L'Homme des vallées perdues - Shane - 1953 - George Stevens

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7391

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar chip » 12 avr. 2016 13:22

Physiquement Monty Clift aurait mieux convenu au personnage du roman de Schaefer si l'on en juge par ce qu'écrit ce dernier à propos de Shane quant à la tenue vestimentaire et son physique:
-pantalon noir coincé dans ses bottes
-veste du même tissu et de la même couleur
-chemise très fine brun havane
-mouchoir autour du cou en soie noire
-chapeau noir
- taille à peine plus grande que la moyenne( Ladd très en- dessous) et pas bâti en force (là, ça va)
- visage maigre et dur brûlé par le soleil
-li lisse en arrière ses cheveux longs et noirs (plus blond que Ladd c'est difficile...)
Tout cela est l'exact contraire d' Alan Ladd, ce qui n'empêche pas le film d'être une œuvre majeure du genre, mais sans minimiser le charisme de Ladd, j'ai souvent pensé à d'autres acteurs pour ce rôle. Je crois que Mark Stevens aurait été très bien dans ce personnage, la description qu'en fait l'auteur est assez proche de l'acteur. Tel quel, " Shane" reste parmi mes westerns préférés, inoubliable.

Avatar du membre
HART
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1527

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar HART » 13 avr. 2016 18:09

Les grands esprits se rencontrent : Mark Stevens dans le rôle de Shane , c'est ce que j'évoquais dans mon post du 15 février 2009 ( l'un de mes tout premiers sur WM , j'étais encore ému au point d' écrire " Allan Ladd " , pardon Yves ...) dans le western décrypté consacré à " L'homme des vallées perdues ".
Oui , Chip , Stevens aurait montré davantage la dureté sous-jacente du personnage évoquée dans le roman.
Mais Ladd avec sa tristesse et sa mélancolie en a fait un personnage universel , il transmet une telle émotion avec une telle économie de moyens que cela en devient magique.
J'ai revu le film à maintes reprises , c'est toujours un éblouissement.

Avatar du membre
Hombre
Trappeur
Trappeur
Messages : 3054

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar Hombre » 13 avr. 2016 18:54

:num1

Parfois on se met à regretter certains acteurs à la place d'autres acteurs.
Il y a des cas où effectivement un acteur mal choisi peut démolir un film.
Quand j'ai appris, par exemple que Marlon Brando avait été prévu pour le rôle de
Lawrence d'Arabie, ma première réaction a été de le regretter vivement et je me
suis mis à rêver au film qu'il aurait pu se faire avec lui. Des visions répétées me dissent
et une récente en particulier me confirme que Peter O'Toole est Lawrence et maintenant
j'imagine mal Lawrence d'Arabie sans lui.
Alan Ladd est Shane, il a contribué grandement a faire de ce beau film ce qu' il est.
Un western à part. il nous a ébloui étant enfant, sa façon de se déplacer, sa façon de se tenir
devant les sbires de Rufus Ryker, remarquable.
Modifié en dernier par Hombre le 13 avr. 2016 21:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 13 avr. 2016 20:22

Ce que tu dis est intéressant hombre ,d 'autant plus je pense que tu ne le savais pas "peut être " , Alan Ladd rêvait mais rêvait de faire Lawrence d ' Arabie que s 'en était son livre de chevet :) il a à tout fait pour le faire mais rien , je ne sais pas trop pourquoi David Lean à choisi Peter O' Toole , j 'imagine Alan malgré Peter , cela aurait été l 'apothéose avec Ladd
Quand à Marlon je préfère chuttt
Pour en revenir à SHANE bien SUR que LADD est SHANE
Modifié en dernier par yves 120 le 14 avr. 2016 0:08, modifié 1 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2547

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar musselshell » 13 avr. 2016 20:42

HART a écrit :Les grands esprits se rencontrent : Mark Stevens dans le rôle de Shane , c'est ce que j'évoquais dans mon post du 15 février 2009 ( l'un de mes tout premiers sur WM , j'étais encore ému au point d' écrire " Allan Ladd " , pardon Yves ...) dans le western décrypté consacré à " L'homme des vallées perdues ".
Oui , Chip , Stevens aurait montré davantage la dureté sous-jacente du personnage évoquée dans le roman.
Mais Ladd avec sa tristesse et sa mélancolie en a fait un personnage universel , il transmet une telle émotion avec une telle économie de moyens que cela en devient magique.
J'ai revu le film à maintes reprises , c'est toujours un éblouissement.

Le paradoxe, car il y en a un, c' est que le côté, disons, lisse, d ' Alan Ladd, permet à Stevens de conjuguer la mythologie à un réalisme triste. Le chevalier n' en a que le physique. Son retrait n' est pas celui des élus, mais la conscience d' une impossibilité...devenir comme tout le monde ( une femme, la paix, la cessation de l' errance...).
Le roman n' a pas cette dimension adulte d' un homme qui renonce à une femme qui l' aime parce qu' elle même se refuse à détruire autre chose...
Là, Alan Ladd est miraculeusement parfait.
La dureté d' un Mark Stevens aurait moins illustré la conjugaison du mythe et des renoncements absolus qu' il exige...ce " droit au bonheur" , inscrit dans une déclaration que Stevens a défendue sur le terrain.
Ladd est l' une des raisons qui font du film un inépuisable qu' il n' y a pas dans le roman.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 13 avr. 2016 20:58

HART a écrit :Les grands esprits se rencontrent : Mark Stevens dans le rôle de Shane , c'est ce que j'évoquais dans mon post du 15 février 2009 ( l'un de mes tout premiers sur WM , j'étais encore ému au point d' écrire " Allan Ladd " , pardon Yves ...) dans le western décrypté consacré à " L'homme des vallées perdues ".
Oui , Chip , Stevens aurait montré davantage la dureté sous-jacente du personnage évoquée dans le roman.
Mais Ladd avec sa tristesse et sa mélancolie en a fait un personnage universel , il transmet une telle émotion avec une telle économie de moyens que cela en devient magique.
J'ai revu le film à maintes reprises , c'est toujours un éblouissement.


C 'est vrai qu ' Alan à sa tristesse , sa mélancolie c 'est vrai que cela transmet une réelle émotion , mais que veux t 'on ??? n 'est t 'on pas dans un tel état d 'esprit soi même quand on écoute du " BREL " l 'émotion ne vient t 'elle pas au fond de nous , bien ancrée :num1 pourquoi se voilée la face il l 'a fait son SHANE nous l 'avons ressenti même ceux qui ne l 'apprécie pas pour telle où telle raison , après c 'est après !!!que l 'ont deviennent adultes OK , certains se dirige vers l 'intelligentia Parisienne etc ....
comme ses andouilles de critiques françaises qui sont les seules au Monde à faire la moue , passons
est ce si difficile de rester avec son âme d 'enfant même quand on à un certain âge ou l 'on croit avoir vécu
oui nous avons vécu , mais reste" l 'enfance " "et ne dit on pas que la vérité vient de la bouche des enfants "
Je m égare :num1 mais Alan est SHANE pas dans le Roman c 'est vrai , pas comme beaucoup aurait voulu un autre acteur ,mais non Alan est SHANE parce que SHANE est ALAN LADD comme son Gatsby était Alan Ladd en fait Alan était bien moins LISSE que l 'ont le laisse paraitre et bien plus GRAND de se que l 'ont raconte à son sujet et je peux continuer :lol: :num1


:D Bah voilà tu l 'as dit Mussell , Ladd est miraculeusement parfait :wink: bien sur qu'il est parfait et une fois n 'est pas c... comme ont dit , le film est aussi excellent sinon mieux que le roman .... car Georges Stevens à fait un classic , en plus une merveille de l 'histoire du cinéma américain :wink: :sm32:
Je n 'accepterai qu 'une critique !!! de limpy ( qui me dirait peut être oui mais il n 'y a pas d ' Indiens dans Shane ) mais ils en parle limpy ils en parlent :wink:

Ceci est ce que je pense Mussel , tu as merveilleusement traduit et expliqué ce que à montré Stevens :num1
Hart et Pike également c 'est là où je me régale et je me dis quand même tu n 'es pas tout seul "Jeff " Yves
ce n 'est pas un cinéma et bien si !!! viens ------------et même si

Tu sais Mussel question paradoxe , Alan en est un , mais bon qui ne l 'est pas à savoir ? Alan c 'est dans le bon sens du terme , d 'autres paradoxalement ce n 'est pas si évident , mais bon c'est une autre histoire
toujours est il ce n 'est pas ton cas et ça me fait plaisir de te lire , non soit pas :oops: .... c 'est vrai et puis si on ne peut pas déconner sur un forum :num1
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar lafayette » 13 avr. 2016 23:04

:sm57: Alan Ladd, Alan Ladd, Alan Ladd.... ouais, ouais, mais bon, Van Heflin alors? :num10

Le film, que j'aime bien, eût pu totalement me convaincre, si l'amourette de Ladd avec Mme de Heflin, avait été elle-même convaincante... Peut-être l'actrice, peut-être une faiblesse de mise en scène sur ce point...
Je n'ai pas lu le roman. Sur ce point, ce serait intéressant de comparer. Je ne suis pas sûr que le film soit meilleur que le roman, comme le pense Y120, du moins sur cet aspect.

Je vais pouvoir faire une telle comparaison film-roman pour L'Aventurier du Rio Grande, lequel film a d'autres points de faiblesse à mes yeux que l'amour fantasmé entre le héros et la belle, alors que pour Shane, il n'y a que ça qui me retient. :)
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 13 avr. 2016 23:38

Bon tu le fais exprès où quoi :lol: :num1 je crois que oui :lol: ,tu es trop réaliste pour l ' amourette tu vois ça
avec tes yeux qui sont comme ton esprit adéquat à ton âge et ton optique d 'aujourd 'hui ce qui à tout a voir pour ton manque de ressenti sur Shane , mais je persiste aussi à croire que tu es pas trop Ladd alors je comprend . :wink: " mais toi lafayette ! non ! sur l 'amour inavoué " il te faut du concret :lol: :beer1:

Mais j 'y pense si il avait eu à la place Rhonda Fleming , non tu vas me dire trop grande pour Alan et bien alors l 'idéal John Wayne , non ? :wink:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2547

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar musselshell » 14 avr. 2016 8:37

La façon dont Stevens filme le triangle amoureux est extraordinaire...c' est peut -être même ce qui fait que le film perdure, aussi ce qui renforce sa puissance mythologique, car le mythe ici tire sa force du soulignement de ce qu' il a d' illusoire: les protagonistes sont humains, doutent, sont tentés ( Jean Arthur), ont peur d' eux mêmes ( elle là encore), sont blessés par leur propre lucidité ( Van Heflin sent et comprend), abandonnent et renoncent...
Car il suffit d' un regard de Jean Arthur pour que Ladd abandonne un fantasme, renonce à un avenir de toute façon impossible.
Et Stevens filme tout çà avec maestria, on devine et sent, ça appuie très ponctuellement, avec une telle douceur que la douleur et la compassion s' insinuent toujours après la vision ( "Serre moi dans tes bras" dit-elle à son mari...pour lutter contre autre chose...le simple baiser, impossible à la toute fin, quand le môme interrompt l' échange de regards...)
La chevauchée vers la ville et Ryker/Wilson, la scène du saloon s' en retrouvent transcendées.
Shane a perdu en tant qu' homme, la victoire était inenvisageable. Il lui reste à jouer une dernière fois avec ce talent qui l' exclut , à gagner contre son propre intérêt, le plus intime, qui fait qu'il aurait échangé volontiers le statut de héros pour le repos d' un homme . Mais pas le choix...
Alors autant que ça aie de la gueule.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 14 avr. 2016 10:43

Mussel :sm28: :num1 :D
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7391

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar chip » 14 avr. 2016 14:23

Il faut que le marquis revoit SHANE, encore et encore, le non-dit entre Ladd et Jean Arthur est ce qu'il y a de plus beau dans ce film, tout comme son contraire le dialogue entre un Sterling Hayden insomniaque et Joan Crawford dans JOHNNY GUITAR reste la plus émouvante et la plus belle scène du film.
La critique française n'a pas aimé SHANE et a adoré JOHNNY GUITAR, la critique américaine a aimé SHANE et pas JOHNNY GUITAR, les deux sont aujourd'hui des classiques du genre , des westerns de légende. Au diable la critique !

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar yves 120 » 14 avr. 2016 15:38

Quoi de plus beau qu'un homme allant à l 'encontre de son intérêt surtout quand l 'intérêt est d ' être simplement
un homme et non pas je ne sais quel .... enfin si je sais , c 'est vrai il n 'a pas le choix alors autant comme dit mussell que sa aie de la gueule .

Vraiment c 'est beau ce western , car même les paysans sont bien rendues avec des passages assez long
pour rendre justice à la terre et aux fermiers , voire l ' enterrement et le chien qui gratte le cercueil avant qu'il soit complétement enterré de ce pauvre Torrey , l ' arrivé de Shane avec le symbole de la biche où l 'on voit enfin Jackie apercoit Shane arrivé entre les cornes de la biche , le départ de Shane et le chien qui coure avec Joey ont sent très bien que Ladd est très très fier sur son cheval de la décision qu'il a prit , c 'est majestueux .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

jeffdvd
Convoyeur de bétail
Messages : 241
Localisation : Seine et Marne

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar jeffdvd » 14 avr. 2016 19:14

Encore une bagarre à cause de a.ladd ! On ne touche pas au sacré !!!! Ce n'est pas bon pour le cœur de l'ami Yves ...tout le monde est au courant '

[ Posté depuis mon mobile ] Image

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6164
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952- George Stevens

Messagepar yves 120 » 14 avr. 2016 21:20

Par exemple Stevens à réussi de faire tourner Alan Ladd pas comme les autres Metteurs en scène qui 'l' ont employés avant et après Shane .
Stevens ne l 'a pas filmé comme ceux qui d 'habitude pour faire du Alan Ladd ça se sent , ça saute aux yeux
il l 'a filmé comme il faut pour justement ne pas faire du Ladd en fait si vous regardez bien le film vous voyez
que beaucoup de plans séquences Alan est sobre il est comme les autres acteurs tous les autres dans ce film
Ce n 'étais pas le cas dans ses autres films et ça là où en fait il est + que bon et ça à payé , Stevens à été très fin c 'est un excellent metteur en scène et producteur
Il à su de faire de la super Star tout simplement un acteur , son jeu est totalement différend de ce qui y est aussi pour beaucoup de la renommé de SHANE en plus du chef d ' Oeuvre que l 'on connait .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: L'Homme des Vallées Perdues - Shane - 1952 - George Stevens

Messagepar lafayette » 15 avr. 2016 14:37

Mussel écrit vraiment très bien et je pourrais presqu'y croire! :sm57: Mais nous n'avons pas les mêmes yeux. Je n'ai peut-être pas les bons!

Chip me renvoie gentiment en comparaison sur un film dont il sait que j'y vois des faiblesses, mais on se renvoie sans rien de méchant ces films de temps en temps pour raviver la passion!
Je me suis fâché contre ce qu'a pu écrire Kirk Douglas dans sa bio en décrivant méchamment telle ou telle de ses conquêtes comme Miss Crawford pour pouvoir dire honnêtement que je n'ai pas le même ressenti que Chip pour le couple Crawford et Hayden que j'aime beaucoup. Mais ce sont bien d'autres choses qui me font décrocher de Johnny Guitar.

Shane a mon âge, 1953 je veux dire, et j'en ai connu comme vous des amours. Aussi l'amourette fantasmée d'un poor lonesome cowboy, qui n'a rien à se mettre sous la dent, ne m'est pas apparue bien crédible telle que tournée même si bien sûr ce genre de choses arrive. Même si je n'ai rien à dire contre Stevens. Ce n'est pas mon propos. Peut-être que les acteurs avaient du mal entre eux sur ce point. Je le ressens ainsi.
Aussi l'idée de Yves sur une autre actrice n'est pas mauvaise
Spoiler: Montrer
; je n'oserais pas dire "ou un autre acteur" pour éviter le casus belli! :sm57:

Mais si je ne crois pas sur l'amourette, je préfère Shane de loin à trois titres comme L'Aventurier du Rio Grande ou les prises de tête de Johnny Guitar ou du rampage de fin au Soleil... malgré de bons atouts et de bons passages.
Je fais un prix de groupe amical en regard des sentences sur Rio Bravo tout en donnant le bâton pour me faire battre! :sm57: :sm80:
Et pour revenir au sérieux unanime, on n'a qu'à se revoir La Ville Abandonnée...

Spoiler: Montrer
PS Yves, Alan sobre? :sm57: Désolé, je n'ai pu m'empêcher! :beer1:


Au fait, ce titre français, s'il y a du monde dans les vallées, elles ne sont pas perdues! :lol:
Il y a une bonne logique sur la jolie fin du film en lien avec l'intéressant début, le garçon est témoin du cowboy perdu qui se retrouve tout un film avant d'aller se reperdre... On attend qu'il revienne...
Mais c'est Van Heflin qui gagne! Donc est-ce vraiment une bonne fin?! ;) Oui!
Je sens que je vais me prendre une souche...
Ariadna Gil et John Wayne icongc1



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : tepepa et 2 invités