Pancho Villa - Villa rides - Buzz Kulik - 1967

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23223
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Pancho Villa - Villa rides - Buzz Kulik - 1967

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 03 nov. 2018 10:43

avis LAL nov.2018
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12388
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Pancho Villa - Villa rides - Buzz Kulik - 1967

Messagepar lasbugas » 06 févr. 2019 20:16

Image
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1516
Localisation : Marseille, France

Re: Pancho Villa - Villa rides - Buzz Kulik - 1967

Messagepar Arizona Kid » 03 mars 2019 17:11

J'ai enfin pris le temps de visionner le DVD de ce Pancho Villa, acheté à Cultura la semaine passée.
Avant toute chose, je tiens à préciser que ne connaissant pour ainsi dire pas grand-chose à la révolution mexicaine -une période historique qui ne m'a jamais passionné des masses- , c'est avant tout du film en tant que tel et de ses acteurs dont je parlerai.

Sur ce point, je ne peux pas dire que je me sois ennuyé, bien que le long-métrage de Buzz Kulik (kézako, celui-là ? ) ne soit pas d'une qualité égale de bout en bout, la faute à de nombreuses longueurs et à une intrigue parfois diluée.
Il paraît que le scénario serait de Sam Peckinpah, ce qui ne se ressent guère dans le film: si certaines fusillades sont spectaculaires, on reste bien loin des boucheries de La Horde sauvage.
La scène du viol de la jeune Mexicaine est peut-être un des rares éléments de Peckinpah ayant survécus dans le résultat final.

Côté casting, passée la surprise de découvrir Yul Brynner avec des cheveux, force m'est d'admettre que le mythique leader des Sept Mercenaires n'était peut-être pas le choix le plus judicieux pour incarner le célèbre révolutionnaire: " terne " est sans doute l'adjectif qui sonne le mieux pour qualifier son Pancho Villa, et pour ma part, je me dis que Lee Van Cleef eût été un bien meilleur acteur pour le rôle.

Aux côtés de ce Brynner effacé, Charles Bronson s'en tire largement mieux, ici dans le rôle de Fierro, un authentique tueur froid et sadique, surnommé El Carnicero (le Boucher) qui s'amuse à exécuter ses prisonniers dans une scène qui n'est pas sans évoquer un passage analogue de L'Armée des Ombres que tournerait Jean-Pierre Melville deux ans plus tard.

Complétant la distribution principale, Robert Mitchum trimballe sa carcasse désabusée avec une indifférence polie, le chèque en poche, mais réussit de temps à autre à nous rendre son personnage sympathique -notamment dans la scène où il est l'hôte du forgeron et de sa fille, et dans quelques scènes aériennes assez dynamiques -mais aux incrustations sur fond bleu parfois malheureuses.

Je ne vois pas trop quoi ajouter: si ce Pancho Villa n'est certainement pas un chef-d'oeuvre, il a au moins le mérite de faire passer un bon moment au spectateur, pour peu que ce dernier se montre indulgent.
A voir ne fût-ce qu'une fois, si l'on n'a rien de mieux sous la main.

Sinon, à propos du DVD, j'aurais un coup de gueule à pousser contre Sidonis: la jaquette annonce un documentaire de 50 minutes sur Pancho Villa ; or, les bonus ne proposent que la brève présentation du père Brion et la galerie de photos histoire de meubler.
De qui se moque-t-on, à la fin !? :gun: : énervé :gun:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4519
Contact :

Re: Pancho Villa - Villa rides - Buzz Kulik - 1967

Messagepar L.. » 03 mars 2019 17:27

Buzz Kulik a fait de la télévision et reste connu au cinéma pour ce spectaculaire Pancho Villa (qui avait bien marché en salles) et le dernier film de Steve McQueen, Le chasseur , que je n'ai jamais revu depuis sa sortie salles, bien qu'ayant le DVD.

Sur la présentation de Patrick Brion, voir les réserves ci-dessus ou sur le fil Sidonis.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités