Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Chaque mois, Western Movies vous fait (re)découvrir des films rares qui valent largement le détour.
Informations sur le site & Liste des "trésors"
Règles du forum
Liste des "trésors"
Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 04 juin 2013 20:30

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 23 juin 2013 18:51

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 29 juil. 2013 13:43

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 30 juil. 2013 19:20

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 21 sept. 2013 18:42

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 01 oct. 2013 20:32

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 06 oct. 2013 18:57

Image
Image

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6354
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lafayette » 07 oct. 2013 21:47

Le film commence...
Missouri 1864...
Mais chut c'est trop intéressant...

[ Posté depuis mon mobile ] Image

En fait, je regarde Renegade Girl, zut!
Ford créa John Wayne Et Wayne créa son Bourbon.

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 03 nov. 2013 18:33

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 17 juin 2014 20:45

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11072
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar lasbugas » 12 oct. 2016 12:23

Image
Image

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14197
Contact :

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar metek » 21 avr. 2017 5:31

Renegades (1946)

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Willard Parker - Calamity Jane and Sam Bass (1949) - Mais meme costume !
Image


Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4574
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les Indomptés - Renegades - 1946 - George Sherman

Messagepar Yosemite » 05 sept. 2017 13:50

Très bon Sherman qui, malgré une distribution qui manque de « gueules », propose une histoire sortant vraiment des sentiers battus. Un beau sujet de personnages distendus entre leurs destins s’égaillant entre l’humanité des uns et le sadisme des autres. A ce sujet, le patriarche Dembrow, incarné par l’excellent Edgar Buchanan, fait figure de parfait pervers manipulateur et tant son personnage que son interprétation donnent la profondeur nécessaire au scénario : à la façon dont un chef opérateur jouerait de la profondeur de champ, ici c’est le scénariste qui mise sur cette perspective et je ne saurais dire si finalement, les trois irrécupérables bandits Dembrow sont des personnages secondaires ou finalement si ceux ne sont pas eux les personnages principaux (en regard de Doc, Hannah et Ben).
Ambiguïté entre second rôle et premier qui sied à merveille à Buchanan dans la peau du père, Kirk, puisque c’est lui tire les ficelles de tous ces agissements crapuleux pourrissant ainsi à peu près tout ce qu’il approche !

Même si le film use de rebondissements parfois peu crédibles (les Dembrow qui vont et viennent dans le village en planquant leurs chevaux derrière la maison, Ben qui s’introduit un peu où il veut et comme il veut…), l’histoire demeure sur son fil conducteur et l’écartèlement individuel des personnages ne provoque pas l’égarement qu’on pourrait craindre. Par ailleurs, tant dans le scénario que dans la réalisation, je trouve le film adroitement mené, c’est un film de recoins où l’on contemple de grandes chevauchées épiques tout comme on pourra bénéficier de plans de réduits tels ceux se déroulant dans les différentes cabanes perdues ou mieux encore lors des visites d’Hannah à la prison.

Alors certes, comme je le mentionne un peu avant, la crédibilité n’en est pas forcément le point fort mais cette alternance de rythmes, de localisations et d’horizons m’a parue agréable à l’œil et cohérente vis-à-vis de cette histoire d’êtres tiraillés dans leurs destins, leurs familles, leurs amours et également dans leurs consciences citoyennes.

Tout au début, en découvrant Prairie Dog puis la si merveilleuse idylle entre Doc Martin (Willard Parker) et Hannah (Evelyn Keyes), j’ai imaginé que ce personnage de médecin était trop sympa pour être honnête et que c’est par lui que le mal arriverait. Le regard égaré et superbement capté d’Hannah juste après leur première étreinte, m’en a persuadé : oui, le bon Dr cachait quelque chose… Perdu ! Le trouble d’Hannah présageait bien d’orages à venir sur la paisible ville mais pas par l’horizon que j’envisageais.
Même trouble émotionnel bien capté lorsque Hannah voit arriver le sauveur Ben Taylor al. Ben Dembrow.

Au final, malgré des acteurs pâlichons pour la plupart d’entre eux, Sherman donne vie à ses personnages par une réelle adresse, un sens du détail et de la construction qui fait que j’ai vraiment découvert ce western avec grand plaisir.
Yo.



Retourner vers « Les trésors du Western »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités