Fureur apache - Ulzana's raid - 1972 - Robert Aldrich

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Colin
Pied-tendre
Messages : 15

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Colin » 31 janv. 2010 11:28

je viens de voir ce film à la TV hier . je pensais que c'était un vieux western, surpris quand même par les scènes violentes et discutables(les indiens prélèvent le coeur de celui qu'ils viennent de tuer et se le passent comme une balle...) mais j'ai vu ensuite qu'il était de 1972. Donc contemporain à Il était une fois dans l'ouest par exemple
je suis donc déçu par certains mouvements de caméra, travelling dans les collines, zooms etc... qui font parfois série B
la fin est confuse aussi : je n'ai pas compris le plan qui font se séparer les soldats et qui échoue au final.
bref, je suis assez perplexe quand je lis que c'est un bon western

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5325
Localisation : Paris/Touraine

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Vin » 31 janv. 2010 11:31

Dans mes bras amigo :D
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2671
Localisation : Aquaverde

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Pike BISHOP » 31 janv. 2010 11:46

Pourquoi ne pas participer au "Western au coin du feu" avec vos critiques et arguments ?
ça manquait de controverses...
J'ai essayé de montrer en disséquant les séquences qu'il y avait un montage superbe Aldrich
quelque peu malmené par un montage Lancaster plus aléatoire...
De toutes façons, c'est un modèle d'efficacité filmique...
Le plan qui échoue à la fin (il échoue parce que le groupe McINTOSH est anéanti, pas dans le but ultime
la destruction d'ULZANA) si vous avez suivi, c'est du à l'inexpérience du Lieutenant...
Mc INTOSH le dit à la fin..La ruse était d'arriver sans le claironner...
Enfin, chacun sa vision et son goût, c'est en celà qu'il aurait été intéressant de débattre plus haut.
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5325
Localisation : Paris/Touraine

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Vin » 31 janv. 2010 11:49

Ben notre petit nouveau n'a sans doute pas découvert encore tous les méandres du forum :wink:
Image

Colin
Pied-tendre
Messages : 15

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Colin » 31 janv. 2010 14:12

Sans doute...
Je vois que Vin met en fond les 7 mercenaires et je suis navré encore une fois, mais ce n'est pas le meilleur selon moi. mis à part la musique...
Je vais parcourir le site et son forum puisque je vois qu'il est réactif

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5325
Localisation : Paris/Touraine

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Vin » 31 janv. 2010 14:56

Tu trouveras d'autres critiques sur Fureur apache dans la rubrique "westerns au coin du feu".
a nouveau bienvenue, et bonne découverte.

Pour les 7 Mercenaires, je ferai comme si je n'avais pas vu :D
Image

Avatar du membre
Django, le retour
Trappeur
Trappeur
Messages : 3076
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Django, le retour » 15 févr. 2010 23:41

Je viens de regarder Fureur Apache pour la première fois.

L'histoire a été déjà racontée...

Points forts :
- un casting superbe : Burt Lancaster, en vieux guide, est impeccable, escorté par Jorge Luke qui nous livre une prestation remarquable, son jeu étant toujours d'une grande justesse. Sans oublier de quel peuple il vient, il sera fidèle au clan qu'il a choisi jusqu'au bout de la mission. Bruce Davison (avec la voix VF [que j'adore] de Sean Penn)est convaincant dans son rôle de jeune officier qui veut mener à bien sa mission, essaie de se faire respecter par ses subordonnés et, tout en tenant plus ou moins compte de l'avis de son guide, prendra des décisions peu fructueuses. Joaquín Martínez est un chef Apache qui inspire le respect par sa façon de diriger ses guerriers.
- l'histoire se révèle passionnante nous emmenant dans une zone désertique et montagneuse où les Apaches peuvent se cacher dans le moindre recoin.
- la tension sèche, une poursuite haletante avec d'un côté des soldats qui avancent au pas et de l'autre côté des Apaches qui progressent sûrement pour frapper dur.
- les personnages hommes ne meurent pas comme les mouches tombent. Ils succombent parce que, en s'étant battu jusqu'au bout, leur adversaire a été le plus rapide et le plus fort.
- une pointe d'humour nous permet de souffler entre des scènes de violence que l'on devine puisque, finalement, on ne voit pas la barbarie des Apaches.
- une fin loin d'un happy end classique et de circonstance.

Bilan :
Fureur Apache fait partie des grands westerns dans la rubrique "cavalerie et Indiens". Je l'ai trouvé passionnant sans me poser la question à savoir si ce film était paré de racisme ; de toute manière, dans les guerres indiennes (et dans n'importe quelle guerre d'ailleurs), l'horreur et la barbarie est partout. Sans forcément vouloir prendre parti, j'ai une admiration pour l'intelligence du combat des Apaches et une compassion pour ce détachement qui, de chasseur passe à chassé, court vers une mort certaine. Du grand spectacle, des acteurs investis (une préférence pour Jorge Luke, vraiment bon), un western qui vaut le détour réalisé par Robert Aldrich, auteur du cultissime Les douze salopards. Note : 9/10.

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1561
Localisation : Derrière toi...

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar The Cemetery Kid » 14 janv. 2011 22:47

Vu il y a deux jours.

J'attendais beaucoup de ce film et...
... et bien, je trouve que c'est un très bon western dans l'ensemble mais je reste sur l'impression que j'ai pour Bronco Apache et Vera Cruz. Il s'agit de cette sensation d'inachevé. Oh je ne parle pas de travail bâclé, mais je trouve que les westerns de Aldrich ne sont pas des chef d'oeuvres et frôlent seulement le titre d'excellent film. Ce Fureur Apache est un bon western, sanglant, parfois gore, aux effets réussis.
Les paysages sont superbes et j'ai remarqué que les routes qu'empruntaient les personnages étaient rouges et que le film se déroulait généralement au crépuscule, ce qui colle parfaitement bien esthétiquement et formant un contraste parfait avec l'ambiance globale du film, sanglante. Le crépuscule donne un ciel rouge désespéré, comme les actes perpétrés par Ulzana et sa bande. Cette violence est une des forces du film, et les scènes s'enchaînent plutôt bien mais parfois, je trouve que c'est trop décousu.
C'est d'ailleurs là que l'on voit que Fureur Apache est loin d'être parfait. Parfois, on sent pas mal de longueurs et j'avoue avoir décroché de temps à autre. Les cabotinages de certains personnages ne m'ont pas trop plu aussi, mais bon, ce n'est pas ça la faiblesse du film. La réalisation, bien qu'efficace, me semble un peu trop "old school" pour un film de 1972, bien que certaines scènes offrent des prises de vues dynamiques à souhait. Aldrich se rattrape dans les scènes à suspense troublant et pesant, comme celle où un homme voit son chien criblé de flèches et entame une lutte inégale contre les indiens. Le long plan où il remercie le seigneur alors qu'il s'est fait berné est un des meilleurs moments du film, comme la scène, très bonne aussi, de la mère qui crie comme une femme "cliché", et qui se prend une balle en pleine tête. Surprise assurée, suivie d'un suicide de soldat devant l'ennemi pour éviter la souffrance. Ca peut paraître lâche, mais humain.
Les personnages et acteurs sont bien choisis mais le seul protagoniste un peu original et attachant, à part Burt Lancaster excellent même si son personnage a déjà été vu des fois et des fois dans d'autres westerns du même thème, c'est l'indien Ke-Ni-Tay, qui se présente comme un indien vraiment indien aux service des blancs et de l'armée. Son duel à distance, sorte de pistage et course poursuite avec un autre indien renégat dans la montagne rouge est une des meilleures scènes. Le plan final est aussi très bon.
Je note un autre petit point noir, mineur mais tout de même remarquable, celui de la bande son, qui ne s'accorde pas du tout avec l'esprit du film, d'un ton dramatiquement différent.
Le scénario se tient mais ne présente aucune grande originalité, et cela associée aux petits défauts de la réalisation de Aldrich ne fait ni un film parfait, ni un grand film, mais plutôt un très bon film.

Un bon western, que j'avais vraiment envie de voir, ce qui explique pourquoi je suis un peu déçu, mais qui s'avère très efficace, laissant une place majeure au spectacle plutôt qu'à la psychologie et la morale du film, montrées dans ce film mais trop en retrait, dommage. Mais bon, pas d'inquiétude, il est sur ma liste "A revoir parce que quand même ça me fait chier de ne pas totalement aimer ce film". :wink:

Ma note : 7/10
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 805
Localisation : Région Parisienne

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Trane » 24 févr. 2011 14:30

:D :D Très bon western qui prend un peu le contrepied d'une hagiographie des indiens qui se développait à l'époque de sa réalisation : il y a des bons et des méchants partout, et des cultures différentes qui ont chacunes leurs justifications. Burt Lancaster est royal, comme souvent, les paysages sont beaux et l'action soutenue. Ma note : 7, comme la moyenne des 10 autres votants.
Les différents commentaires et passes d'armes que l'on trouve dans les nombreuses pages précédentes montrent que l'esprit belliqueux est une constante de la nature humaine, mais tant que cela reste en paroles cela peut faire réflechir.
Pour ma part j'essaie de ne pas voir du racisme partout et de ne pas appliquer à d'autres époques notre mentalité actuelle (est ce que l'homme de Cro Magnon qui a buté les Néandertaliens, était un raciste ??). D'autre part je n'attend pas d'un western qu'il soit un cours d'histoire.

Une question posée ci dessus est sans réponse : certains parlent de deux versions (une Aldrich et une, plus longue, Lancaster, si j'ai bien compris). Mon DVD Universal doit correspondre à la courte : l'autre est elle accessible? Il est en effet étonnant que l'actrice qui joue la femme de Burt soit créditée dans ce film alors qu'elle n'apparait que 3 secondes.
Masai : Tu as une femme et c'est toi qui portes l'eau?
Cherokee : Tout n'est pas rose chez les Blancs

Avatar du membre
EthanEdwards
Chasseur de primes
Messages : 742
Localisation : Saint Nazaire

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar EthanEdwards » 06 mai 2011 10:30

Fiche Tv video pour la diffusion du film "Fureur Apache" vers décembre 1986

Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24126
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 05 juin 2011 14:30

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4976
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Yosemite » 23 juil. 2012 14:26

Mrs Riordan cherche à laver son corps, mais ces marques-là ne partent pas...
Dur moment d'Ulzana's raid.

Image
Image


Et voila le retour des espions aux jumelles. Un plan, qui n'est pas le seul hélas purement bâclé, plan qui fait partie d'une scène assez longue mais d'une platitude invraisemblable.
Aldrich se moque franchement du spectateur en proposant un travail aussi peu recherché et si peu vraisemblable. Ces satanées jumelles seront l'instrument du ridicule, chaque fois qu'elles apparaissent les scènes qui suivent sont désastreuses. Jusqu'à un plan en vision subjective au travers de ces instruments où nous avons droit à un zoom... Elles sont à focale fixe ces binocles que je sache... comment anéantir toute crédibilité en deux temps et trois mouvements de molettes.
Troisième film d'Aldrich que je visionne et je n'arrive toujours pas à croire en ce qu'il me raconte.

Image


Je viens de parcourir le topic sur ce film et ne m'attendais pas du tout à ce qu'il soit aussi bien accueilli. Du coup, je suis allé me promener sur le net... un peu pareil, je n'ai trouvé quasiment que des louanges ! :sm42:

Pour ma part, il fut le pire de ce que j'ai regardé cet été ! Cela dit, Aldrich n'est pas le cinéaste que je préfère, et si je ne suis pas un fan de Vera Cruz, je ne suis pas non plus un fan des westerns des années 70... Alors voilà.

Si ce film se regarde, c'est plus à la façon d'un téléfilm moderne je trouve ("moderne" ou disons "contemporain", car en 70 je pense que les scènes de violences n'auraient pas été possibles sur petit écran, et ce-disant, je ne critique pas celles-ci car ma déception réside ailleurs).
Globalement, j'y suis demeuré sans grande attente et avec l'impression d'une platitude d'envergure. D'un point de vue technique et scénaristique, c'est expédié ; il y a quelques cascades spectaculaires certes mais dans le fond en regardant les westerns tournés quarante ans avant, on peut y voir la même chose et de la même qualité. Peut-être s'agit-il d'ailleurs du même ressenti "old school" que The Cemetery Kid ?

D'une façon générale, je ne comprends pas ce qu'Aldrich a voulu nous montrer ou nous dire au travers de ce film. Une évasion qui sert de clé (si j'ose dire), et qui ouvre la porte (sic) à une sorte de poursuite où il nous dévoile quelques "trucs et ruses" de la guerre, un lot de démonstrations sanguinaires et d'exactions criminelles, quelques dialogues à la noix où le jeune Lt Garnett (Bruce Davison) apprend de Ke-Ni-Tay (jorge Luke) que tout est dans le "power"...
Tout ceci est purement navrant.

Rajoutons un Ulzana ridicule qui dirige ses troupes en faisant des signes de la main comme s'il cherchait à attraper des mouches et un Mc intosh (Burt Lancaster) pas trop mal dans l'ensemble mais qui ne semble pas dirigé. Les scènes qui se déroulent entre le Lt Garnett et lui sont insipides au possible et le positionnement des deux personnages est toujours aproximatif. Il faut dire qu'ils ne sont pas aidés par les dialogues consternants.

Dommage en fait, car il y avait une idée, une idée courageuse même de proposer un tel tableau. Sauf que ça ne suffit pas..., encore aurait-il fallu faire exprimer un parti pris plus net de la part de tout ces protagonistes :
- qu'il s'agisse des Apaches dont on ne comprend finalement pas quel est leur but (en les positionnant d'emblée en fuyards évadés le retournement de condition qui consiste à les transformer en prédateurs est incompréhensible ; il aurait mieux valu partir d'une situation de guerre et d'un affrontement pur et simple plutôt qu'aller chercher à nous caser une évasion qui, finalement, ne sert à rien d'autre qu'à proposer un rôle à Burt Lancaster quand on y pense),
- qu'il s'agisse des poursuivants et de leur scout Ke-Ni-Tay (incarné par un Jorge Luke que j'ai trouvé bon nonobstant les dialogues ineptes notamment sur le fameux power dont il a la charge...)
- qu'il s'agisse aussi du rapport entre ce vieux Mc Intosh expérimenté et de ce jeune Lieutenant qui finalement, ne dialoguent pas... tant pis pour eux, mais dommage pour nous car c'est ennuyeux.

Je passe rapidement sur le toutou mort "enflêché" dont on retrouvera la queue dans la bouche de son propriétaire, le geste du soldat Horowitz qui tue la femme, lui-même mais pas le jeune homme qu'il vient de sauver (allez savoir pourquoi), la fin où Ke-Ni-Tay règle son compte à Ulzana (après avoir lui aussi posé ses jumelles qui ne lui servaient à rien non plus d'ailleurs) dans une espèce de rite sacrificiel ridicule...

Bon, j'arrive après le débat sur WM pour dire ce que je pense de ce western, mais là... je crois que je ne ferai pas l'effort de le revoir pour essayer de comprendre ce qui peut y plaire.
Yo.

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7376

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar chip » 07 juin 2013 8:30

Revu hier soir sur grand écran, en compagnie de l'ami Abilene ,et grâce au dynamique " cercle des amis du cinéma" de Clermont-Fd, ce western âpre et violent. Copie numérique parfaite. Quant à notre avis sur le film, disons qu'il est à l'opposé de celui de Yosemite.

Hannie Caulder
Guerrier indien
Messages : 427
Localisation : France

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar Hannie Caulder » 02 mars 2014 15:32

Un bon film bien ficelé quoique pas le chef d'oeuvre que certains ont l'abus de qualifier. Un film qui nous montre bien que dans une guerre, il y a des salauds de chaque côté.

Cependant, je trouve quand même qu'en voulant prendre à contre-pied les conventions du western pro-indiens et en voulant justifier le ton nihiliste de son film, Aldrich tourne à la propagande en faisant dire au scout Indien que la cruauté des Apaches est dans leur culture et leur histoire. Je veux bien reconnaitre que les Indiens se soient rendu auteurs de crimes ignobles dans les guerres indiennes, mais affirmer que cela répond de leur nature me parait excessif. Je crois que Robert Aldrich a plus cherché à démolir les conventions du western pro-indien, mais en sombrant dans la désinformation. C'est la raison qui m'empêche d'adhérer pleinement au film et qui, je pense, n' est pas réalisée par ceux qui louent le film.

Donc je crois que le film frôle le racisme dans la mesure où il donne une vision faussée de l'Apache.
"Quand on tire on raconte pas sa vie"

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7831
Localisation : oregon

Re: Fureur Apache - Ulzana's Raid - 1972 - Robert Aldrich

Messagepar lasso » 07 mars 2014 13:17

là, je suis sur la même longueur d'ondes que toi, par ce que tu as raison avec tes remarques !!



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : lasbugas et 7 invités