In a Valley of Violence 2016

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1010

In a Valley of Violence 2016

Messagepar Bat Lash » 07 juil. 2016 10:56

John Travolta vient de tourner son premier western au coté d'Etahn Hawke ,In The Valley Of Violence de Ti West ,réalisteur plutôt spécialisé dans les films d'horreurs (House Of The Devil ,The InKeepers) :Le producteur Jason Blum (Sinister, The Purge) peut pratiquement qualifier Ethan Hawke d’acteur fétiche maintenant que ce dernier lui a permis d’élever sa compagnie de production, Blumhouse, parmi l’élite de l’horreur.

Premier Extrait ;https://vimeo.com/173047776

Image



persepolis
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 520
Contact :

Re: In The Valley Of Violence 2016

Messagepar persepolis » 19 juil. 2016 22:07

finalement , des westerns sortent souvent au cinéma. Le problème , c'est qu' ils sont tous basés sur la violence.

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1010

Re: In The Valley Of Violence 2016

Messagepar Bat Lash » 20 juil. 2016 6:20

Réaliste ou violent ?

Les premiers échos parle d'un John Wick dans l'Ouest ,ce qui me plait beaucoup : https://www.youtube.com/watch?v=pWK5crMuhHY

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1010

Re: In The Valley Of Violence 2016

Messagepar Bat Lash » 09 sept. 2016 22:30

Nouveau poster :
Image


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21696
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 06 déc. 2016 17:58

Je corrige le titre : In a valley of violence (et pas in the valley...)

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1010

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar Bat Lash » 07 déc. 2016 17:13

Pas mal du tout ,dans la lignée de The Salvation ,Travolta joue un personnage intéressant (pas vraiment un badguy mais proche de celui joué par Anthony Quinn dans Le Dernier Train Pour Gun Hill) et le film est finalement moins violent que ce que l'on pouvait croire .

Avatar du membre
HART
Mohawk
Mohawk
Messages : 825

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar HART » 30 déc. 2016 17:26

Dernier western vu en 2016 , année commencée avec le l'excellentissime Revenant , In a Valley of Violence n'est pas une déception.
Pour une fois le blu ray Z1 propose , initiative appréciable , des sous-titres français.
Ti West , le réalisateur du film est peu connu.Toutefois , il a filmé il y a deux ou trois ans une méchante petite bande d'horreur House of the Devil que j'avais trouvée efficace et réussie.
Pour le film qui nous intéresse, j'ai été étonné que personne n'avait relevé ( sauf erreur ) que nous avons ici un remake western du First Blood de Ted Kotcheff. Oui , le premier ( et meilleur ) Rambo.
L'histoire : Paul , un vétéran de l' US Army , traumatisé par les guerres indiennes et leurs massacres décide de tout quitter pour aller vivre au Mexique. Il n'a avec lui que ce à quoi il tient : son chien , son cheval et son fusil.
Sa route passe par une petite ville.Provoqué par les autochtones , il poursuit son chemin , mais c'est pour être rejoint par ses détracteurs qui le laissent pour mort après lui avoir tout pris.Paul reviendra en ville pour exercer sa vengeance.
Si le thème est celui de Rambo , les personnages principaux des deux films sont différents par leur caractère et leur attitude.
Ethan Hawke , qui interprète Paul , joue à merveille de son physique anodin pour interpréter un individu perdu et meurtri mais étonnement dangereux.
Il est malingre , voir fragile , mais la lueur de folie qui danse dans ses yeux le rend plus qu'inquiétant.
Cette victime est en fait un assassin en sommeil qui exécutera ses tortionnaires de manière bien peu héroïque.
La compassion que l'on a pour lui se transforme en répulsion dans la seconde partie du film.
Le shérif , loin d'être l'individu borné interprété par Brian Dennehy dans le film de Kotcheff est ici un personnage presque positif.
Rusé et expérimenté , il est avant tout pragmatique et soucieux d'éviter la violence dont il sait qu'elle deviendra incontrôlable.
John Travolta interprète ce personnage avec une subtilité inattendue , laissant apparaitre derrière le masque du représentant de la loi une générosité certaine.
Le film n'est pas exempt de défauts : les deux personnages féminins sont exaspérants et leur importance nuit à l'histoire , le chien est lui aussi horripilant , mais sa présence à l'écran est tragiquement limitée.
Mon principal grief concerne la conclusion , qui , peu convaincante et décevante , n'assume pas du tout le tournant nihiliste qu'avait pris le film.
Mais , bon , cette oeuvre qui met un point final à l'année western 2016 est estimable.
2016 , l'année du Revenant , de Bone Tomahawk , de Transpecos au cinéma , de Tom Dooley et de La Vallée du Solitaire en DVD.
La découverte du sensationnel El Sabor de la Venganza du mexicain Alberto Mariscal avec Cameron Mitchell sur une VHS en VF éditée il y a trente ans et exhumée par l'infatigable Eric B.
Oui , 2016 ne fut pas une mauvaise année pour l'amateur de western.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5639
Localisation : oregon

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar lasso » 31 déc. 2016 17:26

Merci HART pour ta présentation de ce Western,

je pense pas que c'est un remake "voulu" de FIRST BLOOD, Une vengeance,
pour un " chien très bien dressé ", compagnon du Solitaire Paul. Il l'a récupéré et adopté lors
d'une opération de guerre, il semble que c'est Paul qui a tué par erreur ses anciens
propriétaires. Traumatisé par trop d'horreur de la guerre, il déserte, accompagné de ce fildèle
chien, avec qui il tient des monologues, sinon il n'est pas bavard du tout, personne ne sait
quelque chose de son histoire, d'où il vient et pourquoi il veut franchir la frontière du Texas,
vers le Mexique.
Il le dit pourtant, près du chien alors déjà mort, qu'il doit l'excuser d'interrompre son chemin
vers le Mexique "pour tuer une personne" qui est deviné là-bas, qui avait fait jadis un tord au
chien. Chose promis au chien. Il monologue qu'il y a maintenant plus important à faire avant,
Tuer les quatre agresseurs qui ont sauvagement tué son chien.
Paul n'accepte pas qu'on soit cruel envers les animaux, que ce soit chien, mule ou cheval.

Et c'est sur ce thème que le film prend sa destination.
Les autres personnages, les mauvais, doivent supporter la vengeance, sont que le résultat de
l'avoir dérangé. La petite ville qui est sous l'emprise d'un Marshal infirme, n'a pratiquement
pas d'habitants! les miniers étant déjà partis tous,- reste l'homme qui tient les étables, un
épicier, une vieille dame, le Deputy Sheriff et ses trois comparses, ainsi que les deux filles
qui tiennent un hotel sans clients.... tiens j'ai oublié le Barman du Saloon.

A cause de ce Marshal, qui tient sa ville, selon ses envies, contre toute loi, avec son minable
fils, la valléé a été babtisée Vallée de la Violence. Mais qui est opprimé dans cette ville...?
où sont les ressources du Marshall, pour faire profits ?? Il chasse les quelques visiteurs qui
veulent faire irruption dans la ville!!!
Le Marshall, se montre réfléchi, son fils est un criminel bête comme un chou, il doit le
défendre, c'est son sang, mais il sait qu'il mérite la mort.

Les deux femelles sont superflues, la fin est immorale, la fille est jeune elle pourrait être
sa fille (noté par lui-même). A t'il oublié son épouse et sa propre fille, qu'il a abandonné
lors de son service militaire ???
Et la vengeance, pour son chien au Mexique ??

Oui c'est un bon Western : mettant surtout en avant, le respect devant les animaux, si chers à l'homme.

Je trouve que ce Western me rappelle "Clint Eastwood".

Avatar du membre
Chris
Séminole
Séminole
Messages : 1508
Localisation : ok corral
Contact :

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar Chris » 31 déc. 2016 19:02

Western moderne très sympa :applaudis_6:

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6333
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar lafayette » 28 févr. 2017 22:05

Sur la liste 2016 de Hart on peut rajouter Jane got a gun et The Duel et d'autres comme le moderne Comancheria.
Celui-ci me semble en effet avoir un scénario entre Rambo et John Wick inspirations citées plus haut.
Je suis tombé sur ce titre sur un site américain ne l'ayant pas vu avant ici. Les critiques US relèvent une solide performance de Hawke et de Travolta. :sm57: http://www.filmaffinity.com/en/film356476.html

Et j'ai failli oublier Les 7 mercenaires avec le même Ethan Hawke!!! :sm57:
Ford créa John Wayne Et Wayne créa son Bourbon.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6333
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar lafayette » 05 avr. 2017 23:21

Très bon film. Merci à l'honorable westerner qui me l'a envoyé.
Ford créa John Wayne Et Wayne créa son Bourbon.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4573
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: In a Valley of Violence 2016

Messagepar Yosemite » 03 oct. 2017 21:41

Rien de bien nouveau dans le thème de ce western qui, par bien des égards et notamment au travers du très eastwoodien personnage de Paul (incarné par Ethan Hawke), m'a rappelé Impitoyable.
Rien de bien nouveau mais pour autant, un moment agréable et ceci est certainement dû à la bonne prestation de Hawke et de Travolta ainsi qu'au choix de ce lieu perdu qui attire même les pasteurs ripoux.

Gilly, le fis du shérif de ce patelin (incarné par James Ransone) est tout de même trop caricatural et à mon sens, son agitation tire un peu vers le bas la dimension des deux briscards que sont Paul et le Marshall Clyde Martin.
Un western dans la moyenne dirai-je.
Yo.



Retourner vers « Cinéma »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité