Des écrivains et le cinéma muet

Hombre vous propose un aperçu des westerns muets au fil des années
Avatar du membre
Hombre
Trappeur
Trappeur
Messages : 3086

Des écrivains et le cinéma muet

Messagepar Hombre » 28 sept. 2020 18:25

Dans ce nouveau topic mon intention est de répertorier quelques écrivains, je parlerai des plus populaires,
ceux dont les romans ont été adaptés au cinéma.
L’expansion rapide de l’industrie du cinéma naissant est avide d’histoires et trouve chez les écrivains une source
inépuisable, d’autant plus que certains sont célèbres ayant des millions de lecteurs. Leurs noms à l’affiche
suffisent à attirer les spectateurs.
Dans ce désordre initial le cinéma a aussi recours aux « westerns stories » publiés en feuilleton dans les magazines
populaires, les pulps, parfois copiant et pillant allégrement les histoires sans en citer leurs auteurs.
Pour pallier à ces pratiques Samuel Goldwyn organise en 1919 la Eminent Authors Pictures Incorporated, d’après
Jean-Louis Leutrat « cette organisation conduit à la signature de contrats entre les auteurs et le studio de Goldwyn »

Je commence par le plus célèbre :


Jack London

Image

La première rencontre entre Jack London et le cinéma s’est produit très probablement quand la Kalem Film Company
a adapté en 1907, son roman Le Loup des mers (The Sea-Wolf), publié en 1904, ce film a été réalisé par Herbert Brenon.
London aura même un petit rôle dans un des films de la Kalem. Mais, l’intérêt de London pour le cinéma date de bien avant,
du temps où il a vu certains courts de Méliès, des films de boxe états-uniens, notamment Gordon Sister Boxing (1901)
de Thomas Edison qui vont influencer son écriture. Pour Owen Clayton cet aspect est flagrant dans Le Peuple de l'abîme
(The People of the abyss), édité en 1903. Il faut aussi préciser que London s’est essayé à la photographie alors qu’il était
correspondant de guerre en Corée.

La fiction de Jack London s’est avérée un matériau idéal s’accordant bien à la production de films courts et à une narrative
de masse, deux aspects intrinsèques au cinéma de la période muette.

Affiche de la première adaptation du roman Croc Blanc, réalisé en 1925 par Laurence Trimble :
Image

Nous avons relevé 46 films muets, adaptés des œuvres de Jack London, entre 1907 et 1929, dont quelques westerns :

Two Men of the Desert (1913)
An Odyssey of the North (1914)
The Mohican's Daughter (1922)
Giants of the Open (1922)
The Son of the Wolf (1922)
Call of the Wild (1923)
White Fang (1925)
Smoke Bellew (1929)



A suivre...

Avatar du membre
Sitting Bull
Rancher
Rancher
Messages : 8088
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Des écrivains et le cinéma muet

Messagepar Sitting Bull » 28 sept. 2020 23:35

Très intéressant.
Un nouveau "topic" qui va bien enrichir "Westrn Movies". :applaudis_6:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)


Retourner vers « Les Westerns muets : un aperçu chronologique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité