Femme ou démon - Destry rides again - 1939 - George Marshall

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 841
Localisation : Région Parisienne

Re: Femme ou démon (Destry Rides Again) - George Marshall - 1939

Messagepar Trane » 09 mai 2010 22:47

Iorek a écrit :J'ai vraiment bien aimé ce film. L'humour m'a plu car il s'arrête juste où il faut pour ne pas tomber dans la lourdeur (avec le perso russe on s'en approche). Pour moi tous les rôles sont très bien joués, je ne comprends pas james qui qualifie Stewart de peu crédible :? car ce personnage lui va comme un gant (il y a du commun avec Ransom Stoddard d'ailleurs :)). J'ai apprécié le coup de la chemise du shérif qui revient tout le temps, symbolisant bien la relation entre lui et Destry, avec cette note d'humour, puis d'émotion quand il meurt. D'ailleurs très bonne prestation aussi ce shérif joué par Charles Winninger.

Je viens de découvrir ce film et j'ai beaucoup aimé, il a toutes les caractéristiques des Western "classiques",même si il porte son age. Je suis d'accord avec Iorek par rapport à "Liberty Valance" et James Stewart montrera par la suite sa grande classe dans les Westerns (et ailleurs). Marlène Dietrich s'en sort très bien.. Le personnage du russe est effectivement un peu chargé mais cet acteur se retrouve encore plus délirant dans "Hellzapoppin" (1941) qui est mon film comique de référence, donc je l'apprécie..Ma note : 8 (moyenne 7 pour 9 votes).
Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Et une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme. (Lana Turner)

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5165
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 01 juil. 2011 10:40

Quand j'ai acheté le dvd vers 2009 je crois j'étais plutôt sceptique mais je suis de votre avis...Un bon western comique avec de grands noms qui plus est...Recommandé pour les membres de ce forum qui ne le conaissent pas encore! icongc1
Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 3058

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar pass » 01 oct. 2012 19:42

La première représentation à Paris au Caméo le 12 Novembre 1946 en version française .

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 841
Localisation : Région Parisienne

Re:

Messagepar Trane » 24 nov. 2012 12:16

CaptainBlood a écrit :Revu avec beaucoup de plaisir ce superbe western rythmé qui ne semble pas faire l'unanimité ici et c'est bien dommage.
L'arrivé de James Stewart dans la petite ville puis la longue séquence dans le saloon annonce un western comédie avec cette première partie hilarante. On a droit également à quelques très bonnes chansons de Marlene Dietrich. C'est un régal.
Ensuite l'histoire reprend le dessus et le côté dramatique avec.
C'est un western passionnant, bien écrit et bien joué par James Stewart, déjà génial, et Brian Donlevy impeccable.
9/10. Chef d'oeuvre


Je ne peux qu'approuver, étant un fan de James Stewart cela n'est pas étonnant, et cette nouvelle vision me fait confirmer ma note d'il y a deux ans (voir ci dessus). Je vais attendre d'arriver en 1954 pour revoir le remake..
Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Et une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme. (Lana Turner)

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7436

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar Longway » 09 avr. 2014 18:03

Fiche Télé 7Jours.
Diffusion : Dimanche 11 Décembre 1966 sur la deuxième chaine de L'ORTF.

Image

( Collection Pass )

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23970
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 05 juil. 2014 11:13

photo retouchée par l'ami Metek :applaudis_6:
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5094
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar Yosemite » 25 août 2014 21:55

Boris Alexanderovich Stavrogin dit "Callahan" (Mischa Auer) joue son pantalon au jeu et… le perd face à la fort envoutante Frenchie (Marlene Dietrich).

Image
Image
Image

Un jeu très juste et des dialogues qui l'illuminent.
Superbe western, traditionnel dans son récit, original voire audacieux dans sa mise en scène.

Beaucoup de talents d'un bout à l'autre de la production assurément.


Dès la fin du générique de début, Marshall nous offre un discret mais fort esthétique mouvement de caméra qui nous emmènera de la porte du saloon à l'étage supérieur de celui-ci, afin de nous faire partager une partie de carte qui s'y dispute.

A cet instant, Kent (Brian Donlevy), le patron du saloon, et de la ville, supervise la salle du bas où les clients s'empressent pour boire et applaudir Frenchy (Marlene Dietrich) qui fait son numéro.
Image

Un beau plan qui donne le ton du film. Un propriétaire de saloon dominateur, un cadrage et un positionnement de caméras recherchés et une belle animation de la foule en bas. C'est un des nombreux points forts de ce western, dans les séquences montrant une foule (dans le saloon la plupart du temps), qu'il s'agisse de bagarre, de danse, de ruée vers le comptoir,il y a vraiment une animation d'ensemble. Il se dégage de ces mouvements une impression de réalité humaine tant chacun des personnages oeuvre au profit de la narration ; on ne peut que saluer la qualité de la direction artistique exercée par Marshall.


Ce qui est sans doute le plus plaisant dans ce western c'est l'alchimie réussie entre le propre des westerns que sont : la dramaturgie et la tension ambiante avec l'humour (élégamment porté par les acteurs) et la qualité des dialogues.
Faire de l'humour au cinéma est une des choses les plus compliquées qui soient me semble-t-il. Enfant grandissant, je me souviens avoir rapidement cessé de rire devant la télévision face à la grande majorité des films qui se voulaient comiques.
A contrario, le continuais à m'amuser follement devant les représentations théâtrales du genre vaudevilles (la plupart d'entre nous ont forcément connu "Au théâtre ce soir").
Et pourquoi donc le rire se maintenait-il d'un côté et sombrait-il de l'autre ?
A mon avis, ceci était largement dû au centrage du jeu sur les acteurs dans le théâtre (les autres éléments, particulièrement les décors, étant moins ambitieux que dans le western) ; cependant et plus encore, je crois que cette prévalence de l'humour théâtral est due aux dialogues.
Aux dialogues, aux intonations, aux voix travaillées et à tous les signifiants gestuels ou autres qui les accompagnent.

Je postais hier une capture de James Stewart aux rayon "bagarre" sur laquelle il conclut un bon ramponneau avec une mimique sortie d'on ne sait où. Impossible de ne pas évoquer non plus le dialogue qui précède la bagarre entre Lily "Bellichka" (Una Merkel) et Frenchy (Marlene Dietrich) : c'est un régal, et les propos sont si soigneusement acérés que ça fait rire car finalement, on se demande comment elles n'en viennent pas plus tôt aux mains alors que devant notre écran, nous spectateurs, on les imagine déjà se castagner !
Alors forcément, pas de bon humour sans excellents comédiens, mais pas de bon humour non plus sans finesse voire sans tendresse. Le geste répété de Destry (James Stewart) à l'égard du shérif Washington Dimsdale (Charles Winninger) qui consiste à lui refourrer un pan de chemise sous la ceinture est amusant jusqu'au moment où ce geste se répètera une dernière fois car Washington est mort. Et là, naturellement, la transition entre comique et dramatique est assurée.

J'évoquerais également cette scène extraordinaire à la fin de laquelle Tom se fait virer pars Frenchy après une visite chez elle. Elle est en train de le foutre dehors sans ménagement, lorsque soudain elle se prend les pieds dans un obstacle invisible du spectateur et vlouf ! Jaillessement de plumes et de froufrous :shock:
Image

Tom se retourne avec un air un peu ahuri mais toutefois flegmatique : rapide constat, rien de grave, il reprendra sa marche vers la sortie...
Image

Dernier petit mot concernant James Stewart. Il n'est pas sans m'évoquer un acteur français que j'adorais : Bourvil.
Un peu le même côté décalé, inattendu dans ses réactions, doté d'un regard tendre et pourtant bien vif. Des acteurs qui font partie des grands tout simplement parce qu'ils sont eux-mêmes, uniques, inattendus et inimitables.

Un western magnifique.
Yo.

Avatar du membre
Compte Supprimé 0A
Tunique bleue
Messages : 306

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar Compte Supprimé 0A » 12 févr. 2016 15:29

Excellent western !

George Marshall nous met encore une bonne pointe de comédie mélangée au drame.

"Femme ou démon" c'est un James Stewart vêtu de noir, dans une ville un peu paumée question justice et organisation, de sa grande réputation Stewart arrive mais avec des valeurs différentes à ce qu'on voit d'habitude dans l'ouest, il veut éviter de toucher les armes. Un western anti-système ou bien parodié ? Quoi qu'il en soit, on passe un très bon moment, entre Marlène Dietrich qui joue une vraie diablesse, l'adjoint au shérif et ancien shérif grand ami de Stewart, débordé, naïf et drôle, au rituel avec Stewart pour remettre sa chemise à chaque fois. D'autres grands acteurs habituels, pas mal de situations comiques, par un moment un trio se forme entre l'adjoint shérif, Stewart et Boris un russe fou fou, en fond l'histoire d'amour naissante entre le shérif et la femme, et le film se termine un peu de façon tragique, comme si ça donnait du piment pour terminer le film, comme si on avait terminé quelque chose de grand ! Pas loin du chef-d'oeuvre. Excellent.

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8482
Localisation : oregon

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar lasso » 26 avr. 2016 10:04

Une merveilleuse comédie_Western par le talentueux George Marshall, se passant presque exclusivement dans
le grand Saloon de Bottleneck. C'est du Grand Cinéma, un excellent choix d'acteurs et une ambiance
formidable dans et autour du Saloon. Le noir et blanc lui va à merveille.
On semble bouder ce Western sur WM, alors que c'est une merveille.!!!

en allemand LE GRAND BLUFF


Image......Image
ImageImageImage

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7506

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar chip » 26 avr. 2016 10:38

Je ne boude aucun film où apparait Marlene, et celui-ci est un de ses meilleurs .

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8482
Localisation : oregon

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar lasso » 26 avr. 2016 15:23

je me disais aussi !

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1896
Contact :

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar Moonfleet » 26 avr. 2016 15:50

Je ne le boude pas non plus ;bien au contraire.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23970
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 03 nov. 2018 10:44

avis LAL nov.2018
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1896
Contact :

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar Moonfleet » 10 mai 2019 14:33

Image



Femme ou Démon (Destry Rides Again, 1939) de George Marshall UNIVERSAL

Sortie USA : 30 novembre 1939

Voilà une faste année qui se terminait en beauté avec, certes non pas un chef-d’œuvre, mais un film éminemment agréable. Face à La Chevauchée Fantastique et Sur La Piste des Mohawks de John Ford, Pacific Express de Cecil B. DeMille, Le Brigand bien aimé d'Henry King ou Les Conquérants de Michael Curtiz, Femme ou démon est pourtant resté injustement en retrait, abusivement taxé de "comédie westernienne sympathique mais sans prétention", alors qu’il n’avait pas tant que ça à rougir de la proximité de ses autres illustres titres. Destry Rides Again (de son vrai titre d’après le roman de Max Brand adapté à de multiples reprises) raconte l’histoire d’une ville régentée par le propriétaire d’une maison de jeu (Brian Donlevy) et dont les habitants vont faire appel au fils d’un impitoyable homme de loi, Tom Destry (James Stewart), et le nommer shérif avec l’espoir qu’il réussisse à faire cesser cette "dictature". Mais ce dernier se révèle être un "Tenderfoot" peu crédible en homme de loi, qui va d’abord faire l’objet de sarcasmes et de quolibets en tous genres sans qu’il ne s’en offusque outre mesure. Son passe-temps est de tailler des ronds de serviette dans des morceaux de bois ; il n’arrête pas de raconter des fables et anecdotes moralisatrices et refuse de porter des armes pour ne pas s’attirer des ennuis. Il va pourtant mener à bien sa mission sans coups de feu ni violence, tout au moins au départ, aidé en cela par la maîtresse de son pire ennemi, l’entraîneuse French (Marlene Dietrich)...


Image

Tout d’abord, mettons les choses au point car beaucoup craignent les comédies westerniennes : il s’agit plus d’un western avec beaucoup d’humour que d’une farce ou d’une parodie ; à ce propos, pour s’en convaincre, il suffit de voir le final dramatique et poignant qui n’aurait jamais eu sa place à l’intérieur d’une comédie. En fait, George Marshall, prolifique artisan dont Femme ou démon pourrait être l’un des meilleurs films, réussit le tour de force de changer de ton d’une séquence à l’autre en gardant une certaine fluidité et sans que l’unité en soit chahutée, passant avec maestria de la comédie au drame, de la romance au western sans que jamais cela nous gêne, sans que ce ne soit lourd ou indigeste une seule seconde. De plus, il a merveilleursement réussi à saisir l'effervescence de cette petite ville ; son film respire la vitalité.

Un petit joyau superbement dialogué, finement et intelligemment écrit, et qui voit en James Stewart le parfait interprète de ce personnage à la fois honnête et roublard, tout droit sorti d’un film de Frank Capra avec qui l’acteur commençait à l’époque une collaboration fructueuse et inoubliable. Le personnage de Tom Destry a beaucoup de point commun avec le Jefferson Smith de Capra qu’il joua la même année, comme si ce dernier après être sorti du Sénat s’était rendu dans cette petite ville y appliquer ses principes démocratiques pour y faire place nette. Doux et innocent mais la seconde suivante capable d’autorité et de colère ; son visage décomposé et inquiétant après la mort de son ami, sa façon de boucler son ceinturon avec une étonnante violence rentrée préfigure les rôles qu’il aura à tenir dans les westerns d’Anthony Mann.


Image

Un régal qui voit aussi Marlène Dietrich dans un de ses rôles les plus attachants (dévolu au départ à Paulette Goddard), celui d’une "Saloon Gal", tiraillée entre l’amour que lui porte son patron, le tyrannique Brian Donlevy (grand habitué des personnages de ce genre, surtout en cette année 1939 où on le voit quasiment dans chaque western important), et ses sentiments envers ce "héros" d’un nouveau genre que se trouve être Destry. Ils forment tous deux un duo inoubliable. Il faut la voir, agonisant dans les bras de James Stewart, s’essuyer d’un revers de main le rouge à lèvres pour que ce dernier garde d’elle un souvenir ému en l’embrassant ; il lui avait fait auparavant la remarque comme quoi elle devrait enlever ce maquillage outrancier afin d’être encore plus belle. Un très beau moment parmi tant d’autres délectables dont la première ‘prise de bec’ de Frenchy et Destry, l’entraîneuse jetant à la figure du nouveau shérif adjoint tout ce qui lui tombe sous la main ou encore les trois chansons que Marlene interprète, écrites par les duettistes habituels Frank Loesser et Friedrich Hollander.


Image

Avec sa tripotée de savoureux seconds rôles, Femme ou démon finit de convaincre et d’emporter l’adhésion. Alors qu’on les prend tous au départ uniquement pour des faire-valoir comiques, ils s’humanisent tous au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Que ce soient Charles Winninger (l’ivrogne du village retrouvant l’estime de soi en étant nommé shérif alors qu’au départ cette ‘élection’ avait été montée de toute pièce par les escrocs de la ville afin que ce représentant de la loi ne leur fasse pas d’ombre et soit à leur botte), Mischa Auer, Una Merkel, Irene Hervey ou Jack Carson, ils se révèlent tous au final bien plus intéressant qu’on aurait pu le croire au départ, chacun d’eux évoluant et gagnant notre sympathie. D’ailleurs, les ‘gags’ récurrents de cet attachant western ne servent d’ailleurs eux non plus pas uniquement à nous faire sourire mais se révèlent parfois le point de départ de très belles idées dramatiques ; voire l’exemple de celui voyant James Stewart remettre la chemise correctement dans le pantalon du shérif à chaque fois qu’il se trouve en face de lui qui sera l’occasion d’un joli moment d’émotion à la mort de ce dernier. Appréciant énormément l’histoire, George Marshall tournera lui-même un des remakes de son film en 1954, Le Nettoyeur (Destry), avec Audie Murphy dans le rôle titre.

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15214
Localisation : Canada
Contact :

Re: Femme ou démon - Destry Rides Again - George Marshall - 1939

Messagepar metek » 27 juil. 2019 20:07

James Stewart, Marlene Dietrich - Destry Rides Again (1939)

Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités