les "CONVERSIONS"

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 28 janv. 2011 19:33

Dans le livre de Dominique Venner , << Le livre des armes >> , à la page 139 se trouve une photo avec cette légende (Trois voleurs de chevaux du Nouveau Mexique posent pour la postérité dans les années 1875 ; Les deux révolvers sont des Colt army 1860 modifiés vers 1872 pour les cartouches métalliques à percussion annulaire 44 Henry , le calibre de la carabine winchester 1866 au centre ) .Cette photo dans une revue américaine parle d'une carabine 1873 . il est difficile de me prononcer mais j'opterais plus volontiers^pour une 1873 à cause du chamfrein à l'arrière de la boite de culasse qui n'existe pas sur la 1866 . les révolvers par-contre sont bien des conversions Richards 1871 à cause de leur canons d'origine bien reconnaissables de même que le système d'extraction et la visée sur l'anneau de conversion .Là , les historiens et l'usine COLT sont formels y compris Dominique Venner (page 207 du livre cité ) , 9000 modèles fabriqués en 44 Colt à percussion centrale .S ils avaient été modifiés pour la 44 Henry , je peux vous garantir que le projectile traverserait le canon par gravité et je pense que ces voleurs de chevaux ne se seraient pas amusés à faire modifier ces armes pour des raisons de coût car trop de transformations à effectuer . De plus la 44 Henry n'est pas plus puissante que la 44 Colt .
Mes renseignements viennent générallement plus de revues américaines (Guns & Ammo par exemple) , que de livres , ce qui me permet de comparer les affirmations des uns et des autres . J'ai puisé aussi dans les écrits pointus et précautionneux de l'américain Mike Venturino ,(Shooting sixguns of the west ) livre trés intéressant sur les révolvers à cartouche américains de la période 1870 à 1895 (Colt , Smith & Wesson , Remington , Merwin & Hulbert ) .
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 23:32, modifié 2 fois.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 28 janv. 2011 20:31

Comme tu l'as déjà écrit, les 9 000 exemplaires des Colt 1860 étaient destinés à l'armée...

La 44 Henry avait un gros avantage, c'est que cette munition était disponible dans les circuits depuis des années, et utilisée par deux armes d'épaule très populaires, (carabines Henry et Winchester 1866), la dernière plus fabriquée que pas mal de revolvers pourtant très prisés, tandis que celle des conversions diverses étaient au stage de dévelopement pour un nombre d'armes restraintes, et certainement peu disponible dans les commerces...

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 05 mars 2011 20:31

Duke Henry, pourrais-tu me dire ou est écrit que 9000 Colt army 1860 ont été convertis (Richards) pour l'armée, car connaissant la méfiance des commissions des armées, il devait y avoir un contrat, des traces dans les archives?

Hors, aucun livre en ma possession n'indique ce fait....

Par contre il semblerait que le premier revolver à cartouches métalliques soumis aux autorités fut des Smith et Wesson, modèle Américan, dont un certain nombre fut livré à l'armée, pour évaluation, et qui donna entière satisfaction...

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 10 mars 2011 21:27

Bien vu Ysa , j'ai fait une confusion , 9000 conversions Richards furent effectuées en usine mais la ou les commandes de l'armée n'excédèrent pas 1200 armes .
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 23:35, modifié 1 fois.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 11 mars 2011 20:30

Effectivement les 2 000 ou 3 000 armes fournies à l'armée pendant cette période sembleraient être les commandes à Smith et Wesson du 1° modèle de calibre 44, qui furent modifiés plusieures fois...pour obtenir les marchés russes de l'époque!

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 12 mars 2011 19:20

1200 Colt Army 60 conversion Richards 1871 ont été commandées par l'armée en 1871 et 1872 , en cal. 44 Colt . Quant à Smith & Wesson , cette firme livra en 1871 à l'armée 1000 Model 3 ( dont 800 bronzés et 200 nickelés ) en cal. 44/100 appelé plus tard 44 American pour la différencier de la 44 Russian . lorsque l'armée commença à s'équiper de Colt S.A.A. 1873 , les conversions furent redistribuées en partie aux troupes de couleur noire et aux scouts indiens , en attestent des photos d"époque .
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 23:48, modifié 1 fois.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 12 mars 2011 20:40

Ce qui est vraiment étonant dans cette période, c'est l'incohérence de l'armée US en 1870/ 1871, et plus, avec l'utilisation possible d'un certain nombre de révolvers modernes (S & W) pour évaluation, en même temps qu'une probable utilisation de conversion d'anciens révolvers, probablement sans évaluation de ces derniers...et qu'en février 1871, revirement, elle commande 5 000 exemplaires de pistolets Remington, type "Rolling Block" à un coup sans les versés dans les régiments!!!

Antérieurement, l'armée US était totalement contre les armes de poing à multi-coups... :roll:

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 13 mars 2011 14:22

Après la guerre de sécession , le gouvernement fédéral diminua de manière drastique les crédits à l'armée , c'est en partie pour cette raison que les Springfield à un coup , à profusion dans les arsenaux furent transformés au système Trapdoor pour les cartouches 50/70 puis 45/70 .On peut s'étonner aussi que le Nord ait acquis majoritairement les Colt à percussion Navy 51 ou Army 60 au détriment des Rémingtons 58 ou 63 alors que ce dernier ètait vendu bien moins cher que le Colt . A cela probablement une raison , même si le Remington était d'architecture plus moderne , les hommes qui utilisaient ces armes et dont la vie était en jeu préféraient générallement le Colt parce-que moins sujet aux enrayages dus aux résidus de capsules qui pouvaient bloquer le mécanisme et aussi parce-que l'axe de barillet du Colt de plus gros diamètre etant rainuré afin que la graisse reste en place , permettait à ce barillet de ne pas gripper après plusieurs tirs . Je peux en témoigner personnellement , car possédant un Army 60 de marque Uberti , il m'est arrivé de tirer une dizaine de barillets sans problème alors que j'ai pu constater des avaries de fonctionnement chez les tireurs utilisant des Remington (l'entretien et la bonne utilisation ont peut-être aussi leur influence ). C'est pour cette raison que les Peacemakers possédaient 2 axes de barillet . Un ami passionné de poudre noire (il possède un Rémington 58 ou 63 et un Navy 51 d'origine en plus des répliques Paterson , Walker , Dragoon , Army 60 , Navy 51 plus une conversion Richards et plusieurs Peacemakers ) a pu lire des notes de service de l'armée relatant que les Remington et les Smith & Wesson étaient moins fiables que les Colt .(Ces armes comme les hommes qui les portaient subissaient la poussière , les chocs , l'humidité et-caetera .) Certains peuvent s'étonner de ce genre de discussion , mais je pense que le cinéma western ne serait pas ce qu'il est sans les armes , le cheval ,l"habillement , les paysages ...
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 23:57, modifié 1 fois.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 13 mars 2011 15:10

En fait, d'après tes écrits, Colt n'était pour rien dans les 1 200 conversions du 1860 pour l'armée, mais c'est l'arsenal de l'état US, dans son usine de Springfield, qui fit les modifications sur la base du brevêt Richards, sous license Colt...Là je suis d'accord!

Pour les Colt et Remington à percussion, je crois que les avis sont partagés, car du fait de la structure même du premier, ouverte et moins rigide, après un usage intansif, le canon avait tendance à perdre de l'étanchéité par rapport au barillet, d'ou une perte de puissance significative de propulsion de la balle...

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 13 mars 2011 22:26

Il me faut quand-même retrouver l' article traitant ce sujet car il était bien détaillé . Quant à la qualité de l'une ou l'autre marque , c'est assez subjectif , mais je n'ai fait que rapporter les notes d'appréciation de l'armée elle même .
Il ya longtemps que je désirais une conversion de Colt Army 60, en France les originaux étaient plus rares que le loup blanc et ne parlons pas du prix . J'en ai rèvé , Uberti l'a fait . Voila 5 à 6 ans que je me fait plaisir à tirer avec cette arme qui de plus attise la curiosité et déclanche de nombreuses questions .
Ysa , tu sembles bien connaitre la matière , es-tu aussi titeur ?

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 14 mars 2011 17:56

Je ne suis qu'un amateur de western, critique et curieux de la réalité par rapport aux films Duke...

Je suis très sceptique quand tu écris que les carabines Springfield, qui donnaient entière satisfaction furent transformées aux système "Rollong block"...Remington!

Aucune pièce de ces deux carabines n'est semblable, et leurs systèmes de fonctionnement totalement différent!

Les carabines Springfield, bien que rudimentaires par rapport aux Winchester, et améliorées au cours du temps, donnèrent toujours satisfaction pour leurs robustesses et précisions...jusqu'à leurs remplacements!

Pourquoi l'armée US, qui c'est procurée 5 000, puis 14 900 carabines "Split Breech" Remington en 1865, ancêtres des "Rolling Block", qui furent cédées au gouvernement français dans le cadre de la défense nationale...mais aucune carabine ou fusil "Rolling Block", amélioration du précédent système, ne fut commandée par l'armée US, alors que ce model fut fabriqué à plus d'un million d'exemplaire, et fourni à plusieurs pays...?

Les auteurs que je cite ont eu aussi comme source les rapports de l'armée US il me semble, et ceux des armuriers...

Les besoins nordistes en armes étaient énormes, ils achetèrent tous ce qu'il pouvait, et commandaire même des revolvers assez originaux, tout dépandait des moyens de productions de chaque fabriquant d'armes!

Il ne faut pas oublier que Remington fit une amélioration désastreuse sur sont revolver, et rapatria une bonne partie pour les remodifier!

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 14 mars 2011 18:30

Il ya de quoi être sceptique , ma langue a fourché ,j' ai écrit rolling block mais je pensais culasse Berdan dite Trap-Door .En précisant que ces modifications furent effectuées après la guerre de sécession .

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 11 avr. 2011 20:53

Dans la rubrique armes à feu du western , vous trouverez entre autres photos , celle d'une réplique italienne de conversion Richards Mason 1871 de Colt Army 1860 avec quelques explications .

climatisor
Etranger
Messages : 1

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar climatisor » 01 avr. 2013 1:14

Pendant la guerre de sécession les militaires utilisaient des cartouches "combustibles"' autrement dit des cartouches en papier pour les pistolet à percussion. Il existait déja des revolver à cartouche métallique mais apparemment c'était encore trés rare.

Ces cartouches combustibles étaient fabriquées industriellement en grande quantité et approvisionnaient l'armée.

Bien sur les soldats pouvait recharger manuellement leur arme : balle, poudre, amorce graisse etc... mais apparemment l'état major demandait l'utilisation des cartouches combustibles car le rechargement était beaucoup plus rapide : on peut lire des documents d'époque même sur wikipédia je crois demandant au soldat d'utiliser ces cartouches.

C'est bizarre d'ailleurs par ce que aujourd'hui ces cartouches combustibles sont introuvables dans le commerce, il faut se les fabriquer soi même je croi si on veut les utiliser sur un révolver à percussion ancien, genre le remington 1858 .

PS: pour le revolver français tu parle sans doute du Lemat 1856 à 10 coup :)

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

a

Messagepar duke henri » 01 avr. 2013 10:38

Dans les années 1860 , la main d'oeuvre était bon marché aussi la fabrication manuelle de cartouches papier combustible ne posait pas le problème du coût . De nos jours au vu du prix de la main-d'oeuvre , ou le coût de machines , refabriquer ces cartouches n'est vraisemblablement pas rentable même à les faire venir de pays émergents . De plus , pour les besoin de guerre elles étaient fabriquées par centaines de mille ce qui n'est plus le cas aujourd'hui .
Mais peut-être que les tireurs poudre noire aiment faire leurs propres cartouches , comme moi .



Retourner vers « Armes de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité