Le Ranch Diavolo - Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2168
Contact :

Le Ranch Diavolo - Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar tepepa » 10 févr. 2009 13:52

Il était perdu à jamais, on l’a retrouvé en 1966 en Tchécoslovaquie. C’est le premier « long métrage » officiel de John Ford. Et c’est un western ! Youpi !
Alors bien sûr tous les yeux experts tentent de trouver les prémices des œuvres futures du maître, certains comptent le nombre de plans tournés à travers une porte, d’autres soulignent le sens du cadrage du bonhomme, d’autres trouvent mille et une ressemblances avec La Prisonnière du désert, par exemple l’homme qui n’a pas sa place dans la famille qu’il vient de sauver. Certains chuchotent même que le happy end final ne serait pas la fin voulue par John Ford, et qu’il aurait voulu un Cheyenne Harry s’éloignant vers sa destinée comme Ethan Edwards à la fin de La Prisonnière du désert.
D’autres (comme moi) relèveront que l’ensemble n’est quand même pas vraiment formidable. L’histoire était déjà archi-convenue à l’époque, puisque William S. Hart avait déjà utilisé la trame du bandit qui « se range » par amour à maintes reprises. La bataille finale manque franchement de souffle, avec une succession de plans fixes avec des cavaliers entrant dans le cadre et chutant spectaculairement (il n’y avait pas que Yakima Canutt capable de faire des prouesses), et une succession de plans du même type filmés dans l’autre sens. La scène de beuverie dans le saloon manque également de clarté narrative, on ne comprend pas bien sur qui Cheyenne Harry et son pote se mettent à tirer.

Restent tout de même deux éléments essentiels : l’acteur Harry Carey (jouant le personnage récurrent de Cheyenne Harry), que je découvre enfin dans un rôle muet, le fameux Harry Carey qui était une star immense du muet (une de plus entends-je dire au fond), qui fut beaucoup dans la réussite de la carrière de John Ford, et auquel John Wayne rendit hommage à la fin de La Prisonnière du désert. Petite déception : Harry Carey ne fait pas son fameux geste dans Straight Shooting. Mais on peut admirer ses talents d’acteur, l’expressivité de son visage et de son jeu, à mille lieux des sourires monolithiques des stars des B-westerns des années 30. Et puis on trouve également dans Straight Shooting un duel à la winchester remarquable, avec gros plans sur les yeux, panique de la populace, tension palpable, mort « sale » et tout le toutim. Il faut absolument voir ça!

Vous pouvez trouver le fameux duel dans cet extrait de documentaire :


Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7544
Localisation : nord-est

Re: Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar Jicarilla » 10 févr. 2009 19:03

:applaudis_6: :applaudis_6: Un formidable acteur du muet et de l'après muet :applaudis_6: :applaudis_6:

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2168
Contact :

Re: Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar tepepa » 10 févr. 2009 20:44

Merci Jica ! :D Tu en as toi des westerns muets avec Harry Carey?
Sur la photo il a l'air un peu plus vieux :beer1:

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7544
Localisation : nord-est

Re: Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar Jicarilla » 11 févr. 2009 12:25

tepepa a écrit :Merci Jica ! :D Tu en as toi des westerns muets avec Harry Carey?
Sur la photo il a l'air un peu plus vieux :beer1:



:horse: HELLO TEPEPA
Voici ma fortune de films sur HARRY en tant acteur principal :wink:
Il a plus d'une centaine de westerns à son actif :roll:
:arrow: BUCKING BROADWAY 1917
:arrow: LAST OF THE MOHICANS 1932
:arrow: LAW WEST OF TOMBSTONE 1938
:arrow: NIGHT RIDER the 1932
:arrow: STRAIGHT SHOOTING 1917
:arrow: TRAIL OF 98 the 1929
:arrow: VANISHING LEGION 1931
:arrow: WAGON TRAIL 1935
:arrow: WITHOUT HONOR 1932


:horse: Pour la photo elle est des années 20
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
bretoon
As de la gâchette
Messages : 544
Localisation : Monument Valley
Contact :

Re: Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar bretoon » 11 févr. 2009 18:37

Il date de quand le reportage?
Car le Duke ne semblait pas dans une forme olympique :?
Ton nom c'est quoi pied tendre ?
Mac .. Eastwood , Clinnnt Eastwooood !

Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24112
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 23 janv. 2010 16:08

la fiche TV

(clic 2x)
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10109
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Le Ranch Diavolo - Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar Personne » 23 janv. 2010 16:55

Grace à ta fiche, USMC (en majuscule), je viens de rajouter le titre Français! :beer1:
Image

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2168
Contact :

Re: Le Ranch Diavolo - Straight shooting - 1917 - John Ford avec Harry Carey

Messagepar tepepa » 24 janv. 2010 15:07

Merci USMC pour cette fiche TV et celle de Bucking Broadway! :D
Comme je le fais remarquer dans mon avis, la critique des vieux Ford ne se fait que par références anachroniques à ses chef d'œuvre à venir plutôt que par étude du contexte de l'époque. On veut y voir des embryons, alors qu'à mon avis il s'agit plus d'un artisanat déjà extrêmement rodé, ni pire ni meilleur que la production moyenne de l'époque, et qui aurait très bien pu s'éteindre tranquillement comme celui de tant d'artisans de cette période. Le déclic est sans-doute plus à chercher dans les années 20 ?
:sm32:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités