L'Homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6204
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'homme de l'ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar yves 120 » 26 sept. 2010 20:37

:oops:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Derrière toi...

Re: L'homme de l'ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar The Cemetery Kid » 26 sept. 2010 23:03

Visionné ce soir.

Un western de Mann que j'apprécie autant que L'homme de la plaine. Mais si je l'ai bien aimé, c'est car il est très différent du film avec James Stewart.
C'est un western globalement très désespéré, très sombre. Je le trouve moins dense que L'homme de la plaine car ce film est plus lent, s'attarde plus sur la relation père-fils spirituelle envers les personnages. Là où L'homme de la plaine était un peu plus optimiste, L'homme de l'ouest l'est beaucoup moins, mais un peu quand même (la fin). Comme l'a dit tepepa, ce western a beaucoup de caractéristiques d'un western européen, les plans, les dialogues, les combats. Un western que j'aime autant que L'homme de la plaine, donc et j'en suis satisfait. Mann sait mélanger les styles.

Ma note : 7.5/10
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 31 déc. 2010 2:37, modifié 1 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2189
Contact :

Re: L'homme de l'ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar tepepa » 27 sept. 2010 22:52

J'en ai revu aussi des passages sur Direct 8 (plein de pubs, berk), et je suis d'accord en tous points, jusque dans les poses et certaines vestimentations qui préfigurent aussi je trouve, le spagh (l'ironie et la démesure en moins).
Je te conseille fortement Je suis un aventurier et Les affameurs qui devraient te plaire. Winchester '73 par contre risque de te décevoir un peu si tu tiens absolument à la noirceur et au pessimisme, car il paraît de prime abord beaucoup plus désinvolte.

Avatar du membre
EthanEdwards
Chasseur de primes
Messages : 741
Localisation : Saint Nazaire

Re: L'homme de l'ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar EthanEdwards » 28 janv. 2011 17:33

Fiche TV pour la diffusion du film le lundi 4 décembre 1972 sur la 2ème Chaîne de l'O.R.T.F.

Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
EthanEdwards
Chasseur de primes
Messages : 741
Localisation : Saint Nazaire

Re: L'homme de l'ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar EthanEdwards » 13 avr. 2011 9:38

Fiche Tv Jacquette video pour la diffusion du film "L'homme de l'ouest" le 24 décembre 1982 à 24H10 sur A2

Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5153
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 03 mai 2011 11:54

Un bon western assez inhabituel parce que sombre,désenchanté...J'aime bien l'aspect obscur du personnage de Cooper qui tente de fuir son passé mais qui,encore une fois,y est finalement confronté...Ce qui me surprit le plus:qu'Anthony Mann soit à la réalisation...Ok James Stewart dans LES AFFAMEURS a aussi un passif louche mais moins glauque...Je dois dire que j(aimais pas au début mais après avoir revu: :applaudis_6:
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24110
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 23 juil. 2011 21:17

ImageImageImageImage tvspielfilme.de
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage


Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3441
Localisation : Fort Dobbs

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar Winchester73 » 24 nov. 2011 16:57

Blu-ray zone B: sans s.-t.
Modifié en dernier par Winchester73 le 30 nov. 2013 7:34, modifié 2 fois.
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24110
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 24 nov. 2011 18:03

quelques captures capturées :sm57:


Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8114
Localisation : oregon

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar lasso » 24 nov. 2011 18:51

Image

Image

Image
Modifié en dernier par lasso le 17 avr. 2012 13:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11894
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar lasbugas » 12 févr. 2012 8:35

Image
Image

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5022
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar Yosemite » 17 avr. 2012 12:18

Il y a longtemps que j’avais vu ce western et j’avoue qu’il me laisse à chaque fois un peu pensif.
Un peu à la façon de Death of a gunfighter, il nous est montré ici deux aspects d’une civilisation américaine qui est en train de tourner la page de la conquête de l’Ouest, à la différence qu’ici le héros Link Jones incarné par Gary Cooper a tourné la page mais semble faire un retour volontaire vers son passé ("volontaire", même s’il subit l’attaque d’un train qui le détourne de sa destination première).
Un retour vers l’enfer à peine conscient (ou à peine inconscient ?) en quelque sorte, il répond lui-même à Coaley qui l’accueille à sa façon dans leur repère que c’est le hasard et la chance qui l’ont mené ici (« Luke ! Good or bad luke ? » lui répond-il).

Car il me semble qu'il y a deux volets dans le déroulement de cette histoire, le premier étant bien sûr le voyage en train, un monde qui nous est présenté comme civilisé, où il est question d’art et d’école, tout ceci mâtiné de touches d’humour.
Le tournant s’opère lorsque nos naufragés arrivent dans cette cabane hantée par une bande de hors-la-loi menée par un fantomatique vieil homme d’Oncle Tobin. Ici, tout devient, violence, folie, et… passé.
D’une certaine façon, j’ai l’impression que la lecture de ce film est une volonté incarnée par Link Jones de faire table rase d’un passé (dans lequel on se demande s’il ne va pas sombrer à nouveau tant inquiétant et violent il nous apparaît soudain).
Un western en forme de rémission donc m’a-t-il semblé.

Le démarrage reste un tantinet longuet et le raccord entre les deux « volets » de l’histoire me paraît toujours un peu grossier. Toutefois, la fin somptueuse (notamment la superbe idée de la ville fantôme qui propose un théâtre idéal pour le règlement de compte et pour le dénouement), le talent des acteurs, l’intensité de la tension dramatique rehaussée par la superbe Julia Adams perdue dans cet univers brutal et microcosmique, ces éléments donc donnent leur sens à tout l’édifice.
Un pari risqué de Mann que le choix de cette construction, un certain culot même, mais avec quant on a le talent que nous lui connaissons tous, pourquoi se priver de cheminer ?

Pour finir, je pense en fait que Mann nous raconte une histoire d’amour.
- L’amour de Miss Billie Ellis à Mr Jones (dont l’image est préservé car Miss Ellis est absente lors des narrations morbides d’Oncle Tobin à Link Jones dans les premiers moments de leurs retrouvailles) ;
- L’amour dudit Mr Jones à l’égard de cette institutrice qu’il va retrouver à Good Hope ("Bonne espérance" comme le cap) ;
- L’amour de Dock Tobin pour Link Jones, Dock Tobin dont on apprend qu’il a pleuré en sachant Link parti plusieurs années auparavant ;
- L’amour de Link Jones enfin pour ce fameux Oncle Tobin, qui lui donne une fin digne de celle qu’il pense être comme telle pour lui.

Mais comme on dit là-bas : « It’s all about love » (Tout n’est jamais qu’affaire d’amour)
Yo.

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 858
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar Link » 29 août 2012 22:48

Revu à l'occasion de sa récente diffusion sur ARTE. L'émotion est toujours là. Le temps passe trop vite, pas une seconde je me suis ennuyé. Le final toujours aussi émouvant. Gary Cooper est impérial.

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8114
Localisation : oregon

Re: L'homme de l'Ouest - Man of the West - 1958 - Anthony Mann

Messagepar lasso » 30 août 2012 10:09

Julie London y aide de beaucoup...........


Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités