur les décors dans un reportage Bonus , le seul défaut de cette remarquable édition du film StudioCanal/Christophe Gans. (Manque aussi le nom de l'acteur qui joue Dirty Joe, mais c'est très probablement Ullrich Müller, je ne reviens pas dessus.)

Film Office n'a pas eu probablement les droits pour reproduire Casaro, qui ne vend strictement rien de son immense production. Par décence, je ne reproduis pas les photos montrées dans le catalogue Casaro, photos qui montrent Terence Hill et Sergio Leone, dans le jardin de Leone à Rome, travaillant sur les modèles nécessaires aux affiches originales de Casaro (qui travaillait d'après photos d'acteurs).

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 09 mai 2019 15:45

Image

Sur le boîtier de cette double édition vidéo allemand, est reproduit une des poses dirigées par Leone dans son jardin, photo Angelo Novi -elle le montre de dos-, pour les affiches de Casaro (Italie).

En Allemagne, c'est Hill sur une chaise, même principe du dos puis de la face (autre photo dans le catalogue Casaro).

L'idée de Leone , selon Casaro, était de faire une campagne d'affichage montrant Personne de dos, sans rien, ni textes ni explications, une seule image géante, puis quelques jours avant la sortie du film, le même de face, avec nom du film est distribution, toujours sur une affiche géante.

Je dois avoir des images de la campagne allemande ou italienne, mises en ligne sur mon blog ? je ne me souviens plus -il commence à y avoir trop :wink: -.

En France, le co-produteur Leitienne avait fait faire à Casaro d'autres motifs (les affiches françaises se trouvent encore facilement). Le disque 33 tours RCA montrait en France les images de Casaro faites pour l'Italie, recto et verso (j'avais acheté le mien en septembre 1974 à une boutique de la Gare Saint Lazare, Paris. :wink: )

-Il y a encore un autre motif, où Hill, assis sur la chaise, tire sur Fonda, à l'arrière-plan.-

Blueberry13
Garçon d'écurie
Messages : 33
Localisation : Paris

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar Blueberry13 » 17 mai 2019 17:28

Un très bon western!!
Ma note 10/10 :D
icongc1 Blueberry

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 17 mai 2019 19:14

Mon Nom est Personne est le western spaghetti qui , d'après son réalisateur Valerii, a rapporté le plus d'argent au monde. C'est aussi maintenant un des films les plus diffusés en TV française.

Un western qui appartient à l'histoire du cinéma.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 20 juil. 2019 10:01

Bande annonce animée Les Films Jacques Leitienne partiellement reprise dans Get Mean, de Baldi avec Tony Anthony, pour simuler le voyage de l'Etranger vers l'Europe: le cavalier puis le train.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 15 oct. 2019 21:19

Sergio Leone sur Mon Nom est Personne :



1974 (RTS), en français, début d'émission:

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5051
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 oct. 2019 21:48

Tout comme Arizona Kid je n'ai plus revu le film depuis un moment (il est repassé sur OCS Géants y a peu mais je n'ai pas pu)...

J'ai sans doute évoqué mon opinion à mes débuts mais je ne retrouve pas la trace...
Mon premier Terence Hill où je découvris aussi Henry FONDA peu de temps avant de voir le LUCKY LUKE de ce même Hill...

Je n'étais pas encore 100 pour cent western alors et restais dans le syndrome Batman suite au premier BURTON et autres bd... Mais avant de voir LUCKY LUKE j'avais une possibilité de voir ce film...
J'ai tout de suite aimé avec les gags comme la bombe dans le panier pique-nique destiné à Henry Fonda ("Il a dit qu'il en voulait pas !!" BOOM !! "Oh y avait quoi dans ce panier ?")... Le concours de boisson au bar (avec le futur "adjoint" de Terence dans LUCKY LUKE Neil SUMMERS...), et le mannequin à baffes !! :lol: Et le bref aspect Cartoon avec l'armée et le train quand le mécanicien voit sa loco partir "Où y va le train ??", officier "bah y manœuvre, ça se voit pas ? Mécano furieux "Mais qui c'est qui le manœuvre ?" et là trop tard... :shock: On a volé le train !!! et les soldats qui partent comme dans un cartoon rapidement :lol:

J'ai pu l'enregistrer quelques années après et il fut aussi un de mes premiers achats en vhs collection lambda CINE PASSION (je signale aussi mais je ne l'ai pas ! Une curieuse vhs MPM je crois où Terence Hill lors du "duel" final colt en main a à côté de lui Henry Fonda... Dans LES CINQ HORS LA LOI (FIRECREEK) (1968) !!)... Et j'ai aussi le dvd studio canal...

Un film que j'aimerai toujours je crois... Et certaines musiques me filent parfois le bourdon mais j'adore tout de même (quand Henry Fonda s'arrête et entend le grondement des sabots des chevaux de la Horde, les paroles en off "Finir est souvent plus difficile que commencer..." Ou encore les adieux de Fonda à Hill...).
Sans doute une belle manière de faire oublier l'ignoble Frank dans IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST...

Je crois qu'un tel film serait difficile à refaire aujourd'hui, à moins de transposer de nos jours et encore...
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 15 oct. 2019 22:09

L'accéléré des soldats et la fermeture à l'iris, c'est -aussi- le cinéma muet de poursuite -nous sommes en 1899; il y a d'ailleurs dans le bar de Mogollon une affiche avec un des spectacles du précurseur du "cinématographe" les Dissolving Views.

Ce que dit Leone sur l'interview de la RTS -1974- est très intéressant (contenu partiellement dans l' irreproductible dossier de presse du film, Jacques Leitienne, décembre 1973).

Les 2 projets de suite (celle de Leone, celle de Valerii) n'ont jamais été réalisés -celle de Valerii se situait en Afrique du Sud, pendant la Guerre des Boers, avec les retrouvailles de Beauregard et Personne, celle de Leone écrite par Franco Ferrini était un peu sur le modèle du Ciel peut attendre, avec Kinski dans le rôle de la Mort, face à Terence Hill -sans Beauregard, mais avec une autre figure mythique de cinéma western.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5051
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 oct. 2019 22:19

Je n'avais pas pensé aux débuts du cinématographe c'est vrai !!

Un aspect que mon père trouvait toujours amusant... Idée reprise par LEONE de nouveau après le début d'IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST ?...Le plan sur la winchester à canon scié du chef des tueurs (Benito STEFANELLI ?) quand il discute avec Sullivan (Jean MARTIN) après le plan similaire pour Woody STRODE... Mon père grand fan d'AU NOM DE LA LOI était amusé par cette référence...

Ah j'ai oublié aussi de mentionner un court moment qui me surprit lors de ma toute première vision du film gamin... Quand Fonda provoque Hill en tirant dans son chapeau au cimetière et ironise "Tu t'appelles Personne... J'suis tranquille tu ne tarderas pas à te faire un nom sur une de ces croix... ", la musique de MORRICONE à ce moment-là... Je l'avais entendu peu avant dans LES BANLIEUSARDS (THE BURBS) lorsque Ray (Tom HANKS) et son ami Art (Rick DUCOMMUN) décident d'aller voir les sinistres nouveaux voisins...Ils avancent lentement...Sur cet air du duel au cimetière... Avec des plans sur les visages et regards des autres voisins inquiets (Bruce DERN et son épouse jouée par Wendy SCHAAL, le vieux Walter... Et sa petite chienne ! Plans sur les yeux de chacun y compris la petite chienne :lol: )
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 15 oct. 2019 22:26

L'acteur qui joue le chef de la Horde Sauvage, est Geoffrey Lewis -séquences USA- (autre spaghetti western de Lewis : Sella d'Argento et nombreux films, par ailleurs, de Clint Eastwood.)

Benito Stefanelli n'est que dans la scène du Saloon de Cheyenne/Poblado Leone (La Calahorra /Espagne), séquence dont parle Marc Mazza dans un émisssion radio récente sur France Culture (mais Mazza se trompe quand il dit que tous les western de Leone y ont été tournés, la ville est construite pour Il était une fois dans l'Ouest, l'hiver 1967-1968. )

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -populaire

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5051
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 oct. 2019 22:41

Vos connaissances ne cessent de m'impressionner ! Merci... Pourquoi j'ai cru que c'était Benito STEFANELLI ?? Va savoir...
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 15 oct. 2019 22:45

La barbe et on ne voit guère le visage de Geoffrey Lewis.

Stefanelli, dans Le dernier jour de la colère, joue aussi le rôle d'un tueur à l'arme curieuse...évidemment tous ces films et d'autres encore se répondent. Alain Remond, dans Télérama, écrivait en 1973 qu'il faudrait connaître l'histoire du western sur le bout de doigts pour s'y retrouver dans Mon Nom est Personne.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5051
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 oct. 2019 22:53

Sans doute... Mais je redis, je devais avoir 9 ans quand je découvris peu de temps l'un après l'autre PERSONNE et LUCKY LUKE... En dehors, alors, du fait que Raymond LOYER doublait Fonda (voix découverte pour son doublage sur Zorro dans le Disney Channel petit (José Sébastian VARGA-l'Aigle (Charles KORVIN) puis John WAYNE (RIO LOBO quand j'avais sept ans) je ne connaissais rien ou presque au genre...

OK on a des références qu'il faut repérer mais... Enfin c'est une remarque pertinente mais que je ne suis pas sûr de partager et je trouve que LUCKY LUKE a davantage de références qui amènent parfois à s'y connaître en western (la cavalerie qui chante SHE WORE A YELLOW RIBBON en arrivant dans Daisy Town...).
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4817
Contact :

Re: Mon nom est Personne - Il Mio nome è Nessuno - 1973 - Tonino Valerii

Messagepar L.. » 15 oct. 2019 23:02

J'ai vu Mon Nom est Personne en janvier 1974, sortie nationale, dans le cinéma d' à côté, une rue voisine, on jouait El Magnifico.

Raymond Loyer était la voix de Fonda dans Il était une fois dans l'Ouest (Leone s'était occupé des castings du doublage français de ses films), mais c'était une voix très fréquente pour nous, même si on n'en connaissait pas le nom (pas de version originale en province, tous les films étaient en vf).

Si pour Terence Hill, on avait -et on a encore - que très peu d'informations en France -en français-, sur Leone, il y a pépinière en accès public libre -Youtube, INA, livres.

Les références sur les suites de Mon Nom est Personne viennent du recueil d'articles Festival Bud Spencer et Terence Hill, Pérouse , 2006 et du livret écrit par et avec Tonino Valerii publié chez Nocturno vers 2002.

Valerii, très ému et souvent silencieux, n'en parle pas dans le superbe commentaire audio qu'il a fait de Mon Nom est Personne en 2003 pour Christophe Gans/Studio Canal.

Pour ma part, je rêverais sur ces films d'avoir l'équivalent du Hanley pour Le bon, la brute et le truand et du Château pour le cinéma français sous l'Occupation -des documents, des faits, pas de paraphrases des histoires filmées ni analyses.)



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités