Glenn Ford 1916-2006

Anniversaires, News, et autres.
Règles du forum
Attention : ne pas poster de biographies dans ce sous-forum.
Avatar du membre
Stumpy
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 527
Contact :

Messagepar Stumpy » 13 sept. 2006 10:12

je suis sans doute un peu trop simple d'esprit, mais comme semble-t-il à peu près tlm ici (et sur le site en question, voir les réactions des lecteurs), je vois dans les propos de ce pauvre type (que j'avoue ne pas avoir pris la peine de lire jusqu'au bout, ce serait leur accorder un peu trop d'importance), la démarche d'un frustré qui n'a d'autre manière de se mettre en valeur qu'en rabaissant le talent d'un acteur qui a marqué son siècle.

Dans 20 ou 30 ans, je pense que bcp de monde se souviendra encore de Glenn Ford, alors que dans moins d'une semaine, tlm aura oublié ce raté, c'est certainement ça qui le chiffonne, comme tous les parasites de sa profession qui n'ont d'autre talent que celui de rabaisser celui des gens qui en ont

et comme Paladin, je trouve que la dignité ne risque pas d'étouffer ce minable, il a assez mal choisi son moment pour donner ses leçons à Glenn Ford et à ceux qui l'appréciaient...

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Messagepar musselshell » 13 sept. 2006 10:31

Stumpy a écrit

Dans 20 ou 30 ans, je pense que bcp de monde se souviendra encore de Glenn Ford, alors que dans moins d'une semaine, tlm aura oublié ce raté, c'est certainement ça qui le chiffonne, comme tous les parasites de sa profession qui n'ont d'autre talent que celui de rabaisser celui des gens qui en ont


Bon...c'est pas grave...
Philippe Garnier est injuste, expéditif. C'est surtout un parasite et un minable.
C'est compris...et c'est argumenté...
On va de ttes façons pas se fâcher pour ça...

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7717
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 13 sept. 2006 20:17

musselshell a écrit :Stumpy a écrit

Dans 20 ou 30 ans, je pense que bcp de monde se souviendra encore de Glenn Ford, alors que dans moins d'une semaine, tlm aura oublié ce raté, c'est certainement ça qui le chiffonne, comme tous les parasites de sa profession qui n'ont d'autre talent que celui de rabaisser celui des gens qui en ont


Bon...c'est pas grave...
Philippe Garnier est injuste, expéditif. C'est surtout un parasite et un minable.
C'est compris...et c'est argumenté...
On va de ttes façons pas se fâcher pour ça...


TRES JUSTE :applaudis_6: Cela reste son point de vue personnel: Hugh j'ai dis :gun: :gun: :gun:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
christian ( houba )
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3052
Localisation : arry-moselle district de Rio Bravo

Messagepar christian ( houba ) » 14 sept. 2006 0:13

les réactions des lecteurs par contre sont unanimes contre l' ours mal léché cool
carpe diem

Avatar du membre
fa
Marshall
Marshall
Messages : 222
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 14 sept. 2006 7:06

Je connais assez bien le fonctionnement des critiques. Je l'ai été un peu moi même et surtout j'ai tranailler avec quelques uns des plus importants. En vérité, il est rare qu'ils écrivent exactement ce qu'ils pensent d'un film ou d'un acteur. L'important c'est la ligne rédactionnelle. Leur journal est-il de droite ou de gauche ? Anar ou traditionaliste ? etc... Qui est à la tête du journal ? Qui finance ? Voilà ce qui dicte vraiment la rédaction d'un papier. Pour exemple je me souviens d'un grand critique d'un grand journal discuter avec moi d'un film qu'il avait adoré à Cannes (Jésus de Montréal, de Denis Arcand) ce qui ne l'a pas empécher d'écrire un papier descendant en flamme le film en question. Simplement parcequ'il n'allait pas dans la ligne directionnelle de son journal...
Pour une bio d'acteur, le fonctionnement est le même. :?

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 14 sept. 2006 7:46

fa a écrit :Je connais assez bien le fonctionnement des critiques. Je l'ai été un peu moi même et surtout j'ai tranailler avec quelques uns des plus importants. En vérité, il est rare qu'ils écrivent exactement ce qu'ils pensent d'un film ou d'un acteur. L'important c'est la ligne rédactionnelle. Leur journal est-il de droite ou de gauche ? Anar ou traditionaliste ? etc... Qui est à la tête du journal ? Qui finance ? Voilà ce qui dicte vraiment la rédaction d'un papier. Pour exemple je me souviens d'un grand critique d'un grand journal discuter avec moi d'un film qu'il avait adoré à Cannes (Jésus de Montréal, de Denis Arcand) ce qui ne l'a pas empécher d'écrire un papier descendant en flamme le film en question. Simplement parcequ'il n'allait pas dans la ligne directionnelle de son journal...
Pour une bio d'acteur, le fonctionnement est le même. :?

Alors, c'est qu'on marche sur la tête dans ce pays ! :evil: :evil: :evil:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7717
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 14 sept. 2006 8:01

Sartana a écrit :
fa a écrit :Je connais assez bien le fonctionnement des critiques. Je l'ai été un peu moi même et surtout j'ai tranailler avec quelques uns des plus importants. En vérité, il est rare qu'ils écrivent exactement ce qu'ils pensent d'un film ou d'un acteur. L'important c'est la ligne rédactionnelle. Leur journal est-il de droite ou de gauche ? Anar ou traditionaliste ? etc... Qui est à la tête du journal ? Qui finance ? Voilà ce qui dicte vraiment la rédaction d'un papier. Pour exemple je me souviens d'un grand critique d'un grand journal discuter avec moi d'un film qu'il avait adoré à Cannes (Jésus de Montréal, de Denis Arcand) ce qui ne l'a pas empécher d'écrire un papier descendant en flamme le film en question. Simplement parcequ'il n'allait pas dans la ligne directionnelle de son journal...
Pour une bio d'acteur, le fonctionnement est le même. :?

Alors, c'est qu'on marche sur la tête dans ce pays ! :evil: :evil: :evil:

:evil: :evil: :evil: OH NON à 4 pattes :evil: :evil:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Messagepar musselshell » 14 sept. 2006 8:04

Je suis d'accord avec toi Fa, mais certains, même si "affiliés" à une ligne éditoriale, savent dire des choses entre les lignes. Je connais un peu moi aussi le "fonctionnement" (c'etait pas dans le cinema...)...Pour en revenir à Garnier, dont je persiste à dire qu'il n'est pas n'importe qui, et surtout bien sûr à son article, je pense vraiment que si le papier peut sembler provocateur (il l'est), il n'a pas que cette dimension là. Des choses sont dites, qui peuvent susciter une réflexion de fond sur un acteur. Je répète par ailleurs que Glenn Ford n'est pas "démoli" dans ce papier. Sûr qu'il ne s'agit pas non plus d'une hagiographie...Et je crois que c'est la plupart du tps à partir de là que les choses deviennent interessantes...
De ttes façons: y-a-t'il encore une ligne éditoriale à Libération? :mrgreen:

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2831

Messagepar Jean-Louis » 14 sept. 2006 9:13

fa a écrit :Je connais assez bien le fonctionnement des critiques. Je l'ai été un peu moi même et surtout j'ai tranailler avec quelques uns des plus importants. En vérité, il est rare qu'ils écrivent exactement ce qu'ils pensent d'un film ou d'un acteur. L'important c'est la ligne rédactionnelle. Leur journal est-il de droite ou de gauche ? Anar ou traditionaliste ? etc... Qui est à la tête du journal ? Qui finance ? Voilà ce qui dicte vraiment la rédaction d'un papier. Pour exemple je me souviens d'un grand critique d'un grand journal discuter avec moi d'un film qu'il avait adoré à Cannes (Jésus de Montréal, de Denis Arcand) ce qui ne l'a pas empécher d'écrire un papier descendant en flamme le film en question. Simplement parcequ'il n'allait pas dans la ligne directionnelle de son journal...
Pour une bio d'acteur, le fonctionnement est le même. :?


Ce que tu dis là est très grave, mais pas vraiment pour m'étonner.

A croire qu'il n'y a que chez "les bons sauvages" que l'on puisse être bien être bien...

... et encore! :?

regis
Cheyenne
Messages : 99
Localisation : 80

Messagepar regis » 14 sept. 2006 11:48

ca vien t de recommencer ds un grand hebdo culturelcommencant par T
le type qui a signé la critique du film de depardieu..eh bien comment
dre je l'ai entendu etre nettement plus nuancé sur ce film...
old man

Avatar du membre
fa
Marshall
Marshall
Messages : 222
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 15 sept. 2006 7:08

musselshell a écrit :certains, même si "affiliés" à une ligne éditoriale, savent dire des choses entre les lignes.
Heureusement. Mais encore faut-il lire entre les lignes, c'est pas évident :wink:

Je reviens à ce que je disais. Le probème est qu'il y a des influences sur toute l'échelle des média. Plus haut j'évoquais de grands journaux nationaux, mais localement c'est aussi vrai. J'ai été photographe dans un journal local, et j'ai animé une émission de ciné sur une radio également locale. Dans le journal le gars qui faisait la page culturelle avait clairement des directives qu'ils n'était pas obligé de suivre il est vrai. Mais dans ce dernier cas, il risquait de voir son papier sauter...
A la radio, nous étions spnsorisé par un complexe ciné. Mais nous avions ordre de ne pas descendre les films qu'il diffusait. Nous préférions ne pas en parler, jusqu'au jour où cela a été plus fort que nous. Nous avons attaqué un film diffusé au complexe. Ce fut notre dernière émission... :|



Retourner vers « Autres informations sur les vedettes du Western »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité