Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1975 - Stuart Millar

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasbugas
Major
Messages : 12600
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1974 - Stuart Millar

Messagepar lasbugas » 18 mai 2011 12:58

Image
Modifié en dernier par lasbugas le 23 mai 2011 19:36, modifié 1 fois.
Image





Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15148
Localisation : Canada
Contact :

Re: Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1974 - Stuart Millar

Messagepar metek » 06 nov. 2011 2:08


Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4023
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1974 - Stuart Millar

Messagepar Abilène » 18 déc. 2011 19:22

Image
Image







Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5086
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1974 - Stuart Millar

Messagepar Yosemite » 14 déc. 2012 23:19

Sincèrement, en commençant ce western, je m'attendais à voir un navet que je ne parviendrai jamais à consommer en entier.
Bon alors certes, c'est somme toute assez médiocre, Richard Jordan (Hawk) est vraiment très mauvais, la façon de filmer en abusant des plans en plongées inutiles voire dans des positionnements de caméra complètement inesthétiques et tout aussi inutiles :
Image

Le scénario est minimaliste, le personnage du jeune indien est insipide sauf à faire-valoir les deux adultes sur leur radeau... bref cela pourrait être nullissime mais pourtant : Je suis arrivé à le regarder sans effort jusqu'à la fin ! :sm75:

Alors la faute à qui ? Je ne sais pas trop : les dialogues sont parfois marrants il faut le reconnaître.
Les deux vieux là, Katha & Jo, à force de cabotiner comme pas permis en deviennent amusants de complicité...
Et je crois que ces deux dernières lignes résument tout ce qui m'a permis de trouver ce western au ton loufoque, plutôt agréable.

A ne pas prendre au sérieux, à ne pas trop rapprocher quand même, du premier, le fameux "True grit" avec lequel aucune comparaison n'est vraiment permise si ce n'est les allusions suggérées par le réalisateur lui-même.

Une question pourrait-être : que serait-il advenu de ce film, s'il n'avait pas été une suite du premier ?
Là, l'indulgence aurait sans-doute été moins de mise.
Yo.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités