Le Western Muet : l'année 1908

Hombre vous propose un aperçu des westerns muets au fil des années
Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2860

Le Western Muet : l'année 1908

Messagepar Hombre » 10 sept. 2016 19:19

Année 1908


A propos de David Wark Griffith

En octobre de l'année 1907, un acteur de théâtre nommé David Wark Griffith produit sa première
pièce de théâtre intitulée "A Fool and the Girl". Les critiques n'ont pas été vraiment favorables,
un brin déçu, le voilà qu'en décembre il gravit les marches de la Biograph, située au N° 11 de la
quatorzième rue à New York. Il est embauché comme acteur et il arrondit ses fin de mois en vendant
des histoires pour les films. Très attiré par la mise en scène, son jour de chance se présente à lui.
Wallace McCutcheon le réalisateur maison tombe brusquement malade, et on lui confie la réalisation
de The Adventures of Dollie, sorti en 1908, son premier film. A partir d'une histoire simple il en fait
un film plutôt intéressant.
A dater de ce jour démarre son parcours génial dans le cinéma, connu de nous tous.
Voir Portrait de D.W.Griffith de Franck Viale : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... vgdOSeG5cA
Pour la biographie de Griffith, James Bond nous a concocté ceci : http://forum.westernmovies.fr/viewtopic ... 47#p137203

Image
On peut imaginer Griffith montant ces marches de l'immeuble de la Biograph.


__________________________________________
The Call of the Wild (L'appel de la forêt)
__________________________________________
« Sous titré Triste condition du Peau-Rouge civilisé. Il évoque l’histoire d’un
Indien joueur de football qui, après un déboire sentimental, se retire dans sa tribu et
ne sera sauvé de son désir de vengeance sanglante que par la conversion religieuse »

Eric Leguèbe.
« Un jeune indien civilisé tente –en vain- d’obtenir la main de la femme qu’il aime »
D.W. Griffith de Patrick Brion.
Tous ceux qui ont lu le roman de Jack London savent que les 2 arguments du film cités
n’ont absolument rien à voir avec le livre, à part le titre. Néanmoins London est cité
partout comme l’auteur du roman et inspirateur du film. Encore une incompréhension
dans le cinéma.
Film probablement perdu.

Fiche technique :
Réalisateur : D. W. Griffith
Scénario : D. W. Griffith, d'après le roman éponyme de Jack London
Photographie : Arthur Marvin
Production : American Mutoscope and Biograph Company
Durée : 16 minutes (à 16 images par seconde)3
Date de sortie : 27 octobre 1908
Lieu de tournage : Coytesville, New Jersey


D. W. Griffith :
Image.

Le caméraman Arthur Marvin :
Image
Photo : Who' Who of Victoria Cinema


Distribution :
Florence Lawrence : Gladys Penrose
Charles Gorman
Mack Sennett : un invité à la fête / un indien
Charles Inslee : George Redfeather
Harry Solter : Lieutenant Penrose
George Gebhardt : l'agent indien / un indien
John R. Cumpson : le domestique chinois
Arthur V. Johnson : un invité à la fête / indien
Claire McDowell : un invité à la fête

Florence Lawrence et Mack Sennett :
Image.Image


Arthur V. Johnson, Charles Inslee essuyant le balai de Chaplin et Claire McDowell :
Image.Image.Image



_________________________________________
The Bank Robbery
_________________________________________

"Jennings rejoue dans ce film la véritable attaque d'une banque à Cache, Oklahoma.
Les Posses l'arrêtent à la fin".
Silent Era.
Premier film de Al Jennings, ancien hors-la-loi reconverti dans le métier d'acteur de westerns,
interprète ici son propre rôle.

Fiche tecnique :
Réalisateur : William Matthew Tilghman
Image :James Bennie "J.B" Kent et William Tilghman
Production : Oklahoma Natural Mutoscene Company
Durée : 19 minutes
Tourné à Cache, Oklahoma
Il existe une copie dans la Library of Congress film archive

Le réalisateur et acteur William Matthew Tilghman :
Image


Distribution :
Al Jennings : Lui-même
Frank Canton : Lui-même
Quanah Parker : Lui-même
Heck Thomas : Lui-même
William Matthew Tilghman : Lui-même

Al Jennings, Frank Canton et Heck Thomas :
Image.Image.Image

Quanah Parker :
Image



________________________________________
The Red Man and the Child (L'enfant et le peau-rouge)
________________________________________

"Un Peau-Rouge venge un vieux mineur blanc de ses amis et sauve son petit-fils" Eric Leguèbe.
"Le héros indien est un splendide modèle d'américain aborigène, une noble créature au
cœur aussi tendre que celui d'une femme et courageux comme un lion".
Bulletin de publicité.

Fiche technique :
Réalisateur : D. W. Griffith
Scénario : D. W. Griffith, d'après la nouvelle éponyme de Bret Harte
Image : Arthur Marvin et G. W. Bitzer
Production : American Mutoscope and Biograph Company
Durée : 14 minutes
Lieu de tournage : Little Falls, dans le New Jersey

Griffith et son cameraman G.W. Bitzer :
Image

Le cameraman Arthur Marvin :
Image


Distribution :
Charles Inslee : le Sioux
John Tansey : l'enfant
Harry Solter : un méchant
Linda Arvidson : la femme

John Tansey, Harry Solter et Linda Arvidson :
Image.Image.Image


________________________________________
The Tavern Keeper's Daughter
________________________________________

"La fille d'un aubergiste échappe in extremis aux avances d'un Mexicain trop audacieux"
D.W. Griffith de Patrick Brion.

Fiche technique :
Réalisateur : D. W. Griffith
Photographie : Arthur Marvin
Production : American Mutoscope and Biograph Company
Longueur de pellicule : 410 pieds (124,97 mètres)
Durée : 7 minutes (à 16 images par seconde)
Lieu de tournage : Studios de la Biograph à New York

Distribution :
Marion Leonard : la jeune fille
Harry Solter : le vieil homme
George Gebhardt : le Mexicain
Marion Sunshine
Edward Dillon : le père
Florence Auer : la mère

Marion Leonard, Edward Dillon, Florence Auer et Marion Sunshine
Image.Image.Image.Image


________________________________________

Divers :
Cette année 1908, alors que se font les premiers films westerns, meurent dans une fusillade
loin de l'ouest américain Butch Cassidy et Sundance Kid à San Vicente, Bolivie.
_______________________________________

Année encourageante pour le film western naissant.
La Biograph Company, dont la production était composée jusque là le plus souvent d' actualités
ou de documentaires, se tourne vers des films de fiction, produisant ainsi de nombreux westerns
et ce jusqu’à 1916, année ou elle arrêtera de tourner des films.

Biograph Company


L'American Mutoscope & Biograph Company, plus connue sous le nom de Biograph Company,
a été fondé en 1895 par William Kennedy-Laurie Dickson ancien collaborateur de Thomas Edison et l’un des
inventeurs du cinéma. Déçu par la non reconnaissance de ce dernier, en 1894 il quitte la société d'Edison.
L’année suivante fonde l’American Mutoscope Company avec deux autres inventeurs Herman Casler
et Henry Marvin plus l'entrepreneur Elias Koopman connus comme le groupe KMCD.


Image
Le groupe KMCD au complet : de g. à d. débout : WKL Dickson et Herman Casler
Assis : Harry Marvin et Elias Koopman. Photo : site de la Biograph Company.


Le premier studio de la Biograph était situé sur le toit du 841 de la 13e rue à Manhattan. Le studio était
monté sur des rails circulaires pour avoir le plus de soleil possible.
En 1896 le quatuor d’inventeurs lance l’appareil à projeter des images appelé le Biograph. La première
projection se produit le 12 octobre de cette même année à l’Olympia Music Hall de New York. Avec cette
invention historique la Biograph devient le chef de file de la nouvelle industrie du cinéma.



En 1899 l’American Mutoscope Company changea de nom pour devenir l’American Mutoscope
& Biograpf Company
.

En 1906, c'est l’année du premier déménagement au N° 11 de la 14th Street East près de Union Square,
toujours à New York, ce fut donc le premier studio fermé où les tournages avaient lieu exclusivement
sous des lumières artificielles.

Image
L'immeuble situé au N°11 de la 14ème rue.

En 1908, la Biograph engage un jeune acteur de théâtre David Wark Griffith, ce qui a signifié un vrai
tournant dans sa politique de production de films. A partir de cette année, la société entre dans une
sorte de maturité en instaurant un langage universel dans ses films.
Elle plante les bases du langage cinématographique: gros plans, montage... Devenant ainsi la référence
du cinéma américain, en utilisant des points de repères, des flashbacks et des fondus enchainés.

Des premières stars y ont fait leurs premiers pas : Mary Pickford, Lionel Barrymore, Lillian Gish, Harry Carey...
La Biograph a été la première entreprise des EEUU entièrement consacrée à la production de films, produisant
plus de 3000 courts métrages et 12 longs métrages, elle était aussi le studio de cinéma le plus important et
le plus influent au monde, en son temps.
En 1909 change à nouveau de nom et devient Biograph Company.

En janvier 1910, D.W. Griffith et Lee Dougherty voyagent à Los Angeles à la recherche d'endroits
authentiques pour le tournage du film Ramona ainsi que d'un lieu sur la côte Ouest
pour y établir un studio permanent. Ayant entendu parler d'un bel endroit avec de beaux paysages,
ils s'y rendent et tombent sous le charme de ce petit lieu nommé Hollywood. Griffith trouve que la
ville a une énergie magique.
La Biograph y tourne In Old California le premier film, avant qu'elle ne devienne la
capitale du cinéma. La Biograph ouvre donc un studio dans le centre de Los Angeles, en 1911, et y
produit des films jusqu'en 1916.

Griffith quitte la Biograph en octobre 1916, mécontent des refus du studio de lui allouer un budget
plus important, de produire des longs métrages et de créditer à l'écran son nom et celui de ses
collaborateurs. Partent avec lui de nombreux acteurs, ainsi que son équipe de production et le
caméraman Billy Bitzer.Après cet exode, la Biograph n'a pas su récréer un système de stars.
Elle produit ses derniers longs métrages en 1915 et les derniers courts métrages en 1916. Elle n'a
fait par la suite que réexploiter ses vieux films muets et mettre en location son studio.
En 1928, elle est rachetée par Herbert Yates qui en fait une filiale de sa compagnie Consolidated Industries.
Le studio avec son laboratoire a brûlé en 1980.


___________________________________________



DIVERS :

Décès du chef lakota oglala American Horse. Il s'est opposé notamment
à Crazy Horse en 1876 et il a été contre la Danse des Esprits en 1890.

Décès de Pat Garret.
Modifié en dernier par Hombre le 24 juil. 2017 18:16, modifié 28 fois.

Retourner vers « Les Westerns muets : un aperçu chronologique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité