SOS d'un scénariste en détresse

Attention aux débordements!
Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Arizona Kid » 24 sept. 2020 10:05

Bonjour à tous :sm57:
Je me permets de solliciter les lumières de ceux d'entre vous qui seraient, outre le western, des passionnés de marine, ou du moins sévèrement calés en la matière, ce qui est loin d'être mon cas.

Je m'explique: étant romancier amateur à mes heures, je me trouve actuellement dans une impasse: mon personnage d'aventurier, kidnappé par un trafiquant de drogue jamaïcain, est séquestré à bord d'un cargo polyvalent de marchandises partant de New-York pour rallier la Jamaïque.

Or, si j'ai pu sans problème établir la durée moyenne d'un trajet par avion entre ces deux destinations (3H et des poussières) , impossible de déterminer cette durée en bateau, malgré toutes les combinaisons de mots-clefs possibles sur le Net depuis plusieurs jours.
Je me suis même noyé des heures durant entre les notions de noeuds, de milles nautiques, à essayer de faire des conversions, etc ; une torture pour moi qui suis une quiche royale en mathématiques...

J'aurais donc besoin de savoir si mon cargo polyvalent (style Karaboudjan dans Le Crabe aux pinces d'or des Aventures de Tintin) mettrait quelques heures, mettons une journée, ou beaucoup plus, pour gagner Kingston depuis New-York, partant du principe que la vitesse maximale d'un rafiot de ce type est de 16 noeuds, d'après ce que j'ai pu glaner sur la toile.

Alors, je lance ici ce " SOS d'un scénariste amateur en détresse " , avec l'espoir que d'éminents spécialistes pourraient me retirer cette vilaine épine du pied.
D'avance, mille mercis pour votre aide :mrgreen:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Nelse McLeod
Cavalier solitaire
Messages : 119
Localisation : Sur ma chaise

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Nelse McLeod » 24 sept. 2020 11:50

Bonjour,

Je suis pas expert en cargos, mais je connais un peu les ferries, qui sont certes significativement plus rapides (25 nœuds en moyenne), mais dont on peut trouver plus facilement les durées de trajet.

Par exemple :

La durée moyenne de la traversée Cherbourg Rosslare opérée par Irish Ferries est d'environ 19 heures, entre 16 heures et 18 heures pour la compagnie Celtic Link Ferries pour une distance de 444 km.


Je ne tiens pas à avoir une précision scientifique, alors je vais estimer qu'un cargo ferait le même trajet de 444 km en une journée. Ca semble optimiste, mais pas trop déraisonnable.

Nous avons 2538 km à vol d'oiseau entre Kingston et New York. Comme les cargos ne se déplacent pas à vol d'oiseau, que ces trafiquants doivent peut-être même adopter un itinéraire particulier, et que j'ai été optimiste à l'étape précédente, je vais rajouter 50% (à nouveau c'est au pif, je te laisse remplacer par ton pourcentage préféré) au résultat de la division de 2538 par 444, ce qui me donne... 8 jours et demi pour une durée minimale

Et comme il peut y avoir pas mal de facteurs qui ralentissent le voyage (tempêtes, état du navire), la durée maximale sera : autant que le scénario l'exige

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Arizona Kid » 24 sept. 2020 12:42

Avant toute chose, un grand merci à toi, Nelse, d'avoir pris sur ton temps pour te pencher sur mon petit problème, c'est vraiment gentil.
:beer1:
Tes comparaisons et estimations me seront bien utiles, et me donnent déjà une idée de la longueur potentielle du voyage de mon cargo.
Pour les besoins du scénario, comme tu dis, j'ai dans le fond la liberté créative de faire durer ce voyage dans les limites que je juge nécessaires: j'avais pensé à 2 ou 3 jours maximum, car le héros doit vivre cette aventure dans un laps de temps de 15 jours, soit la durée de l'absence de sa femme et des gosses (pendant laquelle il est censé repeindre l'appartement :mrgreen: ) , sachant que 6 ou 7 jours sont déjà passés depuis leur départ.

Je voulais connaître la durée réelle de la traversée -ou comme tu me l'as donnée, une estimation plausible- afin de voir dans quelle mesure je pouvais tordre la réalité à mon avantage.
Au pire, je puis faire une ellipse sur la durée du voyage et enchaîner entre le kidnapping au chloroforme suivi du départ du bateau à la fin d'un chapitre, et le débarquement du prisonnier en Jamaïque dans le suivant :lol:

Encore une fois, merci pour ton assistance :sm43:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7978
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Sitting Bull » 24 sept. 2020 19:32

En gros, avec un rafiot qui fait du 30 kts (environ un peu moins de 60 km/h) pour 2525 km, tu en as pour entre deux et trois jours.
À toi de faire chauffer la chaudière selon les besoins... :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Arizona Kid » 24 sept. 2020 22:55

Merci pour cette précision, Sitting Bull, je crois que je vais dire que le voyage dure deux jours, pour rester dans la fourchette de la durée globale du récit ; je vais donc envoyer la vapeur, d'autant que mes bandits sont pressés de récupérer de la marchandise fraîche :cool:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Nelse McLeod
Cavalier solitaire
Messages : 119
Localisation : Sur ma chaise

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Nelse McLeod » 25 sept. 2020 14:01

Tout d'abord, comme un bon citoyen soviétique, je viens faire mon autocritique : il m'est finalement venu à l'esprit que 444km pour Cherbourg-Rosslare, c'était court. Et vérification faite, il s'agit de la distance à vol d'oiseau et non de la longueur du trajet effectué (ou alors la traversée de la péninsule de Cornouailles serait sans doute intéressante) comme je l'avais supposé en lisant les informations fournies par la société de ferries. Du coup, l'ajustement final n'a plus lieu d'être, ce qui réduit l'estimation à 6 jours selon la méthode que j'avais employée.

Pour autant, je ne crois pas que simplement diviser la distance par la vitesse soit une méthode fiable : cela part du principe que le navire ne ralentit jamais, même pas pendant la nuit, ce qui n'est possible que si l'équipage est assez nombreux pour assurer un service continu (enfin, ce sont des trafiquants de drogue, ils ont peut-être des produits pour tenir le coup), et que si l'on se trouve dans une zone où il y a peu de trafic maritime. De plus, sur l'océan, la meilleure route n'est pas forcément la ligne droite.

Mais je crois que j'ai trouvé une bien meilleure approche : je suis tombé sur le site MarineTrafficData, qui propose une carte où l'on peut voir la navigation en temps réel. A l'heure où j'écris ces lignes, le Del Monte Rose, fier cargo battant pavillon panaméen, passe au large de la Jamaïque. Il a quitté le port de Philadelphie le 21 septembre en début de soirée, sa vitesse moyenne et de 17 nœuds, et sa vitesse maximale de 21 nœuds selon sa fiche... Un exemple idéal, qui nous ramène à 4 jours

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7978
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Sitting Bull » 25 sept. 2020 17:00

C'est sûr que j'ai été un peu optimiste sur la vitesse du cargo, mais si notre ami Arizona Kid en a les moyens, il peut doter ses trafiquants de "pneuboats" avec moteurs surpuissants qui laissent loin derrière eux les carabiniers espagnols dans le détroit de Gibraltar. :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Arizona Kid » 25 sept. 2020 19:10

Encore une fois, merci Nelse et Sitting Bull pour votre concours.
L'exemple de la traversée Philadelphie - Jamaïque m'aide beaucoup, car Philadelphie est assez proche de New-York pour me donner une idée concrète.
Un grand merci pour vos ruses de Sioux :sm80:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar major dundee » 27 sept. 2020 16:10

Grace à cette conversation, et à l'intervention de Nelse Mc Leod, j'ai visité le site MarineTrafficData, et depuis je suis un peu accro, c'est pas mal de pouvoir suivre les navires en temps réel, ils sont identifiés par type (marchand, croisière, pèche...) et repérables sur une carte satellite.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7978
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: SOS d'un scénariste en détresse

Messagepar Sitting Bull » 27 sept. 2020 18:01

Il existe la même chose pour les avions commerciaux. Je suis tous les vols des enfants... :D
"FlightAware.com"
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité