Le Western Muet : l'année 1929

Hombre vous propose un aperçu des westerns muets au fil des années
Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2860

Le Western Muet : l'année 1929

Messagepar Hombre » 06 mars 2019 17:00

Année 1929




Tom Mix et les dernières années du muet :

L’année 1928 marquera la rupture entre Tom Mix et la Fox, après 85 films et onze années.
Painted Post est donc le dernier film tourné par Tom Mix pour la Fox. Mais il se remet
rapidement en selle, puisque en octobre de la même année sort Son of the West, première des
cinq productions qu’il tournera pour la Film Booking Offices (FBO), le studio créé par Joe Kennedy,
père de John F. Kennedy. L’autre western réalisé en 1928 est King Cowboy.


The Big Diamond Robbery, sorti en mai 1929, est l'ultime film muet où l’on voit Tom Mix
et aussi son dernier au sein de la FBO. Il part en claquant la porte disant du père
de l’illustre président qu'il n’était qu’un "radin imbécile et un fils de pute fou d’argent ".
Outlawed ; The Drifter, sont les deux autres westers pour FBO, cette année.

Est-ce à cause de tous ces conflits, est-ce à cause de l’arrivée du son au cinéma ?
l’histoire est que Tom Mix préfèrera partir en tournée avec le cirque et ne revient au cinéma
qu’en 1932, après la tempête, avec Destry Rides Again, son premier film sonore, réalisé
par Benjamin Stoloff, l'un de ses réalisateurs fétiches.


Joe Kennedy et Tom Mix tout sourire au début de leur partenariat :
Image


__________________________________________
The Big Diamond Robbery
__________________________________________

Image


Tom Markham est le contremaître d'un ranch de l'Arizona. Après un voyage à la ville il doit accompagner Ellen,
la fille de George Brooks, propriétaire du ranch. Ellen se fait voler un anneau serti d’un diamant Régent.
C’est Rodney Stevens, l’ami d’Ellen qui l’a volé et accuse injustement Tom.
Tom le récupérera…

The Big Diamond Robbery, sorti en mai 1929, restera dans l’histoire comme étant le dernier film muet tourné
par Tom Mix. Il partira ensuite pour trois ans faire du rodéo dans le cirque, avant de revenir à nouveau au cinéma.

Fiche technique :
Réalisateur : Eugene Forde
Scénario : John Twist d’après une histoire de Frank Howard Clark et Eugene Forde
Image : Norman Devol
Production : Film Booking Offices of America (FBO)
Durée : 65 min - 1.855m (bobines)
Lieu de tournage : Arizona

Distribution : Tom Mix (Tom Markham), Kathryn McGuire, (Ellen Brooks)
Frank Beal (George Brooks), Martha Mattox (Aunt Effie), Ernest Hilliard (Rodney Stevens), Barney Furey
(Barney McGill), Ethan Laidlaw (Chick)

Tom Mix et Kathryn McGuire :
Image.Image

Frank Beal, Martha Mattox et Barney Furey :
Image.Image.Image




____________________________________________



Les dialogues au temps du muet

Un autre aspect propre au cinéma muet, les intertitres. Principalement imposés par la production ou par
les exploitants de salles, ils n’étaient pas toujours appréciés de certains réalisateurs.
Georges Méliès par exemple, n’en utilisait pas, il préférait faire confiance au talent du bonimenteur pour
expliquer. A partir d’un imprimé préétabli, il commentait le film ou improvisait au fur et à mesure de
l’avancement des images.

Le bonimenteur est un personnage qu'on trouvait dans les music-hall, dans les spectacles de lanterne magique.
«Le cinéma est plutôt une invention dont le bonimenteur, présent depuis des siècles, s'est emparé pour
améliorer l’illustration de son discours».
*

Le bonimenteur, (descriptive talker ou lecturer, en anglais) était présent dans les salles au début
des projections d’une bobine, souvent dans les régions à grande présence d’immigrés. A mesure que la durée
des films passait de une, à quatre ou cinq bobines, le métier de bonimenteur tendra à disparaitre.

D’autres réalisateurs tenaient à écrire leurs propres intertitres, voire même s’en passer, tel Friedrich Murnau
pour Le dernier des hommes en 1924.
Raoul Walsh quant à lui, durant l’écriture du découpage de Au service de la Gloire (1926) craignait les
intertitres accolés par la suite ; «cela laissait les protagonistes à la merci de n’importe quel sous-titreur
intimidé par la censure et comprenant plus ou moins bien les intentions de l'auteur.»
dira-t-il «A mes yeux,
le dialogue terre-à-terre, les jurons des troupes de l'armée et des Marines étaient tout aussi importants
que l'action.»


Confrontés aux aléas du tournage, les acteurs sachant qu’ils n’étaient bien évidemment pas enregistrés,
disaient des dialogues de leur cru et se laissaient aller facilement à des jurons ou exclamations plus ou
moins déplacées : soit parce que l’eau était trop froide, par exemple, soit devant leurs propres difficultés
à exécuter des prouesses. Lors d’une interview, Louise Brooks déclare que les intertitres doivent correspondre
exactement à ce que l’acteur a à dire, et non comme le veut l’idée répandue que l’on peut dire n’importe
quoi, amusant ou pas et ajoute : «Les amateurs de cinéma déchiffrent excellemment les mouvements des
lèvres et se plaignent souvent à la caisse des jurons du cow-boy s’efforçant de monter sur son cheval».

Raoul Walsh, à ce propos nous parle des deux acteurs, Victor McLaglen et Edmund Lowe dans le rôle respectif
du capitaine Flagg et du sergent Quirt, (ces deux-là se haïssaient), qui s'envoyaient allègrement de vrais insultes
durant le tournage. Certains spectateurs comprenaient et bientôt la rumeur se répandait comme une traînée
de poudre et Walsh d’ajouter : «Il était fréquent à Broadway d’entendre quelqu’un dire : «Allons au Roxy
voir le capitaine Flagg traiter le sergent Quirt de sale con».


Certains ont regretté l’arrivée du son comme l’acteur Aimé Simon Girard : «En muet, on pouvait même
en tournant dire un petit bonjour aux amis. Maintenant c’est fini»





__________________________________________
Le chant du loup (Wolf Song)
__________________________________________

Image



Sam Lash est un trappeur itinérant. Il aime la liberté, la vie aventureuse en compagnie de ses deux amis Guillon et Rube,

Louis Wolheim, Gary Cooper et Constantine Romanoff :
Image


La baignade de Gary Cooper :
Image.Image


avec lesquels il piège les castors. Grand séducteur, réfractaire au mariage, Sam rencontre Lola très belle mexicaine fille
d’un aristocrate et tombe éperdument amoureux pour la première fois de sa vie. Don Salomon le père de Lola désapprouve
cette relation forçant Sam à kidnapper Lola avant de l’épouser.
Très vite, Sam se lasse de cette vie domestique , et est tiraillé entre l’appel de son ancienne vie et l’amour de sa femme ...

Le mariage de l'aristocrate et du trappeur :
Image



Wolf Song a longtemps été considéré perdu mais une copie a été trouvée et archivée dans la Library of Congress.

Chanson “Mi amado” de Harry Warren interprétèe par Lupe Velez

Voir sur le forum : viewtopic.php?t=13448#p162574

Fiche technique :
Réalisateur : Victor Fleming
Scénario : John Farrow et Keene Thompson, d’après Wolf Song de Harvey Ferguson.
Images : Allen G. Siegler
Production : Paramount Pictures
Durée : 1 hr 20 min - 2 063,19 m (8 bobines)

Le réalisateur Victor Fleming et le scénariste John Farrow :
Image.Image


Distribution : Gary Cooper (Sam Lash), Lupe Velez (Lola Salazar), Louis Wolheim (Gullion), Constantine Romanoff
(Rube Thatcher), Michael Vavitch (Don Solomon Salazar), Ann Brody (duenna), Russ Colombo (Ambrosia Guiterrez),
Augustina Lopez (Louisa), George Regas (Black Wolf), Leone Lane (Dance-hall girl)

Gary Cooper et Lupe Velez :
Image


Louis Wolheim, Constantine Romanoff et Ann Brody :
Image.Image;Image


Russ Colombo, Augustina Lopez, George Regas et Leone Lane :
Image.Image;Image.Image



Le trappeur Gary Cooper :
Image



__________________________________________
King of the Rodeo
__________________________________________

Image


Montana Kid préfère les rodéos aux études à la grande désapprobation de son père. Ce champion de rodéo se prépare
avec son meilleur cheval pour la compétition de Chicago.
Il va y avoir de l’action : une poursuite à moto à travers les rues embouteillées de Chicago pour récupérer sa tenue
de rodéo volée lors d’un hold-up par un cow-boy nommé Weasel, de l’amour sous les traits de Dulcie Harlan,et des rires
avec des acteurs loufoques tels Harry Todd et Slim Summerville...

De l'action, du rodéo, des poursuites à moto...
Image.Image
Photos : Società Anonima Stefano Pittaluga

de l'amour...
Image
Photo : Società Anonima Stefano Pittaluga

et des acteurs loufoques
Image.Image
Photos : Società Anonima Stefano Pittaluga


une copie existe.

Fiche technique :
Réalisateur : Henry MacRae
Scénario : George Morgan,d’après le roman de Bertha Muzzy Sinclair
Images : Harry Neumann
Production :Universal Pictures
Durée : 1h - 1.679,14 m (6 bobines)
Le réalisateur Henry MacRae :
Image


Distribution : Hoot Gibson (Montana Kid), Kathryn Crawford (Dulcie Harlan), Slim Summerville (Slim),
Charles K. French ( Chip S), Monte Montague(Weasel),Joseph W. Girard (Harlan), Jack Knapp (Shorty), Harry Todd (J.G),
Bodil Rosing (la mère)
Hoot Gibson et Kathryn Crawford :
Image.Image


Slim Summerville, Charles K. French, Monte Montague et Bodil Rosing :
Image.Image.Image.Image





__________________________________________
La naissance d'un empire (Tide of Empire)
__________________________________________

Image


En 1848 la découverte de gisements d'or en Californie provoqua une ruée sans précédent. Les gros propriétaires terriens
espagnols régnant sur la région depuis plusieurs générations furent complétement déstabilises. Parmi ceux-ci se trouvait
la famille Guerrero propriétaires du Rancho Chico : le père Don José, Josephita la très jolie fille et Romauldo le fils.

Josephita et son père Don José Guerrero (à g;) ; Josephita et son frère Romauldo :
Image.Image
Photos : DVDCLASSIK


Au sein de cette vague de chercheurs d’or, on distingue un jeune aventurier Dermod d’Arcy qui espère bien faire fortune et
son compagnon Bejabbers ancien gardien de prison. Dermod possède un magnifique cheval Pathfinder.

L'aventurier Dermod D'Arcy chez les Guerrero :
Image


Lors d’une fête organisée par les Espagnols, avec ses traditionnelles courses de chevaux les paris vont bon train. Don José
dans un excès de confiance en ses propres chevaux mise son ranch.

Dermod monté sur Pathfinder l’emporte et se retrouve à la tête du domaine, ne voulant pas déposséder Josephita sous le
charme de laquelle il est tombé au premier regard, Dermod lui restitue son gain et part en compagnie de Bejabbers à la
recherche d’or; tandis que Romauldo se croyant ruiné s’acoquine avec un gang de voleurs bien décidés à dérober l’or de
la ville avant que la société Henry Wells & William G. Fargo ne le transporte ...

Une prouesse de Pathfinder et Dermod (à g) ; La ville :
Image.Image
Photos : DVDCLASSIK


Il s’agit bien d’un film muet avec intertitres pour les dialogues, mais des sons ont été ajoutés (caquètements de poules,
cris et hourras de la foule, coups de feu, chanson...) ainsi que de la musique.

Un DVD est édité par Archive Collection Warner en 2010.
Voir le site DVDCLASSIK : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q ... VirLrm98NE


Fiche technique :
Réalisateur : Allan Dwan
Scénario : Peter B. Kyne basé sur le roman de, Waldemar Young
Images : Merritt B. Gerstad
Musique : William Axt
Production : Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)
Durée : 1 hr 13 min 1.997,08 (8 bobines)

Le réalisateur Allan Dwan et le scénariste Peter B. Kyne ;
Image.Image


Distribution: Renée Adorée, (Josephita Guerrero), Tom Keene (Dermod D'Arcy), George Fawcett (Don Jose Guerrero),
William Collier Jr. (Romauldo Guerrero), Fred Kohler (Cannon), James Bradbury Sr. (B. Jabez Bejabbers Harmon),
Harry Gribbon (O'Shea), Paul Hurst (Poppy),

Renée Adorée et Tom Keene :
Image


George Fawcett et William Collier Jr. :
Image.Image.

Fred Kohler, Harry Gribbon et Paul Hurst :
Image.Image.Image





__________________________________________
Sioux Blood
__________________________________________

Image


Deux frères sont séparés durant leur enfance lors d’une révolte indienne. Flood élevé par les blancs devient éclaireur
pour la cavalerie et est redouté par les Indiens, Lone Eagle resté dans la tribu considère tout homme blanc comme son ennemi.
Les deux hommes vont se rencontrer lorsque Miles Ingram père de Barbara petite amie de Flood va être capturé par les Indiens ...

Clarence Geldart, Tim McCoy et Ena Gregory :
Image

Image


Une copie est préservée à la maison de George Eastman à New York.


Fiche technique :
Réalisateur : John Waters
Scénario : Houston Branch, d'après l'histoire de Harry Sinclair Drago
Images : Arthur Reed
Production : Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)
Durée : 1 h (6bobines)


Distribution: Tim McCoy (Flood), Robert Frazer (Lone Eagle), Ena Gregory (Barbara Ingram), Clarence Geldart (Miles Ingram),
Chief Big Tree (Crazy Wolf), Sidney Bracey (Cheyenne Jones)
Tim McCoy et Ena Gregory :
Image.Image

Robert Frazer, Sidney Bracey et Chief Big Tree :
Image.Image.Image
Modifié en dernier par Hombre le 03 avr. 2019 10:27, modifié 24 fois.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7380
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Le Western Muet : l'année 1929

Messagepar Sitting Bull » 06 mars 2019 17:41

Très intéressant. :wink:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2860

Re: Le Western Muet : l'année 1929

Messagepar Hombre » 19 mars 2019 23:28

Année 1929 (suite)



L'écrivain Sherwood Anderson et son cinéma

J’avais peut-être, comme tout le monde j’en suis sûr, le vif désir d’être
aimé et un peu respecté. Je suis sous l’emprise de mes propres fantaisies.
Même aujourd’hui, je ne peux entrer dans un cinéma pour y voir quelque
héros national, mettons : Bill Hart, sans désirer être un autre. Dans la salle,
je m’assois, j’observe les gens et je remarque combien ils ont tout entiers
aux aventures de l’homme sur l’écran. A présent, il descend de son cheval
avec légèreté et s’approche de la porte d’une cabane solitaire. Nous dans
la salle, nous savons qu’à l’intérieur de cette cabane se trouvent dix bandits
armés jusqu’aux dents et, avec eux, ligotée sur une chaise, une jolie femme,
une vierge de plus prélevée dans le stock commun, si j’ose dire.

Bill s’arrête devant la porte de la cabane et vérifie soigneusement ses revolvers,
et nous, le public, nous savons parfaitement que dans quelques instants il
va entrer et tuer les dix hommes, qu’il va les transformer en passoires et
qu’il sera lui-même blessé, mais pas sérieusement – juste assez pour que la
vierge l’aide à sortir de la cabane e t à monter sur son cheval -, de sorte qu’il
puise rentrer au ranch de son père, se mettre au lit et guérir très vite, juste
à temps pour le mariage.

Tout cela nous le savons, mais nous aimons notre Bill et nous avons du mal
à attendre que la fusillade commence. En ce qui me concerne, je n’ai jamais
pu assister à un tel spectacle sans que, une fois sorti du cinéma, seul dans
une rue tranquille, je devienne autre. Regardant alentour afin de m’assurer
que je ne suis observé, je brandis deux armes imaginaires que je sors de mes
poches revolver et je vise rapidement un arbre avoisinant. « Chien ! lâche-la ! »
crié-je. Toutes mes premières lectures me reviennent en mémoire et j’essaie
de faire quelque chose dont il est question dans ces livres, j’essaie de rendre
mes yeux aussi étroits que des têtes d’épingle. Bill Hart le fait merveilleusement
bien dans ses films, pourquoi pas moi ? Lorsque j’étais assis dans la salle, il était
évident que Bill Hart étais aimé par tous les hommes, toute les femmes et tous
les enfants assis autour de moi, et moi aussi je veux être aimé – un peu redouté
et craint peut-être également. « Ah ! Voici Sherwood Anderson ! traitez-le
respectueusement. Il est méchant lorsqu’on l’embête. Mais soyez gentil et il
sera aussi doux avec vous qu’une colombe roucoulante. »
dans A Story Teller’s Story.
In L'Alliance Brisée. Jean Louis Leutrat.




__________________________________________
Le réprouvé (Redskin )
__________________________________________

Image


Wing Foot et Corn Blossom à l'école des blancs / Retour de Wing Foot adulte auprès de siens :
Image.Image

Wing Foot fils de Notani un chef Navajo, vit entouré des siens dans sa tribu. Chahil l’homme médecine lui transmet
son savoir jusqu-au jour ou John Walton, un agent du gouvernement, se présente pour l’emmener au collège à l’âge
de 9 ans, pour soi disant en faire un civilisé.
Arrivé au pensionnat, il doit renoncer à sa langue, ses coutumes, pour apprendre l'anglais, saluer le drapeau américain
sous la menace du fouet de John Walton ce qui lui vaudra le surnom de Whipped One (le fouetté). Wing est le premier
Indien à fréquenter le Thorpe College, il devient un excellent élève et intègre l’équipe d’athlétisme. Il y rencontre
Corn Blossom (Fleur de maïs) d’une tribu rivale les Pueblos.

Wing Foot est banni par les siens / Wing et Pueblo Jim en conflit amoureux pour Corn Blossom :
Image.Image

A la fin de ses études de médecine, Wing ne supporte plus d’être appelé Redskin par ses camarades. Il retourne chez lui
espérant ainsi apporter ses nouvelles connaissances , mais il se trouve confronté à la résistance de son peuple.
Considéré alors comme «trop blanc» par son père et sa tribu, il est banni comme un paria, Wing s’enfuit dans le désert
ou il découvre du pétrole.
Après de nombreux obstacles, les deux tribus vivront en paix et Corn Blossom retrouvera Wing...

Wing lors de son séjour au désert / Rencontre de Navajos et Pueblos :
Image.Image

Film muet, une autre version avec musique et effets sonores postsynchronisés est sortie en 1929.

Il existe une copie dans la Library of Congress Film Archives

Voir sur le forum le commentaire de Lou : viewtopic.php?t=11291#p121281

Il existe une édition DVD chez Loving the Classics : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q ... aqwXWnzRL4
Image

Fiche technique :
Réalisateur : Victor Schertzinger
Scénario : Elizabeth Pickett
Images : Ray Rennahan et Edward T. Estabrook, pour la partie en couleurs (Technicolor). Edward Cronjager et Harry Hallenberger,
pour la partie en noir et blanc.
Production : Paramount Famous Lasky Corporation
Durée : 82 min - 2.33 m (9 bobines)
Lieu de tournage : Arizona; Nouveau Mexique; Californie

Le réalisateur Victor Schertzinger et la couverture de la première édition de Redskin roman de Elizabeth Pickett :
Image.Image

Les caméramans Ray Rennahan et Edward Cronjage :
Image.Image


Distribution: Richard Dix (Wing Foot), Gladys Belmont (Corn Blossom), Tully Marshall (Navajo Jim], George Rigas
(Chief Notani), Noble Johnson (Pueblo Jim), Jane Novak (Judith Stearns), Larry Steers (John Walton), Augustina López
(Grand-mère Yina), Bernard Siegel (Chahi, homme médecine); Joseph W. Giard (commissaire), Philip Anderson (Wing Foot, enfant),
Lorraine Rivero (Corn Blossom, enfant), George Walker (Pueblo Jim, à 15 ans), Jack Duane (Jack Padjan), Andrew J. Callaghan
[Anderson), Myra Lynch (chanteuse drôle), Pauline Garon (une des filles de la fête), Ben Hall (étudiant), Lincoln Stedman
(étudiant), Paul Panzer (indien), Walter Reed (un jeune indien)

Richard Dix et Gladys Belmont :
Image


George Rigas, Noble Johnson, Jane Novak et Larry Steers :
Image.Image.Image.Image

Lorraine Rivero et Augustina López :
Image.Image

Gladys Belmont connu aussi comme Julie Carter :
Image





__________________________________________
Plunging Hoofs
__________________________________________

Image

Barbara Worth, Jack Perrin et J.P. McGowan :
Image
Photo : Società Anonima Stefano Pittaluga


Jed Campbell,un prédicateur,et Nanette,une fille de dancehall,unissent leurs efforts pour sauver Rex,
"le roi des chevaux sauvages", de l’usine à colle, un piège tendu par "Squint" Jones employé de
Jim Wales, patron du saloon. Wales, veut non seulement capturer Rex mais a aussi des projets sur Nanette.
Nanette a honte de son métier, c’est pour cette raison qu’elle refuse la demande en mariage de Campbell.
Finalement, tout s’arrange; Rex et Starlight sont sauvés, et Nanette épouse Jed...

Jack Perrin, J.P. McGowan, Barbara Worth et David Dunbar (le bigleux) :
Image
Photos : Società Anonima Stefano Pittaluga


film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : Henry MacRae
Scénario : George Morgan, d’après une histoire de Basil Dickey
Images : George Robinson.
Production : Universal Pictures Corporation
Durée : 1.324m (5 bobines)
Henry MacRae :
Image


Distribution : Jack Perrin (Jed Campbell), Barbara Worth (Nanette), J.P. McGowan (Jim Wales), David Dunbar
(Jones le bigleux ), Starlight, Rex (les chevaux)

Jack Perrin et Barbara Worth -/- J.P. McGowan et David Dunbar
Image.Image


J.P. McGowan, Jack Perrin et Barbara Worth :
Image
Photos : Società Anonima Stefano Pittaluga






__________________________________________
Le chevalier de l'air (Winged Horseman)
__________________________________________

Image


Dans ce western les machines remplacent les chevaux.
Le ranch du colonel Hobson est bombardé par un avion mystérieux et le Ranger Skyball Smith du Texas est envoyé pour
enquêter. En arrivant au ranch non pas à cheval mais sur une moto, Skyball est pris pour un blanc bec, mais il gagne

Image


rapidement le respect des cow-boys . Skyball découvre que Davis, le contremaître du ranch, est derrière l’attentat.
Pour protéger sa fuite Davis enlève Joby, la fille de l’éleveur,et s’envole dans un avion; suivi par Skyball dans un autre
avion,mais un incendie se déclare à bord,et Skyball saute en parachute,Joby de son côté réussit à sauter aussi, Davis
atterrit juste devant Skyball et les rangers,il est aussitôt arrêté.
Image


Un événement tragique survint durant le tournage. Leta Belle Wichart, doublure de Ruth Elder et considérée comme la plus
importante parachutiste des États-Unis, a trouvé la mort lors d'une scène ou pour échapper à son kidnappeur, elle devait
effectuer un saut en parachute. Elle était à son 140eme saut.

Film considéré perdu.

Fiche technique :
Réalisateur : Arthur Rosson et Reeves Eason
Scénario : Raymond L. Schrock,
Images : Harry Neumann.
Production : Universal Pictures
Durée : 1h- 1.688,6 m (6 bobines)
Arthur Rosson :
Image


Distribution : Hoot Gibson ("Skyball" Smith), Ruth Elder (Joby Hobson), Charles Schaeffer (Colonel Hobson),
Allan Forrest ("Curly" Davis), Herbert Prior (Eben Matthews)

Hoot Gibson ("Skyball" Smith), Ruth Elder :
Image

Allan Forrest et Herbert Prior :
Image.Image


Ruth Elder
Image




______________________________________
Pioneers of the West 1929
______________________________________

Tom Dorgan, incarcéré pour vol à La Société de Courrier Express et présumé meurtrier, s’évade de la prison
lors d’un incendie. Phil Sampson est chargé par la compagnie de chemin de fer de retrouver le fugitif et le
butin volé. Son enquête le mène au ranch de Dorothy McClure, fille de l'homme assassiné où il trouve deux
hommes de Dorgan : Bull Bradley et Spike Harkness soi-disant cousin de Dorothy qui surveillent les moindres
faits et gestes de la jeune fille.
Dorgan arrive, une échauffourée éclate entre les hommes, Bradley est tué par Spike Harkness et Dorgan arrêté
par Sampson avoue que Bradley n’était autre que son fils et le véritable coupable...

Fiche technique :
Réalisateur : J.P. McGowan
Scénario : J. P. McGowan, Sally Winters
Images : Hap Depew
Production : J.P. McGowan Productions
Durée : 50mn-1.300 m (5 bobines)

Le réalisateur et acteur J. P. McGowan :
Image


Distribution : Tom Tyler (Phil Sampson), J. P. McGowan (Tom Dorgan), Charlotte Winn (Dorothy McClure),
Mack V. Wright ('Spike' Harkness), Tom Bay ('Bull' Bradley), George Brownhill (surveillant général)

Tom Tyler, Mack V. Wright et Tom Bay :
Image.Image.Image




_____________________________________
Code of the West
_____________________________________

DVD du film :
Image


Jack Hartley inspecteur des postes est engagé par la compagnie de chemin de fer pour mettre fin à une série
de vols. Jack soupçonne très vite Leary et ses hommes d’en être les auteurs ; en effet connaissant le goût
immodéré du chef de gare pour la boisson ils profitent de ses moments d’ivresse pour subtiliser les colis
assurés et en réclamer l’assurance. Jack secondé par le shérif, décide d’attendre le moment propice pour
les prendre en flagrant délit.

Tom Bay, Cliff Lyons, Bob Custer et Bud Osborne :
Image

Une copie existe.

Fiche technique :
Réalisateur : J.P. McGowan
Scénario : George Arthur Durlam d’après une histoire de Sally Winters
Images : Hap Depew
Production : G.A. Durlam Productions
Durée : 53 min - 1.465m (5bobines)

J.P. McGowan
Image


Distribution : Bob Custer, (Jack Hartley) Vivian Bay (Phyliss Gordon), Bobby Dunn (Shorty Gordon), Martin Cichy (Leary),
Bud Osborne et Cliff Lyons (acolytes de Larry), Tom Bay (Speed Harris), Buck Bucko (Shérif)...

Bob Custer, Vivian Bay, Martin Cichy et Tom Bay :
Image.Image.Image.Image




_______________________________________
Points West
_______________________________________

Image

Image


Cole Lawson, fils d'un éleveur assassiné par McQuade a bien l'intention de venger la mort de son père. Et pour ce faire,
Cole n’hésite pas à infiltrer le gang des hors-la-loi après avoir trouvé leur refuge. Il y rencontre Dorothy, la fille de la
propriétaire, promise à McQuade. Une idylle débute entre eux, et Dorothy l’aide à identifier McQuade, mais Cole est
démasqué et McQuade lui laisse 3 minutes à vivre. Cole réussit à se sauver et va se réfugier chez la jeune fille. Cole
va triompher de McQuade, empêcher le mariage et préparer le sien.

Image

Image
Photos : Società Anonima Stefano Pittaluga


Survie du film inconnue.

Fiche technique :
Réalisateur : Arthur Rosson
Scénario : Rowland Brown, d'après le roman de Bertha Muzzy Sinclair
Images : Harry Neumann
Production : Universal Pictures Corp.
Durée : 1h - (6 bobines)

Le réalisateur Arthur Rosson, le scénariste Rowland Brown et la romancière Bertha Muzzy Sinclair :
Image.Image.Image


Distribution : Hoot Gibson (Cole Lawson Jr.), Alberta Vaughn (Dorothy), Frank Campeau (McQuade), Jack Raymond
(‘His Nibs’), Martha Franklin (la mère), Milt Brown (Parsons), Jim Corey (Steve).

Hoot Gibson et Alberta Vaughn :
Image



__________________________________________


Divers :
Cette année Wyatt Earp, le célèbre marshall de Tombstone,
décède à l'âge de 80 ans. Les funérailles ont lieu à l'église de Wilshire. Ses amis
William S. Hart et Tom Mix, font partie des porteurs de son cercueil


Photo prise lors des funérailles de Wyatt Earp, on reconnaît W. S. Hart (4e à partir de la g.) et Tom Mix (dernier à d.) :
Image
Modifié en dernier par Hombre le 02 avr. 2019 19:53, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2860

Re: Le Western Muet : l'année 1929

Messagepar Hombre » 02 avr. 2019 19:17

Année 1929 (suite bis)



Wyatt Earp et le cinéma

Wyatt Earp, marshall type de villes frontières, est considéré comme la figure emblématique de l’Ouest.
Il a connu les premières années du cinéma et a voulu, las d’entendre des mensonges, imposer sa propre
version de son vivant sur sa vie, sans jamais pouvoir y arriver.

Il est très probable que Wyatt Earp soit arrivé au cinéma par le biais de l’ancien marshall de Dodge City,
Bill Tilghman. Ce dernier avait participé à l’écriture et à la réalisation d’un film sur sa vie,
Passing of the Oklahoma Outlaws, en 1915.
Cette même année, on voit Wyatt en tant que visiteur, lors du tournage du film Le Métis, avec comme vedette
Douglas Fairbanks. Le réalisateur Allan Dwan, dira : «Comme il était de coutume à l’époque, Earp fut invité à
se joindre à la fête»
. Voyant Fairbanks courir, sauter et faire des cabrioles, il se serait exclamé : «ça n’est pas
moi, je ne pourrais faire ça».

Wyatt Earp fait connaissance avec Willam S. Hart et Tom Mix et une amitié se cré entre eux. Earp a fréquenté
assidument les plateaux de tournage des films du tandem John Ford et Harry Carey, il aimait se joindre aux
cowboys pour des séances de poker et lever le coude en leur compagnie.
Ford dira plus tard qu’il avait filmé la fusillade de OK Corral tel qu’Earp le lui avait raconté.
Raoul Walsh, ancien cowboy devenu réalisateur, raconte dans ses mémoires qu’un jour de 1916, il reçut la visite
de Jack London accompagné de Wyatt Earp, tous deux désireux de voir l’homme qui avait filmé Pancho Villa et
la révolution mexicaine. Walsh les invita au restaurant Al Levy’s et durant le repas, le célèbre Charles Chaplin,
lui-même impressionné par Earp les rejoignit. L’un des regrets de Walsh sera, de ne pas avoir enregistré leur
conversation. On peut imaginer que Blake Edwards s’est inspiré de cette rencontre mémorable pour son film
Meurtre à Hollywood.
Par ailleurs, Wyatt Earp demande à son ami Hart de faire un film pour rétablir la vérité. Hart lui conseille de :
«trouver un écrivain pour l’aider à rediger son histoire». En 1925, avec son ami John Flood (un ingénieur),
Earp commence à écrire «son histoire». Mais d’après tous ceux qui ont lu le manuscrit, Flood était un piètre
écrivain et il n’a jamais trouvé d’éditeur.

Ce n’est qu’en 1931, deux ans après son décès, que sortit Wyatt Earp: Frontier Marshal. de Stuart Lake.
C’est ce livre qui établira sa légende, à coup sûr, «plus belle que la réalité».

Image
Wyatt Earp le 9 août 1923



_____________________________________
Smilin' Guns
_____________________________________

Image


"Dirty Neck" Jack Purvin est un vieux dur à cuire, mais en découvrant une photo de la belle Helen Van Smythe,
qui doit arriver prochainement au ranch, il en tombe immédiatement amoureux. Il décide d’aller à San Francisco
consulter un professeur qui lui promet de lui faire perdre ses manières frustres et de le métamorphoser en
gentleman en moins de 2 semaines. Dès son retour au ranch, Jack doit sauver Helen des griffes de Conte Baretti
un imposteur, et protéger les bijoux de sa mère de la convoitise de Durkin, un petit voleur sans envergure.
Helen découvre sous les apparences encore un peu rudes de notre cowboy toute sa gentillesse et à son tour,
tombe sous le charme.

Image


Une copie existe dans les archives de film de la Bibliothèque du Congrès.


Fiche technique :
Réalisateur : Henry MacRae
Scénario : George Morgan d’après l’histoire de Shannon Fife
Images : Harry Neumann
Production : Universal Pictures Corp.
Durée : 1h - 1.606,3 m (6 bobines)

Henry MacRae:
Image


Distribution : Hoot Gibson (‘Dirty Neck’ Jack Purvin), Blanche Mehaffey (Helen Van Smythe), Virginia Pearson
(Mrs. Van Smythe), Robert Graves (Durkin), Leo White (Conte Baretti), Walter Brennan (le contremaître du ranch),
Jack Wise (le professeur), James Bradbury Jr. (le barbier), Dad Gibson (le chef de gare)

Hoot Gibson, Blanche Mehaffey et Virginia Pearson :
Image.Image.Image

Leo White, Walter Brennan et James Bradbury Jr. :
Image.Image.Image


Image





__________________________________
The Harvest of Hate
__________________________________

Image


Rex le cheval merveilleux, la star équestre, est l’attraction vedette du cirque itinérant sur les routes de Carney.
Le nouveau propriétaire de la tournée Martin Trask un sportif véreux, s’imagine à tort être le propriétaire de Rex
et de sa cavalière Mademoiselle Estrella nommée Margie. Margie libère Rex, s’enfuit, et se réfugie chez Jack Merritt
un jeune fermier dont elle tombe amoureuse.
Trask fait chanter Margie ; il est prêt a annuler l'hypothèque qu'il détient sur la propriété de Jack si elle le suit.
Jack découvrant la vérité enfourche Starlight et part à sa recheche. Rex vient à l’aide de Margie il tue Martin Trask
et Jack arrive à temps pour la sauver d’une chute mortelle suspendue à une branche au bord de la falaise.

Tom London, Jack Perrin et Helen Foster :
Image


film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : Henry McRae
Scénario : George H.Plympton, William Lord Wright,
Images : George Robinson
Production : Universal Pictures Corp.
Durée : 1.438,35 m (5 bobines)

Image


Distribution : Rex(le cheval merveilleux) Jack Perrin (Jack Merritt), Helen Foster (Margie Smith) Tom London
(Martin Trask), Starlight le cheval.

Jack Perrin, Helen Foster et Tom London :
Image.Image.Image





_____________________________________
The Little Savage
_____________________________________

Image


Hank, un éclaireur et Red, son ami, trouvent un bébé dans les débris d'un wagon saccagé par un bandit. Blake,
un hors-la-loi, force Norton à faire un braquage pendant qu’il se cache, et met les chevaux en fuite ; Kitty, qui
sort d'un saloon est sur leur passage. Red réussit à la mettre en sécurité, l'emmène dans un hôtel et lui demande
de s'occuper du bébé. Blessé, Norton se réfugie dans une écurie où Red le retrouve et prend soin de lui. Kitty reconnaît
en Norton son ancien amoureux. Voulant gagner de l’argent Hank participe à une partie de poker, Blake est reconnu
comme le meurtrier des parents de l'enfant, mais il s'échappe avec les gains de Hank. Red le poursuit et l’atteint
avec sa fronde, le stoppant au bord d'une falaise. Blake avoue ses crimes, évitant ainsi la pendaison à Norton...

Fiche technique :
Réalisateur : Louis King
Scénario : Frank Howard Clark
Images : Virgil E. Miller
Production : Film Booking Offices of America (FBO)
Durée : 1h - 1.457,25 m (6bobines)

Louis King et Virgil E. Miller :
.Image.Image


Distribution : Buzz Barton (Red), Milburn Morante (Hank), Willard Boelner (Baby), Patricia Palmer (Kitty),
Sam Nelson (Norton), Ethan Laidlaw (Blake)

Buzz Barton, Milburn Morante, Patricia Palmer et Ethan Laidlaw
Image.Image.Image.Image




______________________________________
Thundering Thompson
______________________________________

Un éleveur de bétail, Bill Edwards cherche par tous les moyens à s'approprier les terres où pâturent les moutons
de la belle Marie Valerian et de son père.

Image


Bill Edwards n’hésite pas à leur envoyer le shérif adjoint Thundering
Thompson muni d’un mandat d’arrêt sous la fausse accusation d'occupation illégale de terrain. Marie se défend
et réussit à convaincre Thundering Thompson, que tout cela n’est que mensonges et intimidations.
Le retour en ville de Thundering Thompson sans Marie, va rendre Bill Edwards furieux, il décide d'organiser une
expédition punitive pour se débarrasser définitivement de la bergère et de Thundering Thompson ; mais, prévenu
à temps celui-ci va déjouer ses plans et l’emporter...

Une copie de ce film survit

Fiche technique :
Réalisateur : Ben F. Wilson
Scénario : Robert Dillon
Images : Robert E. Cline
Production : Morris R. Schlank Productions
Durée : 56 min - 1.400 m (5 bobines)

Distribution : Cheyenne Bill (Deputy Sheriff ‘Thundering’ Thompson), Neva Gerber (Maria Valerian),
Al Ferguson (Bill Edwards), Ed La Niece (George Morgan), Silver Tip Baker (Mr. Valerian), Chuck Badra,
Jack Jones, Bud Pope, Jay Wilsey, Cliff Lyons

Neva Gerber et Cheyenne Bill :
Image.Image




___________________________________________



J. P. McGowan (1880 - 1952)

Image

John Paterson McGowan est né en Australie .
Connu surtout comme acteur et réalisateur, il a aussi exercé les métiers
de scénariste et producteur.

Au début des années 1900, étant un excellent cavalier il s’engage en tant
qu’estafette durant la deuxième Guerre des Boers (1899-1902), en Afrique
du Sud. Lors d’une mission il tombe dans un précipice, son cheval meurt
et lui même grièvement blessé est resté hospitalisé une année.
J.P. McGowan prend part à l’Exposition Universelle de 1904, à Saint Louis,
sur le thème de la Guerre des Boers.

Pendant son séjour aux États-Unis, ses qualités de cavalier le poussent
vers le métier de cowboy.
Puis, on le voit sur les planches des théâtres de New York. En 1910, il est
engagé par les studios de la Kalem comme cascadeur et débute dans ses
premiers rôles au cinéma, comme acteur.

Dès 1912, McGowan réalise ses premiers courts : des drames, des thrillers
et à partir de 1913 signe ses premiers westerns : The Eight Notch ;
Brought to Bay ; The Battle at Fort Laramie
...
En 1914, il réalise et joue dans une trentaine d’épisodes de la célèbre série
The Hazards of Helen, dont l’interprète principale Helen Holmes deviendra
sa femme. Après 119 épisodes ils quittent la Kalem et créent leur propre
studio Signal Films.
J. P. McGowan a interprété tous les rôles : cowboy, officier, homme d’État,
bandit... Il imposait avec son allure et sa prestance. Il a réalisé 257 films
dont 222 muets et plus de 70 westerns. Il a dirigé des nombreuses stars cowboys
du muet : Bob Custer, Bob Steele, Art Acord, Franlyn Farnum, Jack Perrin, Al Hoxie,
Buddy Roosevelt, Tom Tyler, Yakima Canutt, John Wayne...



Photo de tournage du film The Hurricane Express (1932). John Wayne fait partie des acteurs.
Mais où il est ? :

Image
Photo : IMDb




_____________________________________
The Arizona Kid
_____________________________________

Image


Bill Strong un marshal, est témoin du vol du fourgon postal de Bear Valley par Red Hank et son gang, et de la
prise en otage du chauffeur, Jake Grant. Se faisant passer pour un jeune dandy de l›est habile à manier le lasso,
monté sur son cheval Star; Bill Strong, l’enfant de l’Arizona va amuser les bandits et se faire accepter d’eux.
La situation se complique avec l'arrivée de Mary Grant partie à la recherche son père, Jake. Red demande à
Strong d'isoler Mary dans une cabane abandonnée en vue d’une prochaine visite. Durant l’absence des hors-la-loi,
Arizona Kid libère le père, puis file à la cabane et arrive juste à temps pour soustraire Mary à Red. Le shérif
Morton et ses hommes vont neutraliser la bande.

Une copie existe

Fiche technique :
Réalisateur : Horace B. Carpenter
Scénario : Horace B. Carpenter, d’après l’histoire de Philip Schuyler
Production : J. Charles Davis Productions
Durée : 1.313,99 m (5 bobines)

Horace B. Carpenter :
Image


Distribution : Art Acord (Bill Strong, ‘The Arizona Kid’), Carol Lane (Mary Grant), Cliff Lyons (Red Hank), Bill Conant (Sheriff Morton), George Hollister (Manual Labor), Lynn Sanderson (Bud Jenkins), James Tromp (Postman Stebbins), Horace B. Carpenter (Jake Grant), Star (le cheval de Bill), Rex (le chien de Bill)

Art Acord
Image





_____________________________________
The Ridin' Demon
_____________________________________

Ted Wells, joue le rôle des frères jumeaux : Pat et Dan Riordan. Les deux frères ont des caractères différents,
Pat, est moins sérieux que Dan. Lors d’une partie de cartes, Pat est pris a tricher et est blessé à l'épaule.
Sur le chemin du retour Pat rencontre Marie Devon la fiancée de son jumeau. Lorsque le shérif vient à la recherche
de Pat, Dan prend sa place et entraîne le shérif et ses hommes à travers les collines et les vallons où il réussit à les
semer. Puis Dan et Marie conduisent Pat en toute sécurité à la frontière mexicaine.

Film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : Ray Taylor
Scénario : Basil Dickey
Images : Joseph Brotherton
Production : Universal Pictures
Durée : 1.335 m (5 bobines)
Le scénariste Basil Dickey :
Image


Distribution : Ted Wells (Dan Riordan et Pat Riordan), Kathleen Collins (Marie), Lucy Beaumont (Mrs. Riordan), Otto Bibber (le sherif).

Ted Wells, Kathleen Collins et Lucy Beaumont :
Image.Image.Image





A suivre...

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2860

Re: Le Western Muet : l'année 1929

Messagepar Hombre » 19 avr. 2019 17:44

Année 1929 (suite ter)




__________________________________
Stairs of Sand
__________________________________

Image


Wallace Beery dans le rôle de Guerd Lacey, joue un hors la loi au grand cœur.
A Lost Lake, Il attaque et dévalise une diligence ou se trouvait l’argent de Ruth. Ruth désirait quitter
la ville mais, sans son pactole plus question de partir. Elle trouve un emploi de danseuse au saloon tenu
par Boss Tone. Lacey s’y installe comme pensionnaire et observe en riant sous cape, les tentatives du
shérif Collishaw pour retrouver le bandit.

Jean Arthur et Fred Kohler :
Image


Boss Stone essaie d'obtenir les faveurs de Ruth sans succès. Pour échapper à cette vie, elle vole le
portefeuille de Lacey.
Lacey découvrant que son voleur n’est autre que la jeune femme que lui-même a volé, ne dit rien
et tombe sous son charme.

Jean Arthur et Wallace Beery :
Image


le shérif toujours à la poursuite du hors-la-loi, soupçonne Adam Wansfell un étranger venu de l’Est.
Lacey lui sauve la mise prétendant être son oncle. Ruth et Adam tombent amoureux et songent à
quitter définitivement la ville ; mais Lacey au retour d’un de ses actes de banditisme revient blessé.
Adam qui lui est redevable s’accuse à sa place. Notre hors-la-loi au grand cœur touché par l’amour
des deux jeunes gens et la loyauté d’Adam donne les preuves de sa propre culpabilité et Ruth va
délivrer Adam avant sa pendaison.

Film présumé perdu

Fiche technique :
Réalisateur : Otto Brower
Scénario : Agnes Brand Leahy , Sam Mintz , et J. Walter Ruben d’après un roman de Zane Grey
Images : Rex Wimpy
Production : Paramount Pictures
Durée : 1h - 1.530 m (6 bobines)
Otto Brower :
Image


Distribution : Wallace Beery (Lacey), Jean Arthur ( Ruth Hutt), Phillips Holmes ( Adam Wansfell),
Fred Kohler ( Boss Stone ), Chester Conklin (Tim), Guy Oliver ( shérif Collishaw), Lillian Worth (enfant),
Frank Rice (conducteur de diligence), CL Sherwood (serveur).

Wallace Beery :
Image

Jean Arthur et Phillips Holmes :
Image

Fred Kohler et Chester Conklin :
Image.Image

Guy Oliver, Lillian Worth et Frank Rice :
Image.Image.Image


Wallace Beery durant le tournage :
Image



_____________________________________
Sunset Pass
_____________________________________

Image


Jack Rock un homme de loi, se fait engager par Ashleigh Preston, un éleveur anglais qu'il soupçonne
d’être un voleur de bétail. Après enquête, il s›avèré que ses soupçons étaient fondés. Mais, entre temps,
il est tombé amoureux de Leatrice la sœur de Preston, aussi donne-t-il à Ashleigh Prest une chance de
reprendre le droit chemin, sans succés...

Fiche technique :
Réalisateur : Otto Brower
Scénario : J. Walter Ruben, Ray Harris d’après un roman de Zane Grey
Images : Roy Clark
Production : Paramount Famous Lasky Corp.
Durée : 1.788 m
Lieu de tournage : Réserve Navajo à Tuba City et à Flagstaff, en Arizona

Otto Brower :
Image


Distribution : Jack Holt (Jack Rock), Nora Lane (Leatrice Preston), John Loder ( Ashleigh Preston),
Christian J. Frank (Chuck), Gilbert Holmes (Shorty), Chester Conklin ( Windy), Pat Harmon (Clink Peeples),
Alfred Allen (Amos Dabb), Guy Oliver (Clark)

Jack Holt et Nora Lane
Image


John Loder, Gilbert Holmes, Chester Conklin et Pat Harmon :
Image.Image.Image.Image



_____________________________________
Fighters of the Saddle
_____________________________________

Image


Dick Weatherby un jeune éleveur est le fils d’un homme sans scrupule, Henry Weatherby
dit Bulldog qui achète à bas prix les terres des petits exploitants pour les revendre à des
sociétés construisant des routes.
La famille Wayne lui résiste. Pete le cousin de Dick désirant se faire bien voir par son oncle
et prendre auprès de lui la place de son fils, vide le coffre-fort de Bulldog et en accuse Tom Wayne.
Bulldog ordonne à Dick d’aller mettre la pression sur la famille Wayne pour les obliger à quitter
leurs terres.
A son arrivée au ranch Dick tombe amoureux de Nesta la jeune sœur de Tom et réalisant que son
père est malhonnête prend le parti des fermiers...

Selon le site AFI, Fighters of the Saddle serait le dernier film muet tourné par Art Acord.

Une copie existe


Fiche technique :
Réalisateur : Robert J. Horner
Scénario : Horace B. Carpenter
Images : Paul H. Allen
Production : Charles Davis Productions
Durée : 1hr 2 min - 1.571,55 m (5bobines)

Le réalisateur Robert J. Horner, le scénariste Horace B. Carpenter et le caméraman Paul H. Allen :
Image.Image.Image


Distribution : Art Acord (Dick Weatherby), Peggy Montgomery (Nesta Wayne), John Lowell
(Henry Bulldog Weatherby), Tom Bay (Pete, le cousin), Jack Ponder (Tom Wayne), Betty Carter
(Patty Wayne), Lynn Sanderson (Art Wayne), Cliff Lyons (acolyte)

Art Acord :
Image

Peggy Montgomery et John Lowell :
Image.Image

Tom Bay, Jack Ponder et Cliff Lyons :
Image.ImageImage

Art Acord avec son cheval "Raven" et son chien "Rex" :
Image




_____________________________________


Wallace Beery (1885 - 1949)

En 1914 :
Image
Photo Wikipédia

Venu du cirque, Wallace Beery débute sa carrière d›acteur et de chanteur
à Broadway avant de rejoindre Hollywood en 1913.
L’année suivante à l’âge de 27 ans, il joue le rôle d’une femme de ménage
suédoise : Sweedie, dans une série de films pour la Essanay ; durant l’un de
ces tournages il rencontre celle qui deviendra sa femme Gloria Swanson.
Puis, son physique aidant, il commence à jouer les méchants. Il est Magua dans
Le dernier des Mohicans (1920) de Maurice Tourneur. L’écrivain John Dos Passos
a dit de lui : «c’est la plus sale gueule et le plus grand acteur du cinéma américain».
Cependant c'est Douglas Fairbanks qui l'incite à revenir à des rôles plus légers.

Crédité de 241 films, Wallace Beery a obtenu l'Oscar du meilleur acteur pour Le champion
et la Coupe Volpi à la Mostra de Venise 1934 pour la meilleure interprétation masculine
pour Viva Villa! (personnage qu'il avait déjà interprétè en 1917, dans Patria,
du vivant de Pancho Villa).

Pour le genre qui nous intéresse : le western muet, nous dirons qu’il en a joué une dizaine.



Voir la biographie de Demerval : viewtopic.php?t=15861#p213045

Wallace Beery en Sweedie et en Pancho Villa :
Image.Image



_____________________________________




Fred Kohler (1888 - 1938)

En 1928 :
Image

Venu du théâtre, Fred Kohler débute dans le cinéma en 1911 dans un drame The Code of Honor
pour la Selig.
Sa place était toute trouvée pour tourner dans les westerns, servi par sa carrure imposante,
il pouvait représenter le méchant, la brute impitoyable à l’écran,
Des westerns, Il en aura joué une trentaine, plusieurs fois aux côtés de Jack Hoxie, Leo D. Maloney
et sous la direction de Francis Ford on le retrouve avec Jack Holt dans des adaptations de Zane Grey

Mais le film qui assoira sa carrière sera sans conteste The Iron Horse en 1924.


Voir la biographie de Demerval : viewtopic.php?f=30&p=292956&sid=b14640613faddc77c5fe21e04f8fbf39#p292956

Mae West et Fred Kohler dans Goin' to Town en 1935 :
Image


_____________________________________
The White Outlaw
_____________________________________

Image


Art Acord interprète le rôle de Johnny Douglas, un bandit de grand chemin un peu Robin des Bois,
qui tient son nom "The White Outlaw" en raison du foulard de soie blanche qui lui masque le visage
lors de ses vols.Il fait équipe avec Jed Isbell un «méchant» qui le double en portant le même
foulard blanc. Johnny écœuré, décide de changer de vie, quitte son repaire et retourne dans sa ville
natale voir sa mère qui se meurt. Le shérif Ralston et ses hommes qui le poursuivent, arrête Jed qui
l’accuse de tous les vols et en échange de sa liberté, leur indique sa destination. Johnny réussit à se
sauver et sous un nom d’emprunt trouve du travail dans le ranch du colonel Holbrook un éleveur Texan.
Il se lie d’amitié avec Ted Williams, le contremaître amoureux de Janice l'ainée des filles du colonel.
Celui-ci, pour sauver son ranch, accepte la demande en mariage de Chet Wagner, un nanti, qui tient
le bouge clandestin et la ville par la même occasion, car il possède de nombreuses reconnaissances de dettes.
Ted l’amoureux, attaque la diligence, masqué du foulard blanc offert par Johnny et est aussitôt identifié
comme le White Outlaw et arrêté. Johnny lui dévoile sa véritable identité, puis grâce à ses indications
récupère le butin volé ainsi que la reconnaissance de dette dans le coffre-fort de Chet Wagner.
La police à ses trousses johnny s’enfuit...

Art Acord et Lew Meehan :
Image


Pour la petite histoire : Al Hoxie a toujours nié avoir jamais travaillé avec Art Acord et ses images sont
probablement tirées d'un autre film de Robert J. Horner. Procédé déjà courant à l'époque.

DVD Grapevine :
Image

Fiche technique :
Réalisateur : Robert J. Horner
Scénario : Robert McKenzie
Images : Ernest Laszlo
Production : J. Charles Davis Productions
Durée : 1.365 m (5 bobines)

Robert J. Horner et Ernest Laszlo :
Image.Image


Distribution : Art Acord (Johnny 'The White Outlaw' Douglas) ,Vivian Bay ( Janice Holbrook),
Bill Patton (Ted Williams), Dick Nores (Chet Wagner), Lew Meehan (Jed Isbell), Betty Carter (Mary Holbrook),
Al Hoxie ( Sheriff Ralston) , Howard Davis ( Colonel Holbrook),Walter Maly ( Deputy Bud Mason),
Slim Mathews ( Joe Walton).

Art Acord, Vivian Bay, Bill Patton, Lew Meehan et Al Hoxie :
Image.Image.Image.Image




_____________________________________

Jack Holt (1888-1951)

Image

Arrivé par hasard au cinéma, son nom est associé à de nombreux
westerns : environ une centaine.
Dès ses débuts, il attire l’attention des frères Ford et de Grace
Cunard dans des petits rôles. Sa fière allure, sa moustache et ses poings
rapides à la détente incarnaient la virilité du cowboy.
En 1917, Jack Holt devient l'une des grandes stars du studio Paramount
notamment dans une série de westerns tirés des romans de Zane Grey.


Voir la biographie de Demerval : viewtopic.php?t=16768#p237167


Jack Holt avec Nancy Carroll dans The Water Hole (1928) et avec Clark Gable, dans le rôle d'Ours Intrépide
dans Au-delà du Missouri (1951) :
Image.Image




_____________________________________

George Gebhardt (1879–1919)

Image

George Gebhardt était un acteur et un réalisateur.
Dans sa courte carrière, il aura joué dans 164 films dont une quarantaine de westerns.
Il debute en 1908 à l'American Mutoscope Biograph Company sous la direction de
David Wark Griffith et aux côtés de : Charles Inslee, Linda Arvidson, Florence Lawrence,
Arthur V. Johson ses premiers westerns seront : The Stage Rustler; The Fight for Freedom;
The Kentuckian; L'enfant et le peau-rouge; The Girl and the Outlaw; The Red Girl;
A Woman’s Way
rien que pour l’année 1908.
En 1911, tourne Getting His Man sous la direction de Thomas Ince avec Francis Ford et
The Outlaw and the Female Detective, dirigé par Franck Montgomery, ainsi que The Broncho
Buster's Rival
et The Sheriff's Brother.

1912, sera plus prolifique : 26 westerns en tant qu'acteur, dont 5 avec Red Wing : Silver Moon's
Rescue; The Penalty Paid; La prairie du bonheur et The Squaw Man's Sweetheart
sous la direction
de James Young Deer.
Et toujours en 1912, en tant que réalisateur : A Race for Liberty; The Empty Holster; A Whirlwind Courtship
on Bradon's Ranch
et The Gambler...

George Gebhardt et Dorothy Davenport dans Her Indian Hero (1912) d'Al Christie :

Image



________________________________________________________________


Linda Arvidson (1884 - 1949)

Image

Fille d’immigrés suédois, Linda est née à San Francisco. Adolescente elle joue dans
un théâtre local l'Alcazar Théâtre de San Francisco, puis au Grand Opera House de
San Francisco ou elle rencontre en 1905 celui qui n›est pas encore le grand réalisateur,
mais un simple acteur en tournée avec une troupe de théâtre : David Wark Griffith.
Ils joueront ensemble dans "Fedora" de Victorien Sardou.
En 1906 quelques semaines après avoir échappé au séisme de San Francisco, elle épouse
David Griffith secrètement à Boston, puis ils vont s’installer à New York.
Dès 1907, séduite par la possibilité de gagner plus d’argent et plus facilement, Linda
tourne donc des petits rôles pour le cinéma, avec son mari dans : The Princess in the Vase ;
The Stage Rustler
(1908) un western, avant de rejoindre la Biograph. Très vite Griffith en
deviendra le principal réalisateur.
Le premier rôle de Linda à la Biograph et sa seule apparition avec son acteur de mari sera
dans When Knights Were Bold. Puis dirigée pour la 1ere fois par Griffith ça sera The Adventures
of Dollie
. Elle tournera aux côtés de Arthur V. Johnson, Florence Lawrence, George Gebhardt...
Linda écrira dans ses mémoires, en 1925, parlant des personnages qu'elle a interprétés à ses débuts :
«l'épouse bienveillante, la femme lésée, la femme de chambre trop confiante… attendant l'amant
qui n'est jamais revenu»


A la même époque, les actrices n’étaient connues que sous le nom de Biograph Girls, car le studio
ne voulait pas que les actrices soient identifiées.

Ensuite, dirigée par David Griffith, elle enchaînera film sur film jusqu’en 1916 pour la Biograph,
environ 160, la grande majorité tournés avant 1912, dont une dizaine de westerns : The Stampede;
L'enfant et le peau-rouge; The Gambler of the West; The Two Brothers; The Heart of an Outlaw;
In the Days of '49; The Last Drop of Water; The Red Girl; A Woman's Way ...


Linda était aussi scénariste, elle a écrit 5 films (aucun western) puis en 1925, sous le nom de Mme D.W. Griffith
elle publie : When the Movies Were Young, en 1925.

Séparée de Griffith depuis 1912, elle divorce en 1936 lorsqu'il décide de se remarier.




__________________________________
The Fighting Terror
__________________________________

Image


Le frère de Bob Custer a été abattu par un gang de hors-la-loi surnommé «The Mud-Daubers»
car ils se barbouillaient le visage de boue pour dissimuler leur identité.
Bob Custer appelé Fighting Terror se lance à leur poursuite, le long de la frontière californienne
et du Nevada, mais les bandits aidés par le shérif véreux d’une ville frontalière passent de
l'autre côté espérant ainsi arrêter la poursuite.Bien entendu Custer n’en tient pas compte...

Fiche technique :
Réalisateur : J. P. McGowan
Scénario : Sally Winters
Images : Hap Depew
Production : J. P. McGowan Productions
Durée : 50 min 1.500 m (5bobines)

J. P. McGowan :
Image


Distribution : Bob Custer (Raymond Glenn), Bud Osborne, Hank Bell, J. P. McGowan, Adabelle Driver,
Hazel Mills, Cliff Lyons, Tom Bay.

Bob Custer et Bud Osborne :
Image.Image


Hank Bell, Cliff Lyons et Tom Bay :
Image.Image.Image




_____________________________________
The Man from Nevada
_____________________________________

Image


L’arrivée de la famille Watkins composée du père Jim, de Virginia, l’aînée et de 3 jeunes garçons :
Wart, Wiggles et Woggles dans leur nouveau ranch, dérange l’éleveur voisin Luke Baldridge.
Celui=ci va tenter de les intimider et engage des hommes de main pour les effrayer et les forcer à
quitter leur nouveau territoire.

Tom Tyler et Al Ferguson :
Image


Heureusement, un autre voisin Jack Carter touché par le charme de ses jeunes enfants et de la jolie
Virginia, les prend sous sa protection et se bat contre Luke afin de leur éviter le pire...

Tom Tyler et Natalie Joyce :
Image


Statut : Il existe deux copies de The Man from Nevada : l’une se trouve à la Hugh Hefner Moving Picture
Archive à USC, Californie ; la deuxième est au Museum of Modern Art (MoMA) à New York.

Fiche technique :
Réalisateur : J. P. McGowan
Scénario : Sally Winters
Images : Hap Depew
Production : .J.P. McGowan Productions
Durée : 48 min - 1.450,24 m (5 bobines)

J. P. McGowan et Sally Winters :
Image.Image


Distribution : Tom Tyler (Jack Carter), Natalie Joyce (Virginia Watkins),
Al Ferguson (Luke Baldridge), Alfred Hewston (Jim Watkins), Kip Cooper ( 'Wart' Watkins), Godfrey Craig
('Wiggles' Watkins), Frank Hall Crane ( 'Wobbles' Watkins), William L. Nolte ('Bowery' Walker),

Tom Tyler et Natalie Joyce :
Image.Image



Tom Tyler :
Image




_____________________________________
The Pride of Pawnee
_____________________________________

Image


Kirk Stockton, est chargé par la Wells Fargo d’arrêter un ramassis de hors-la-loi connu sous
le nom de "The Wolves" (les loups)qui, déguisés en Indiens, terrorisent et dévalisent les mineurs.
George La Forte, un homme apparemment respectable, responsable d’une organisation de mineurs,
est en réalité le chef des «loups».
Kirck Stockton dissimulé dans une malle de la diligence se rendant à Eldorado, surprend et met
en fuite les bandits lors de l’attaque. Parmi les voyageurs de la diligence se trouvent Madge Wilson
et son jeune frère Jerry qui vont rendre visite à leur père Scotty. Kirk considéré comme un héros
est accueilli à bras ouverts au ranch Wilson. La beauté et la douceur de la jeune femme ravissent
notre homme, mais elle plaît également à George La Forte qui kidnappe Kirk contre une rançon de
10.000$ qu’il est prêt à payer lui-même si Madge accepte de l’épouser.
L’un des loups, André Jeel blessé est arrêté et donne le nom de tous ses complices avant de mourir;
Kirk arrive à temps pour arrêter les préparatifs du mariage, et remettre les bandits au shérif...

Image


Fiche technique :
Réalisateur : Robert De Lacey
Scénario : Frank Howard Clark, Joseph I. Kane (histoire)
Images : Nicholas Musuraca
Production : Film Booking Offices of America (FBO)
Durée : 1h (6 bobines)

Robert De Lacey et Joseph I. Kane :
Image.Image


Distribution : Tom Tyler (Kirk Stockton), Ethlyne Clair (Madge Wilson), Barney Furey (Scotty Wilson),
Frankie Darro (Jerry Wilson), Jack Hilliard (George La Forte), Lew Meehan (André Jeel), Jimmy Casey
(Jeel's Henchman),

Tom Tyler (Kirk Stockton), Ethlyne Clair et Frankie Darro :
Image.Image.Image


Retourner vers « Les Westerns muets : un aperçu chronologique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité