The Mountie - The Lawman - 2011 - Wyeth Clarkson

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23186
Localisation : au dessus de Strasbourg

The Mountie - The Lawman - 2011 - Wyeth Clarkson

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 02 mars 2013 18:31

autre titre : The Way of the West :sm91:

avec Andrew W. Walker ... Wade Grayling
Jessica Paré ...Amethyst
Earl Pastko ...Olaf
John Wildman ...Robert Johnson
George Buza ...Kleus
Tony Munch...Cobb

un western Canadien - durée 1h21

Cela se passe dans le Yukon en 1894...Wade Grayling (un "mountie") arrive dans une ville pour nettoyer le crime et la corruption après avoir trouvé un homme innocent pendu ...

Image
Image
Image
Image
Image
Jessica Paré :
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3309
Localisation : Massy town
Contact :

Lawman (The Mountie) - Wyeth Clarkson - 2011

Messagepar pak » 19 déc. 2014 23:50

Lawman (The Mountie) de Wyeth Clarkson (2011). Avec Andrew W. Walker, Jessica Paré, Earl Pastko, John Wildman, George Buza, Tony Munch... Scénario de Wyeth Clarkson, Charles Johnston, Grant Sauve - Musique d'Ivan Barbotin, Jerome McPeek, Norman Orenstein - Produit par Wyeth Clarkson, Phillip Daniels, Michael Vernon, Andrew Williamson / Travesty Productions - Production canadienne - Sortie salles Canada le 01/07/2011 - Sorti directement en DVD et Blu-ray en France le 19/03/2013 (distributeur Zylo).

Image


Pour nettoyer un trou paumé gangréné par le crime et la corruption, les autorités envoient un seul homme, le constable Wade Grayling. A peine a-t-il prit son poste qu'il découvre les activités illégales dans lesquelles trempe toute la population. Il engage alors une lutte sans merci pour rétablir la loi et la légalité...


La Fayette a dit : "Aucun obstacle, aucun mécompte, aucun chagrin ne me détourne ou me ralentit dans le but unique de ma vie : le bien-être de tous, et la liberté partout". Aussi, pour lafayette, voici une présentation de Lawman...

Lawman est un western du Nord (on notera à ce propos les magnifiques paysages filmés), une production canadienne. D'ailleurs le héros n'est pas un shérif, mais un mountie, surnom des agents de la Police Montée canadienne bien identifiables avec leur tunique rouge. Il doit d'ailleurs être l'un de ses premiers représentants puisque la Police Montée fut créée en 1873, et que la première unité comptait moins de 300 hommes. Néanmoins, le récit s'ancre dans les années 1890. A voir la bande annonce, hormis l'aspect cinématographique et le cahier des charges à remplir propre au film d'action, le scénario semble partir de bases historiques, puisque l'unité fut effectivement créée pour s'opposer à la corruption liée au trafic d'alcool tout en faisant respecter la loi menacée par la fièvre de l'or.

Wyeth Clarkson écrit, produit et réalise ce film, doté d'un budget serré d'un million de dollars. Il déclara qu'enfant, il aimait regarder des classiques du western. Il faut dire que son père, Wayne Clarkson, qui est un ponte du cinéma canadien, a été à partir de 1991 le directeur général du Centre canadien du film, jusqu'en 2005, année à partir de laquelle il devient directeur général de la société Téléfilm Canada, organisme assurant le développement et la promotion de l'industrie audiovisuelle canadienne. Il a également été le président-fondateur et directeur général de la Société de développement de l'industrie cinématographique ontarienne (qui porte maintenant le nom de Société de développement des médias de l'Ontario) ainsi que le premier directeur général du Festival international du film de Toronto. Autant dire que le fiston a été à bonne école...

Le héros est campé par Andrew W. Walker, acteur canadien qui roule sa bosse essentiellement dans des séries et téléfilms américains. Motivé par le rôle, il envoya une cassette d’audition à Clarkson. Ce dernier le rencontra et lui expliqua sa vision du film, du héros canadien, tel qu'il aimerait que les enfants du pays découvrent l'histoire de ces policiers du passé. L'acteur souleva alors sa chemise pour dévoiler un tatouage de feuille d'érable sur sa poitrine, déclarant qu'il était un vrai canadien à l'image des tuniques rouges. Il l'embaucha dans la foulée... Comme dira le réalisateur, Andrew W. Walker fera un bond sur son tournage, entre deux épisodes de série télé. Sa manière de le filmer, ainsi que le ton de voix de l'acteur, n'est pas sans rappeler parfois un Clint Eastwood, les images, toutes proportions gardées, rappelant Pale rider.

Mais l'unique nom connu du film est celui de la bien jolie Jessica Paré, ici très enlaidie par des cicatrices, pas encore repérée par les producteurs américains de la série Mad men, jusque là cantonnée aux seconds rôles obscurs, qui allait la révéler au monde entier quelques semaines plus tard...

Wyeth Clarkson a voulu que son film sorte le jour de la fête nationale du Canada, le 1er juillet donc, pour rendre hommage à sa manière aux héros passés de la police canadienne, cherchant, non sans difficultés, des salles à Toronto, Vancouver et Calgary. Il est vrai que dans le pays, il est quasi impossible d'obtenir de gros budgets pour évoquer l'Histoire nationale à travers des films locaux, la concurrence cinématographique américaine étant trop présente. D'autant qu'en même temps sortaient au Canada des films comme Transformers 3 : La face cachée de la lune ou Il n'est jamais trop tard avec Tom Hanks et Julia Roberts, des mastodontes contre lesquels un petit budget comme Lawman ne pouvait guère lutter. A tel point que le réalisateur déplora ne pas avoir pu sortir son film à Ottawa, capitale fédérale du Canada. Finalement, le film ne sortira essentiellement qu'à Vancouver le 1er juillet, puis à Whitehorse le 8...

Le film est sorti chez nous directement en DVD et Blu-ray, sous le titre Lawman. Lawman est aussi le titre choisi par son distributeur international. Le film circule aussi sous son titre américain The Way of the West.




Image
Image
Image


Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Modifié en dernier par pak le 21 déc. 2014 14:17, modifié 3 fois.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7099
Localisation : Landais expatrié 91

Re: The Mountie - The Lawman - 2011 - Wyeth Clarkson

Messagepar lafayette » 03 nov. 2015 23:22

La dernière image de couverture correspond bien au film pas la première avec des cavaliers en ville!

:sm91: Pas mal dans l'ensemble ce téléfilm canadien, à petit budget, avec quelques belles images du Yukon, une action du policier monté contre une mafia asiatique vue en flashbacks et une action contre des cosaques, ceci correspondant bien à une terre d'immigration.
L'action ralentit quand même en milieu de film entre un début bien rythmé et une fin de gunfights aux fusils et aux revolvers.
Petite originalité d'une belle en partie défigurée, heureusement par le maquillage, cicatrice vilaine qu'on ne voit pas sur la photo de miss Paré au-dessus.
Une gamine qui ne dit pas grand chose mais agit et tire au fusil. Un héros qui n'est pas un Avenger mais a ses faiblesses et est sauvé parfois par les interventions d'autres personnages, la gamine, la belle et un collègue déserteur qui revient à point nommé, action qu'on voit venir de loin. Mais c'est notre policier courageux et à la légalité sans faille, qui aura le dernier mot avec un dégainage de revolver avec tir de gaucher!
J'ai bien aimé la bande son musicale et des bruitages, en revanche trois ou quatre dialogues sont peu discernables sans monter bien haut le son. Mais ça vient peut-être de mes oreilles de vieux!
Le décor d'église en construction et de tentes est assez misérabiliste. Le religieux qui s'occupe de la petite communauté est un trafiquant d'opium qui fait pousser du pavot et cache l'or trouvé. (Je vois ça alors que l'actualité nous parle d'un Vatican vérolé par le pognon et en plus de l'argent détourné :num10 ).
Il me semble que j'avais vu il y a quelques mois un commentaire sur le peu de chevaux dans le film qui devait être ailleurs que dans ce sujet. Je compte entre 5 à 7 chevaux au cas où 2 des 4 de la fin auraient déjà servi. Le premier cheval de notre police montée est un beau blanc tacheté qui est tué aux deux tiers du film.
Le dvd Zylo est d'honnête facture.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23186
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: The Mountie - The Lawman - 2011 - Wyeth Clarkson

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 03 juin 2017 19:01

diffusé ce soir à 20h50 sur Action
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2870

Re: The Mountie - The Lawman - 2011 - Wyeth Clarkson

Messagepar MARCHAND » 05 janv. 2018 9:38

Image

Au temps des pionniers , dans le Yukon canadien, un officier de la Police Montée découvre un village isolé habité par des chercheurs d'or mais "géré" par une bande d'immigrés lettons qui exploitent la population en lui faisant cultiver du pavot pour alimenter un trafic avec des ouvriers chinois des chemins de fer alors en construction. Après une tentative d'intimidation par la destruction des récoltes du village, notre homme isolé devra affronter cette mafia "russe"...

Un western qui ne manque pas d'atouts, paysages du Yukon, histoire originale, mais qui est traité de façon un peu confuse.
Le film revendique une filiation avec Léone, marketing oblige, mais on est plus près de Sam Peckinpah que du maître italien, de part sa violence. Pas mal néanmoins.

Errare humanum est...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités