Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 15 oct. 2017 18:20

Tiens, un officier qui monte la garde auprès des chevaux...bizarre. Cet acteur (Jesse Piemons), je l'ai vu hier dans "Barry Seal", il tient le role du flic local d'un petit bled, role modeste mais bonne prestation (d'ailleurs B.S n'est pas trop mal comme film).

Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2592

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar pass » 16 oct. 2017 13:57

major dundee a écrit :Quand à cette bande de Comanches, on peut supposer qu'il s'agit d'un groupe isolé, le genre échappé de sa réserve pour semer la terreur ...je dis cela vu l'époque tardive à laquelle se situe le film (1892).


Justement, c'est ce que je pensais aussi .

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2592

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar pass » 16 oct. 2017 14:03

major dundee a écrit :Allociné...ce sont des cloches :-x


Je n'irais pas jusqu'à là mais par contre on peut dire que c'est des gens mal informés sur des films bien spécifiques.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 16 oct. 2017 19:34

Ces sites généralistes (on peut ajouter Première itou), sont très consultés, meme par la profession, alors qu'ils donnent des informations complaisantes, parfois erronées...

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 22 oct. 2017 23:17

Image

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 24 déc. 2017 14:08

Il est sortit aux USA cette semaine (?)...bientot chez nous j'espère.

Image
Image
Image
Image
Image

Image 22/12 ou début janvier...

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3652
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar Abilène » 24 déc. 2017 14:15

La date de sortie prévue en France est le 28 mars 2018 :D

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1384

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar Bat Lash » 25 déc. 2017 10:59

Nouveau poster
Image

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 25 déc. 2017 17:39

Bonne nouvelle, il n'y a plus qu'à attendre...mars 2018.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1708
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 30 déc. 2017 17:05

Image
Image
Image

Wes Studi a vraiment la gueule de l'emploi...j'espère que sa performance sera aussi bien que dans "Le dernier des Mohicans" ou "Danse avec les loups"...

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6833
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar lafayette » 30 déc. 2017 22:47

J’espère aussi mais j’en connais qui le boudent!
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1384

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar Bat Lash » 06 janv. 2018 8:20

Un premier avis qui donne envie :
Hostiles, c’est une sorte de dernier volet d’une trilogie officieuse commencer par Ulzana’s Raid et poursuivit par Josey Wales, et continu de prouver que le western est le genre le plus iconique du cinéma américain. Il n’est pas prêt de mourir, fact.
Déjà rien que la forme, on dirait des peintures de Remington tellement c’est romanesque et mythifier avec ces grands espaces lointains et sa terre régénératrice.

Moral ambigu, humanisme de dernier recours, body count exponentiel, rédemption sanglante, un western désenchanter et poussiéreux sur la fameuse « frontière », et la culpabilité historique qui va avec.
La on nage en pleine marche funèbre. Un voyage crépusculaire, une élégie de la mort , un cortège d’écorcher de la vie , torturé par le prix a payer pour bâtir et voler ce pays , en plein purgatoire qui sur leurs chemin spirituel et rédempteur ( enfin ça n’arrive que tard , et la dessus , les relations et thématiques rappelle bien plus The last Samurai que Danse avec les loups comme c’est souvent citer , il n’y a vraiment pas beaucoup de réjouissance ici , Bale , dans la performance la plus magistrale de sa carrière est bien plus proche d’Algren que de Dunbar , jusqu'à l’épilogue ) traverseront une palette de paysages caractérisant leur désespoir et concrétisent sur pellicule leur introspections bien plus que leur tres rare échange verbeux . On peut parler de mise en scène topographique comme dans le Clint .

Evacuons rapidement les dernières influences, oui The Searchers est un point de départ et sert de base pour la construction du récit ( cette intro ) et Cooper site Ford plus d’une fois ( et pas que la Cavalière du désert , mais aussi Cheyenne automne , Fort apache ) , mais ici le ton est vraiment plus sombre et pesant et c’est pas peut dire, la mort est a chaque coin de scènes , les figures de la cavalerie sont très loin d’être glorifier ( par contre Lang et Mullan on la classe ) et l’idéologie de la loi de la violence , la douleur , la haine ronge chacun des personnages tous plus désabusé les uns que les autres , imaginer le Geronimo de Hill réaliser par un Peckinpah fin de carrière.
La fulgurance des attaques Comanche, les péripéties avec les trappeurs qui m’a rappeler le camp de Predator , la scène sous la pluie torrentiel sortie de Southern comfort sont autant d’acts d’une brutalité extrême mais authentique proche de McCarthy période Blood Meridian , que de figure d’écriture qui nourrissent l’évolution du convoie ,ils ne sont pas condamner , mais l’espoir de pouvoir tourner la page est mince .
Cooper livre un regard amère et proche du nihilisme, honnête, sec, sur la construction et le passer des terres traverser dans le sang et les larmes. Il truffe sont script et dialogues de référence culturelle et littéraire pour encrer sont film dans une réalité historique omniprésente.
Clairement le meilleur Western depuis Open Range ( avec Blackthorn )

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6833
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar lafayette » 06 janv. 2018 11:24

Voici une analyse au style affirmé qui est prometteuse.
Il y a eu aussi d’autres bons westerns que Blackthorn ou Open Range...
Pour moi la vie va commencer...

MARCHAND
Séminole
Séminole
Messages : 1899

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar MARCHAND » 07 janv. 2018 12:24

Un peu circonspect devant ce genre d'analyse- apparemment une traduction d'un avis de journaliste ou spectateur américain ?- qui éprouve le besoin de citer des références classiques, qui probablement desserviront le film, comme si ses qualités propres ne suffisaient pas.
Souhaitons juste que ce soit le meilleur western... de la production 2017. Ca serait déjà pas mal...
Errare humanum est...




Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités