À l'assaut de Fort Clark - War arrow - 1953 - George Sherman

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 803
Localisation : Région Parisienne

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar Trane » 22 sept. 2015 17:16

Carcasse a écrit : le 26 Jan 2006
Petit film alternant le bon et le moins bon (l'attaque finale par exemple !), mais, dans l'ensemble, on ne s'ennuie pas.
Inutile de rechercher la moindre thématique, il n'y en a pas. C'est seulement un petit western qui se suffit à lui seul...
Dommage : davantage de rigueur dans l'élaboration d'un scénario, pourtant fort original, et dans la mise en scène auraient donné à ce film un peu plus d'allant. A mon avis, c'est une série C ou D qui aurait pu être une série B correcte avec davantage de temps et de moyens.
Heureusement, il y a Maureen O'Hara et, dans ces cas-là, j'aime bien le film quand même.

lafayette a écrit :le 23 Avr 2014
--
Les Kiowas pourtant entrés en force par une poussée de chariot dans le fort Clark décident qu'ils sont battus --


Un bon classique des fifties, revu avec plaisir tour en regrettant la médiocrité du scénario de l'attaque finale : comme dit "lafayette" on ne voit pas comment les indiens peuvent avoir perdu...
Masai : Tu as une femme et c'est toi qui portes l'eau?
Cherokee : Tout n'est pas rose chez les Blancs

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar metek » 13 août 2016 6:04

Jeff Chandler - War Arrow (1953)

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24112
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 avr. 2017 10:20

le dvd italien
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15054
Localisation : Canada
Contact :

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar metek » 08 juin 2017 2:13

Henry Brandon - War Arrow (1953)

Image

Loco
Marshall
Marshall
Messages : 2859

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar Loco » 24 mai 2019 19:01

Suite musicale extraite du film, composée par William Lava et Herman Stein.


Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1899
Contact :

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar Moonfleet » 24 mai 2019 19:07

Image



A l'Assaut de Fort Clark (War Arrow, 1953) de George Sherman
UNIVERSAL


Avec Maureen O'Hara, Jeff Chandler, John McIntire, Suzan Ball, Noah Beery Jr., Charles Drake, Henry Brandon, Dennis Weaver, Jay Silverheels, Jim Bannon, Stephen Wyman, Bradford Jackson
Scénario : John Michael Hayes
Musique : Joseph Gershenson
Photographie : William H. Daniels (Technicolor)
Un film produit par John W. Rogers pour la Universal


Sortie USA : Janvier 1954

On avait terminé l’année 53 en compagnie des Tuniques bleues commandées par William Holden ; c'était dans l'excellent Fort Bravo. On débute la nouvelle cuvée avec cette même cavalerie mais avec cette fois Jeff Chandler à leur tête. Alors que le film de John Sturges était enthousiasmant, ce qui se déroule à Fort Clark s’avère beaucoup moins captivant, chacun des participants au film accusant un sacré ventre mou à commencer par George Sherman qui nous avait jusqu’à présent habitué à bien mieux. Cinq westerns Universal abordés ici, cinq réussites plus ou moins grandes incluant même une petite merveille, le magnifique et méconnu Tomahawk. La sale réputation que s'est coltinée un bon bout de temps George Sherman auprès de certains (dont moi) devait être due en partie à des films aussi inconsistants que ce War Arrow, dépourvu de l'énergie habituelle du cinéaste, de son sens de l'espace et du paysage. Dommage car le postulat de départ aurait pu donner lieu à une bonne série B comme le réalisateur nous avait prouvé savoir en mettre en boite avec une belle efficacité : outre les titres dont nous parlerons au sein de cette critique, rappelons aussi le sympathique Black Bart (Bandit de grand chemin) et le très bon La Fille des prairies (Calamity Jane and Sam Bass).


Image


Depuis quelques années, les tribus Kiowas lancent des raids meurtriers contre les colons sur le territoire de l’Oklahoma. Le Major Howell Brady (Jeff Chandler) est envoyé à Fort Clark pour aider le commandant de la place, le Colonel Jackson Meade (John McIntire), à mettre fin à ces violentes attaques. Brady a pour idée de recruter des Indiens Séminoles pour combattre les Kiowas. Les Séminoles, contre qui l’armée américaine s’était battue en Floride, vivent désormais dans la misère la plus totale, les membres de la tribu ayant été éparpillés par le gouvernement pour qu’ils ne représentent plus aucun danger. Mais connaissant leur ancienne capacité à se battre, Brady propose l’idée à Meade qui lui rit au nez n’ayant confiance en aucun 'Peau Rouge'. Aucune importance ! Brady ne se démonte pas et part quand même rencontrer les Séminoles. Dans un premier temps réticent à reprendre les armes, le chef Maygro (Henry Brandon) décide finalement d’accepter, poussé par sa fille Avis (Susan Cabot) qui souhaite une vie meilleure, par certains de ses jeunes guerriers qui préfèrent entrer dans le conflit plutôt que de mourir de faim, et par la promesse que leur fait Brady de recevoir par le gouvernement, après six mois de service, une bonne terre riche et verdoyante...


Image


Dans A l’assaut de Fort Clark sont réunis deux acteurs des précédents films de George Sherman, à savoir Jeff Chandler (Au Mépris des lois - The Battle of Apache Pass) et Maureen O’Hara (Sur le territoire des Comanches - Comanche Territory). Nous y trouvons à nouveaux des Indiens mais Comanches et Apaches laissent cette fois la place aux Séminoles et aux Kiowas. L’action se déplace des paysages désertiques du Sud des Etats-Unis aux plaines plus accueillantes de l’Oklahoma où les tribus Kiowas s'en prennent avec violence aux colons qu'ils massacrent allègrement. Le Major Brady est envoyé à Fort Clark pour aider le commandant de la place à mettre fin à ces agissements meurtriers. Comme dans sa guerre contre les Apaches, la cavalerie américaine décide de s’adjoindre les services d’une tribu indienne (les Séminoles) pour en combattre une autre (les Kiowas) malgré les réticences de certains hauts gradés qui, haïssant les Indiens, ne font confiance à aucun d’entre eux. C’est Brady qui a cette idée d’autant plus que Les Séminoles, contre qui l’armée américaine s’était battue en Floride (Voir Seminole - L'Expédition de Fort King de Budd Boetticher qui narrait ces faits historiques), vivent désormais dans le dénuement le plus complet, les membres de la tribu ayant été éparpillés par le gouvernement voici quelques années afin que, séparés, ils ne représentent plus aucun danger.


Image


Le sujet de départ, basé sur des faits réels, pouvait sembler captivant et amener une réflexion non dépourvue d’intérêt. Malheureusement le scénario de John Michael Hayes manque de la plus élémentaire des rigueurs et, de ce fait, n’arrive jamais à nous passionner plus avant. Etonnant de la part d’un homme qui nous donnera par la suite quelques perles signées Hitchcock et qui ne sont autres que les superbes Fenêtre sur cour et Mais qui a tué Harry. Son script pour War Arrow date seulement d’une année auparavant mais il est décousu, haché, sans passion, et vire au bâclage sur le final. Nous avons parfois du mal à comprendre certaines réactions de personnages comme celui joué par Maureen O’Hara, et les éléments humoristiques qui parsèment le film - qui sont dévolus au duo d’acteur Noah Berry et Charles Drake - alourdissent le propos plutôt que de lui apporter une bouffée d’air frais qui aurait été la bienvenue. Le seul point positif que l’on puisse trouver au travail de John Michael Hayes est dans sa description des relations tendues qui s’établissent entre Brady et Meade à propos des Indiens : deux conceptions très différentes de leur mission et des relations à avoir avec les tribus indiennes, qui offrent les séquences les plus réussies du film. Les dialogues arrivent parfois aussi à être spirituels, maniant le second degré et les allusions coquines avec talent, notamment à l’occasion de la rencontre entre Brady et la veuve Corwin lors du bal. Mais le travail d’écriture du scénario n’est pas seul en cause dans l’impression de platitude que nous laisse ce western, George Sherman y a aussi sa part de responsabilité.


Image


Sans aucune idée, sans saveur ni rythme, sa mise en scène est purement fonctionnelle et n’arrive jamais à faire décoller ce western routinier monté à coups de fondus enchainés déstabilisants, le scénariste maniant très mal l'ellipse. Même les scènes d’action, y compris l’assaut final sur le fort, nous semblent assez peu spectaculaires et en partie sabordées par un réalisateur et un monteur qui ne semblent pas du tout concernés par leur film, sans parler des cascadeurs qui n'étaient apparemment pas dans un bon jour. Heureusement, il nous reste une belle photographie de William H. Daniels, une partition assez agréable de Joseph Gershenson et des acteurs principaux qui font ce qu’ils peuvent pour sauver les meubles. Jeff Chandler, après avoir été Cochise dans Au mépris des lois et bien évidemment aussi dans La Flèche brisée de Delmer Daves, passe cette fois du côté des Tuniques Bleues, dans le rôle d’un soldat consciencieux, droit et ne mâchant pas ses mots ; sa prestance et son charisme font ici encore un peu d’effet même s'il a l'air déjà ailleurs, cherchant à cette époque des rôles plus intéressants (ou différents) que ceux que la Universal lui proposait depuis quelques années. Face à lui, John McIntire nous offre quelques scènes intéressantes ; malgré sa haine farouche envers les Indiens, il arrive à nous rendre attachant son personnage pourtant assez antipathique.


Image


Maureen O’Hara, délurée et fougueuse dans Comanche Territory, est ici un peu en retrait et se retrouve à jouer les utilités mais le scénariste lui a néanmoins offert quelques minimes occasions de briller (la scène de bal du début déjà évoquée). Elle écrivait d'ailleurs dans ses mémoires que si Jeff Chandler était un bel homme, il ne lui faisait aucun effet ; on s'en serait douté au vu du couple peu convaincant qu'ils forment tous deux. Le reste de la distribution n’accomplit pas plus de prouesses même si Suzan Ball, dans son personnage d’Indienne à forte tête, essaie de rivaliser de beauté et de sensualité avec sa partenaire. Si l’excellent sujet de départ est mollement exploité par le scénariste et le cinéaste, le film ne dure finalement que 77 petites minutes qui peuvent néanmoins arriver à divertir le 'westernophile' le plus aguerri s’il sait ne pas s’attendre à frissonner de plaisir. Mais c'est vraiment plus que moyen et probablement le premier western Universal à tant me décevoir à cette date !

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5109
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 26 mai 2019 14:41

Je vais donner mon opinion. J'avais longtemps attendu ce film, ayant adoré LA FLECHE BRISEE et souhaitant voir Jeff CHANDLER dans l'autre camp.
Une fois que je l'ai trouvé j'ai tout de suite adoré malgré d'évidents défauts dont un probable budget limité.
L'idée de combattre des Indiens renégats avec l'aide d'autres Indiens alliés est originale et bien vue (bon certes on revient au traditionnel après LA FLECHE BRISEE) mais plus tard l'action semble passer à la vitesse supérieure tardivement...

La romance entre Jeff CHANDLER et Maureen O'hara semble un peu tarte avec aussi la jalousie du commandant du fort (John Mc INTIRE) mais passons. Ce que j'ai regretté c'est cette fin avec l'attaque rapide des guerriers de Satanta (Jay SILVERHEELS de nouveau contre Jeff CHANDLER) sur le fort avec le happy end bâclé mais qu'importe...
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2354
Localisation : Marseille, France

Re: A l'assaut de Fort Clark - War Arrow - George Sherman - 1953

Messagepar Arizona Kid » 26 mai 2019 21:42

Reçu récemment en Zone 1 US (format 1.37 carré respecté) , qui a remplacé mon Zone 2, honteusement recadré en 1.78 :cool:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8079
Localisation : oregon

Re: À l'assaut de Fort Clark - War arrow - 1953 - George Sherman

Messagepar lasso » 09 sept. 2020 17:06

En revoyant ce médiocre Western de G. Sherman, j'ai remarqué que j'avais mal interprété:, la rebellion du capitaine Corwin, la situant
aprés la guerre de Sécession, pour se venger des Nordistes, non, en parle dans le film que Owen avait de très bons et riches Mexicains,
qui n'avaient pas digéré les pertes de terres au Mexique, lors de la bataille de Guadapoupe au Mexique. Owen s'est allié avec les Kiowas
pour engendrer des pertes à l'armée américaine. Déclaré comme mort, il était en fait un déserteur.
Cause principale des attaques, Sherman l'oublie pendant le film, mais le laisse apparaître avec l'attaque finale du Fort Clark, en trouvant
la mort qui devait libérer Elaine pour le mariage avec Brady, qui attendait impatiemment.
Jeff Chandler est faible officier, comme il est aussi un médiocre Apache.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités