Johnny Guitare - Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
rhettbutler
Cavalier solitaire
Messages : 116
Localisation : Nord

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar rhettbutler » 29 déc. 2014 0:52

Épatant, le personnage de Sterling Hayden ne cesse de nous surprendre tout au long du film et le scénario est vraiment intéressant. Le parallèle entre un monde qui se développe(chemin de fer) et ceux qui souhaitent que le monde ne se transforme pas.
Tout cela mêlée a une histoire d'amour discrète mais passionnelle comme je les aime. Fusillade, course-poursuite, provocation et Hold UP, à voir d'urgence
Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime.

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6427

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Longway » 05 janv. 2015 18:50

Fiche Télé 7Jours.
Diffusion : Lundi 7 Janvier 1974 sur la troisième chaine de L'ORTF.

Image

( Collection Pass )

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Trane » 16 avr. 2016 12:26

Encore revu, avec admiration, si je ne devais garder que Un western ce serait sans doute celui là ! Alors que je suis souvent influencé par l'acteur et que Sterling Hayden, en général, me plais moins que Burt, Gary ..ici il est génial dans un film génial..je fais ci dessous quelques citations de la discussion "autour du feu" mais je les ai limité car il y en avait trop que je partageais!

chip 01 Oct 2011
--Pour " Johnny Guitar", qui est pour moi, le plus beau film de l'histoire du cinéma, un western magique, rêvé, la moindre critique négative m'indispose, mon admiration pour le chef-d'oeuvre de Nicholas Ray est sans doute excessive. On peut, bien sûr, ne pas l'aimer et le dire, mais j'ai du mal à comprendre, et n'en doutons pas, il aura ici des détracteurs, que je ne lirai peut-être pas...--

limpyChris le 01 Oct 2011
--Époustouflé par le choix des couleurs de la garde-robe--

Pike BISHOP le 02 Oct 2011
--Non, ce qui m'a d'abord frappé, c'est la fluidité, le naturel, la perfection des séquences ...de présentation..
des lieux, des personnages, il y a un enchainement de séquences d'un naturel rare et qui mettent en place tout
l'écheveau du film..--

yves 120 le 02 Oct 2011
--Sterling Hayden en est grandi et s 'en sort majestueusement--

jaceddy le 04 Oct 2011
--Johnny Guitar restera un des grands moments du western, voir mythique--

Alec Longmire le 04 Oct 2011
-- le jeu de Mercedes McCambridge, qui m'a toujours un peu paru exagéré, outré, presque caricatural. --
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12425
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar lasbugas » 20 janv. 2018 11:41

Image
Image

Ludovic232323
Etranger
Messages : 9

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Ludovic232323 » 19 mars 2018 16:30

Salut ! En ce qui me concerne, j’ai adoré ce film qui met en avant l’histoire de deux femmes. Il faut avouer que c’est rare de voir des westerns avec des protagonistes féminins. Selon moi, Joan Crawford et Mercedes McCambridge étaient excellentes dans leurs prestations. Je mettrai donc un 8/10 pour Johnny Guitare.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7281
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Sitting Bull » 19 mars 2018 17:12

Puisqu'on en reparle, je n'ai pas pu résister. :D
Quelle merveille ce film.

Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4849
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 28 mai 2018 9:42

Bonjour.

J'ai réussi à le revoir hier soir sur Arte... Encore une fois je ne me souviens plus si j'en ai parlé jadis dans cette section lui étant consacrée...
Je crois que ce film est l'un des derniers gros budgets de REPUBLIC PICTURES. Il a des qualités indéniables comme ces superbes décors naturels, une galerie d'acteurs connus dans notre genre comme Scott BRADY (Dancing Kid), Sterling HAYDEN (Johnny "Guitare" Logan), Ward BOND (Mc IVERS), Ernest BORGNINE et Royal DANO.

Dans les seconds rôles on peut aussi en reconnaître dans les miliciens vêtus de noir post-funérailles (je me demande d'ailleurs si le scénariste du film LE DIABLE DANS LA PEAU de George SHERMAN avec Audie MURPHY, Félicia FARR et Stephen Mc NALLY ne s'en est pas inspiré car dans les deux cas la poursuite débute après un enterrement aussi avec des cavaliers en tenue de deuil) comme Ian Mc DONALD et Frank FERGUSON (le marshall)(je crois)...

Mais je n'arrive toujours pas à m'y faire... Les deux principales actrices, Joan CRAWFORD et Mercedes Mc CAMBRIDGE (surtout connu aussi pour avoir été la "Voix" du Démon ensuite dans L'EXORCISTE de William FRIEDKIN en 1973) en font trop (mais ce n'est que mon avis...). Je ne sais pas laquelle des deux me déplaît le plus mais je dirais tout de même Mc CAMBRIDGE (l'accusation directe après le braquage de la banque, l'incitation au lynchage... Alors que le représentant de la loi est dans le coin... On se demande à quoi il sert ! Les mensonges pour arriver à ses fins...). Le duel final entre femmes est une bonne idée inhabituelle et qui a dû faire un drôle d'effet à la sortie du film...

La fuite dans les montagnes, le décor imposant de la maison de jeux de Joan CRAWFORD puis sa destruction (J'ai aussi vu que l'incendie du bâtiment sera repris bien plus tard dans BONANZA en 1971 (LE FEU DANS LES YEUX, en VO "THE NIGHT VIRGINIA CITY DIED" où les habitants de la ville doivent faire face à un mystérieux pyromane)... On voit le nom VIENNA sur le devant quand les cavaliers partent)...

Mais malgré tout, je le redis je ne critique nullement celles et ceux qui l'apprécient... Je crois que je n'arriverais jamais à accrocher complètement... :?
Image

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7194

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar chip » 28 mai 2018 10:06

Revu pour la énième fois hier soir en compagnie de Johnny Walker ( et en VO ,merci Arte), rediffusé cet après-midi, je crois que je vais encore céder à la tentation, mais sans Johnny...

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4849
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 28 mai 2018 10:14

Bonjour Chip.

Je confirme qu'il repasse à 13h35 aujourd'hui mais devant sortir pour un rendez-vous médical je me contenterai d'une autre occasion en dvd ou si Arte le repasse dans les semaines à venir pour me refaire une opinion.
Image

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7194

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar chip » 28 mai 2018 17:11

Toujours MON film préféré ! les dialogues qu'échangent Hayden et Crawford m'émeuvent toujours autant et le visage halluciné de Mercedes Mc Cambridge après l' incendie de Vienna's me glace à chaque fois, pour moi , le plus lyrique et le plus beau des westerns.

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1869
Contact :

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Moonfleet » 28 mai 2018 17:43

L'un de mes préférés aussi. Un western absolument sublime !

Une fois n'est pas coutume mais mon long avis datant de 2012 sur ce chef-d’œuvre qui obtient d'ailleurs une moyenne assez phénoménale sur le site.

Avatar du membre
bigdede
As de la gâchette
Messages : 573
Localisation : Région Parisienne

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar bigdede » 28 mai 2018 18:58

Voilà ce que j'ai écrit aujourd'hui-même dans un autre topic:
https://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?f=5&t=19252&start=75

Je fais un copier/coller:

Si j'ai bien compris le sujet du topic, il s'agit d'une initiation au western.
Alors, à propos de Johnny Guitar, comme je l'ai dit en racontant ma vie sur un autre topic (à propos de la notion de chef d'oeuvre) la vision de Johnny Guitar a été pour moi le révélateur de ce que pouvait m'apporter le Cinéma (avec un grand "C").
Alors, je me répète:
Je l'ai vu à sa sortie, je devais avoir quinze ans. Jusqu'à là je considérais le cinéma comme un passe-temps, un amusement. A l'époque j'y allais quatre ou cinq fois par semaine. On n'avait pas la télévision dans ces années là.
Les westerns que l’on appelait alors « films de cowboys » étaient considérés comme des films récréatifs pour enfants : un « gentil » combat les « méchants » et embrasse l’héroïne à la fin. Dans la cour de récré à l’école le lundi on jouait aux cowboys et aux indiens en essayant de refaire le film qu’on avait tous vu le dimanche dans le cinéma de quartier.
Et c’est là avec Johnny Guitar que j’ai reçu un choc qui a changé complètement mon rapport au cinéma. A tel point que je suis resté trois séances de suite (à l’époque dans les cinémas permanent on ne vidait pas les salles à chaque entracte.) C’est ce jour là que j’ai découvert sans trop savoir pourquoi que le cinéma pouvait être autre chose qu’un passe-temps agréable.
Le lendemain j'en parlais avec mon prof de français alors qu'on étudiait une pièce de Corneille. Bien sûr, elle m'a envoyé sur les roses.
Mais à partir de ce jour, j’ai appréhendé les films avec un regard différent, affinant mes goûts, choisissant mes programmes, gravissant mes échelons de cinéphile.
Il faut voir ce film comme on va au théâtre voir une tragédie grecque avec ses conventions, ses codes, différents certes du Western classique.
Je ne sais pas si tu as essayé de conseiller à ton amie de regarder le film hier soir sur Arte. Cela aurait pu être une bonne tentative d'initiation. :wink:
What was the difference between the West of motion pictures and the West as you knew it ?
There's only one thing I can answer that with, and that's another question. What's the difference between daylight and dark ?
Ted French to Kevin Brownlow

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2849

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar Hombre » 28 mai 2018 20:30

:num1

Pour moi aussi, énième vision et toujours sous le charme.
Magnifique !

Avatar du membre
yves 120
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5625
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar yves 120 » 28 mai 2018 20:39

Comme le dit si bien Moonfleet lui même " une fois n 'est pas coutume "
Et là ayant lu cette merveilleuse critique de plus très juste , parfaite est à la hauteur du film en question je ne peux que dire , non en fait ! je te tire mon :sm43:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2208
Localisation : depts 13 et 05

Re: Johnny Guitar - 1954 - Nicholas Ray

Messagepar major dundee » 28 mai 2018 20:52

Exact, un site qui vaut le détour (il fait partie de mes favoris) ; je suis presque toujours d'accord avec les articles concernant les films, et ,grace à vous, et à DVD Classic, j'ai découvert certains films (et plus tard acquis le dvd). Des analyses pertinentes, par des passionnés.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités