Littérature western... l'écriture actuelle

Attention aux débordements!
Avatar du membre
Feuille de Saule
Marshall
Marshall
Messages : 243
Contact :

Littérature western... l'écriture actuelle

Messagepar Feuille de Saule » 15 nov. 2018 10:48

Ecriture actuelle par chez nous, et non aux USA, entends-je


Le topic "le style western fait son come-back" m'évoque les espoirs que j'avais, il y a quatre ans, quand j'ai achevé mon roman
viewtopic.php?f=5&t=20123 à savoir que cela ne reste pas un "genre niche"
Roman actuellement en préparation d'auto-édition, car malgré une paire (trois) de "touches", il n'a pas trouvé éditeur (super-début, pour ma promo-vente, hein ?). Pour le moment, le bébé subit un décrassage voisin de celui imposé à Tom Sawyer par sa tante quand elle a besoin qu'il soit présentable. Sa couverture, par contre, est presque prête (celle qui commence par la fin).

Très logiquement en voyant l'article lié par bigdede , j'ai pensé à mon petit chérubin et bien entendu à tous ses petits camarades de divers auteurs dans le même cas que moi. J'y ai d'autant plus pensé que je crains d'avoir pondu un roman plus "grand public" que "public spécialisé".

Je pense aussi aux éditeurs qui ont misé sur les prémices de regain du genre ou vont se jeter sur le retour.
Non que je veuille déjà recommencer les envois (c'est usant), mais j'ai répondu l'an dernier à un appel à textes pour des nouvelles. Il n'a, hélas, n'a pas débouché sur un recueil car les réponses ont été trop peu nombreuses.

Il s'agissait d'un appel à texte "romance YY"
Je ne suis pourtant pas très "romance", en ceci que si j'emploie l'ingrédient, j'ai du mal à en faire le centre de l'intrigue. En fait, ce qui m'a intéressée sur cet appel, c'était sûrement l'étrangeté de son énoncé, avec un élément à caser sine qua non (cause probable de son échec global)
Quoi qu'il en soit : le western sous forme de romance est en développement depuis déjà un moment. Cet été, lors d'un délire entre copain autour des couverture de livre "premade", j'en ai trouvé des tonnes (dont certaines valaient leur pesant de cacahuètes), en XY et en YY (pas de jaloux). Dommage : aujourd'hui, je n'en trouve pas beaucoup (les étranges voies de google...).

Dur de ne pas associer le dandy de défilé de mode qui illustre l'article, à ce retour déjà entamé du cowboy sex-symbol.
Pourtant, les deux imageries sont très distinctes. Sur les premades, mis à part une étrange persistance à ce que les torses nus et les bras soient dépourvus de pilosité, rien d'efféminé, et même pas mal de muscle et de rusticité. Mais il faut tenir compte de ce que les défilés de mode ne sont pas toujours des rivières de sueur virile (et de nos jours, cela pourrait en plus être mal perçu), et ce ce que la haute couture tient plus de la sculpture vivante que de l'habillement.

Mis à part les romans américains traduits (eux, ça va de soi), on trouve aussi des traces western en science-fiction, en rétrofuturisme et bien sûr en road-movie contemporain.
Quelle géométrie va adopter l'univers du genre ?
Au niveau de la production littéraire, bien sûr, mais aussi des productions graphiques, gadgets de vie courante etc.
Zat iz ze kwestionne...
Image

Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Arizona Kid et 1 invité