Buckskin 1958-1959

Le forum réservé au petit écran
DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7288

Buckskin 1958-1959

Messagepar DEMERVAL » 09 janv. 2019 10:47

“Buckskin” fut une gentille série western, précurseur en de nombreux points des séries comme “The Waltons”, “La petite maison dans la prairie” et “Father Murphy”. Bien qu’excellemment produite et interprétée, le problème pour la série de trente minutes en noir et blanc fut la complexe programmation de l’histoire. Elle méritait mieux.
Unique dans la conception, cette histoire du vieil Ouest étaient racontées à travers les yeux d’un enfant de 10 ans, Jody O’Connell (interprété par le canadien de naissance, Tommy Nolan) qui vivait dans la pension de famille de sa veuve de mère (Sallie Brophy) à Buckskin, Montana, en 1880. Parce que la pension de famille semblait être le centre social de la ville, Jody interagissait avec les villageois et rencontrait toutes sortes de guest stars qui traversaient Buckskin. Les autres acteurs réguliers étaient Mike Road dans le rôle du Marshal Tom Sellers, Michael Lipton dans le rôle du maître d’école Ben Newcomb et Shirley Knight dans le rôle de son épouse.
La série fut diffusée pour la première fois le 3 juillet 1958 sur NBC. Tommy Nolan dit, “L’intention était de tourner 13 épisodes pour remplacer, l’été, le programme de variétés de Tennessee Ernie Ford, qui étaient une émission populaire des jeudis soir. La compagnie de production du Tennessee Ernie Ford réalisa ‘Buckskin’ qui était faite à travers Revue, la branche télévisuelle de MCA. Nous avons tourné sur les vieux studios de Republic à Radford. On ne fit pas de pilote, ce qui était inhabituel. La série fut vendue sans qu’un pilote ait été tourné et on se propulsa directement dans la production.”
Tommy continua, “L’homme qui créa la série et écrivit plusieurs des épisodes fut Harold Swanton. Swanton avait émergé grâce à l’écriture de séries policières radiodiffusées (“Sam Spade”, “Fat Man”, “Hopalong Cassidy”, “The Whistler”) et il venait juste de remporter un Edgar Award pour le script télévisuel qu’il avait fait pour l’émission en direct.” (“The Alcoa Hour: Mechanical Manhunt” en 1957. Swanton commença à écrire pour la télévision avec “The Whistler” en 1955—en utilisant nombre de ses scripts radio. Avant “Buckskin” il écrivit aussi un épisode de “Gunsmoke”, un épisode de “Broken Arrow” et trois épisodes de “Zane Grey Theatre”. Après “Buckskin” il écrivit pour “Whispering Smith”, “Alfred Hitchcock”, “La grande caravane”, “Wide Country”, “Le virginien”, “Bonanza”, “Hec Ramsey”, “La petite maison dans la prairie”, “The Chisholms”, “Cimarron Strip”, entre autres.)
Tommy Nolan poursuivit, “Swanton créa ‘Buckskin’ et la série fut produite par Robert Bassler (1903-1975) un producteur d’Hollywood plus âgé et en réussite qui avait fait différentes sortes de films.” (“The Lodger”, “Smoky”, “Snake Pit”, “Sand”, “Halls of Montezuma”, “A Ticket to Tomahawk”, “Silver Whip”, “Suddenly”, “Gunsight Ridge”, un épisode de “The Californians”—et après “Buckskin” il produisit pour “M Squad”, “Outlaws”, “Route 66”.)
Nolan expliqua, “Initialement, pour ces 13 semaines de diffusion, on prit une semaine pour tourner chaque épisode. On avait deux jours de répétition, une journée au cours de laquelle on s’asseyait autour d’une table et lisions le scénario, etc. Le second jour on était sur le plateau de tournage et bloquions quelques scènes, puis trois jours de tournage. Cela changea pour la seconde saison. On faisait les épisodes en deux jours et demi, deux par semaine. On avait de très bons réalisateurs, de très bons acteurs.” (Robert Fuller, Lurene Tuttle, Reed Howes, Scott Morrow, Marion Ross, Bill Henry, Kathleen Freeman, Virginia Christine, Jim Bannon, Mary Beth Hughes, Gregg Palmer, Jane Darwell, Roger Mobley, Suzanne Lloyd, House Peters Jr., Rusty Lane, Roscoe Ates, Andy Clyde, Lyle Talbot, James Griffith, Warren Oates, Russell Arms, Tony Caruso, Pernell Roberts, Olive Sturgess.)
Pour la première diffusion des 13 premiers épisodes qui s’étendit du 3 juillet au 25 septembre, “Buckskin”, face à “Navy Log” sur ABC et “Playhouse 90” sur CBS, enregistra de bons taux d’audience. Que faire? Tennessee Ernie retournait à son créneau horaire, “Ils n’avaient pas pensé que ‘Buckskin’ aurait eu un tel succès. Ils firent une campagne promotionnelle tous azimuts durant l’été initial de la diffusion de l’émission et nous avons débuté dans le top 10, à la 10ème place et la série commença à grimper en audiences semaine après semaine et nous sommes parvenus —peut-être n° 2, tout dépend comment on décortique les taux d’audience selon les groupes d’âge. Mais on était numéro 3 ou numéro 2, aussi ils nous reprirent pour une nouvelle saison et on de dépêcha de tourner ces épisodes. On n’était pas très avancés (dans la production). Quelquefois on était juste deux semaines en avance par rapport à la date présumée de diffusion. L’été initial prévu pour la diffusion de la seconde saison en tant que programme de remplacement parce que nous n’avions jamais été autre chose qu’une série bouche-trou, fut si prospère qu’on fut surpris—ou peut-être que la force est un mot trop fort —d’être choisi pour une saison régulière. Mais une fois qu’ils eurent ordonné le tournage de 26 épisodes supplémentaires, ils n’avaient pas réellement un horaire précis pour créneau horaire. Et ils ne firent que changer sans arrêt d’horaires.”
Ainsi en octobre 1958, le nouvel horaire de “Buckskin” fut fixé au vendredi soir de 19h30 à 20h00 face à la rude opposition de “Rin Tin Tin” sur ABC et “Your Hit Parade” sur CBS. Seuls quelques épisodes furent diffusés avant que NBC ne reprogramme la série en novembre et décembre. Quand “Buckskin” revint sur l’écran le 5 janvier 1959, la série fut programmée le lundi de 19h30 à 20h00 face à “Shirley Temple’s Story Book” sur ABC et “Name That Tune” sur CBS. “La série se perdit en quelque sorte dans le brouillard,” dit Nolan, “mais on avait aussi un créneau horaire en soirée, en alternance avec ‘Yancy Derringer’. Beaucoup de gens virent alors ce qu’ils n’avaient pas vu en 1958. C’était en 1962…Je pense. Puis en 1965 ‘Buckskin’ remplaça durant l’été ‘Le proscrit’ les dimanches soir. Cela me surprit à l’époque, parce que la série était en noir et blanc (alors que de nombreuses séries étaient en couleurs) et que certainement le fait de rediffuser quelque chose en noir et blanc était inhabituel.”
Au sujet de la série elle-même, Nolan croit, “Notre série avait des intrigues qui n’étaient pas maladroites, morales ou éthiques. Il y a un épisode qui doit avoir été inspiré par un essai de Norman Mailer dans lequel il est fait des affirmations alarmantes sur l’augmentation du niveau de violence dans certaines strates de la société et comment celle-ci est justifiée. Nous avons eu un épisode qui est parti de ce constat. C’était au sujet d’un gars qui est en prison et Jody, en quelque sorte, devient ami avec lui à partir de la fenêtre en dessous. Le gars joue de l’harmonica et semble être un bon gars. Il dit que s’il a tué un gars c’est peut-être parce qu’il le méritait. Jody parle au marshal à ce sujet…‘Que peut-être il méritait…’ ‘Non, Jody…’. Les producteurs étaient conscients de ces choses et essayaient d’être moralement responsables, et tout était dans l’écriture.”
Se rappellant de ces costars, Nolan dit, “Sallie Brophy avait étudié à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres (en 1950). C’était une actrice bien entraînée. Mike Road avait travaillé sur les planches de New York, il avait bossé dans une pièce avec Yul Brynner. Il fit plus tard du doublage vocal, des séries animées. Il aurait mérité d’être plus reconnu. Shirley Knight, qui avait remporté des Emmy Awards, était une actrice semi-régulière de notre série.”
Mike Road, né à Malden, Massachusetts, arriva dans le cinéma en 1943. Après “Buckskin” il signa un contrat avec la branche télévisuelle de Warner Bros.. Il fut Pearly Gates dans “Maverick” et fut un acteur régulier de “Surfside 6” et “The Roaring ‘20s”. Il produisit la voix de nombreux personnages de dessins animés, notamment Race Bannon dans “Jonny Quest” et Mr. Fantastic dans “The Fantastic Four”. Mike Road décéda à 95 ans le 14 avril 2013.
Sallie Brophy naquit à Phoenix, Arizona en 1928 et décéda en septembre 2007 dans le New Jersey. Elle travailla régulièrement sur le petit et le grand écrans de 1953 à 1964 puis se retira quand elle et son mari, George Goodman, déménagèrent à Princeton. Elle enseigna le théâtre et dirigea des productions scolaires à l’Université de Princeton et à l’Université Rider de Lawrenceville, New Jersey. Son mari devint célèbre avec le rôle d’“Adam Smith” sur “Adam Smith’s Money World”. Ensemble ils créèrent une nouvelle société, Public Presentations, coachant des individualités et des corporations, dont plusieurs sénateurs.
Michael Lipton était un comédien reconnu qui travailla sporadiquement dans le cinéma et sur le petit écran. Né à New York City en 1925, il décéda le 12 février 2012 à Englewood, New Jersey.
Le producteur de “Buckskin”, Robert Bassler, dit que Tommy Nolan décrocha le rôle de Jody parmi 100 autres espoirs, “Non seulement grâce à ses exceptionnelles capacités théâtrales mais parce qu’il ressemblait à tous les neveux préférés.” Né Bernard Girouard en 1948 à Montréal, Québec, Canada, il apparut à 4 ans dans une pièce de Noël qui l’amena à travailler dans une compagnie qui reversait ses bénéfices aux hôpitaux. Quand il eut 5 ans, sa famille déménagea en Californie pour la santé de sa mère. Des cours de danse l’amenèrent à une carrière d’acteur en commençant par le rôle du Prince Edward de Galles dans “Hallmark Hall of Fame”. Après “Buckskin” il apparut en guest star dans “Riverboat”, “Rawhide”, “The Rebel”, “L’homme à la carabine”, “La grande caravane”, “Le grand Chaparral”, “Gunsmoke” et des séries autres que westerniennes comme “Thriller” et “Combat”. Quand le métier d’acteur devint secondaire, Nolan se tourna vers l’écriture, et fit des articles pour Playboy, le Los Angeles Times, Village Voice, etc. En 2008 Nolan écrivit une biographie sur l’auteur Ross MacDonald; et publia récemment Artie Shaw, King of the Clarinet.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23592
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Buckskin 1958-1959

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 09 janv. 2019 19:33

ImageImage
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités