Maîtrise de l'anglais

Attention aux débordements!

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1132
Localisation : Marseille, France

Re: Maîtrise de l'anglais

Messagepar Arizona Kid » 12 sept. 2018 9:28

Ce qui est paradoxal, c'est de voir la langue de Shakespeare vampiriser celle de Molière à tous les niveaux du quotidien, par le fait d'un certain snobisme " bobo-mondialo-branchouille ", alors que selon les statistiques, la France mérite le bonnet d'âne en la matière.

Pour ma part, si je comprends assez bien l'anglais à la lecture et à l'écoute -pour peu que le registre de langage demeure général et ne dérive pas dans les jargons- , je ne saurais soutenir une conversation avec un anglophone, n'ayant strictement aucune occasion -ni aucune envie- de parler cette langue dans ma vie quotidienne (même cas
de figure avec l'espagnol).

Ma relative maîtrise personnelle me permet donc de lire un livre en anglais -bien que n'aimant guère cela, car je suis français et que ce n'est pas ma langue- ou de suivre les vieux films américains en VO, car je déteste les doublages d'époque souvent grotesques, mais cela s'arrête là: je n'éprouve aucune fierté particulière à comprendre cette langue, que je trouve de plus en plus envahissante dans la culture française.

Il suffit pour s'en convaincre d'observer tous ces films, séries, et émissions français qui se sentent obligés d'avoir des chansons de générique en anglais, histoire de faire in.
De même que tous ces télé-crochets idiots type The Voice (rien que le titre...) , dont les jeunes candidats reprennent quasi-systématiquement des airs anglais ou américains, alors que la variété française ne manque pas de bons titres.

En outre, je ne vois pas en quoi il serait si fondamental d'être bilingue à tout prix, surtout lorsque l'on voit que de plus en plus d'élèves dans nos collèges et lycées ne savent même pas lire et écrire correctement le français, qui est pourtant leur langue maternelle.
Notons également la perfidie de cette exigence de savoir parler anglais, qui est toujours, il faut bien l'admettre, unilatérale: les Anglais et les Américains partent du principe que tout le monde doit parler leur langue, mais combien parmi eux comprennent, parlent et savent lire le français -ou d'autres langues européennes ?
Il y a dans cette mentalité une démarche d'acculturation forcée, de colonisation linguistique, qui me dérange fortement.

Je sais que je vais encore passer pour un vieux réactionnaire conservateur, mais comme diraient les Dupondt:
" C'est mon opinion, et je la partage " :mrgreen:
Modifié en dernier par Arizona Kid le 12 sept. 2018 13:40, modifié 23 fois.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Compte Supprimé 9E
Marshall
Marshall
Messages : 248

Re: Maîtrise de l'anglais

Messagepar Compte Supprimé 9E » 12 sept. 2018 9:34

Message supprimé.
Modifié en dernier par Compte Supprimé 9E le 16 sept. 2018 19:35, modifié 1 fois.

Compte Supprimé 9E
Marshall
Marshall
Messages : 248

Re: Maîtrise de l'anglais

Messagepar Compte Supprimé 9E » 12 sept. 2018 9:45

Message supprimé.
Modifié en dernier par Compte Supprimé 9E le 16 sept. 2018 19:35, modifié 1 fois.

MARCHAND
Westerner
Westerner
Messages : 2066

Re: Maîtrise de l'anglais

Messagepar MARCHAND » 12 sept. 2018 10:15

Ajoutons que les pays scandinaves, petits par la population, n'ont pas eu la chance, ou la malchance, d'avoir une industrie du doublage comme chez nous, du fait du peu de clientèle. On doit cette industrie à l'époque de Pétain, avec en arrière pensée, un protectionnisme un peu illusoire aujourd'hui.
Errare humanum est...


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité