Le Western Muet : l'année 1927

Hombre vous propose un aperçu des westerns muets au fil des années
Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2773

Le Western Muet : l'année 1927

Messagepar Hombre » 06 oct. 2018 14:16

Année 1927



Gary Cooper (1901 - 1961)

Image

Frank Cooper, celui qui allait devenir l'une des plus grandes stars du cinéma hollywoodien
a débuté sa carrière d'acteur dans la période du cinéma muet.
A 12 ans, après s'être fait renvoyer de son collège, en Angleterre, il revient au ranch familial
dans le Montana. Là, Frank devient un excellent cavalier, lie des liens avec des indiens de
son âge et il a également une voisine âgée de 10 ans, Mirna Loy, future star du cinéma muet.
Frank Cooper reprend ses études à la fin de la Première Guerre mondiale et doué pour le
dessin s'inscrit dans une école d'art. Pendant ses vacances scolaires, il travaille comme guide
touristique au Yellowstone Park.
En 1924, à son arrivée à Los Angeles, Frank tente de vivre de la vente de ses dessins, sans succès.
Alors des amis lui conseillent d'aller tenter sa chance à Hollywood en tant que cascadeur et figurant
cowboy, vu son physique et ses qualités de cavalier. Il est payé 10 dollars pour tomber de cheval.
On dit qu’il a travaillé dans une cinquantaine de films sans être crédité, la plupart des westerns
aujourd'hui introuvables.
A la longue, tomber de cheval devenant une corvée, il décide de passer de figurant à acteur, mieux
payé et surtout moins dangereux.
Cependant le métier d’acteur et le succès ne lui sont pas tombés du ciel comme pour certains à
cette époque. Frank prend un agent, Nan Collins qui lui conseille de changer de prénom et devient Gary ;
il apprend à se maquiller et fait un film de promotion à ses frais, montrant ses dons de cavalier, il aborde
des producteurs et réalisateurs. En 1925, Nan Collins lui obtient un petit rôle, encore non crédité, dans Tricks.

Gary Cooper en 1925 figurant dans La Ruée Sauvage et dans Tricks :
Image.Image


Toujours en 1925 et grâce aux efforts de Nan Colins, il décroche un rôle important dans un court thriller
Lightnin’ Wins. Cette même année, on suppose suite à l'insistance de Nan, le réalisateur Henry King,
lui offre son premier grand rôle et le succès : La conquête de Barbara Worth, western où il explose à
l’écran. Sa prestation lui vaudra un contrat avec la Paramount qui durera jusqu’en 1940. A partir de
là sa carrière d’acteur est lancée et rien ne l’arrêtera.
En 1927, La célèbre star Clara Bow l’impose pour jouer avec elle dans trois films : Le coup de foudre;
Les enfants du divorce et Les ailes.
Toujours l'année 1927, il tournera dans trois westerns : Arizona Bound, Au service de la loi et Nevada,
ce dernier tiré d’un roman de Zane Grey, sera son dernier western de la période muette.
En 1928, année des premiers films sonores, Gary Cooper dans Le rêve immolé, dit ses premiers mots au
cinéma : "Do it. Yes", seul dialogue du film. Gary Cooper n’aura aucune difficulté à passer le cap du cinéma sonore
et deviendra la star qu’on connait.

Voir la bio de Demerval : viewtopic.php?f=30&t=4768&start=60#p239861

Gary Cooper et Betty Jewel dans Arizona Bound (1927) :
Image


Cette année trois westerns avec Gary Cooper :
__________________________________________
Le démon de l'Arizona (Arizona Bound)
__________________________________________

Image


Dave Saulter un cowboy errant, arrive dans une petite ville minière le jour même ou une grosse cargaison d'or
doit-être acheminée par diligence.
Dave est un jeune homme insouciant qui dans sa vie n'a que deux centres d'interêt : "Flash" son cheval blanc et
Ann Winslow qui lui reproche sa légèreté. Dave s'arrange pour prendre la place de l'un des convoyeurs, mais ce
qu'il ignore, c'est que le conducteur de la diligence, homme de toute confiance a l'intention de voler la cargaison.
En route le convoi se fait attaquer par Texas Jack et sa bande qui prennent la fuite laissant Dave inconscient.
A son réveil, il se retrouve accusé de vol...

Gary Cooper et Jack Dougherty :
Image

L'attaque à la diligence :
Image


Film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : John Waters
Scénario : John Stone , Paul Gangelin adaptation de Marion Jackson d'après l'histoire de Richard Allen Gates ..
Image : Charles Edgar Schoenbaum
Production : Famous Players-Lasky Corporation
Durée : 53 min -1.498 m (5 bobines)
Lieu de tournage : Parc national de Bryce Canyon, Utah

Distribution : Gary Cooper (Dave Saulter), Betty Jewel (Ann Winslow), El Brendel (‘Oley Smoke’ Oleson), Jack Dougherty (Buck Hanna), Christian J. Frank (‘Texas’ Jack), Charles Crockett (John Winslow), Joe Butterworth (Tommy Winslow), Guy Oliver (the sheriff), Flash the horse

Gary Cooper et Betty Jewell :
Image


El Brendel et Jack Dougherty :
Image.Image


Gary Cooper et Flash dans Arizona Bound :
Image



____________________________________________
Au service de la loi (The Last Outlaw)
____________________________________________

Image


Aucun rapport avec The Last Outlaw (1919) de John Ford.
Ce film nous raconte l'histoire d'un cowboy, Buddy Hale, en route vers Steer City qui sauve la belle Janet
montant un cheval fou. Dès son arrivée en ville, il est nommé shérif, sa première mission est d'arrêter
Ward Lane, frère de Janet, accusé du meurtre de l'ancien shérif...

Gary Cooper et Betty Jewel montant Flash :
Image


Gary Cooper et Billy Butts :
Image


Voir sur le forum : viewtopic.php?t=11706#p129400

Fiche technique :
Réalisateur : Arthur Rosson
Scénario : John Stone et J. Walter Ruben, d’après l’adaptation de J. Walter Ruben d’une histoire de Richard Allen Gates.
Image : James Murray
Production : Paramount Famous Lasky Corporation
Durée : 63 min – 1.838,55 m (6 bobines)
Lieu de tournage : Paramount Ranch - 2813 Cornell Road, Agoura, California

Distribution : Gary Cooper (Buddy Hale), Betty Jewel (Janet Lane), Jack Luden (Ward Lane), Herbert Prior
(Bert Wagner), Jim Corey (Butch), Billy Butts (Chick), Flash le cheval

Gary Cooper et Betty Jewel :
Image.Image

Jack Luden, Herbert Prior, Jim Corey et Billy Butts
Image;Image;Image;Image


Gary Cooper et Betty Jewel :
Image


Vous trouverez une édition en DVD-R chez Loving The Classics :
Image


_____________________________________
Nevada
_____________________________________

Image


Nevada ancien hors-la-loi, tireur hors pair , et son ami Cash Burridge arrivent à Winthrop à la recherche d'un
travail honnête. Nevada est engagé dans le ranch de Ben Ide qui a des ennuis avec des voleurs de bétail.
Ben charge Nevada de la protection de sa jolie fille Hettie, suscitant la jalousie et la colère du contremaître
Clan Dillon.
Nevada finira par découvrir l’identité du chef de gang de voleurs de bétail...

Image


Une copie existe

Fiche technique :
Réalisateur : John Waters
Scénario : John Stone et L.G. Rigby, d'après le roman Nevada de Zane Grey.
Image : C. Edgar Schoenbaum.
Production : Paramount Famous Lasky Corporation
Durée : 75min - 1.907 m (7 bobines)

Thelma Todd, Gary Cooper et Ernie Adams :
Image

William Powell, Gary Cooper et Thelma Todd :
Image


Distribution : Gary Cooper (Nevada), Thelma Todd (Hettie Ide), William Powell (Clan Dillon), Philip Strange
(Ben Ide), Ernie S. Adams (Cash Burridge), Christian J. Frank (sherif deWinthrop), Ivan Christy (Cawthorne),
Guy Oliver (Lineville sherif)
Image



________________________________________
The Meddlin' Stranger
________________________________________


Image


Wally Fraser vient à Juniper City dans un seul but : venger la mort de son père en tuant le meurtrier présumé le banquier
local Dawson. En cours de route, Wally sauve une jeune fille, Mildred des roues d'un véhicule en fuite. Le père de Mildred,
Crawford est un éleveur, qui a des problèmes avec le dénommé Al Meggs. Wally est témoin d'une partie de poker dans
laquelle Al Meggs triche, tue un homme et va se réfugier chez Dawson. Wally en avertit Crawford , qui l'engage pour convoyer
du bétail jusqu'au chemin de fer.
Durant la négociation de la vente, Meggs et Dawson s'entretuent. Enfin vengé, Wally peut penser à la belle Mildred...

Image


Film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : Richard Thorpe
Scénario : Christopher Booth
Image : Ray Ries
Production : Action Pictures
Durée : 50min-1.394,46m (5 bobines)

Richard Thorpe
Image


Distribution : Hal Taliaferro / Wally Wales (Wally Fraser), Nola Luxford (Mildred Crawford), Charles K. French (Mr. Crawford), Mabel Van Buren (Mrs. Crawford), James A. Marcus ('Big Bill' Dawson), Boris Karloff (Al Meggs)

Hal Taliaferro et Nola Luxford :
Image.Image

Charles K. French, Mabel Van Buren et Boris Karloff :
Image.Image.Image



______________________________________
The Golden Stallion 
______________________________________

Image


Joan Forsythe arrive dans la ville de Cache D'Orr, près de la frontière canadienne, pour retrouver une mine cachée héritage
de son défunt père, qui lui a laissé une ceinture de wampum portant une inscription illisible, offerte il y a de nombreuses
années par le chef indien Black Eagle. Celui-ci lui apprend que pour déchiffrer cette inscription, il lui faut tout d'abord
capturer White Fury, un étalon sauvage qui porte un indice sur son cou qui la mènera à la mine.

Image


Deux hommes s'intéressent aussi à White Fury : Wynne Kendall et le redoutable trappeur de fourrures Ewart Garth qui se
lancent à sa poursuite...

Dernier film pour Lefty Flynn ancien joueur de foot, ici en 1913 :
Image

Plus que 9 chapitres et vous connaîtrez la fin...

Episodes titres:
1. The Golden Stallion
2.The Flaming Forest
3.The Stallion's Fury
4.. The Path of Peril
5. Fighting Fury
6. The Killer
7.The Death Race
8. The Lake of Hate
9. The Trap .
10. The Lost Treasure

Une copie existe

Fiche technique :
Réalisateur : Harry S. Webb
Scénario : William Berke et Carl Krusada
Production : Mascot Pictures Nat Levine
Durée : 52 min - 6.000 m (20 bobines) (10 épisodes)

Distribution : Lefty Flynn (Wynne Kendall), Molly Malone (Joan Forsythe), Joe Bonomo (Ewart Garth), Jay J. Bryan (Black Eagle),
Tom London (Jules La Roux), Joseph Swickard (John Forsythe), Burr McIntosh (Elmer Kendall), Ann Small (Wotona), Billy Franey,
Burt Demarco, White Fury the horse (the golden stallion)

Lefty Flynn :
Image

Molly Malone et Joe Bonomo :
Image.Image

Jay J. Bryan et Ann Small :
Image.Image



_____________________________________
With Sitting Bull at the Spirit Lake Massacre
_____________________________________

DVD du film édité en 2008, toutes zones :
Image


Ce film produit en 1925, mais distribué seulement en 1927 se déroule dans les années 1860 ou 1870 près de Spirit Lake dans
l'Iowa, où les colons blancs s'installent sur des terres promises aux Sioux .
Le grand chef Sitting Bull dont le seul nom évoque la terreur auprès des blancs , voit ces colons d'un très mauvais œil, et veut
reprendre par la force le territoire appartenant à ses ancêtres , pour y vivre entouré de son peuple et de bisons. Une famille
de colons les Mulcain : deux frères et une soeur, vivent un peu à l'écart de la colonie, et font commerce de peaux
et d'alcool, avec Sitting Bull , ne voyant que leur profit; Mame Mulcain tire les cartes, et est surnommée "Sorcière blanche" par
les Indiens.

Mame Mulcain, la sorcière blanche et ses deux frères. A d.: l'attaque indienne :
Image.Image


Il y a aussi les frères Keefes et les soeurs Moore romance en vue...
Sitting Bull accompagné d'autres chefs Sioux qui ont besoin d'encouragement pour le suivre dans sa déclaration de guerre viennent
voir la"Sorcière blanche" qui contre la promesse de Sitting Bull d'une protection ultérieure, leur lit les cartes et leur déclare que
le Grand-Esprit veut que Sitting Bull conduise son peuple contre les blancs ...

Image

Image


Une copie existe

Fiche technique :
Réalisateur : Robert N. Bradbury
Scénario : Ben Allah
Image : James S. Brown Jr.
Production : Sunset Productions
Durée : 1 hr 15 min – 1.582,55 m (6 bobines)

Robert N. Bradbury :
Image


Distribution : Bryant Washburn (Donald Keefe), Chief Yowlachie (Sitting Bull), Anne Schaefer (Mame Mulcain ),
Jay Morley (Pat Mulcain) Shirley Palmer ( Celia Moore ), James O'Neill (Little Bear), Bob Steele (Bob Keefe),
Fred Warren ("Happy" Hartz), Leon Kent (John Mulcain), Lucille Balart (Mary Moore ), Thomas Lingham (Parson Rogers).

Chief Yowlachie :
Image

Bryant Washburn et Anne Schaefer :
Image.Image

Jay Morley, Shirley Palmer et Bob Steele :
Image.Image.Image
Modifié en dernier par Hombre le 29 oct. 2018 18:05, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2773

Re: Le Western Muet : 1927

Messagepar Hombre » 14 oct. 2018 14:21

Année 1927 (suite)



William K. Howard (1899 – 1954)

Image

La première approche que William K. Howard a eu avec le cinéma est purement commerciale,
ayant fait des études de droit, il entre à la Vitagraph comme directeur des ventes de films.
Après avoir servi en Europe, pendant la Première Guerre mondiale, il retourne travailler à la
Fox comme assistant réalisateur et en 1921, dirige son premier film d’action, Get Your Man.
En 1924, William K. Howard rejoint la Famous Players-Lasky, où il réalise son premier western,
tiré d’un roman de Zane Grey, Les loups de la frontière, avec notamment Antonio Moreno et
Helene Chadwick.
En 1925, il tourne trois westerns toujours adaptés des romans de Zane Grey : Dans la fournaise
(Code of the West) ; La ruée sauvage (The Thundering Herd) et The Light of Western Stars.
Ces films se caractérisent par « des puissantes images de paysages, souvent composés de vastes
plaines et monolithes imposants ».

En 1927, il revient au western avec White Gold, considéré par Dave Kehr comme « une surprenante
anticipation du néoréalisme ».
En 1929, réalise son dernier film muet Sin Town, un western.
Artiste raffiné, James Wong Howe, le réputé directeur de la photographie, le présentait comme
étant « le réalisateur le plus créatif avec lequel il ait jamais travaillé » . Il jouissait d’un prestige
certain et a tourné avec James Cagney, Carole Lombard ou encore Fred MacMurray.
Cinéaste oublié, mais aujourd’hui, grâce à la redécouverte de son film The Power of the Glory,
considéré comme étant la grande influence de Citizen Kane, "même technique de flashback narratif
et une vision aussi misanthropique de la nature humaine",
une réévaluation de son travail est depuis,
admise.

William K. Howard dirigeant Carole Lombard et Fred MacMurray, en 1936 :
Image



_______________________________________
White Gold
_______________________________________

Image


Voici comment une belle et jeune mexicaine se retrouve piégée dans un ranch au fin fond de l' Arizona .
Dolores épouse Alec, fils de Carson, un vieil homme sombre et morose qui d'office prend la jeune femme
en grippe, et ne cesse dès son arrivée au ranch, de la dénigrer auprès de son mari, persuadé qu'elle le
trompera à la première occasion.
Aussi, lorsque Sam Randall un berger itinérant se présente au ranch à la recherche d'un emploi, le vieil
homme l'engage immédiatement espérant prouver à son fils l'infidélité de sa femme. Randall est retrouvé
mort dans la chambre de Dolores qui ulcérée par le manque de confiance de son mari lui refuse toute
explication...
Deux futurs grands noms du cinéma hollywoodien participent au scénario de ce film : John Farrow, qui est à
son tout début et Tay Garnett, qui n'a tourné jusqu'ici que 3 films, et celui-ci constitue l'une de ses seules
incursions dans le genre western.

Jetta Goudal :
Image


L'actrice Jetta Goudal (1891 - 1985) s'est toujours présentée comme ayant des origines françaises, née à Versailles.
Pendant longtemps elle a caché ses origines hollandaises et juives. Fille d'un riche diamantaire orthodoxe
d'Anvers. Jetta Goudal a commencé sa carrière d'actrice dans le théâtre. Elle arrive à New York en 1918.
Grande et élégante, Cecil B. DeMille la remarque et l'engage dès 1925, pour tourner dans ses mélodrames.
Suite à un différend judiciaire avec DeMille sa carrière s'estompe, et en 1930 elle y met fin.

Voir la biographie de Demerval : viewtopic.php?t=18301#p264255

Nota bene : Le réalisateur William K. Howard lui-même avait prévu de refaire le film, mais il décède
en 1954, avant de réaliser son rêve.

George Bancroft, Clyde Cook, et Mark Hamilton
Image


Fiche technique :
Réalisateur : William K. Howard
Scénario : John Farrow, Marion Orth, Garrett Fort, et Tay Garnett, d'après la pièce White Gold de J. Palmer Parsons
Image : Lucien Andriot
Production : DeMille Pictures Corporation
Durée : 73 mn – 1.856 m (7 bobines)

Image

Le cameraman Lucien Andriot :
Image


Distribution : Jetta Goudal (Dolores Carson), Kenneth Thomson (Alec Carson), George Bancroft
(Sam Randall), George Nichols (Carson, Alec’s father), Robert Perry (Bucky O’Neil), Clyde Cook (Homer)

Jetta Goudal et Kenneth Thomson :
Image

Jetta Goudal :
Image


Deux éditions DVD pour ce film : : Grapevine Video et Loving The Classics :
Image.Image


__________________________________________


Tim McCoy (1891 – 1978)

Image

Tim McCoy est né dans le Michigan et a fait des études à Chicago jusqu'au jour ou
subjugué par un spectacle du Far West, il décide de quitter l'école. Tim trouve du
travail dans un ranch du Wyoming, là, il devient non seulement un excellent cavalier,
mais il s'intéresse aux tribus indiennes de la région, à leurs traditions et coutumes
allant jusqu'à apprendre leurs langues et être capable de communiquer avec eux en
langue des signes.

Pour cette raison le producteur Jesse L. Lasky, lui demande d'être conseiller technique
et de lui procurer des centaines de figurants indiens pour The Covered Wagon. A la
fin du tournage, il part pour Hollyood avec quelques indiens et assure la promotion du
film. Sa tournée est un triomphe, elle le mènera en Europe et durera plusieurs mois.
A son retour la MGM l'engage pour être l’interprète d'une série d'aventures et McCoy
devient célèbre il apparaît même sur les boîtes de céréales Wheaties. Son premier long
métrage avec la MGM est War Paint en 1926. On peut citer aussi : Spoilers of the West
sorti en 1927; ainsi que The Law of the Range, avec Joan Crawford, en 1928.
Grâce à Carl Laemmle d'Universal Pictures il tourne dans la première série
télévisée western, The Indians Are Coming avec succès.
Plus tard il jouera aux côtés de , John Wayne et Walter Brennan dans Two Fisted Law.

Voir la biographie de Laurent : viewtopic.php?t=8792#p80792

Durant le tournage de The Covered Wagon, Tim McCoy est à droite, à Milford, Utah, en octobre 1922 :
Image



___________________________________
Spoilers of the West 
___________________________________

Image


Les Indiens sont sur le point de déterrer la hache de guerre, car les blancs occupent toujours leur territoire.
Le lieutenant Lang, l'un des rares interprètes capables de parler par signes avec les Indiens est missionné
auprès de Red Cloud. Il obtient de celui-ci un accord, mais à une condition que trappeurs et colons aient
quittés le territoire dans les 30 jours.
Le lieutenant Lang s'active auprès des colons, seul reste le groupe Benton mené par une femme Miss Benton,
qui refuse de partir et inévitablement elle aura très vite besoin de l'aide du lieutenant ...

Image.Image


Film considéré perdu

Fiche technique :
Réalisateur : W.S. Van Dyke
Scénario : Joseph Farnham, Madeleine Ruthven, Ross B. Wills d'après l'œuvre originale de John T. Neville
Image : Clyde De Vinna
Production : Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Corporation
Durée : 52 min - 1.458 m (6 bobines)

W.S. Van Dyke :
Image


Distribution : Tim McCoy (Lieutenant Lang ), Marjorie Daw (Miss Benton) , William Fairbanks (Benton),
Charles Thurston (General Sherman), Chief John Big Tree (Chief Red Cloud)...

Tim McCoy (Lieutenant Lang ), Marjorie Daw :
Image.Image

Tim McCoy :
Image



_____________________________________
Hawk of the Hills
_____________________________________

Image


Une vallée en Californie, des prospecteurs, et une bande d'indiens renégats avec à leur tête le métis
The Hawk qui sèment la terreur. Rôle joué par Frank Lackteen qui comme bien souvent dans sa carrière
à le rôle du méchant.

Allene Ray et Frank Lackteen :
Image


Lorsque un vieux prospecteur Clyde Selby découvre un filon, The Hawk décide d'enlever sa jolie fille
Mary. Bien d'autres dangers attendent la jolie blonde et pas des moindres...
Heureusement, Laramie un agent du gouvernement aidé de ses amis indiens Shoshone arrive toujours
in-extrémis pour sortir Mary de toutes les situations délicates ...

Allene Ray :
Image


Titres chapitres :
1.The Outlaws.
2.In the Talons of the Hawk
3.Heroes in Blue
4.The Attack
5.The Danger Trail
6.The Death Menace of Lost Canyon
7. Demons of the Darkness
8. Doomed to the Arrows
9. The House of Horror
10.The Triumph of Law and Law.

Image


Fiche technique :
Réalisateur : Spencer Gordon Bennet
Scénario : George Arthur Gray
Image : Frank Redman, Edward Snyder
Production : Pathé Exchange
Durée : 3 hr 20 min - 6 000 m (20 bobines) (10 épisodes)

Le réalisateur Spencer Gordon Bennet et le scénariste George Arthur Gray
Image.Image


Distribution : Walter Miller (Laramie), Allene Ray (Mary), James Robert Chandler (Clyde Selby),
Frank Lackteen (The Hawk), Paul Panzer (Manson), Wally Oettel (Shorty), Jack Pratt (Col. Jennings),
Jack Ganzhorn (Henry Selby), J. Parks Jones (Lt. MacCready), Frederick Dana (Larry), John T. Prince
(The Hermit), Evangeline Russell (Indian Maiden), George Magrill, Chief White Horse

Walter Miller et Allene Ray :
Image.Image


Frank Lackteen, Paul Panzer et John T. Prince :
Image.Image.Image




_______________________________________
Western Courage
_______________________________________

Image
Photo : Western Clippings


Le cowboy Art Weston voit d'un mauvais oeil sa petite amie Mary Osbourn danser le charleston avec un gars de la ville,
vêtu comme un gentleman Stephen Stanton .
En réalité celui-ci est à la tête d'un d'un gang de voleurs de bétail.
Art et Harry Beal devront sortir le grand jeu pour arrêter Stephen et ses hommes, les traduire en justice et ouvrir les
yeux de Mary...

Une copie existe

Fiche technique :
Réalisateur : Ben F. Wilson
Scénario : Leslie Curtis
Image : Edward Linden
Production : Ben Wilson Productions
Durée : 50mn - 1.316,4 m (5 bobines)

Le réalisateur Ben F. Wilson :
Image


Distribution : Dick Hatton (Art Weston), Elsa Benham (Mary Osbourn), Robert Walker (Stephen Stanton),
Ed La Niece (grand-père), Al Ferguson, George Kesterson (officier du gouvernement), Cliff Lyons (Cliff), Blackjack Ward

Dick Hatton, Elsa Benham et Robert Walker :
Image.Image.Image


Al Ferguson, Cliff Lyons et Blackjack Ward :
Image.Image.Image




_____________________________________
Straight Shootin'
_____________________________________

Image


Un vieux prospecteur John Hale est kidnappé par des bandits qui veulent obtenir sous la menace l'emplacement
de sa mine d'or.
Le partenaire du vieil homme va le trahir dans l'espoir d'obtenir une part du butin. Sous la contrainte John est
forcé de signer un papier et de céder sa mine. Bess la fille de John demande à Jack Roberts de les aider ...
Straight Shooting' est le premier grand rôle pour Ted Welles.

Ted Welles (1899 - 1948) était un de ces acteurs cowboys dit de seconde catégorie qui travaillaient
pour la Universal dans des westerns au petit budget. Il a été aussi le héros dans des films des studios
appelés "Poverty Row". Il a tourné une vingtaine de westerns dans sa période muette. Plus tard à la fin des
années 1930 Ted Welles a été la doublure de William Boyd.

Fiche technique :
Réalisateur : William Wyler
Scénario : William Berke
Image : Milton Bridenbecker
Production : Universal Pictures Corp.
Durée : 1.280,75 m (5 bobines)

Wiilliam Wyler :
Image


Distribution : Ted Wells (Jack Roberts), Garry O'Dell (Malpai Joe),Lillian Gilmore (Bess Hale), Joe Bennett
(Tom Hale), Wilbur Mack (Black Brody), Buck Connors (John Hale), Al Ferguson (Shérif)

Ted Wells et Lillian Gilmore :
Image.Image


Buck Connors et Al Ferguson :
Image.Image






A suivre...
Modifié en dernier par Hombre le 03 nov. 2018 21:05, modifié 12 fois.

persepolis
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 935
Contact :

Re: Le Western Muet : 1927

Messagepar persepolis » 14 oct. 2018 14:30

tout cela est intéressant et bien présenté. :applaudis_6:

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2773

Re: Le Western Muet : 1927

Messagepar Hombre » 15 oct. 2018 9:08

:num1

Merci Persepolis :beer1:

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5954

Re: Le Western Muet : 1927

Messagepar Longway » 15 oct. 2018 16:52

Oui, une présentation claire et bien structurée.
Pas trop porté sur le western muet, mais j'avoue que grâce à Hombre cela me donne envie d'en découvrir quelques uns.
Merci pour ce travail. :applaudis_6:

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2773

Re: Le Western Muet : l'année 1927

Messagepar Hombre » 16 oct. 2018 9:35

:num1

Merci Longway :beer1:
C'est le but recherché. Avant je ne m'intéressais pas non plus au western muet,
à dire vrai, je le découvre au fur et à mesure et j'ai voulu partager mes recherches.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2773

Re: Le Western Muet : l'année 1927

Messagepar Hombre » 02 nov. 2018 22:44

Année 1927 (suite bis)



En 1927, 150 westerns sont distribués aux USA, la plupart, aujourd'hui, perdus.

_________________________________________________________________

« Ce n’était que de la routine, mais cela vous apprenait comment faire
fonctionner la mécanique. Tout était fondé sur l’action. Nous n’avions
pas de vrais acteurs, mais des cowboys qui pouvaient chevaucher. Un
jour je fait passer un test. Cela consistait à descendre au galop la rue,
à sauter à bas du cheval, courir vers la caméra, à compter jusqu’à dix
puis à remonter en selle à la manière du Pony Express, c’est-à-dire sur
un cheval déjà en mouvement. C’était cela le test. Des années plus tard,
Gary Cooper m’a dit qu’il avait été l’un de ceux que j’avais refusé. Il n’était
pas suffisamment rapide, je suppose, car il n’a pas été engagé. Le film de
deux bobines était une école pour tout le monde, même pour les actrices.
Tout jeune homme ardent, ambitieux, désirant diriger un western, pouvait
essayer. C’était simple. Le film coûtait deux mille dollars ; ce n’était pas un
gros risque pour le studio. Également si une jolie fille venait au studio, ils
la mettaient dans un western. C’était son test. Si elle rendait bien sur l’écran,
ils l’engageaient.
Je gagnais soixante dollars par semaine, l’opérateur soixante-quinze. J’essayais
de faire des films un peu différents, d’inventer un petit quelque chose qui les
rendrait intéressants. Le studio se moquait de ce que vous faisiez. Vous aviez
une grande marge de manœuvre. Si vous vouliez changer de script, vous
pouviez le faire à votre guise. Vous n’aviez pas à demander la permission.
Les histoires étaient élémentaires. Elles répondaient toutes à une formule,
mais il fallait qu’elles aient de l’action. »
William Wyler


_________________________________________________________________


Leo D. Maloney (1889 – 1929)

Image

Leo D. Maloney était acteur, réalisateur, scénariste et producteur durant
la période du cinéma muet.
Après ses études il a travaillé dans différents ranchs de sa région où il s’est
perfectionné comme cavalier.
En 1911,on le voit à l’écran dans Why the Shériff Is a Bachelor aux cotés de
Tom Mix. Il travaille comme acteur pour la Selig, la Kalem, Vitagraph, Signal,
Universal
et Arrow Corporation.
En 1914, J.P. Gowan le dirige dans son premier grand rôle dans The Black
Diamond Express
, aux cotés de Helen Holmes. Il rejoint le couple McGowan-Holmes
dans la longue série à succès The Hazards of Helen. C’est aussi, en 1914, qu’il
réalise son premier film The Stolen Rembrandt et c’est seulement en 1920 qu’il
livrera son premier western The Honor of the Range.
Il a fondé sa propre maison de production, Leo Maloney Studio, à San Bernardino
Mountain, en Californie, où un groupe de 35 personnes y vit à longueur
d’année produisant des films et des orangeraies.

Voir la biographie de Lou : viewtopic.php?t=12378#p141227

Leo Maloney sur Tornado et Bullet sa mascotte :
Image

En 1927, Leo D. Maloney joue dans six westerns, tous produits et réalisés par lui-même :

The Devil's Twin. Avec : Josephine Hill, Don Coleman
Border Blackbirds. Avec : Eugenia Gilbert, Nelson McDowell
Two-Gun of the Tumbleweed. Avec : Bob Burns, Frederick Dana, Josephine Hill, Peggy Montgomery
Don Desperado. Avec : Eugenia Gilbert, Frederick Dana, Whitehorse
The Man from Hard Pan. Avec : Eugenia Gilbert, Rosa Gore
The Long Loop on the Pecos. Avec : Eugenia Gilbert, Frederick Dana |

Voir un extrait de ce dernier film restauré par Robert Hoskin : https://youtu.be/7V1b06qaMPQ



__________________________________________
Two-Gun of the Tumbleweed
__________________________________________

Image


Un cowboy appelé Two-Gun vient en aide à Dora pour tenir son ranch.
Les sbires de Darrel, un rancher rival, enlèvent Two-Gun mais il réussit
à s’échapper et à le battre dans un duel final.
Leo D. Maloney a produit, réalisé et joué dans ce film à petit budget.

Image


Fiche technique :
Réalisateur : Leo Maloney
Scénario : Ford I. Beebe
Image : Ben White
Production : Leo Maloney Productions
Durée : 1.728,2 m (6 bobines)

Distribution : Leo Maloney,(Two-Gun), Peggy Montgomery,( Dora), Joe Rickson (Darrel)
Josephine Hill

Leo Maloney, Peggy Montgomery et Josephine Hill
Image.Image.Image



___________________________________________

Le 11 mai 1927 est fondé l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences
et son premier président est Douglas Fairbanks.

Voir l'article de Pak à ce sujet : viewtopic.php?t=10041#p216243

L'academy en 1927 :
Image
Photo : Academy Story

___________________________________________

Le 6 Octobre 1927, première de Le chanteur de jazz à New York City.
Considéré comme le premier film sonore
.


___________________________________________


Evolution de la durée des films muets (et des westerns)

Pour nous rafraichir la mémoire : La sortie de l’usine Lumière à Lyon (1895) ne durait
qu’une minute et mesurait 35 mètres. Ensuite les films des Frères Lumière auront une
durée moyenne de 3 à 4 minutes, de même que les films réalisés aux USA par ses pionniers.
Les tout premiers films de Georges Méliès tournés en 1896, duraient 2 minutes et Le
voyage dans la lune
(1902) 14 minutes.

Le premier western, Le vol du grand rapide (1903), avait une durée de 11 minutes et
mesurait 225,55 mètres. Nous verrons par la suite une standardisation du « produit film»
établie par les contingences commerciales : la bobine d’une durée de plus ou moins
entre 12 et 15 minutes maxi, avec une longueur de 350 mètres (1000 pieds, pour les EU),
les westerns suivront la tendance.

Le cinéaste phare de cette époque David W. Griffith peut nous servir de référence,
Les aventures de Dollie, (1908) film avec lequel il débute comme réalisateur et tous ceux
réalisés entre 1908 et 1913 (près de 400) sont des « one reel » (une bobine).
Entretemps en Italie sort en 1913 Quo Vadis d’Enrico Gazzoni, 2h (9 bobines), et en 1914
Cabiria, 2h28 le plus long métrage présenté jusque là. Néanmoins, Griffith produit et
réalise en 1913 Judith et Bethulia, 61 minutes (4 bobines) l’un des premiers longs métrages
sorti aux USA ; les dirigeants de la Biograph qui s’opposaient à produire des longs métrages
n’y voyant aucun avenir commerciale, ont décidé en premier temps de le sortir en quatre épisodes.
Lillian Gish raconte même que « les studios pensaient qu’un film aussi long blesseraient les yeux
du public. »
Griffith finit par quitter la Biograph à cause du refus constant du studio à
financer ses projets plus ambitieux.

Déjà cependant, en 1912, les deux bobines se généralisent, à part quelques récalcitrants
comme « Broncho » Billy Anderson qui persiste à sortir des « one reels ». 1914, marque
l’arrivée de W. S. Hart au cinéma et ses premiers westerns seront de 2 bobines, avec une
exception, Le serment de Rio Jim (1914) sorti en 5 bobines. Puis, entre 1915 et 1920 il va
systématiser dans 37 westerns les 5 bobines. L’autre cowboy star, Tom Mix adopte lui aussi
le format de 2 bobines assez tôt. Dans cette confusion des formats on en dégage deux :
les « shorts » qui sont composés de 1 à 2 bobines, puis les « features » composés de plus
de 4 bobines.

1915, est l’année de Naissance d’une Nation, même si le film est exploité en deux parties,
est un précédant car sa durée est de 3 heures, 13 bobines.

Vers 1915, la durée d’un film est fixée par les studios et les exploitants à 2 ou 3 bobines,
se rallongeant dans la deuxième décennie à 5 et 6 bobines (70 à 100 minutes).
Un autre aspect à signaler, durant les années 20 des grosses productions westerns voient
le jour, Caravane vers l’Ouest (1923) 103 minutes, 10 bobines. L’année suivante John Ford
réalise Le cheval de fer, 133 minutes, 11 bobines. En 1925, James Cruze dirige The Pony
Express
, 110 minutes, 10 bobines.

Nonobstant, les studios continuent à produire de westerns et des burlesques de deux bobines,
surtout Universal qui le fera jusqu’à la fin des années 20. Mais la production des courts
métrages est en baisse constante :

1921 : 100
1927 : 63
1928 : 57
1929 : 43





A suivre...



Retourner vers « Les Westerns muets : un aperçu chronologique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité