Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Le forum réservé au petit écran
Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar lafayette » 28 mars 2014 20:09

="Blue Bill"]:sm80: Ok Lafay ,
c'est donc encore en N&B , j'avais bien aimé cette version colorisée diffusée sur Arte
je crois que c'était en 1992 (mais pas certain)



[
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4893
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 mai 2014 12:27

@Blue Bill: Warren Oates est présent dans les épisodes "LA DILIGENCE" saison 1
"ANGELA" saison 2
"LE LÂCHE" saison 3.
Pour la version colorisée c'était vers 1997-1998 sur Arte à 19h et ensuite sur la Cinquième (même chaîne mais en journée donc)en semaine à 8h30 et rediffusions à 17 h en semaine.
Les épisodes couleur: y en a trois dans le coffret: LES DEUX SINON RIEN (Michael LANDON)
LE VOYAGE (James BEST) et SERVICE RENDU (Skip HOMEIER).
La dernière rediffusion couleur: Equidia vers 2004 puis en 2006 et 2009.
Image

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar lafayette » 10 févr. 2015 9:46

En décembre dernier, les armes de collection d'Alain Delon ont été vendues aux enchères dont la fameuse Winchester d'Au nom de la loi pour 19000 €. Celle-ci lui aurait été offerte par Steeve Mc Queen.
Or j'ai lu sur le net, dans des commentaires sur un article annonçant cette vente, que cette Winchester à canon scié aurait été vendue par Mc Queen a Gilbert Bécaud.
Y a-t-il eu plusieurs Winchester pour la série? Sinon qui dit vrai? :roll:

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23474
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 10 févr. 2015 17:34

on en parle aussi ici de cette Mare's leg => viewtopic.php?f=30&t=5153&p=223828&hilit=Mare%27s+leg#p223783
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4893
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 11 févr. 2015 18:45

lafayette a écrit :En décembre dernier, les armes de collection d'Alain Delon ont été vendues aux enchères dont la fameuse Winchester d'Au nom de la loi pour 19000 €. Celle-ci lui aurait été offerte par Steeve Mc Queen.
Or j'ai lu sur le net, dans des commentaires sur un article annonçant cette vente, que cette Winchester à canon scié aurait été vendue par Mc Queen a Gilbert Bécaud.
Y a-t-il eu plusieurs Winchester pour la série? Sinon qui dit vrai? :roll:

[ Posté depuis mon mobile ] Image


Plusieurs winchesters à canon scié furent en effet utilisées durant la série et une d'entre elles fut remise en état et utilisée par Eric CLOSE dans la série télé LES SEPT MERCENAIRES (1998-1999)(qui ironiquement joue le personnage de Steve Mc Queen dans le film original, Vin).
Image

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

rmes à feu du western.

Messagepar lafayette » 21 juil. 2015 1:52

En fait, il y a eu 3 modèles avec des étriers différents. Chacun est en photo ici et j'en ai fait un sujet dans Armes à feu du Western.

Je regarde 1 dvd par soirée, ayant acheté le coffret pour 70€ dont 5 environ de port. J'ai loupé à 15€ de moins pour avoir voulu attendre une fin du mois, du coup quand je l'ai revu à moins de 80, j'ai pas attendu pour enfin revoir la série... avant de rejoindre le seigneur...
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
little joe
Garçon d'écurie
Messages : 31
Localisation : Sud-Ouest (64)

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar little joe » 21 juil. 2015 23:23

tashunko a écrit :Je regrette seulement que si la série a été éditée dans son intégralité, il manque néanmoins le véritable pilote, c'est-à-dire l'épisode the bounty hunter de la série trackdown.
Et pour l'avoir vu récemment, c'est un épisode qui présente le personnage et on assiste à un condensé de tout ce qui sera développer dans la série.



L'épisode en question est sur youtube. Version destinée aux sponsors avec présentation de la série à la fin par Steve Mac Queen. A noter la première version du holster de la Mare's leg qui est plutôt minimaliste :D




DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7210

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar DEMERVAL » 29 déc. 2015 13:35

Steve McQueen creva l’écran dans une des plus mémorables séries western en noir et blanc, de format 30 minutes, “Au nom de la loi”, pour devenir une authentique star du cinéma. Les yeux bleus immanquables de Steve McQueen, son attitude non conformiste et strictement personnelle et son intense charisme furent les marques de fabrique du personnage du chasseur de primes, Josh Randall, qui pourchassait des hommes (et des femmes)—mort ou vif—pour collecter les primes récompensant leurs captures. La série joua gagnante pendant 94 épisodes diffusés du 6 septembre 1958 au 29 mars 1961.
Au fur et à mesure de l’avancement de la série, Josh Randall se diversifia dans ses missions, recherchant des maris disparus, des fils et des pères, de l’or caché, une fille capturée par les Indiens, les déserteurs de l’Armée, une victime amnésique, la fiancée d’un homme, le prétendant d’un délinquant et même une brebis (“Baa-Baa”—6 avril 1961) et le Père Noël (“The Eight Cent Reward”—12 octobre 1958). Une bonne partie de cet état de fait était due à la proche relation de travail qui unissait McQueen et le scénariste John Robinson (qui écrivit nombre d’épisodes originaux de la série “Dragnet”), qui désiraient tous deux battre en brèche les clichés westerniens du chasseur de primes.
Né le 24 mars 1930 à Beech Grove, Indiana (un faubourg d’Indianapolis), la jeunesse mouvementée de Steve l’amena à fréquenter une maison de redressement pendant 14 mois. Il vadrouilla ensuite quelque temps avant qu’il soit assez âgé pour rejoindre les Marines. Rendu à la vie civile en 1950, il suivit une scolarité sous le régime du Bill of Rights accordé aux Gis et rejoignit la Neighborhood Palyhouse de New York City. S’étant produit dans plusieurs pièces de théâtre et quelques épisodes de séries télévisées, il obtint ses seuls rôles sur grand écran dans “Marqué par la haine”, “Never Love a Stranger” et “Danger Planétaire”.
Le producteur Vincent Fennelly recherchait un acteur pour interpréter un chasseur de primes dans un épisode de la série « Trackdown » dont la vedette était Robert Culp et trouva McQueen “un petit gars qui semblait dur assez pour faire le boulot, mais possédant une apparence juvénile derrière cette dureté.” “The Bounty Hunter”, qui fut diffusé le 3 juillet 1958, était le pilote d’une nouvelle série de la Four Star ; CBS aima ce qu’ils visionnèrent et commandèrent “Wanted…” pour le début de l’automne.
La première saison démarra le 6 septembre 1958 de 20h30 à 21h00 les samedis soirs. La deuxième saison fut diffusée dans les mêmes conditions. Avec “Have Gun Will Travel” et “Gunsmoke” également diffusées le même soir, CBS gouvernait la plage horaire. “Au nom de la loi” se classa à la 16ème place des taux d’audience la première saison, étant programmée face à “Perry Como” sur NBC et “Jubilee USA” sur ABC. La saison 1959-1960 de “Au nom de la loi” gravit à la 9ème place face au faible “Man and the Challenge” sur NBC et la contestée “Jubilee USA”. Cependant, un transfert au mercredis soir pour la troisième saison (21 septembre 1960-29 mars 1961) face à l’établie “Ozzie and Harriet” sur ABC et la colorisée “Price Is Right” sur NBC causa la chute de “Au nom de la loi” au dela du top 25 et la série fut supprimée. Etrangement, c’est en effectuant la même opération de transfert que CBS enregistra l’échec de “Trackdown” en 1959. Quelques dirigeants de chaînes n’apprendront jamais.
Wright King rejoignit “Au nom de la loi” dans le rôle de Jason Nichols, l’adjoint du shérif de Virginia City, dans l’épisode 57 (30 janvier 1960), pour l’épisode intitulé “Jason”. Lui et McQueen formèrent un duo dans l’épisode suivant, “The Partners” et furent associés au total 11 fois avant la fin de la seconde saison.
Wright raconta, “En 1959, J’ai fait deux épisodes d’‘Au nom de la loi’, le premier était une comédie, ‘Amos Carter’ (9 mai 1959) avec Edgar Buchanan. Ouais, une comédie dans un western avec le sérieux McQueen. C’était un script du genre Hatfield-McCoy. Steve, à mon idée, semblait excédé par Buchanan qui lui volait les scènes, mais l’épisode rendit bien. Plus tard en 1959, J’ai été casté en tant que la victime dans un autre épisode, “No Trail Back” (29 novembre 1959), une histoire au sujet d’une victime présumée de la rage (à savoir moi). Steve apparut dans son attitude typique de la vedette de la série—poliment cool et pragmatique. A un moment de la première journée de tournage, après une brève répétition, j’ai déclamé ce que je pensais être une scène bien écrite entre les deux personnages principaux, en ajoutant que si nous trouvions un peu de temps pour peaufiner les choses avant le deuxième jour de tournage, je l’apprécierais. Il dit que le réalisateur pouvait peut-être nous donner un peu de temps. Le jour du tournage de la scène, il m’invita à le suivre dans sa loge…nous avons alors répété la scène plusieurs fois avant de l’interpréter devant le réalisateur sur le set. A la fin, la scène prit vie d’elle-même et tous deux nous sommes sentis contents du travail effectué. Peut-être un mois plus tard, mon épouse June et moi nous rendîmes auprès de Steve au Huntington Hartford Theatre durant un entracte de la pièce. Il semblait vraiment content de me voir et d’emblée me demanda si j’avais revu notre épisode de la série. J’ai répondu par l’affirmative et il ajouta quelque chose comme, ‘Ce fut terrifique et ils veulent que tu me remplaces. Aussitôt—je me suis préparé à quitter la série.’”
“Vers la fin de 1959, j’avais signé tous les documents du contrat établissant que je devais le remplacer—un changement graduel dans ‘Au nom de la loi’. Steve, avec la permission des producteurs d’Au nom de la loi’, devait avoir un peu de temps libre pour interpréter le rôle principal d’un film produit par Frank Sinatra. Steve et moi devions alors commencer à partager 11 épisodes comme partenaires. En signe de bienvenue, lors de mon premier jour sur le set, Steve me dirigea vers une ancienne coccinelle Volkswagen, me fit asseoir sur le siège avant du passager et m’emmena instantanément faire le tour du studio de Republic. A vive allure. D’une main experte. Cela m’embarrassa quelque peu car la Volkswagen était la seule voiture à laquelle j’étais habitué. J’en possédais deux aussi et j’avais déjà fait accidentellement le tour du propriétaire, mais certainement pas avec une telle passion et une telle expertise. Lui et l’équipe de tournage de ‘Au nom de la loi’ furent accueillants; vraiment accueillants. Malheureusement je ne pas dire la même chose de notre réalisateur, George Blair, qui me regardait comme si j’étais un moustique malavisé. Les nouveaux scripts ne pouvaient pas avoir été plus encourageants, batissant une vraie complicité entre Josh Randall (Steve) et Jason Nichols (moi). Le fait que Steve soit autant en phase avec son personnage, rendit les choses faciles pour nous deux et nous laissa la possibilité de faire un peu d’improvisation. Par exemple, dans deux épisodes particuliers, la conclusion devait voir les deux chasseurs de primes quittant joyeusement le bar local. Nous avons lu les scènes avec le réalisateur et eûmes l’impression qu’ils étaient d’accord mais du côté plat. Steve eut soudainement l’idée qui se concrétisa comme suit: Dans ‘Triple Vice’, l’on trouve Jason attablé dans le bar local, construisant délicatement un building avec des allumettes. Josh entre alors avec des informations sur leurs futures proies. Jason écoute mais, totalement concentré, continue à bâtir son building. Josh se plante devant Jason pour attirer son attention, détruisant accidentellement et complètement l’œuvre d’art de Jason. Finalement Jason est furieux et la paire sort du bar en se disputant. Dans ‘A House Divided’ à la suite de quelques mots chauds, Jason quitte le bar. Josh y pense puis sort pour régler le différend à coups de poing. Le patron du bar dans un silence de mort attend l’issue de la furieuse bataille couronnée par un terrible ‘Whop!’ suivi par un corps volant dans les airs à travers la porte battante pour atterrir sur le sol du bar. Enfin apparait Josh ouvrant lentement la porte battante d’un bras en se tenant la mâchoire de l’autre. Fin de la scène.
“Le vieux professeur de Steve, Sanford Meisner, était un excellent acteur et professeur. J’ai travaillé avec lui dans une pièce, ‘The Bird Cage’. Il eut un certain nombre de merveilleux étudiants, Steve, Richard Boone et Jan Merlin notamment. J’ai toujours bien aimé travailler avec les étudiants de Sandy.”
“‘Au nom de la loi’, bien sûr, était un western, mais la plupart de mon travail jusqu’à ce moment-là n’avait eu que peu à voir avec l’équitation, aussi je n’aurais pas pu être plus heureux quand on m’introduisit auprès de mon cheval Flax, un magnifique quarter horse arabe…une jument prénommée ainsi pour la couleur de sa crinière et de sa queue, c’était un animal magnifique. Au début Steve et moi montions un peu ensemble. Il avait fière allure sur un cheval. Bien sûr, il voulut faire la course avec nos chevaux. Lors d’un des duesl mon Flax fut définitivement le meilleur. Un jour, comme nous revenions vers le studio, il dit à quelqu’un mais je ne sais plus qui, ‘Nous devons trouver un nouveau cheval pour Jason.’ Avant que je n’ai eu le temps de discuter du sujet avec lui, nous apprenions la mauvaise nouvelle de la continuation de la grève des Scénaristes (1960). Celle-ci avait débuté quelque temps auparavant, à l’époque où nous avions encore devant nous les scenarii de quelques épisodes introduisant Jason Nichols. A la fin, les producteurs utilisèrent sans succès d’autres scripts des époques antérieures pour tenter de conserver les deux rôles de Josh et Jason. Ceci, ajouté à l’annulation du tournage du film de Frank Sinatra, me remit dans le circuit et Steve termina seul la dernière saison de ‘Au nom de la loi’.”
“Steve ne me critiqua jamais ni mon travail, à l’exception d’une occasion. Après que nous ayons travaillé ensemble pendant un moment, il dit, ‘Tu sais que tu m’imites, le sais-tu?’ Question à laquelle je répondis, ‘Je suis sûr que non…je me mets un point d’honneur à ne pas le faire.’ Mais, un peu après cette scène, alors que nous regardions quelques rediffusions de scènes, j’ai trouvé qu’il avait raison. Hey, peut-être que j’ai joué Jason imitant Josh? Steve et moi nous séparâmes amicalement. Je lui fus vraiment reconnaissant. Je pense que ‘Au nom de la loi’ fut une étape dans ma carrière. Je ne fus pas surpris de son succès.”
L’un des aspects uniques de la série fut la carabine à levier Winchester Modèle 1892 dont Steve McQueen scia une partie du canon. Il la transforma en un grand révolver de ceinture et l’appela ‘’Mare’s Laig ou Leg. C’est un Hog’s leg, seulement ça cogne plus fort.” En plus de son aspect plus trapu, le fusil avait la boucle du dispositif d’armement élargie et arrondie afin de permettre à McQueen de l’armer avec une seule main. Pour augmenter son apparence, la cartouchière avait la forme d’une boucle emplie de vieilles et grosses cartouches de calibre 45/70, cartouches qui ne pouvaient en fait pas être tirées dans la Winchester de calibre 44/40, mais à l’écran elles semblaient plus dangereuses.
Steve McQueen ne fut pas déçu quand “Au nom de la loi” fut supprimée, une carrière de vedette du cinéma étant dans son collimateur. Après une flamboyante carrière sur le grand écran, McQueen décéda d’un cancer à 50 ans, le 7 novembre 1980, avec sa troisième épouse et ses deux enfants à ses côtés.

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7066
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar lafayette » 12 janv. 2016 22:18

Intéressant épisode le 42 L'Otage avec Lee Van Cleef, dans le rôle de Kane, cette fois un bandit, et Josh Randall qui jette l'étoile de shérif dont on veut l'affubler en fin d'épisode.
Des ressemblances avec Le Train sifflera trois fois.

Intéressant sujet de Demerval ci-dessus posté le 29 décembre, je le prends comme cadeau d'anniversaire! :sm57:
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4893
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 13 janv. 2016 21:35

Ah oui je me souviens bien que j'avais été étonné de voir Lee s'appeler Kane mais faudra que je le revois...
Josh RANDALL lui c'était un chasseur de primes, un vrai...
Image

RIO KID
Etranger
Messages : 7

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar RIO KID » 22 mars 2019 13:23

Petites Questions aux grands westerners que vous êtes:
Je viens de visionner l'épisode "Vengeance" (Vendetta) épisode 64 de la 2ème saison.
C'est un des plus mauvais épisode de la série selon moi.
Dans cet épisode tourné exclusivement en studio on remarque par 2 fois des stock-shot (plutôt rare dans la série).
Il me semble reconnaître "La charge héroïque"; Pouvez-vous confirmez?
Quant aux indiens descendant dans la rivière ?????

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2249
Localisation : depts 13 et 05

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar major dundee » 22 mars 2019 22:17

Oui, celui avec le fort et l'exécution annulée...faudrait le revoir, j'avais rien remarqué à l'époque il me semble.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2505

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar limpyChris » 23 mars 2019 13:05

Jamais vu cet épisode auparavant ; je viens de jeter un coup d'oeil sur DM, ai fait un visionnage en diagonale rapide et, oui, la sortie de la colour guard au 'Fort Carson' Wyoming est bien extraite de "La charge héroïque" ; quant aux Indiens entrant dans la rivière, il doit s'agir de "The Big Sky / La captive aux yeux clairs". Pas du 100% car je n'ai pas vérifié, et je suis modeste :wink: mais pas mal sûr quand même.
Je me trompe ou il n'y a pas eu de belle copie bien restaurée de ce classique, de cette bouffée d'air pur ... ??!!
Je vais essayer de revenir vous poilàgratter dans une quinzaine ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

RIO KID
Etranger
Messages : 7

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar RIO KID » 24 mars 2019 9:45

Je ne suis pas loin de partager ton avis. Il me semble aussi reconnaître les indiens du film "Thé big sky".
Pour en revenir à la série que j'apprécie énormément je suis assez critique sur les décors en extérieur qui sont souvent les mêmes.
Sans parler du décor quasi unique de la ville.

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2249
Localisation : depts 13 et 05

Re: Au Nom De La Loi - Wanted Dead or Alive - 1958 à 1961 - Steve McQueen

Messagepar major dundee » 05 avr. 2019 17:39

Je peine à retrouver les épisodes avec mon coffret bidon et peu pratique...certes discount par rapport à celui qu'on trouvait il y a quelques années, ceci dit les dvd's sont les memes que dans l'édition "prestige"...
Voilà l'objet du délit (voire du délire):

Image

Par souci d'économie, ces cochons de Studio Canal ont sorti ce truc, disponible pour un tas d'autres séries, d'ailleurs bien visibles sur les cotés du boitier, ce qui fait qu'en fait le coffret "Au nom de la loi" n'est pas identifié en soi, un étui cartonné qui se glisse autour de la boite principale se contente de mettre quelques visuels de la série...Le pire est à l'intérieur ; les dvd's sont disposés, enfin "empilés" sur un espèce de tourniquet comme des cd's vierges, du coup, pour prendre un dvd en particulier, il faut déplacer tous les autres qui sont au dessus...en plus avec le temps, ils vont finir par s'abimer en restant comme ça. Je crois que je vais les mettre dans des pochettes papier spéciales pour cd, au moins ça sera plus pratique...



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité