les "CONVERSIONS"

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Pike BISHOP » 08 oct. 2010 20:48

Il y a eu le revolver "LE MAT"...Barillet à 6 chambres et canon central qui sert à la fois d'axe et se charge à la chevrotine..
on l'aperçoit dans de rares westerns...Lesquels ? faudrait que je retrouve....
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1607
Localisation : Derrière toi...

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar The Cemetery Kid » 08 oct. 2010 20:50

Un LE MAT est dans les mains de Gutzon, le duelliste champion du Danemark dans Mort ou Vif.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
B.HENRY
Barman
Messages : 12

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar B.HENRY » 09 oct. 2010 5:57

yza a écrit :Oui, mais le canon est rond sur toute sa longueur...donc pipot!
On voit aussi que le fond la carcasse a été modifiée pour laisser passer le nouveau barillet plus long pour munitions à douilles métalliques...

bonjour,
j'ai regardé un peu "pale rider" hier soir il me semble que le canon est bien octogonal mais ce n'a pas beaucoup d'importance ;;;; ce n'est que du cinema.
A+

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 09 oct. 2010 7:11

Non, les revolvers Le Mat étaient à percussion... icongc1

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 09 oct. 2010 20:26

J'ai lu dans un livre bien informé, que les sudistes, à la recherche désèpérée d'armements, avait contacté des exportateurs d'armements français, pour l'importation de revolvers Lefaucheux à cartouches métallique à broche... même qu'un très petits nombre avait été introduit aux EU avant leur défaite.

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Jean-Louis » 12 oct. 2010 18:13

:D J'ai recherché dans : Le guide des collectionneurs d'armes de poing de Raymond Caranta et Yes Cadiou, édité début des années '70, période où la législation était nettement moins restrictive que maintenant, sans doûte même un peu laxiste quand vous imaginez que la copie d'Uberti du Colt Frontier donc en 44-40 était en vente libre, ça n'a durait que quelques mois c'est vrai !

Donc dans leur livre ils traitent principalement des conversions de Colt faites en usine (brevet Thuer).

Ils citent les principaux modèles ainsi que les calibres utilisés :

N° 1 Dragoon de 1848 en 44 transformés en .44 Henry (annulaire), .44 Colt (centrale), .44 Russian (centrale), , .45 Government (centrale).
Baby Dragoon de 1848 (5 coups) 1849 (5 coups) 1850 (6 coups) en .31 transformés en .32 (annulaire), .32 (centrale).
Navy de 1851 donc en .36 transformés en .38 (annulaire), .38 (centrale).
1860 Army en .44 transformés en .44 (annulaire), .32 (centrale), .44 Russian (centrale), .45 Government (centrale), .44 Colt (centrale), .44 Thuer.

Etc, etc...

Conversions effectuées pour la plupart années 1870/72.
Un grand nombre l'ont été par des artisans en ville.


Ils indiquent que certaines conversions permettaient de fonctionner avec les 2 systèmes : percussion ou cartouches métalliques.

Mais au chapitre Remington à percussion il n'y a aucune erreur possible, comme le dit Ysa, seul le modèle 1875 a été doté d'un canon rond,
auparavant tous les canons étaient octogonaux.


Je suis allé voir le site de A. Uberti (USA) je savais qu'ils avaient des conversions (classées en France en 4e catégorie) :

http://www.uberti.com/firearms/army_nav ... en_top.php

Si les armes ont pour vous quelque intérêt allez-y, vous ne serez pas déçu du voyage !!!


Vlà. :sm43:

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 13 oct. 2010 20:51

Il y a eu plusieurs conversions sur les Colt, la Thuer, la moins prisée et pratique, car n'utilisant que des munitions Thuer chargeable par le devant de la chambre d'explosion, vite abandonnée.

Les autres conversions sur Colt; sur la base de brevet Richard, améliorées plusieurs fois, utilisaient les munitions conventionnelles, mais en très grande majorité, la 44 Henry. La 44 Russian était de provenance S & W.

Quelques révolvers Star et Le Mat furent aussi convertis, mais en nombre très minime.

Le nombre de 56 000 conversions environ, comprenant tous les calibres confondus, de toutes marques, était, il me semble, effectué en usine, le reste étant fait par les artisants...il faudrait vérifier.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 14 oct. 2010 11:11

Dans la documentation à ma disposition, il y a plusieurs reproductions de publicités Remington vantant les conversions possibles en leurs ateliers.

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 16 janv. 2011 0:31

Je ne citerai que les conversions faites en usine .
Chez Colt :Thuer 1868 ; des modèles Pocket 1849 , Navy 1851 , Army 1860 , Navy 1861 , Police 1862 ont été transformés , le refouloir restant en place car ces armes pouvaient réutiliser le barillet à capsules .

Conversion Richards 1871 : Seuls des Army 1860 ont été transformés pour tirer la cartouche 44 Colt à percussion centrale (projectile 210 grains et vitesse 210 m/seconde en moyenne ). 9000 armes transformées dont 1200 acquis par l'armée et distribués au 2nd Cavalry du Nebraska et Wyoming , 6th Cavalry du kansas et 4th et 9th Cavalry du Texas .
Vient ensuite la conversion Richards Mason 1871/1872 en calibre 44 Colt pour les army 1860 approximativement 2100 fabriqués( les plus rares ) , en calibre 38 long colt percussion centrale ou annulaire pour les Navy 1851 et 1861 et 1862 police transformés .
Le modèle 1872 open top n"est pas une conversion mais une arme de transition ,(calibre 44 Henry à percussion annulaire) . Son successeur sera le célèbre Single Action Army 1873 modèle P en calibre 45 Colt (appelé aussi 45 Long Colt projectile de 255 grains propulsé à plus ou moins 240 m/s suivant la longueur de canon ou la charge de poudre noire ) mieux connu sous le nom de Peacemaker .Même si le peacemaker n'est pas une conversion je le cite pour montrer la chronologie des armes Colt à cartouches .
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 22:53, modifié 1 fois.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 25 janv. 2011 20:20

D'après mes sources écrites, les Colt Open Top et quelques autres conversions ont été convertis en 44 Henry directement en usine par Colt...ainsi que 1 800 Peacemaker en 1875...

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 26 janv. 2011 19:08

Il faut savoir que les canons des carabines Henry chambraient à fond de rayure en moyenne 427 centièmes de pouce c-à-d 10.84 mm de diamètre .les révolvers Colt 1860 cap and ball chambraient 440 (11.28 mm ) sur les rayures et 451 à 454 à fond de rayure ( 11.45 à 11.53 mm ) .donc un Colt ou un Rèmington ne pouvait être chambré pour la 44 henry car il aurait fallu changer le canon ce qui ne présentait aucun intérêt d'un point de vue économique . Les conversions Richards reprenant les canons d'origine en 451 , ils ne pouvaient donc être chambrés en 44 Henry annulaire . Techniquement seuls des Army 1860 conversion Richards Mason auraient pu être chambrés en 44 Henry à la demande parce-que des canons neufs ( plus de stock d'anciens canons ) y étaient montés mais je n'en ai pas connaissance .
Modifié en dernier par duke henri le 06 mars 2013 23:17, modifié 1 fois.

jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 331

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar jesse james » 26 janv. 2011 23:58

Pike BISHOP a écrit :Il y a eu le revolver "LE MAT"...Barillet à 6 chambres et canon central qui sert à la fois d'axe et se charge à la chevrotine..
on l'aperçoit dans de rares westerns...Lesquels ? faudrait que je retrouve....

Le Le MAT est l'arme de Johnny Ringo dans la série éponyme (il est dans le premier épisode affublé d'un bon vieux SAA qu'il va vite troquer contre un Le MAT).
Autrement, je ne me souviens pas en avoir vu ailleurs que dans "mort ou vif". Dans "impitoyable", si je ne m'abuse, Clint utilise un revolver STARR, arme très curieuse quand à son mode de chargement .....
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 27 janv. 2011 6:50

Donc, d'après toi, duke henri, les livres de Dominique Venner ou R. L.Wilson comprennent des erreurs, bien que leurs renseignements proviennent des archives des fabriquants.... :num1

Avatar du membre
duke henri
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 189

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar duke henri » 28 janv. 2011 14:38

J'ai un livre de Dominique Venner , il parle de 44 Colt ou de 44 à percussion centrale , à ne pas confondre avec la 44 Henry .Par contre en matière d'armes , il ne faut dire jamais , car on y rencontre énormément de choses invraisemblales ayant existées . IL m'est arrivé de constater certaines erreurs dans des écrits de Dominique Venner et qu'il répare par la suite . Pensons que l'intérèt pour les armes de l'ouest va en grandissant et que les recherches à ce sujet sont de plus en plus pointues et il arrive que même les auteurs les plus sérieux fassent parfois des erreurs . Pour revenir sur mon propos , je préfère dire que je n'ai pas connaissance de conversions en 44 Henry faites à l'usine mère et que celles-ci semblent improbables . Pour faire gros , cela consisterait à mettre du 22 L.R. dans un fusil de chasse sans changer le canon . Mais il n'est pas impossible qu'à l'époque des armuriers privés aient transformés des Colts ou des Remington pour le tir de la 44 Henry après changement du canon à la demande de clients .

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 28 janv. 2011 15:22

Oui, mais on ne peut exclure des commandes spéciales de client à l'usine...

En tous cas, si chaque fabriquant sortait son propre modèle de munition pour de petites quantités de conversions, il n'est pas étonnant que les armes de poing à percussion eurent une longue carrière à leurs côtés.

As-tu quelques références de livres sur les armes de poing américaines de cette époque à nous proposer en plus de la petite liste déjà faite? :beer1:



Retourner vers « Armes de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité