Kirk Douglas (1916 - )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
persepolis
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 529
Contact :

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar persepolis » 15 sept. 2016 21:46

son français est parfait.

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1054

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Bat Lash » 15 sept. 2016 21:56

Sa femme est française ,il me semble


DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4746

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar DEMERVAL » 15 sept. 2016 22:24

Pas du tout. Son épouse est l'actrice Anne Buydens Douglas, née Hannelore Marx, le 23 avril 1919 à Hanovre, Allemagne. Elle émigra en Belgique aux alentours des années 1930 avant de faire ses études en Suisse et à Paris, ce qui fait qu'elle parle effectivement couramment le français, mais elle n'est pas française.

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6141
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Sitting Bull » 16 sept. 2016 0:48

Il faudrait lui demander de commenter cette photo ! :lol:

Image
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1228
Localisation : depts 13 et 05

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar major dundee » 16 sept. 2016 19:56

Le dernier des Géants, c'est lui en fait...Clint Eastwood a 14 ans de moins, et , meme si sa carrière est prestigieuse, il appartient à une génération moins "talentueuse", en tout cas moins bien servie par son époque ,j'entends par là que K.D, a pu jouer avec des pointures du niveau de John Wayne, Lancaster, Mitchum...et sous la direction des maitres du genre -et des autres- les Walsh, Mann, Sturges ...ce genre de rencontres était déjà devenu plus difficile à l'émergence de Clint Eastwood.

chris57950
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 153

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar chris57950 » 16 sept. 2016 22:08

major dundee a écrit :Le dernier des Géants, c'est lui en fait...Clint Eastwood a 14 ans de moins, et , meme si sa carrière est prestigieuse, il appartient à une génération moins "talentueuse", en tout cas moins bien servie par son époque ,j'entends par là que K.D, a pu jouer avec des pointures du niveau de John Wayne, Lancaster, Mitchum...et sous la direction des maitres du genre -et des autres- les Walsh, Mann, Sturges ...ce genre de rencontres était déjà devenu plus difficile à l'émergence de Clint Eastwood.


tu trouves que des mecs comme Dustin Hoffman ou Robert Redford sont moins talentueux que ceux que tu cites ? Clint aurait put jouer avec eux.
Kirk etais bon dans tout : Western, Peplum, Policier, Drame etc. j'adore le film"les freres siciliens" par exemple et El Perdido est un de mes western preféré que j'avait decouvert en roman photo dans ma lointaine jeunesse

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1228
Localisation : depts 13 et 05

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar major dundee » 16 sept. 2016 22:44

D'accord avec toi à propos des frères Siciliens, idem pour "El Perdido", oui Redford est pas mal du tout en général, mais D.H, j'ai vraiment du mal à l'encaisser celui là...Quand je le vois dans "Le lauréat", j'ai envie de lui mettre des baffes... :lol:

chris57950
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 153

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar chris57950 » 17 sept. 2016 7:11

major dundee a écrit :D'accord avec toi à propos des frères Siciliens, idem pour "El Perdido", oui Redford est pas mal du tout en général, mais D.H, j'ai vraiment du mal à l'encaisser celui là...Quand je le vois dans "Le lauréat", j'ai envie de lui mettre des baffes... :lol:


c'est histoire de gout, mais on peux pas dire que ce n'est pas un grand acteur, j'adore "Rain man" par exemple, bizarre que Clint n'ai jamais rien fait avec eux, un film avec Eastwood et De Niro aussi ca aurait eut de la gueule

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1054

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Bat Lash » 17 sept. 2016 12:08

C'est vrais qu' Eastwood a peu tourné avec les grandes stars hollywoodienne à part Lee Marvin dans La Kermesse de L' Ouest ,Lee J.Cobb dans Un Shérif à New-York ,Shirley MacLaine dans Sierra Torride ,Lee Van Cleef chez Sergio Leone ,Georges Kennedy dans La Sanction et Le Canardeur et Richard Burton dans Quand Les Aigles Attaquent

chris57950
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 153

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar chris57950 » 17 sept. 2016 13:47

pour en revenir a Kirk, je trouve que dans "Spartacus" , le film doit egalement beaucoup a la prestation de Tony Curtis , il a été enorme dans "Les Sentiers de la gloire"

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1054

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Bat Lash » 25 sept. 2016 15:15

Belle réponse de Kirk Douglas au discours de Trump :http://www.huffingtonpost.com/entry/the-road-ahead_us_57e03be4e4b08cb1409749f2?

Avatar du membre
Chris
Séminole
Séminole
Messages : 1536
Localisation : ok corral
Contact :

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Chris » 27 sept. 2016 21:13

En français :



Fils d'immigrés, l'acteur bientôt centenaire qui a connu le nazisme et les deux guerres mondiales s'adresse à ses concitoyens.
27/09/2016 - 11:55
Clara Nahmias
Kirk Douglas portrait
Kirk Douglas
Donald Trump portrait
Donald Trump

Tags
kirk douglas
donald trump
lettre …

Le chemin devant nous

"Je suis dans ma centième année. Quand je suis né en 1916 à Amsterdam, New York, Woodrow Wilson était notre président.

Mes parents, qui ne savaient ni parler ni écrire l’anglais, étaient des émigrés de Russie. Ils faisaient partie d’une vague de plus de deux millions de juifs qui ont fui les pogroms meurtriers du tsar au début du 20e siècle. Ils étaient à la recherche d’une meilleure vie pour leur famille dans un pays magique où, croyaient-ils, les rues étaient littéralement pavées d’or.

Ce qu’ils n’avaient pas réalisé avant d’arriver étaient que ces belles paroles gravées sur la Statue de la Liberté dans le Port de New York 'Envoyez-moi vos fatigués, vos pauvres, Envoyez-moi vos cohortes qui aspirent à vivre libres' ne s’appliquaient pas de la même manière à tous les Américains. Les Russes, les Polonais, les Italiens, les Irlandais, et particulièrement les catholiques et les juifs, ont été traités comme des extra-terrestres, des étrangers qui ne deviendraient jamais de 'vrais Américains'.

On dit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Depuis que je suis né, notre planète a voyagé autour de lui une centaine de fois. Avec chaque orbite, j’ai regardé notre pays et notre monde évoluer de manières qui auraient été inimaginables pour mes parents, et qui continuent de m’épater année après année.

Au cours de ma vie, les femmes américaines ont obtenu le droit de vote, et une d’entre elles est finalement candidate d’un parti politique majeur. Un Irlandais-américain catholique est devenu président. Peut-être encore plus incroyable, un Afro-américain est notre président aujourd’hui.

Plus j’ai vécu, moins j’ai été surpris par l’aspect inévitable du changement et je me suis réjoui qu’un tel nombre des changements que j’ai vus aient été positifs.

Mais j’ai aussi traversé les horreurs d’une Grande Dépression et deux guerres mondiales ; la seconde ayant été provoquée par un homme qui promettait de rendre à son pays sa grandeur d’antan. J’avais 16 ans quand cet homme est arrivé au pouvoir en 1933. Pendant près d’une décennie avant son ascension, il était raillé, on ne le prenait pas au sérieux. Il était vu comme un bouffon qui ne pouvait pas réussir à duper un peuple éduqué et civilisé avec sa rhétorique nationaliste et haineuse.

Les 'experts' le ne prenaient pas en considération, comme s'il était une blague. Ils avaient tort.

Il y a quelques semaines, nous avons entendu les mots prononcés en Arizona ; des mots que ma femme, Anne, qui a grandi en Allemagne, a trouvés glaçants. Ils auraient pu être prononcés en 1933.

'Nous devons aussi être honnêtes sur le fait que toutes les personnes qui cherchent à rejoindre notre pays ne seront pas capables de s’assimiler correctement. Il est de notre droit, en tant que nation souveraine, de choisir les immigrants que nous pensons être les plus à même de prospérer et s’épanouir ici… Ce qui inclut de nouveaux tests de filtrage pour tous les candidats à l’immigration comportant une certification idéologique pour nous assurer que ceux que nous acceptons dans notre pays partagent nos valeurs…'

Ce ne sont pas les valeurs pour lesquelles nous avons combattu lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Jusqu’à ce jour, je croyais avoir tout vu sous le soleil. Mais je n’avais jamais été témoin de cette stratégie de la peur de la part d’un candidat majeur à la Présidentielle américaine de toute ma vie.

J’ai vécu une longue et belle vie. Je ne serai pas ici pour en voir les conséquences si ce mal prend racine dans notre pays. Mais vos enfants et les miens seront là. Et leurs enfants. Et les enfants de leurs enfants.

Nous aspirons tous à rester libres. C’est pour cela que nous nous battons en tant que pays. J’ai toujours été profondément fier d’être un Américain. Pour les jours qui me restent à venir, je prie pour que cela ne change jamais. Dans la démocratie qui est la nôtre, la décision de rester libres est entre nos mains.

Mon centième anniversaire tombe pile un mois après la prochaine élection présidentielle. J’aimerais le célébrer en soufflant les bougies de mon gâteau puis en sifflant 'Happy Days Are Here Again.'

Comme ma regrettée amie Lauren Bacall a dit un jour : 'Tu sais siffler, n’est-ce pas ? Tout ce qu'il faut, c'est joindre les lèvres et souffler'."

Avatar du membre
Chris
Séminole
Séminole
Messages : 1536
Localisation : ok corral
Contact :

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar Chris » 27 oct. 2016 19:24

Toujours vivant, toujours vaillant, Kirk Douglas

11 oct. 2016

En hommage à la récente prise de position contre Donald Trump et son monde du toujours vaillant Kirk Douglas

Cette interview de Kirk Douglas est une fiction. Tous ses propos proviennent des dialogues des films dans lesquels il a joué. Le choix a été fait de préserver l’intégrité des phrases. Il ne s’agit pas d’un assemblage de phrases, imbriquées les unes aux autres, mais d’une juxtaposition.

[C'est l'extrait d'un travail bien plus long, résultat d'un assemblage de ces dialogues, intitulé : Dialogue avec Kirk Douglas - Des personnages en quête d'acteur…(en quête d'éditeur, aussi)]

J’ai apprécié vos prises de position répétées. Dans les années cinquante, il y a cette hostilité affichée au maccarthysme, à la liste noire et ce risque exemplaire que vous avez pris que le peuple américain en vienne à…

…m’accuser d’antiaméricanisme ?

Votre soutien au scénariste communiste Donald Trumbo fut courageux. Vous avez risqué votre carrière. Vous n’avez pas hésité ?

J’avais cessé de me tourmenter depuis longtemps. Je ne me laisse jamais influencer par une chose ou par une autre.

Maccarthy : le méchant était réussi. Hélas, ce n’était pas du cinéma.

Oh, celui-là c’était un méchant.
Ce n’était pas un salaud, ce fut LE salaud.

La traque était terrible contre ceux qui pouvaient être accusés de sympathies communistes. Et vous, vous laissez Trumbo rédiger le scénario de votre Spartacus.

Cet homme et moi sommes pour ainsi dire liés l’un à l’autre.
Il devait y avoir une sacrée prime pour sa capture. Se faire mettre en prison est la chose la plus facile à faire.

Le scénario du film était déjà basé sur le livre d’un écrivain blacklisté, Howard Fast.

Un occidental aime la liberté. Ça signifie qu’il a horreur des barrières et que plus il y en a plus il a soif de libertés.

Lors de l’audition devant la commission des activités antiaméricaines, Donald Trumbo répond ainsi « Je répondrai par oui ou par non si cela me convient de répondre ainsi. Je répondrai en utilisant mes propres mots. Il y a beaucoup de questions auxquelles il ne peut être répondu par "oui" ou "non" que par un imbécile ou un esclave. »

Un cauchemar, oui. C’est une histoire de fous. Quand un homme est mon ami, je lui fais entièrement confiance : « tu veux te reposer ? Appuie-toi sur moi. » La vie, tout simplement.

Dans cette période tourmentée, vous ne vous êtes pas mis au-garde-à-vous avec le petit doigt sur la couture du pantalon.

(avec effarement) Je peux plus aller au ciel il me manque un doigt.

Vous avez pris en main votre destin en mettant votre carrière en péril.

Si le bon dieu nous a donné des doigts c’est peut-être pour ça. (rires)
J’ai vécu toute ma vie selon des principes et je ne pourrais pas changer même si je le voulais.

Et que diriez-vous à ceux qui n’osent pas.

À plus tard, esclave.

J’imagine que ce n’était pas un sujet facile à aborder avec votre collègue John Wayne. J’ai découvert récemment que dans Caravane de feu vous portiez le nom de Lomax. Un clin d’œil à Alan Lomax ?

J’craignais que vous le me demandiez.

Un homme marqué à gauche, communiste qui avait été blacklisté pendant le maccarthysme. Il se fit collecteur de folksongs et traversa, entre autres, les Etats-Unis.

Un voyageur solitaire…

Je me souviens de votre engagement au moment de la campagne d’Obama pour sa première élection. Pourquoi cette mise en avant ?

Portait-il son arme du côté gauche ?
Je ne pouvais pas les laisser tomber. Pas ce peuple, maintenant surtout.

2000 ans après Spartacus, on peut craindre une nouvelle forme d’esclavage. Comme le dit votre personnage : « Je suis libre…

…mais je suis ignorant. Je ne sais même pas lire. »
Prouver aux masses qu’un déodorant apporte le bonheur et qu’un laxatif rend romantique…c’est une bien grande perte… « Cessez de penser et vous serez riche. » « Vous êtes analphabètes , qu’importe. Vous pouvez gagner 1 million de dollars. » « Attention ! Allez vous perdre vos dents ? Avoir un cancer ? Quel sera votre corps après 35 ans ? Sans nos produits, vous allez tout perdre et mourir ! Utilisez les : la richesse vous attend. »
Aujourd’hui, rien ne m’étonne plus. Mais enfin, c’est insensé.
Et la justice vous connaissez ? Y doit bien avoir un type qui a une idée sur la façon de se barrer de là.

Vous diriez qu’il faut mettre un coup de pied dans la fourmilière ?

Il y a bien des hommes qui ont des pieds de cette taille.

« Je suis Spartacus » ?

Surtout qu’il n’arrive rien à cet esclave.
On peut toujours sauver quelque chose. Je vous fais confiance.

En tant que progressiste et homme de culture, vous n’avez jamais été déçu par le fonctionnement d’Hollywood, par la réussite aux Etats-unis davantage basée sur l’ambition, les réseaux, le calcul ?

Il est vrai que dans ce pays les intellectuels n’ont guère de prestige. Voilà une des grandes injustices de la vie…Nous avons livré de nombreux combats, remporté de grandes victoires.

Vous avez connu deux guerres mondiales, des conflits, des divisions.

Il faut nous battre encore : la paix n’existe peut-être pas en ce monde.
On a beaucoup plus d’argent qu’on en a jamais possédé.
Aussi longtemps que nous vivrons, nous devrons rester loyaux envers nous-mêmes. Je sais que nous sommes tous frères et je sais que nous sommes libres.

Et pourtant, 1% décide.

Ils n’ont rien à nous apprendre. Il est des instants où j’ai honte d’appartenir à la race des hommes. A quoi Dieu a-t-il pensé en créant ces bêtes-là ? Ils vous saigneraient bien à mort.
Qu’est-ce que vous attendez pour vous révolter et pour vous battre ? On ne gagne pas de bataille du fond d’un autobus.

Sauf Rosa Parks…

Je n’ai que faire de vos leçons d’histoire. (rires) Rien ne vous échappe.

C’est une figure plutôt connue en France et populaire.
En 2012, vous vous réjouissiez quand même qu’ « un vent révolutionnaire souffle sur la planète ». Malgré votre âge, on vous sent encore sensible aux évolutions du monde.

Je veux savoir d’où souffle le vent.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21829
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Kirk Douglas (1916 - )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 nov. 2016 11:13

Kirk Douglas a fêté son 99e Thanksgiving en famille
Image

et le 09 décembre ses 100 ans !!!
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bat Lash et 1 invité