Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar Pike BISHOP » 01 févr. 2009 18:21

Un film qui reflète les grandes valeurs de BROOKS... Humanisme et optimisme en l'honnête homme...
Tout en étant un récit bien mené (faudra que je revoie pour les faux raccords) à bon rythme, c'est un film
d'itinéraire... Aller et retour... Pas beaucoup de pertes en route, excepté la pauvre Chiquita et quelques guerilleros
mais ces "pros" revenus de tout, guère heureux et suicidaires, reviennent de leur mission avec une nouvelle foi
et une estime d'eux-mêmes revenue... C'est un peu gros parfois... RAZA dépeint comme le pire et s'avérant
le meilleur, le plus idéaliste, le plus aimable par la dame!!!
Et aussi quel dialogue... L'épitaphe aux pourcentages... "Enfant de Salaud" !!! -"Et oui, monsieur, chez moi c'est un
accident de la nature, mais vous, vous vous êtes fait tout seul" Tout le portrait du capitaliste yankee !!!
Moi, du mauvais BROOKS comme çà, j'en prendrai bien encore une lampée de temps en temps.... :wink:
If they move, kill'em !!

tietie007
Cavalier masqué
Messages : 166
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar tietie007 » 01 févr. 2009 18:35

J'aime bien le renversement des rôles, dans ce western ...qui prend le spectateur à contre-pied. Un des rares rôle où le grand Jack ne joue pas un affreux jojo !


Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6628

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar Longway » 02 juil. 2009 23:11

Fiche Télé 7 Jours
Diffusion du 9 Septembre 1990 sur TF1



Image

tietie007
Cavalier masqué
Messages : 166
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar tietie007 » 03 juil. 2009 9:14

Ah Télé 7 jours, c'était ma bible lorsque j'étais enfant, dans les années 70 !

Avatar du membre
Alec Longmire
Convoyeur de bétail
Messages : 241

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar Alec Longmire » 03 juil. 2009 15:58

Les Professionnels, quand j'étais plus jeune, faisait partie du "fonds" de westerns que mon père possédait en VHS et que je revoyais régulièrement avec plaisir. Cela dit, je ne le considérais pas à 100% comme un western, je ne sais pas trop pour quelle raison (peut-être l'automobile que l'on voit, le cadre du Mexique, Lee Marvin que je ne considérais pas forcément comme un acteur de westerns à l'époque ?)

Cela n'empêche pas le plaisir que j'avais de le voir à chaque fois, entre les extravagances de B. Lancaster, le sérieux de L. Marvin, la double personnalité de J. Palance, la solidité de R. Ryan, la beauté de Claudia Cardinale (quelle distribution quand on y pense !), bref tout cet assemblage de caractères divers qui reproduisent un peu tous les héros possibles du genre.

Par contre je n'avais jamais pensé à une allusion au Salaire de la Peur, peut-être une occasion de le revoir sous un autre jour :D (en plus depuis que j'ai acheté le dvd je ne l'ai pas visionné...)

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10262
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar Personne » 04 août 2009 13:55

metek a écrit :
Et la derniere! :beer1:







Et non, ce n'était pas la dernière!

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23645
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Les professionnels (The Professionals) 1966 Richard Brooks

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 janv. 2010 18:17

une fiche TV de TELE STAR
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar The Cemetery Kid » 13 nov. 2010 0:58

Vu ce soir-même.

Bon déjà, le film commence vite, très vite.
L'introduction reflète brièvement le caractère des 4 héros : Lee Marvin sent déjà le vieil expert en armes, Robert Ryan semble déjà être un amoureux de la nature, Woody Strode est un homme qui aime faire respecter la loi (remarquez que le bandit qu'il traîne avec lui est un indien), et Burt Lancaster est un homme à femmes.
Ensuite, après un bon début, rapide, mouvementé, intéressant, j'ai moins accroché. Le film peut être divisé en trois parties : la voyage vers le camp rebelle, la préparation de l'opération sauvetage et enfin le retour à l'envoyeur. Pour moi, il est clair que la dernière partie est bien supérieure au reste du film. Elle est mouvementée, bien mise en scène et les personnages ont désormais une identité propre, ils ont évolué lors de cette mission et ça se sent.
Jack Palance, très effacé pendant tout le film, sans aucune ligne de dialogues, tient à la fin le plus beau discours du film, humaniste et touchant.
La première partie du film se suit sans déplaisir, mais tourne trop autour du pot. Des attaques de bandits mexicains, voilà à quoi se résume le voyage. Heureusement, le fait que tout cela se déroule dans un canyon rajoute à l'originalité du film. Burt Lancaster perd une fois de plus son pantalon pour se retrouver en pyjama.
La deuxième partie se concentre sur la principale intrigue du film, celle du sauvetage de Claudia Cardinale. Mais alors que c'est long, que c'est long ! L'opération a beau être préparée minutieusement, le résultat m'a laissé sur ma faim, il manquait quelque chose pour que cette partie du film soit épique. En fait, la scène la plus intéressante est celle de la cachette du train, où les professionnels rencontrent le péon mexicain aux chèvres. Le retour au train après le sauvetage est également très réussi, je suis resté surpris de la trahison du péon. Ensuite vient le long mais intéressant retour chez le mari Joe Grant.
Un point du film intéressant est l'évolution des personnages pendant le film. Robert Ryan ne pouvait se résoudra à tuer un cheval au début du film, puis à la fin il l'exécute lui-même le cheval blessé de deux balles. Burt Lancaster a le rôle le plus intéressant, non pas grâce au fait qu'il soit doué avec la dynamite mais avec les relations qu'il entretient avec ses camarades et les femmes. Il est apprécié de l'équipe par son caractère audacieux mais respectueux. La discussion qu'il a avec Claudia Cardinale est très intéressante mais son ultime rencontre avec Chiquanita la rebelle cerne définitivement le personnage comme quelqu'un d'humain faisant ce boulot pour de l'argent. Avant ça, les mots qu'il échange avec Palance sont sincères et puissants. Lee Marvin reste de marbre, mais c'est la marque d'un ancien combattant, endurci, comme Razha. Woody Strode est très bon aussi mais n'a hélas pas de scène privilégiée ou de discussion intéressante. Dommage. Bref, un casting de choix.
Notez aussi une phrase culte dans ce film : "Quelqu'un a aperçu des vaches ?" :lol:

Je ressort de ce film avec la pénible impression de ne pas avoir compris le film, sa morale, sa fin. Tout cela est précipité. Un film dont j'attendais beaucoup mais je suis finalement un peu déçu, je trouve que l'action n'est pas très bien utilisée, pas bien maniée. Brooks a fait un film au scénario brouillon mais réussi quand même, je ne sais pas, je n'arrive pas à m'expliquer. Il n'y a que moi qui ait ce sentiment, moi seul qui éprouve un avis négatif sur ce film. Le film est quand même très bon, ça ne tombe jamais dans le ridicule. Bon je vais pas y passer trois heures : j'ai aimé mais sans plus. Une deuxième vision s'avérera utile et nécessaire.

J'oubliais : je ne vous conseille pas de regarder ce film pendant un été de canicule à plus de 40 degrés, vous pourriez vous évanouir, parce que moi, ce film m'a donné vraiment chaud ! Cette ambiance mexicaine brûlante, ces décors rouges, peut-être est-ce ça qui me fait avoir un avis étrange sur ce film. Oui, je crois que c'est ça, je le sens. :wink:
Ce film reste tout de même à voir car c'est un des rares westerns américains se déroulant vers 1910. Celui-ci doit se dérouler vers 1912-1913. Il est à classer parmi les films des années 1900, avec La horde sauvage, Butch Cassidy et le Kid et La loi de la haine (ceux que j'ai vu).

Dommage que nos quatre professionnels ne soient plus là aujourd'hui, ni l'employeur, ni le kidnappeur.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar Trane » 24 nov. 2010 13:27

Excellent film (ma note :9)avec une pleiade d'acteurs de premier plan, le rythme est suffisamment soutenu pour que je n'ai pas remarqué les quelques "erreurs" signalées plus haut. Les années 60 voient une évolution dans les westerns avec une importance croissante du Mexique et des "artificiers", et ceci a permis de renouveller le genre, à coté de la cavalerie et des couples sherif/bad boys.
J'ai travaillé un peu avec la nitro pendant mon service militaire et je ne pense pas qu'elle explose si facilement (cf Burt qui envoye 2 gouttes sur une paroi de wagon) :
d'après Wikipedia "Sa sensibilité au choc est cependant relative – et bien moindre que ce que prétend la légende (véhiculée par le cinéma pour son côté spectaculaire, notamment dans le film Le Salaire de la peur). En effet, une goutte de nitroglycérine, lâchée d'une hauteur d'environ un mètre cinquante (c'est-à-dire la taille de l'acteur dans le film cité), ou même de plusieurs dizaines de mètres (au-delà, sa vitesse n'augmente plus à cause de la résistance de l'air) n'a aucune chance d'exploser, l'énergie du choc étant absorbée par sa déformation.
Je n'ai évidemment pas fait l'essai...
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar The Cemetery Kid » 24 nov. 2010 19:06

Sergio Leone devait être un spécialiste des armes mais uniquement armes à feu, alors ! Si ce que tu dis est vrai Trane, et je n'en doute pas, la scène où James Coburn dans Il était une fois la révolution renverse une goutte de nitroglycérine par terre est irréaliste. Pourtant, j'ai lu quelque part que Leone savait exactement quel était l'effet de la nitro et voulait un maximum de réalisme sur ce sujet et le cratère que le liquide explosif avait touché devait être d'une certaine taille. Leone se serait-il trompé ?
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 782
Localisation : Région Parisienne

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar Trane » 24 nov. 2010 19:10

The Cemetery Kid a écrit :Sergio Leone devait être un spécialiste des armes mais uniquement armes à feu, alors ! Si ce que tu dis est vrai Trane, et je n'en doute pas, la scène où James Coburn dans Il était une fois la révolution renverse une goutte de nitroglycérine par terre est irréaliste. Pourtant, j'ai lu quelque part que Leone savait exactement quel était l'effet de la nitro et voulait un maximum de réalisme sur ce sujet et le cratère que le liquide explosif avait touché devait être d'une certaine taille. Leone se serait-il trompé ?


En fait comme je l'ai dit + haut, je n'ai jamais essayé, et l'article de wikipedia est peu précis..
"Ce qui me surprend le plus chez l'homme et la femme occidentale c'est qu'il ..vit comme s'il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu."
Dalaï Lama

Avatar du membre
EthanEdwards
Chasseur de primes
Messages : 749
Localisation : Saint Nazaire

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar EthanEdwards » 25 avr. 2011 12:34

Fiche TV Video pour la diffusion du film vers Fevrier 1987

Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23645
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 23 juil. 2011 14:20

ImageImageImageImageImage tvspielfilme.de
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
ROY ROGERS
As de la gâchette
Messages : 529
Localisation : libourne (entre st Emilion, Pomerol, Fronsac)

Re: Les professionnels - The Professionals - 1966 - Richard Brooks

Messagepar ROY ROGERS » 23 juil. 2011 14:54

on a un casting de rêve, un bon scénario pas trop simplet, une bonne mise en scène, "la" CLAUDIA, à votre avis qu'estce que celà peut donner ?

Je pense à un autre topic, en regardant les images, un "post moderne" ?

En plus j'adore les films de "bande",........................ noooonnnn ! :oops: .................. je veux dire genre "7 mercenaires" les "12 salopards" la la bunch sauvage" etc :horse: :gun: :horse: :gun: :horse: :gun: icongc1 si j'ai bien compté ils sont 7 :sm57:
dit "ROBERT"



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités